Direct Soir n°723 17 mar 2010
Direct Soir n°723 17 mar 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°723 de 17 mar 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : Vanessa Paradis l'accroche-coeur

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 SPORTS FOOTBALL/LIGUE DES CHAMPIONS Balle de match pour Bordeaux Vainqueur (1-0) à l’aller en Grèce, Bordeaux est en position de force pour assurer sa qualification en quarts de finale, ce soir face à l’Olympiakos. L’arrière latéral bordelais Matthieu Chalmé. Alors que le souffle de ses poursuivants est toujours aussi perceptible et que ses cinq points pris sur quinze possibles lors des cinq dernières rencontres de Ligue 1 ont renforcé l’impression d’une perte de vitesse, Bordeaux peut se donner de l’air en rejoignant ce soir Lyon en quarts de finale de la Ligue des champions. Deux clubs français à ce stade de la compétition, cela ne s’est plus produit depuis 2004 (Lyon avait alors été éliminé par Porto et Monaco avait sorti le Real Madrid). Vainqueurs (1-0) au Pirée il y a trois semaines, les Girondins sont en position de force avant ce retour face à l’Olympiakos à Chaban-Delmas. Mais l’avantage rapporté de la poudrière de Karaiskakis ne doit pas entamer la volonté de jouer prônée par Laurent Blanc, ni susciter un quelconque calcul, comme le confirme Matthieu Chalmé : « Il faut bien entamer ce match pour le gagner, et on verra ce qui se passera. Il n’y a pas à gérer. C’est sûr que si à cinq minutes de la fin, il y a 0-0, on ne va pas non plus se jeter à l’abordage. » RELANCER LA MACHINE GIRONDINE Au vu d’un match aller bien géré, et d’un adversaire à la peine en ce moment, on est en droit de voir les Girondins faire trembler les filets avant la 85 e minute, histoire de ne pas s’imposer de frayeurs inutiles, mais aussi de relancer la terrible mécanique qui avait fait de Bordeaux une équipe quasi intouchable en 2009. Une victoire avec la manière enverrait un signal fort à ses concurrents de Ligue 1 à l’orée de la dernière ligne droite. Passer le cap de l’hiver en Ligue des champions et amorcer un printemps plus radieux en L1, les Bordelais savent ce qu’ils ont à faire ce soir. 8 Le FC Barcelone, qui affronte ce soir Stuttgart en huitième de finale retour de la Ligue des champions, a gagné ses huit derniers matches à domicile face à des clubs allemands. Bonne CAUSE Journaliste sportif Le nageur Alain Bernard, parrain de cette troisième Nuit de l’eau. Directsoir N°723/Mercredi 17 mars 2010 LE BILLET DE JÉZABEL LEMONIER Joyeux anniversaire papa ! Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de mon père. 60 ans. J’ai la chance d’avoir une tribune pour lui écrire, je ne vais donc pas me gêner : joyeux anniversaire papa ! Au-delà de la célébration du jour de sa naissance, je voudrais en profiter pour lui rendre hommage. A lui et à tous les pères qui prennent la première licence de leur enfant dans un club de sport, quel qu’il soit. A tous les pères qui, deux, trois fois par semaine, emmènent leur fille ou leur fils à l’entraînement, et les filles et fils de la voisine aussi. A tous les pères qui attendent patiemment, été comme hiver, la fin des exercices. D’aucuns auront eu la bonne idée de choisir pour leurs rejetons un sport en salle… Ce ne fut pas le cas du mien. A tous les pères qui, le week-end, passent plus de temps sur les bords d’un terrain, ou dans un gymnase sentant le tatami vieilli, qu’avec maman. A tous les pères qui préparent des sandwichs pour toute l’équipe en vue de l’après-match (jambon-beurre ou camembert), qui vérifient que les ballons sont bien gonflés, qui prennent la place du troisième arbitre quand aucun autre père n’est disponible, qui ramassent les maillots boueux jetés rageusement sur le sol des vestiaires visiteurs, et qui enclenchent, en rentrant à la maison, leur seule et unique machine à laver de la semaine. A tous les pères qui encouragent, vibrent, donnent, récompensent et consolent. A tous les pères qui font naître des passions. Merci aux papas. Merci papa. Sans vous, sans toi, rien de tout cela. Et bon anniversaire ! SK2 Alain Bernard solidaire ➔ A l’initiative de la Fédération française de natation (FFN) et de l’Unicef, et à l’occasion de la Journée mondiale de l’eau, la troisième édition de La nuit de l’eau se tiendra ce samedi dans près de 190 clubs nautiques français. Dès 18 heures, un programme d’animations basé sur le thème de l’eau sera proposé au public. Parrainée par le champion olympique Alain Bernard, cette cuvée 2010 aura pour objectif de récolter le maximum de fonds pour faciliter l’accès à l’eau potable des enfants du Togo. Troisième Nuit de l’eau, à partir de 18h (www.lanuitdeleau.com). E. ROBERT/DIRECT 8
www.directsoir.net Croke Park, le symbole de toute l’Irlande Pour son dernier match du Tournoi des VI Nations, l’Irlande accueille l’Ecosse samedi, à Croke Park. Une enceinte chargée d’histoire, où le XV du Trèfle évolue exceptionnellement depuis 2007, en attendant l’ouverture prochaine de l’Aviva Stadium à Dublin. Saint-Patrick oblige, ce soir la Guinness coulera à flots pour toute l’Irlande, ainsi que pour sa diaspora, établie aux quatre coins du monde, et les millions de personnes qui se joindront à la fête. L’occasion de revenir sur l’histoire de Croke Park, véritable monument du sport irlandais et de l’identité nationale. UN LIEU ASSOCIÉ À L’INDÉPENDANCE DU PAYS Plus qu’une simple enceinte dédiée au sport, Croke Park est avant tout un lieu chargé d’histoire. Utilisé à partir de 1884 par l’Association athlétique gaélique (GAA), qui l’a acquis officiellement en 1913 et baptisé de son nom actuel dans la foulée, Croke Park est en effet à jamais associé à l’indépendance de l’Etat d’Irlande. Le 21 novembre 1920, en pleine guerre anglo-irlandaise, des membres de l’IRA assassinent à Dublin plusieurs agents des services secrets anglais. En SPORTSFILE/ICON SPORT Un stade de 82300 places. représailles, ce même jour, les forces de police britanniques débarquent à Croke Park, en plein match de football gaélique, et tirent dans la foule. Treize spectateurs et un joueur trouvent la mort. Ce massacre, connu sous le nom de « Bloody Sunday » (à ne pas confondre avec les événements de 1972, auxquels renvoie la chanson de U2), fait de Croke Park, où les sports d’origine anglaise – rugby, football ou cricket – n’ont pas droit de cité, un symbole de la résistance à Londres. LE SANCTUAIRE DES SPORTS GAÉLIQUES Pourtant, et cela n’aura certainement échappé ni aux observateurs ni aux amateurs : les équipes nationales d’Irlande de football et de rugby évoluent pourtant en ce moment à Croke Park. Mais cet état de fait n’est que temporaire, et, dans un pays où l’on ne badine pas avec les traditions, l’enceinte devrait rapidement retrouver son exclusivité d’origine. Siège de l’Association athlétique gaélique (GAA) – un autre symbole –, le stade de Croke Park est en effet réservé à la pratique de sports typiquement irlandais, comme le hurling, le camogie et le football… gaélique. Mais Lansdowne Road ayant été démoli en 2007 pour faire place à l’Aviva Stadium en 2010, la GAA a exceptionnellement autorisé le XV du Trèfle et la sélection de football à disputer leurs matches internationaux à Croke Park durant cette période. Une autorisation spéciale qui touche bientôt à sa fin. SPORTS 7 O. ANDRIVON/ICON SPORT XV DE FRANCE Marc Lièvremont fait dans la continuité Pour tenter de remporter le Grand Chelem, samedi au Stade de France contre l’Angleterre, Marc Lièvremont (photo) et le staff de l’équipe de France ont décidé d’aligner quasiment le même XV qui s’est imposé face à l’Italie (46-20), dimanche dernier. Seul le centre David Marty cède sa place à Mathieu Bastareaud, qui avait débuté sur le banc contre les Italiens en raison d’une douleur au mollet droit. Auteur de son premier essai sous le maillot frappé du coq dimanche, l’ailier Marc Andreu sera de nouveau titularisé.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :