Direct Soir n°723 17 mar 2010
Direct Soir n°723 17 mar 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°723 de 17 mar 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : Vanessa Paradis l'accroche-coeur

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Directsoir N°723/Mercredi 17 mars 2010 14 BUZZ TÉLÉ INTERVIEW Tania Young, journaliste et animatrice « La télévision constitue une autorité » Diffusé ce soir en prime time sur France 2, « Le jeu de la mort », réalisé par Christophe Nick, réactualise la célèbre expérience du psychologue Stanley Milgram dans le cadre d’un jeu télévisé. L’animatrice Tania Young dévoile les secrets et les résultats de ce programme. Avant de présenter Le jeu de la mort, pouvez-nous nous dire quelle était l’idée directrice de Christophe Nick ? Tania Young : Ce dernier connaissait l’expérience de Stanley Milgram (dans les années 1960, 62% des candidats acceptaient, sous l’autorité d’un scientifique, d’administrer des décharges électriques, en réalité fictives, à un de leurs concitoyens, qui n’était en fait qu’un comédien,ndlr). Il a eu envie de la transposer à la télévision et d’évaluer ainsi l’emprise du petit écran sur le téléspectateur. Comme les candidats de Stanley Milgram, les nôtres seraient-ils capables, dans un jeu télévisé, d’infliger des décharges électriques à un concitoyen ? En acceptant ce projet, vous êtes-vous posé des questions d’éthique ? T. Y. : Au départ, je ne voulais pas participer à ce documentaire. Je trouvais que l’idée était bonne, qu’il était important de s’interroger sur l’impact de la télévision, sur ce qu’on en fait… Mais j’avais des réticences vis-à-vis de mon rôle face à ces personnes. Je ne savais pas à quel point Tout Tim Burton ➔ A l’occasion de la sortie du film Alice au pays des merveilles, le 24 mars, Public Sénat consacrera une émission au cinéaste Tim Burton. Au programme, des interviews en coulisses avec Johnny Depp, mais aussi un sujet sur la carrière du réalisateur de L’étrange Noël de Monsieur Jack et Edward aux mains d’argent. En bonus, les premières images de l’exposition du musée d’Art moderne de New York, qui présente des dessins, story-boards, maquettes et même des marionnettes préparatoires à ses œuvres. ces candidats allaient être encadrés. Il était nécessaire pour moi qu’ils le soient. Comment avez-vous finalement été convaincue ? T. Y. : Par deux conditions. D’une part, le fait que le protocole prévoyait une prise en charge des candidats par des psychologues, ceux-ci s’assurant que ceux-là ne repartent qu’une fois « reconstruits » psychologiquement. D’autre part, il était important pour moi de savoir que ceux qui avaient participé à l’expérience pouvaient se rétracter avant la diffusion des images. Il était important que l’on ne les « utilise » pas, qu’ils ne deviennent pas des « objets ». Est-ce réellement le cas ? T. Y. : Ce documentaire ne stigmatise personne à aucun moment. Au contraire, il apporte la preuve que nous sommes tous soumis à des mécanismes psychologiques de cette espèce. L’idée n’est pas de dire « regardez ces gens », mais plutôt « attention, Le cinéaste Tim Burton. « LA TÉLÉ JUGÉE PLUS LÉGITIME QUE LA SCIENCE » REX/SIPA regardez ce qui peut se passer ». Donc, il faut être vigilant. Combien de candidats ont été sélectionnés ? Selon quels critères les avez-vous retenus ? T. Y. : Quatre-vingts candidats, entre 25 et 55 ans, des hommes et des femmes de toutes catégories socioprofessionnelles, ont été sélectionnés. L’idée étant de leur proposer de participer à un pilote. Comment les avez-vous incités à continuer ? T. Y. : Comme dans le protocole de Milgram, j’avais cinq injonctions précises, légèrement graduelles : « Allez-y, continuez », « Vous ne pouvez pas vous arrêter », « C’est la règle », « Ne vous inquiétez pas, nous prenons en charge toutes les responsabilités » et « Qu’en pense le public ? » Nous pensions que ce serait l’injonction la plus décisive. Pas du tout. Quand les candidats avaient dit « non » aux cinq premières injonctions, ils ne cédaient pas à l’appel du public. J’ai Tania Young. Un programme en béton ➔ Après Les maçons du cœur, TMC ne quitte pas les tréteaux et les échafaudages avec son nouveau programme, Cauchemar sur le chantier. Chaque mercredi à 14h25, à partir du 31 mars, la chaîne proposera un nouveau docu-réalité qui vient en aide aux victimes des entrepreneurs du bâtiment malhonnêtes. Tout en traquant et dénonçant ces entreprises peu scrupuleuses, Cauchemar sur le chantier aide les particuliers à terminer les travaux inachevés et s’assure de leur redonner un logement décent. essayé d’être le plus neutre possible, d’être impartiale vis-à-vis des candidats, pour que l’expérience scientifique soit la même pour tous. Sur ces quatre-vingts candidats, combien sont allés jusqu’au bout ? T. Y. : Soixante-quatre sont allés jusqu’au bout, c’est-à-dire qu’ils ont administré une décharge de 450 volts, ce qui représente 81% d’obéissance. Quelle conclusion peut-on en tirer ? T. Y. : On en déduit que la télévision est non seulement considérée comme une autorité mais que les gens la jugent plus légitime que la science. Vous attendiez-vous à cette réaction ? T. Y. : Au départ, nous pensions que les candidats allaient refuser. Mais nous avons fait le test et les résultats sont là. Ils permettent de réfléchir sur l’autorité que constitue la télévision. Le jeu de la mort, ce soir, 20h35, France2. A gauche, les deux animateurs Melinda Messenger et Dominic Littlewood.
www.directsoir.net Allan Van Darc et Caroline Ithurbide. 22H05 11H50 L’ACTU PEOPLE EN DIRECT Du lundi au vendredi, 24 heures people, présentée par Allan Van Darc et Caroline Ithurbide, décrypte l’actualité people des dernières 24 heures en vingt-six minutes. 24 heures people, magazine. Danger à durée déterminée ➔ Depuis 2003, plus de 500 « contractors » ont été tués en Irak. Anciens militaires issus pour la plupart des Special Forces (les célèbres « Bérets verts »), ils signent des contrats à durée déterminée pour risquer leur vie dans des missions périlleuses : escorter des convois, protéger des personnalités, des bâtiments sensibles ou bien des puits de pétrole. Le réalisateur Patrick Forestier a suivi ces employés pas comme les autres qui travaillent en étroite relation avec l’armée et les services secrets. La guerre en CDD, documentaire. Les « contractors », des mercenaires modernes en action en Irak. 20H35 Sixième étoile ➔ Nagui reçoit la gagnante de la sixième édition de la Nouvelle Star : Amandine Bourgeois. La jeune artiste, dont l’album 20 m² est disponible dans les bacs, y interprétera les titres Because The Night et Du temps. Taratata, magazine. 20H35 Amandine Bourgeois. 22H05 Un entretien avec le résistant Jan Karski. Témoigner face à l’horreur ➔ Sur fond de polémique qui oppose le réalisateur Claude Lanzmannà l’écrivain Yannick Haenel à propos du livre que ce dernier a consacré à Jan Karski, Arte diffuse Le rapport Karski, documentaire inédit réalisé à partir de l’entretien accordé en 1978 à Claude Lanzmannpar ce résistant polonais qui avait alerté les alliés sur le massacre des juifs par le régime nazi. La chaîne franco-allemande « a cru devoir à la vérité historique de porter ces éléments au débat », explique Jérôme Clément, président d’Arte France. Le rapport Karski, documentaire. Silence, ça pousse ! s’intéresse ce soir à une belle initiative d’une école d’Amiens. Une classe de CM2 rêve de réinventer le jardin de l’école en cinq thématiques. Les élèves vont ainsi partager une première expérience du jardinage. Silence, ça pousse ! magazine, à 21h20, France5. Paroles de kamikazes ➔ Préparés dès leur plus jeune âge à faire le sacrifice ultime pour leur pays, 4000 Japonais sont morts dans des opérations suicidaires en 1945. Quatre d’entre eux, prêts à mourir avant que la capitulation ne les sauve, livrent leur témoignage. Nous étions kamikazes, documentaire, Arte. Un pilote japonais pendant la Seconde Guerre mondiale. TAC PRESSE GERARD BEDEAU ARTE 19H45 ZOOM TÉLÉ 15 Rien ne les arrête ➔ Dans les Highlands, en Ecosse, quand plus personne ne peut rien pour vous, les sauveteurs de l’extrême sont l’ultime solution ! Equipées des meilleures technologies, bravant tous les dangers à bord de leur hélicoptère, ces équipes de choc de la Royal Navy, de la Royal Air Force et des HM Coastguard se déplacent dans les zones les plus inaccessibles pour secourir les personnes égarées en montagne. Dans des conditions climatiques extrêmes, ils sont prêts à affronter les vents violents, le froid, l’altitude ou le manque de visibilité. Les sauveteurs de l’extrême n’hésitent pas à défier les éléments au péril de leur vie pour sauver la vôtre ! Des amateurs de marche en montagne aux alpinistes les plus chevronnés, beaucoup auront un jour besoin de ces secouristes d’élite pour les ramener vivants. Un challenge de tous les instants que ces équipes de choc relèvent avec un courage et une expérience hors du commun. Dans le cadre des grandes soirées spéciales animées par Lionel Rosso et consacrées aux reportages de l’extrême, Direct 8 propose de découvrir cinq aventures étonnantes et spectaculaires qui prouvent, une fois encore, que rien n’arrête ces héros des temps modernes. Retrouvez-les dans cinq épisodes à couper le souffle : Urgence sur la montagne, Tempête sur les Highlands, Pleine mer et haute montagne, Plongeurs en détresse et Dernière mission. Soirée spéciale : Les sauveteurs de l’extrême présentée par Lionel Rosso, docu-réalité.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :