Direct Soir n°718 10 mar 2010
Direct Soir n°718 10 mar 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°718 de 10 mar 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,4 Mo

  • Dans ce numéro : Michel Boujenah : « J'ai eu beaucoup de chance »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 Depuis deux ans, le phénomène Twitter gagne le monde entier. Et son succès est énorme. En 2007, « seuls » 5000 messages étaient quotidiennement publiés. Un an après, ce nombre passe à 300000, puis 2,5 millions en 2009. A partir du mois de janvier 2010, le site dénombre quelque 50 millions de tweets publiés chaque jour. En France, d’après un sondage Ifop pour l’Atelier BNP- Paribas, Twitter serait connu par un peu plus de 60% de la population, soit deux fois plus qu’en juin (28%). En 2007 et 2008, cette popularité n’était que de 2% et 4%. Un essor qui peut s’expliquer par sa récente traduction en français, en novembre dernier. Non content de s’être imposé aux Etats-Unis, dans les pays anglophones et au Japon, le petit oiseau part à la conquête de la France. Mode d’emploi. MIEUX CONSOMMER RÉSEAUX SOCIAUX Twitter, mode d’emploi Encore marginal en France, le réseau social pourrait bien percer depuis sa récente traduction dans la langue de Molière. Voici quelques clés pour bien l’utiliser. Le principe est simple. Sur les bases du microblogging, Twitter permet à l’internaute de diffuser une information à grande échelle, de parler de lui ou de donner de ses nouvelles à ses proches. L’inscription est gratuite et prend quelques secondes. Contrairement à son concurrent Facebook, il n’est pas demandé de dévoiler des informations personnelles, comme son nom de famille, sa date de 50 millions de messages sont publiés chaque jour sur Twitter. naissance ou sa situation conjugale. En revanche, une adresse e-mail est demandée. Les tweets (« gazouillis » en français) sont les messages publiés sur Twitter. Leur taille ne dépasse pas 140 caractères (espaces compris), soit une vingtaine de mots. Les tweets sont mis en ligne sur le profil et visibles par tout le monde. Il est possible de protéger ses tweets en ne les rendant accessibles qu’aux membres amis. Pour envoyer un message à un autre membre, il suffit d’apposer le préfixe « @ » devant un pseudo, suivi du message. Exemple : @ jeandupont Salut j’ai ouvert mon compte Twitter. Pour citer un tweet d’une autre personne, il faut apposer un autre suffixe, RT (retweet). Exemple : RT@jeandupont. Ces messages sont publiés sur le profil du membre et restent visibles de tous (sauf en cas de protection des tweets). Pour envoyer un message privé, il suffit d’ajouter « d » avant le pseudo. Exemple : d jeandupont Salut j’ai ouvert mon compte Twitter. Ce type de message sera uniquement visible par le destinataire. Un pseudo court est préférable, pour permettre aux autres utilisateurs de disposer d’un maximum de place dans leurs messages. Le nombre de caractères étant limité à 140, il est donc nécessaire d’optimiser la taille des tweets. Par exemple, le compte Twitter de Jack Dorsey, le créateur du réseau, est tout simplement « jack ». Suivre et être suivi constitue la clé de voûte du système. Chaque usager peut choisir de « s’abonner » au fil de messages d’un autre utilisateur. Ainsi, on peut suivre l’actualité d’un ami, d’une personnalité, d’un groupe, d’une société ou d’une association. Il est aussi possible de faire des listes pour regrouper certains membres. Participer aux discussions générales, à la manière d’un blog, est une des forces de Twitter. Chacun peut s’exprimer sur un sujet ou commenter l’actualité. Pour cibler un thème, le préfixe « # » est nécessaire, suivi du thème, sans espace ni accent. Exemple : #missfrance2010, #salondulivre, #iphone. Les données privées peuvent être protégées, à condition toutefois de verrouiller son profil. Ainsi, un utilisateur lambda doit être autorisé par le propriétaire du profil pour accéder à son flux de tweets. Les messages indésirables (spams), enfin, infestent partiellement Twitter. Certaines sociétés disposent d’un compte pour mener des campagnes de promotion ou de communication. L’industrie pornographique ne fait pas exception. Directsoir N°718/Mercredi 10 mars 2010 M. GAILLARD/REA LEXIQUE Parlez-vous Twitter ? ➔ Même si le site a été traduit en français en novembre dernier, le lexique courant de Twitter reste très anglo-saxon. Et les termes usuels sont restés identiques.• Le microblogging consiste à publier des messages courts. Il fait référence au blogging, c’est-à-dire la publication de billets sur les blogs.• Le tweet est le message court de 140 caractères, qui peut être enrichi par des liens vers d’autres sites web ou des photos. Il peut être envoyé à partir d’un ordinateur ou d’un téléphone connecté à Internet.• Les followers sont les membres qui suivent vos tweets. Dans la version française, c’est le terme « abonnés » qui a été choisi, car les membres « s’abonnent » aux fils de messages.• A la une, ou Trending, affiche les thèmes les plus cités ou évoqués, au jour le jour.• Les hashtags sont les mots-clés qui permettent de cibler un thème, pour participer à une conversation ou un débat. Ils se construisent à l’aide du symbole #. Exemple : #salondulivre.• Le Following Friday est une invitation à suivre d’autres profils. Elle se construit par le hashtag #ff ou #followingfriday, suivi par le signe @ et le nom du profil. Exemple : #ff@jack. Cette invitation s’envoie le vendredi.• Un Twoosh est un tweet complet de 140 caractères, ni plus ni moins. Un Dtweet est un tweet envoyé en état d’ébriété.• Un Twitterholic est un accro à Twitter, qui fait la course aux amis et aux statistiques.• Un Twitter Shitter est une personne qui « twitte » en permanence, pour tout et n’importe quoi.• Un Twitwhat est un membre qui twitte alors qu’il ne suit personne et n’est suivi par aucun autre membre. Twitter est un réseau social sur le Web.
www.directsoir.net 1001 façons de « twitter » L’information en continu ? Pour « twitter malin », les adresses URL sont réduites, limitant ainsi le nombre de caractères. ➔ On ne les compte plus, ces applications qui permettent le « tweet malin ». La plus courante demeure le réducteur d’adresses des sites Internet (URL). Sur le site bit.ly, par exemple, l’URL est réécrite pour la rendre le plus courte possible. Ce procédé est particulièrement efficace sur Twitter, où les messages n’excèdent pas 140 caractères. Des logiciels sont aussi développés pour les ordinateurs, comme Tweetdeck, qui affiche plusieurs listes de profils selon les thèmes, ou comme Twitterfox et Instant Tweets, qui permettent d’actualiser son statut via le navigateur Firefox. On pourra également jeter un coup œil sur Twitter Trends, pour suivre les buzz de sa communauté. Plus de la moitié des utilisateurs français de Twitter passent par un programme dédié (smartphones inclus), ce qui fait le bonheur des éditeurs d’applications. A. YANG FEATURECHINA/ROPI-REA MIEUX CONSOMMER 19 ➔ Selon une enquête RJMetric, 40% des utilisateurs de Twitter n’ont jamais publié un seul tweet. Pis, ils sont 80% à avoir publié moins de dix messages. Les utilisateurs sont-ils tous inactifs ? Ce n’est pas certain. Car même si une infime proportion publie régulièrement, Twitter n’en demeure pas moins un réel outil d’information. Certains l’utilisent à la manière d’une agence de presse. L’an dernier, ce « média » était le premier à annoncer et à publier une photo du crash d’un avion dans l’Hudson River, à New York. Mais c’est aussi sur Twitter qu’en janvier dernier, l’acteur Johnny Deppétait donné pour mort. Une rumeur qui a fait paniquer des milliers de fans. Envoyez-nous vos astuces, vos coups de cœur, vos coups de sang… sur les prochains thèmes que nous aborderons dans cette page, « Mieux consommer ». Dites-nous tout sur conso@directsoir.net. TÉMOIGNAGES ➔ NORAH, 24 ANS « Je n’ai pas ouvert de compte, même pas par curiosité. Pour l’instant, je n’en vois pas trop l’intérêt, parce que j’utilise déjà Facebook. Et puis, je ne connais pas grand monde dans mon entourage qui s’est créé un profil Twitter. J’ai l’impression que les gens ne s’y intéressent pas encore assez. » ➔ SÉBASTIEN, 29 ANS « Je l’utilise depuis environ deux ans. Travaillant dans la communication, c’est devenu, pour moi, un outil très intéressant. Les entreprises l’utilisent, ce qui permet de se tenir informé des dernières nouveautés ou d’attirer le client grâce à des promotions. Dell, par exemple, est très actif sur Twitter et propose des réductions uniquement à ses clients fidélisés grâce au site. » VOTRE AVIS NOUS INTÉRESSE PROCHAINS THÈMES ABORDÉS:• La luminothérapie• Je me mets au bénévolat• La tendance jeûne• Donner envie de lire aux enfants• Les assurances de cartes bancaires



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :