Direct Soir n°718 10 mar 2010
Direct Soir n°718 10 mar 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°718 de 10 mar 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,4 Mo

  • Dans ce numéro : Michel Boujenah : « J'ai eu beaucoup de chance »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 CULTURE ÉVÉNEMENT Total Kitano Expo, rétro et sortie ciné : le génie et la fantaisie du cinéaste japonais Takeshi Kitano, également écrivain, animateur d’émissions télévisées, acteur, comique et peintre, s’exercent dès aujourd’hui sur tous les fronts. L’EXPOSITION Souvent prié d’exposer son travail artistique, Takeshi Kitano avait toujours refusé de le confronter au regard du public. Pour la première fois, il répond favorablement à la demande d’Hervé Chandès, directeur de la Fondation Cartier pour l’art contemporain. Spécialement conçue pour l’établissement parisien et en vue d’inviter les enfants à penser, l’exposition Gosse de peintre présente un panaché d’œuvres plastiques, graphiques et picturales. Objets insolites, peintures, vidéos, décors et machines incroyables transforment ainsi la Fondation Cartier en véritable parc d’attraction. Usant d’un vocabulaire à la fois loufoque et sérieux, où l’autobiographie ne semble jamais loin, l’univers dévoilé rend compte du rapport à l’enfance et à l’image de l’artiste toucheà-tout qu’est Kitano. L’exposition est complétée par une sélection de toiles, souvent figuratives, dont certaines ont été réalisées spécialement pour l’occasion, ainsi que par des extraits de shows télévisés comiques inédits en France. Gosse de peintre, à partir de demain et jusqu’au 12 septembre, Fondation Cartier pour l’art contemporain, 261, boulevard Raspail, Paris 14 e (01 42 18 56 50). LE FILM Dernier volet d’une trilogie sur les différents aspects de la création entamée avec Takeshis’(2005) et Glory to the Filmaker ! (2007), Achille et la tortue, le nouveau film de Takeshi Kitano, dresse le portrait d’un peintre entièrement dévoué à son art parce que persuadé, et ce bien que le monde entier, mis à part sa femme, pense le contraire, d’avoir du OFFICE KITANO INC. talent. Avec un sens exquis de l’autodérision, le réalisateur japonais y met en scène ses propres toiles, et livre une réflexion passionnante et aussi drôle que profonde sur l’art et sur la vie, remplie de paradoxes, d’un artiste. Achille et la tortue, de Takeshi Kitano, en salles. LA RÉTROSPECTIVE Grâce à des séances de projection et de décryptage animées par des réalisateurs, SPECTACLE Toiles réalisées pour l’exposition Gosse de peintre. Takeshi Kitano, un artiste complet. OFFICE KITANO INC. Directsoir N°718/Mercredi 10 mars 2010 Percutante Afrique du Sud ➔ Après un premier passage triomphal en France en 2008 et plus de 3 600 représentations dans le monde, African Footprint revient au Casino de Paris pour quelques dates exceptionnelles, avant d’enchaîner avec une tournée hexagonale. Plus de trente artistes pluridisciplinaires, âgés de 18 à 30 ans, rendent un vibrant hommage à la danse, au chant et à la musique d’Afrique du Sud. Plus qu’un simple divertissement, ce spectacle dresse le portrait de tout un peuple. Des rythmes traditionnels aux claquettes en passant par le gumboots, développé dans les mines, et le hip-hop pantsula, l’un des genres stars du pays. Mis en scène par les chorégraphes David Matamela et Debbie Rakusin, African Footprint mêle la culture noire africaine et celle, plus européenne, du West End, quartier londonien. L’histoire de cette compagnie a débuté il y a plus de dix ans sur une idée de Richard Loring, metteur en scène d’origine britannique. La première représentation remonte au 31 décembre 1999. The Stick Dance, la danse des Zoulous, acteurs, philosophes, critiques ou auteurs, le Centre Pompidou propose de découvrir toutes les facettes du travail cinématographique et télévisuel de Takeshi Kitano. Une rencontre exceptionnelle aura lieu demain avec le réalisateur japonais dans la grande salle du Centre Pompidou. Takeshi Kitano, l’iconoclaste, à partir de demain et jusqu’au 27 juin, Centre Pompidou, place Georges- Pompidou, Paris 4 e (www.centre pompidou.fr et 01 44 78 14 63). est en effet présentée de la cellule de l’ancien président du pays, Nelson Mandela, dans la prison de Robben Island. S’ensuit la production African Footprint, créée en mai 2000 au Globe Théâtre à Johannesburg. Depuis, le succès ne s’est jamais démenti. African Footprint, jusqu’au 14 mars et du 6 au 10 avril, Casino de Paris, 16, rue de Clichy, Paris 9 e (0892 698 926 ou www.casinodeparis.fr). Puis en tournée dans toute la France. African Footprint cumule dix années de succès sur les scènes du monde entier.
E. ROBERT/DIRECT8 www.directsoir.net LE BILLET DE JEAN-MARC MORANDINI Journaliste, animateur de radio et de télévision Coup de communication On sait que dans notre société moderne, les stars aiment soigner leur communication en faisant des coups ! Alors, ils se montrent faisant de bonnes actions, proches du public et en phase avec la société. Mais la dernière opération de communication de Jean-Luc Delarue met un peu mal à l’aise. Après s’être exposé à la une de Gala, il y a quelques mois, avec sa compagne, rencontrée seulement quelques jours plus tôt, le voilà posant dans France Soir comme « famille d’accueil ». L’histoire a été écrite pour faire pleurer dans les chaumières. Il y a quelques jours, Anne-Deborah, 7 ans et demi, était condamnée, les médecins ayant décelé à sa naissance une malformation cardiaque. Seule une chirurgie de pointe pouvait lui éviter le pire. Mais à Brazzaville, où elle vit, il est impossible d’en bénéficier. Grâce à La chaîne de l’espoir, la petite fille a pu être opérée à Paris, puis recueillie par Jean-Luc Delarue, qui l’a hébergée pendant sa convalescence. Bien sûr, sur le fond, le geste de l’animateur est beau et généreux, mais on se demande simplement pourquoi il éprouve le besoin d’en faire une plein page dans la presse, utilisant la jeune fille comme vecteur de communication. Les plus beaux gestes ne sont-ils pas ceux qui restent confidentiels, ceux que l’on fait pour soi et pour les autres et non pas pour sa communication ? Là, Delarue expose Anne-Deborah, se fait photographier avec elle. L’objectif est, sans doute, de faire oublier les événements de ces dernières années qui ont altéré l’image du gendre idéal de l’animateur. Mais une fois encore, la ficelle est un peu grosse… A demain ! Réagissez : redac@directsoir.net PLUIE BATTANTE SUR GAME ONE La chaîne Game one va diffuser au mois d’avril Heavy Rain, la première minisérie tirée d’un jeu vidéo. Sorti le 23 février dernier, le jeu s’est fait remarquer par son ambiance très cinématographique proche des films à suspense comme Zodiac ou Seven. Heavy Rain, première minisérie tirée d’un jeu vidéo. QUANTIC DREAM T’es hockey ? ➔ A partir du lundi 29 mars, la chaîne TV5Monde diffusera dans sa case « Ma série au Canada », une nouvelle série inédite en France, baptisée Les boys. Adaptée du film du même nom, un des plus grands succès cinématographiques québécois, Les boys est une équipe de hockeyeurs amateurs. Ils viennent de milieux différents mais n’ont qu’un rêve : remporter le « Million Dollar Tournament » de hockey sur glace à Las Vegas, auquel leur entraîneur les a inscrits. La série humoristique remporte un franc succès au Canada et la quatrième saison est déjà en cours sur Radio-Canada, chaîne partenaire de TV5Monde. LE PLEIN DE MUSIQUE Soma, Tété, Yael Naim… seront les invités de Taratata, le 17 mars sur France 4. M. VIOTTE/BO TRAVAIL BUZZ TÉLÉ 15 Aux origines du blues Un itinéraire musical, de Chicago à Memphis. ➔ Dans sa collection Echappées belles, France 5 partira samedi à la recherche des origines du blues aux Etats-Unis. De Chicago à La Nouvelle-Orléans, Sur la route du blues, un reportage en deux parties de Michel Viotte, retrace l’histoire d’une musique mais aussi celle du peuple noir, fuyant le Sud et la ségrégation raciale, pour arriver dans les grands centres industriels, sans le sou, mais le blues en poche. Dans la première partie, le voyage se déroule entre Chicago et Memphis. Le documentaire propose une visite des hauts lieux du blues comme le studio Chess, le Sun studio ou le Stax Museum of American soul music, et livre des témoignages d’artistes et de musiciens locaux.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :