Direct Soir n°717 9 mar 2010
Direct Soir n°717 9 mar 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°717 de 9 mar 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : « La rafle » la mémoire à vif

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 SPORTS FORMULE 1 Premières passes d’armes à Bahreïn Le retour de « Schumi », un quatuor Button-Hamilton-Alonso- Vettel rivé sur le titre, la nouvelle saison de Formule 1 qui débute dimanche à Bahreïn s’annonce passionnante, même si les nouveaux venus ne sont pas au niveau. Dans moins de cinq jours, le Grand Prix de Barheïn donnera le coup d’envoi de la saison 2010 de Formule 1. Une nouvelle saison qui devrait être marquée par un gros combat pour le titre, mais aussi par le comeback de Michael Schumacher, tandis que les pilotes des trois nouvelles écuries intégrées par la FIA semblent réduits à un rôle de faire-valoir. Tour d’horizon des points chauds de cette saison. LE BAL DES PRÉTENDANTS Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette saison 2010 devrait être ouverte. Ouverte oui, mais à un quatuor Ferrari- McLaren-Mercedes-Red Bull, qui a dessiné pendant les essais hivernaux les contours d’une lutte que l’on attend serrée tout au long de l’année. Vainqueur de son premier titre la saison dernière, le Britannique Jenson Button, passé de Brawn GP à McLaren, visera encore le haut du classement. Une place qui est également dans la ligne de mire de son compatriote et coéquipier, Lewis Hamilton, déjà sacré en 2008 et qui tentera d’effacer une décevante cinquième place l’année dernière. Mais la route sera longue et compliquée pour les « flèches d’argent », qui devront faire face à la concurrence d’un Fernando Alonso revanchard. Recrue phare de Ferrari, le double champion du monde espagnol (2005, 2006) a soif de victoires, tout comme la Scuderia, qui, avec sa monoplace F10 et le pilote d’Oviedo, veut remporter le titre de champion du monde, après une saison 2009 indigne de son rang. C’est avec la même ambition que le dauphin de Button l’année dernière, Sebastian Vettel (Red Bull) s’élancera dimanche. Samedi dernier, en conférence de presse, le jeune Allemand (22ans) n’y est pas allé par quatre chemins quand a fusé la question sur ses objectifs : « Je ne peux en avoir qu’un seul : devenir champion du monde. » Enfin, dernier larron à pouvoir prétendre au sacre à la fin de l’année, son compatriote Michael Schumacher. LE RETOUR DE « SCHUMI » Retraité des circuits depuis trois ans, le grand « Schumi » va effectuer son comeback à 41 ans au volant d’une monoplace Mercedes. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le retour du septuple champion du monde est pris au sérieux par ses futurs concurrents, et spécialement par Jenson Button (McLaren), tenant du titre : « Michael est aussi fort que par le passé. (…) Je suis sûr qu’il n’aurait pas pris le risque de CYCLISME Armstrong adopte un profil bas ➔ A moins de quatre mois du Tour de France, Lance Armstrong a déclaré : « Ce sera très difficile. J’ai 38 ans, Alberto 27, et il s’améliore chaque année. Je le vois, les gens le voient, Alberto le voit. » BASKET-BALL/NBA La mauvaise passe des Lakers ➔ Défaits dans la nuit de dimanche à lundi à Orlando (96-94), les Lakers de Los Angeles ont subi leur troisième revers consécutif, une première cette saison. Ils tenteront de se ressaisir contre Toronto, leur adversaire du soir. Michael Schumacher, détenteur du record de titres de champion du monde, fait son grand retour en 2010. revenir s’il n’avait pas la certitude de pouvoir faire quelque chose. » On imagine en effet mal « Schumi », 91 victoires en Grand Prix, venir faire de la figuration et écorner une image de champion inébranlable, ce que confirme l’intéressé : « Ma motivation est la même. J’ai toujours été quelqu’un de déterminé. » Les essais d’avant-saison l’auront certainement rassuré, même si le « Kaiser » est apparu quelque peu agacé par une monoplace moins performante que celle de McLaren. Quoi qu’il en soit, Schumacher, qui se sent « comme un enfant qui attend Noël », est impatient de débuter. INUTILES, LES NOUVEAUX ? Trois nouvelles écuries, Lotus, Virgin et Hispania, seront alignées dimanche à Bahreïn sur la grille de départ, alors que l’écurie USF1 a préféré déclarer forfait, ZOOM FOOTBALL CAMERA/ICON SPORT Directsoir N°717/Mardi 9 mars 2010 faute d’être suffisamment prête. De nouveaux arrivants dont l’utilité et le niveau suscitent l’interrogation au sein des paddocks. Aux derniers essais d’avant-saison, sur le circuit de Catalogne, la Lotus de Jarno Trulli a terminé à 4,4 secondes de Lewis Hamilton (McLaren), auteur du meilleur temps. Pour l’écurie Virgin, les prestations de l’hiver ne laissent non plus aucun espoir à l’heure du début de saison. Mais que dire d’Hispania, qui n’a pas effectué le moindre kilomètre d’essais et dont les monoplaces seront pilotées par deux (Bruno Senna et Karun Chandhok) des cinq novices qui découvriront la Formule 1 cette année ? Globalement, les trois nouvelles écuries joueront le nombre cette année. Pas plus. Sans surprise, leur premier GP devrait être compliqué. A eux d’éviter de se couvrir de ridicule, ce qui ennuierait la FIA. Les deux changements de règles Les pilotes effectueront à nouveau les courses sans ravitaillement en essence, comme entre 1993 et 2009. Ce qui induit des réservoirs plus grands, une répartition des masses différente et donc de nouveaux pneumatiques imposés par la FIA. Pour valoriser les premières places, le barème des points est aussi modifié : le vainqueur obtiendra 25 points (au lieu de 10), le deuxième 18, le troisième 15, les pilotes entre la quatrième et la dixième place obtenant respectivement 12, 10, 8, 6, 4, 2 et 1 points. Arsenal vise les quarts ➔ Battu (2-1) par le FC Porto au stade du Dragon il y a deux semaines, Arsenal tentera ce soir (20h45) d’arracher sa qualification. Bien que peut-être privés de leur maître à jouer, Cesc Fabregas (photo), les Gunners ne visent rien de moins qu’un troisième quart de finale d’affilée en Ligue des champions. Certes, les statistiques ne plaident pas en faveur d’Arsenal, qui ne s’est qualifié qu’une fois sur neuf après avoir perdu le match aller en Coupe d’Europe. Mais que les hommes d’Arsène Wenger se rassurent : Porto s’est toujours incliné à Londres (six défaites) et n’a jamais réussi à marquer chez les Gunners.
CE SOIR À 20H40 LE GRAND PARDON Un film de Alexandre Arcady avec Roger Hanin, Richard Berry, Bernard Giraudeau, Jean-Louis Trintignant CANAL 8 CANAL 35 CANAL 28 CANAL 8



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :