Direct Soir n°711 1er mar 2010
Direct Soir n°711 1er mar 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°711 de 1er mar 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (225 x 294) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : Gastronomie : la télé gourmande

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 SOCIÉTÉ EN COUVERTURE LA CUISINE ENVAHIT LES ÉCRANS Emissions de télévision, sites internet et blogs : les supports consacrés aux arts culinaires ne cessent de se multiplier, reflétant la nouvelle passion des Français pour cette activité très à la mode. A vos fourneaux ! Au menu de votre programme télé ce soir, M6 propose le deuxième numéro de Top chef, présenté par Sandrine Corman et Stéphane Rotenberg. La nouvelle émission culinaire, diffusée pour la première fois lundi dernier, organise un concours de cuisine où douze candidats – de « jeunes espoirs de la cuisine française » – sont en compétition pour remporter le titre du meilleur chef et empocher 100 000 euros. Après MIAM (« Mon invitation à manger »), arrivée sur M6 en janvier dernier et présentée par Cyril Lignac, Top chef est la dernière création du paysage audiovisuel français, qui compte déjà de nombreuses émissions culinaires. Parmi elles, citons Un dîner presque parfait (M6), Côté cuisine (France 3), Les escapades de Petit - renaud (France 5), Fourchettes et sac à dos (France 5), A vos fourchettes (Direct 8)… Des émissions qui mettent en éveil les papilles des téléspectateurs, de plus en plus passionnés par les arts de la table. LE PLAISIR RETROUVÉ Depuis une dizaine d’années, les Français se mettent volontiers aux fourneaux. « La cuisine n’est plus symbole d’asservissement ou de tâche ménagère. Même les hommes s’y intéressent », explique la journaliste Julie Andrieu, présentatrice de Côté cuisine et de Fourchette et sac à dos, qui LE TRIO GOURMET C. CHEVALIER/M6 « LA CUISINE N’EST PLUS SYMBOLE D’ASSERVISSEMENT » « Un dîner presque parfait » ➔ Depuis deux ans, Un dîner presque parfait est diffusé tous les soirs sur M6. Chaque semaine, cinq candidats s’invitent à dîner à tour de rôle et notent respectivement la prestation de l’hôte du jour. Après cinq jours d’intense compétition, celui qui aura le plus soigné la qualité de la cuisine, l’ambiance de la soirée et la décoration de la table remportera le titre de meilleur hôte, ainsi qu’un chèque de 1000 euros. L’émission est aujourd’hui déclinée en produits dérivés : livres, magazine, DVD et jeux de société. observe « l’envie de cuisiner de la jeune génération ». Même constat du critique gastronomique, François Simon : « On refait désormais la cuisine à la maison » alors même que « Mai 68 et le féminisme ont sacrifié une génération de cuisinières ». Aujourd’hui, être derrière les fourneaux rime avec plaisir. Plaisir de varier les aliments et de mêler les saveurs, plaisir de réaliser soi-même de bons plats, plaisir de recevoir ses proches pour partager un mets autour d’une table. UN SAVOIR-FAIRE OUVERT SUR LE MONDE Cet intérêt nouveau pour la cuisine s’explique aussi par son évolution. Moins conventionnelle et plus ouverte sur le monde, elle manie aujourd’hui sans complexe le bouillon cube, les surgelés et les boîtes de conserve. Ce sont là quel - ques ingrédients qui facilitent la tâche des jeunes urbains. Les carcans rigides imposés par le passé sont désormais abolis. « La pratique culinaire s’est décloisonnée, précise Julie Andrieu. La grande cuisine bourgeoise française était jusquelà l’apanage des grands chefs ou des mères qui passaient des heures à préparer le dîner. » Selon elle, cette désacralisation a permis de séduire les nouvelles générations. Le patrimoine gastronomique français dont on est si fier avait fini par peser sur l’envie de cuisiner des simples amateurs, craignant de ne pas être à la hauteur d’un tel MERIADECK savoir-faire. Aujourd’hui, fini les complexes ! Et en ces temps difficiles, préparer des plats chez soi est encore ce qu’il y a de plus économique. Claire Debruille, rédactrice en chef du site internet Marmiton, spécialiste des recettes de cuisine, a constaté que « depuis la crise, il y a plus de demandes concernant des menus à petits prix, des produits à faire soimême, comme les yaourts et le pain, mais aussi plus de questions sur la manière de cuisiner les restes ». Marmiton.org reçoit d’ailleurs de la part d’internautes passionnés plus d’une quarantaine de recettes chaque jour, contre une vingtaine il y a deux « À vos fourchettes » ➔ Tous les samedis et dimanches à 10 heures, Grégory Galiffi (photo) présente sur Direct 8 A vos fourchettes. Au côté d’un chef expérimenté tel que Jean-Marc Perrain, Guy Martin et bien d’autres, il nous concocte le menu du week-end pour moins de 50 euros. L’émission, pleine d’astuces, donne la parole à un sommelier, défie les chefs et dévoile les secrets de ces spécialistes dont on peut apprécier le tour de main. Directsoir N°711/Lundi 1 er mars 2010 Top Chef, diffusée ce soir sur M6, est la dernière-née des émissions culinaires du PAF. J.M. SUREAU/TF1 ans. L’engouement pour l’art culinaire se manifeste aussi par la multiplication de blogs conçus par des amateurs et par le développement de cours à domicile ou dans des ateliers. Les chefs qui les dispensent ne manquent d’ailleurs pas d’imagination pour séduire de plus en plus de Français, avec des formules innovantes à des tarifs alléchants. « En 2009, 120 000 personnes sont venues prendre des cours dans nos ateliers. En 2010, on pense doubler le nombre », explique Nicolas Bergerault, cofondateur de l’Atelier des chefs. Créée en 2004, l’enseigne a déjà treize établissements et pourrait en compter une trentaine en 2013. « TFOU de cuisine » ➔ Dès le 10 mars, TFOU de cuisine présentera tous les matins sur TF1 un rendez-vous culinaire original destiné aux enfants de moins de 10 ans. Une petite camionnette jaune, avec à son bord la jeune chef Carla Ferrari, âgée de seulement 13 ans, et son assistant Grégoire Souverain, 12 ans, sillonnera les marchés franciliens à la découverte des fruits et légumes de saison. Après avoir écouté les précieux conseils d’un maraîcher, les deux enfants (photo) se lanceront dans la préparation d’une recette à base du produit de leur choix. PIERRE OLIVIER/M6
S. AUDRAS/REA www.directsoir.net CHIFFRES CLÉS En LIBRAIRIE Des guides à croquer ➔ Des mini-guides de poche aux plus grosses encyclopédies, les vitrines des librairies regorgent de livres de cuisine en tout genre. Les coffrets, tous aussi inventifs les uns que les autres, ont également envahi les rayons. C’est dire l’engouement des Français pour l’art de la table. Paris a d’ailleurs organisé, il y a une quinzaine de jours, le premier salon français du livre de cuisine, Paris Cookbook Festival, qui a accueilli professionnels et amateurs pendant trois jours au CentQuatre (Paris 19 e). Les Gourmand World Cookbook Awards, qui récompensent chaque année depuis 1995 les meilleurs livres de cuisine, ont été décernés en ouverture de cet événement culinaire international. Parmi plus de 10 000 livres consacrés à la cuisine et au vin publiés dans 136 pays, une petite centaine ont reçu un prix. Le grand gagnant de l’édition 2010 est le livre God’s Cookbook de la fondation Arcady. Deux ouvrages français, Les grands chefs par le menu de Jean-Claude Renard et Nature : simple, sain et bon d’Alain Ducasse, ont été couronnés respectivement du Grand Prix de la gastronomie française et Meilleur livre de santé du monde. 5MILLIARDS D’EUROS représentent le montant du marché de l’épicerie fine et des produits alimentaires haut de gamme en France, selon une étude Xerfi. TENDANCE Menus branchés au Salon de l’agriculture MILLIONS de visiteurs se sont 6,6 rendus en décembre dernier sur le site internet Marmiton, spécialisé dans les recettes de cuisine, consultant ainsi plus de 105 millions de pages. (Source : Nielsen) Nouvelle tendance dans nos assiettes : la cuisine « hype » se démocratise. DR Longtemps chasse gardée de quelques restaurateurs de Paris ou de la Côte d’Azur, les recettes branchées arrivent aujourd’hui dans nos cuisines. Et contre toute attente, c’est au Salon de l’agriculture (jusqu’au 7 mars au Parc des Expositions de Paris) que la cuisine « hype » se démocratise. Pendant toute la durée du salon, trois chefs cuisiniers se réunissent autour de trois ateliers, dont un pour les enfants. Au sein de l’espace « planète viande », pas moins de seize démonstrations s’enchaînent toutes les demiheures, soit 48 cours de cuisine par jour. Les cuisiniers y réalisent des recettes à base de viande de bœuf, de veau, de cheval ou de porc, choisies de manière aléatoire par un site internet. Celui-ci, lakitchenmusic.com, se charge de trouver les préparations de viande idéales en fonction de l’humeur (« zen », « en speed », « flemmard » …), du budget, de l’occasion (repas de famille ou en solo) ou du mode de vie (écolo, hip-hop, fashion victim…), le tout en musique. DR EN COUVERTURE 5 FLAMMARION Les Gourmand World Cookbook Awards 2010 ont récompensé ces trois livres. des personnes âgées de plus 50% de 55 ans ne sont pas effrayées à l’idée de passer plus de deux heures dans une cuisine, contre un tiers des moins de 35 ans, selon une enquête du Credoc. Réalisé par le Centre d’information des viandes (CIV), il a pour ambition d’initier les jeunes à la cuisine et de les inciter à varier leur alimentation. C’est pourquoi les plats ne requièrent pas une longue préparation : quinze minutes en moyenne, autant pour la cuisson. Une centaine de recettes sont téléchargeables sous forme de podcast audio ou simplement imprimables. Les explications sont données par Abdel Alaoui, cuisinier chroniqueur de L’édition spéciale, émission diffusée tous les jours sur Canal +. Le site lakitchenmusic.com propose des recettes de viande à préparer en musique. LAKITCHENMUSIC.COM DR DR DR MICRO-TROTTOIR Cuisinez-vous ? ➔ Damien, 28 ans. « Cuisiner est pour moi lié au fait de recevoir des amis ou de la famille. C’est un moment privilégié d’échange convivial, l’occasion de faire plaisir aux gens qu’on aime. Mais je ne cuisine jamais pour moi tout seul. Et en tant que Français, la cuisine fait pour moi partie de notre patrimoine. On s’en rend vraiment compte quand on va à l’étranger, où la France est unanimement louée pour sa gastronomie. » ➔ Denise, 88 ans. « J’aime beaucoup cuisiner. Malheureusement, je cuisine moins qu’avant, à cause de mon âge. C’est maintenant mes petits-enfants qui m’invitent au restaurant. J’apprécie la bonne cuisine, particulièrement tout ce qui est sucré. Quand je reçois, je fais toujours une jolie table. C’est un effort important, car je considère que c’est ce qui donne de l’appétit. » ➔ Christine, 44 ans. « Le temps que je passe dans une cuisine est très variable, plus par défaut de temps que par manque d’envie. C’est en général assez difficile en semaine, mais j’aime bien me mettre aux fourneaux le week-end. Je cuisine en général à l’inspiration, de manière très intuitive. » ZOOM Les Restos du cœur aussi ! ➔ Avec son partenaire Sodexo, l’association fondée par Coluche développe une initiative originale : Les ateliers de l’équilibre. Objectif : apprendre aux personnes accueillies à cuisiner avec des produits de base, tout en respectant un équilibre nutritionnel et les saveurs. Chapeau !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :