Direct Soir n°690 29 jan 2010
Direct Soir n°690 29 jan 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°690 de 29 jan 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : L'Afrique, c'est chic !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 TENNIS SPORTS Andy Murray sur les chemins de la gloire en Australie Après une finale perdue en 2008 à l’US Open, l’Ecossais aura dimanche une deuxième chance de remporter un tournoi du Grand Chelem. Du Panthéon du tennis mondial qu’il incorpora en 1975, feu l’Anglais Fred Perry guette en vain un successeur. Dernier Britannique à avoir remporté un tournoi du Grand Chelem, en 1936 à Wimbledon, le joueur, décédé en 1995, n’aura jamais pu assister à l’avènement de son successeur. Tout proche de gommer 72 ans de disette en 2008, Andy Murray échoua en finale de l’US Open face au maître Roger Federer, qui le domina en trois manches. Premier qualifié pour la finale de cette édition 2010 de l’Open d’Australie, l’Ecossais s’est offert une seconde chance, qui disputera dimanche matin sur le court Arthur-Ashe. De nouveau face au Suisse, ou contre le Français Jo-Wilfried Tsonga (la demi-finale Federer-Tsonga se disputait ce matin), Murray aura l’occasion de franchir un nouveau palier et d’entrer en même temps dans la légende du tennis britannique. L’HEURE DE LA MATURITÉ Avant même sa demi-finale victorieuse face à un Marin Cilic (3-6, 6-4, 6-4, 6-2) qui n’avait pas encore perdu en 2010, Murray avait confirmé l’impression de maturité qui se dégage dans son jeu depuis le début d’année : « Je suis définitivement prêt aujourd’hui à gagner un Grand Chelem. » Une maturité qui s’est traduite par un jeu plus offensif, par des prises de risques assumées et une réelle volonté d’aller enfin au bout. A 22 ans il n’est ni trop tôt, ni trop tard pour s’offrir une première levée en Grand Chelem. L’heure d’un premier sacre approche pour le n°4 mondial. Quelle que soit sa hauteur, il faudra gravir la dernière marche. BASKET-BALL NBA Noah brille encore ➔ Match après match, Joakim Noah (photo, à gauche) confirme qu’il a bien franchi un palier cette saison. Auteur de 13 points et 11 rebonds, mercredi contre Oklahoma (96-86), le pivot français des Chicago Bulls a signé son 22 e double-double de la saison. MERCATO Ederson courtisé ➔ Titularisé seulement à quatre reprises cette saison en L1, le Brésilien Ederson (photo) veut clairement quitter Lyon. A deux jours de la fin du mercato, Wolfsburg, Villareal et la Lazio de Rome discuteraient avec les dirigeants lyonnais pour un transfert du milieu offensif. FOOTBALL L’attaquant caennais Julien Toudic. BASKET-BALL Directsoir N°690/Vendredi 29 janvier 2010 Limoges-Pau, comme au bon vieux temps ➔ Il y a près de dix ans, cette rencontre aurait secoué le basket français. Vainqueurs chacun de neuf titres de champion de France de Pro A, Limoges et Pau-Orthez se retrouvent ce soir sur le parquet de Beaublanc pour le choc au sommet de l’échelon inférieur. Ces deux institutions mythiques se disputeront à partir de 20h30 la tête de la Pro B. Autrefois sur le terrain, Frédéric Forte et Didier Gadou s’affronteront cette fois-ci en tant que présidents. En toile de fond de ces retrouvailles (à l’aller, Pau l’avait emporté 87-82), Limougeauds et Palois, qui ont respectivement quitté l’élite en 2004 et 2009, tenteront de retrouver une Pro A plus en adéquation avec leur standing. Le joueur de Pau-Orthez Teddy Gipson. SKI DE VITESSE Faire le plein de vitesse, à Vars C’est aujourd’hui à Vars (Hautes-Alpes) que débutait la Coupe du monde de ski de vitesse, qui se déroulera jusqu’à lundi. L’occasion de retrouver, entre autres, l’Italien Simone Origone, recordman du monde en titre (251,4 km/h), le meilleur Français, Bastien Montes (239,04 km/h) ou encore le Suisse Philippe May (250 km/h) sur la célèbre piste de Chabrières (98% de pente au départ). O. ANDRIVON/ICON SPORT Caen vers la L1 ➔ A l’orée d’une 22 e journée, qui les verra recevoir, ce soir, le Châteauroux de Jean-Pierre Papin, les Caennais avancent sûrement vers une Ligue 1 quittée il y a moins d’un an. Après leur succès à Metz (3-1) en match en retard, c’est désormais une avance confortable de 13 points sur le quatrième que possèdent les Normands. Malgré tout, Caen et son attaquant, Julien Toudic, ne veulent pas ralentir, encore moins à domicile : « L’objectif c’est la montée, et cela passe par trois points à la maison contre Châteauroux. » La Berrichonne est prévenue, Caen ne prendra aucun match à la légère.
www.directsoir.net SPECTACLE Virtuoses des claquettes Dans le cadre d’une tournée internationale, « Magic of The Dance » est de retour lundi dans la capitale. Un spectacle mêlant tradition irlandaise et fantaisie. Les virtuoses des claquettes, les New York Tap All Stars, enflamment le public. La danse irlandaise a plus que jamais la cote auprès du public français. Après Riverdance ou Lord of The Dance, l’attention se porte aujourd’hui sur le show populaire et divertissant Magic of The Dance. De Vienne à Barcelone en passant par Rio de Janeiro, chacune des représentations rencontre un franc succès. Plus de 60 millions de téléspectateurs ont suivi le spectacle lors de son dernier passage sur la chaîne brésilienne TV Globo. Dès la semaine prochaine, la troupe internationale sera de retour pour une représentation unique et exceptionnelle au Théâtre Mogador, à Paris. « Je suis impatiente de présenter ce spectacle en France », avoue la danseuse Colette Dunne, qui participe au spectacle depuis sa création, il y a près de dix ans. L’histoire se déroule au début du siècle dernier. En proie à la famine, des Irlandais Une histoire d’amour chantée et dansée. INGORAST.COM quittent leur pays pour l’Amérique, dans l’espoir d’y trouver une vie plus confortable. Dans cet exil, deux amoureux sont séparés de part et d’autre du pays. Les aventures se succèdent, rythmées par les plus belles mélodies traditionnelles irlandaises. A cela s’ajoutent de formidables tableaux de danse moderne, à l’instar des chorégraphies des New York Tap All Stars. Précis, habiles, rapides, ces quatre artistes américains ensorcellent les spectateurs. Quitte à convier ces derniers sur scène entre deux numéros. Survoltés, les danseurs, âgés pour la plupart d’une vingtaine d’années, enflamment la scène grâce à leurs démonstrations exécutées à une vitesse folle. « J’ai commencé les claquettes à l’âge de 6 ans, explique Dermot Cullen. En intégrant cette troupe, je ne m’attendais pas à un tel accueil. Nous sommes tous très heureux de faire partager notre art au plus grand nombre. Surtout dans des pays où les claquettes n’étaient pas forcément reconnues ». Les tonnerres d’applaudissements le confirment. A l’issue de la représentation parisienne, Magic of The Dance entamera une minitournée française. Les artistes se produiront au Havre puis à Limoges, Tours et Bressuire jusqu’à samedi prochain. Magic of The Dance, le 1 er février au Théâtre Mogador, 25, rue de Mogador, Paris 9 e (0 892 392 192 [0,34 € /min]) et en tournée en France jusqu’au 6 février. DUNYA CD Le Petit Prince du Raï ➔ Faudel, le « Petit Prince du raï », renoue avec ses racines avec l’album Bled Memory. Bien qu’il ait grandi en banlieue parisienne, toute son enfance a été bercée par cette musique venue de l’autre côté de la Méditerranée. Alors que ses copains se passionnaient pour le rap et le hip-hop, à 12 ans, Faudel rêvait déjà « d’être une grande star du raï ». On n’échappe pas à ses rêves de gosse. C’est en tout cas ce que semble prouver cet album constitué de reprises des classiques raï, finement remis au goût du jour. Neuf titres qui se dégustent comme des bonbons au miel. Bled Memory, Faudel, Mercury. ALBUM CULTURE 7 UNIVERSAL MUSIC FRANCE/MERCURY JEUNE PUBLIC La caricature d’un bourgeois Un classique de Molière revisité. ➔ Référence en matière de productions théâtrales pour le jeune public, la compagnie Ecla présente l’une des œuvres les plus connues de Molière : Le bourgeois gentilhomme. Le rôle-titre de Monsieur Jourdain revient à Jean-Loup Bourel qui, aidé par des maîtres d’armes, de musique, de danse et de philosophie, tente d’assimiler les codes et les manières de l’aristocratie. Le public est conquis par cette adaptation signée Daniel Deluc, interprétée par dix-sept comédiens, chanteurs et danseurs. Le bourgeois gentilhomme, jusqu’au 4 mars, Théâtre Comédia, 4, boulevard de Strasbourg, Paris 10 e (0142720033). ➔ Après sa collaboration avec le Professeur Inlassable sur l’album Yellow Gauze en 2007, unanimement salué par la critique, Bibi Tanga est de retour. Le chanteur et musicien originaire de Bangui (Centrafrique) sort un nouvel opus, Dunya, accompagné de son groupe The Selenites. Groove ultradansant, alchimie d’influences jazz, funk et afro beat s’associent à la voix profonde de Bibi Tanga, dans cet album qui s’apprécie jusqu’à l’ivresse. A commencer par le premier extrait, Red Wine. Dunya, Bibi Tanga & The Selenites. En tournée, le 13 février à Fontenay-sous-Bois dans le cadre du Festival Sons d’Hiver, le 19 février à Marseille, le 12 mars à Nantes ou encore le 4 mai au New Morning, à Paris. Toutes les dates sur www.myspace.com/bibitanga. En bref À consommer sans modération Rencontre avec Lilian Thuram/Ce soir, à partir de 18h, l’exfootballeur dédicacera au Virgin Megastore des Champs-Elysées son livre Mes étoiles noires. Une galerie de portraits, de Lucy à Barack Obama en passant par Aimé Césaire et MohammedAli, qui raconte le destin de quarante personnalités noires. De nouvelles dates pour Diam’s/Déjà disque de platine, le dernier album de Diam’s, SOS, a trouvé son public. En décembre dernier, les concerts de la rappeuse à l’Olympia, La Cigale et l’Elysée Montmartre ont affiché complet. Dès le mois de mars, la jeune femme poursuivra sa tournée pour s’arrêter en mai à Saint-Etienne, Bordeaux, Marseille, Toulouse, puis le 2 juin au Zénith de Paris. Toutes les dates sur www.diams-lesite.com.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :