Direct Soir n°69 5 déc 2006
Direct Soir n°69 5 déc 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°69 de 5 déc 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : François Bayrou début de campagne

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Directsoir t Mardi 5 décembre 2006 14 CULTURE PASCAL GELY AGENCE BERNAND D.R. SPECTACLE Michel Leeb refait son show Chanteur, imitateur, acteur et homme de scène depuis plusieurs années, il est aujourd’hui sur la scène du Casino de Paris. Michel Leeb propose un show à l’américaine. Reconnu pour ses multiples talents depuis longtemps, Michel Leeb a fait ses débuts à la télévision sous l’œil attentif de Guy Lux, grand découvreur qui avait aussi lancé des artistes comme Thierry Le Luron ou Coluche. On se souvient de ses prestations dans Certains Leeb Show au long des années 1990. Michel Leeb est un artiste complet qui propose à son public aussi bien des parodies que des chansons et du jazz dont il est passionné, pour son retour au one-man show, le premier depuis six ans. On a pu le voir au théâtre dans plusieurs pièces, dont la comédie Théâtre « Allah n’est pas obligé… » u « Allah n’est pas obligé d’être juste dans tout ce qu’il fait. » C’est la phrase de laquelle a été tiré le titre de cette « farce carnassière » qui se joue pour encore quelques jours au Lavoir moderne. Adaptée du roman éponyme d’Ahmadou Kourouma (prix Renaudot 2000), l’histoire de Birahima, l’enfant soldat engagé dans les guerres au Libéria et en Sierra Leone, est racontée par deux grandes comédiennes : Caroline Filipek et Vanessa Bettane. Une confrontation aussi magistrale que brutale avec la réalité des conflits africains. Allah n’est pas obligé, au Lavoir moderne, Paris 18e. Rés. : 01 42 52 09 14. TOPDESTOPS Meilleures ventes de livres (hors BD et livres de poche) Pour la troisième semaine consécutive, les cinq premiers sont les mêmes. Le fils de l’homme invisible de François Berléand (7 e), ne peut donc accéder aux honneurs du top. Pourtant, son livre bouleversant pose les bonnes questions sur l’interprétation par l’enfant de la parole de l’adulte. 1 2 3 4 5 à succès Madame Doubtfire dans laquelle il avoue s’être beaucoup amusé, ainsi qu’au côté de Bernard Murat dans Amitiés sincères. Mais comme il aime à l’affirmer, le désir d’être seul en scène, face à son public, le titillait depuis trop longtemps. Alors, jusqu’au 31 décembre, Michel Leeb se régale en nous faisant passer du rire à l’émotion avec brio. Cette fois, il s’en prendra même (gentiment) aux politiques avec le discours d’adieux de notre président de la République, que l’humoriste a imaginé. Au Casino de Paris, jusqu’au 31 décembre, Paris 9e. Tél. : 08 926 98 926 (0,34 € /min). Les bienveillantes (=) Jonathan Littell Gallimard Odette Toulemonde (=) Eric-Emmanuel Schmitt Albin Michel Une brève histoire de l’avenir (=) Jacques Attali Fayard La croisière de Noël (+1) Mary Higgins Clark Albin Michel Pour un pacte écologique (-1) Nicolas Hulot Calmann-Lévy LÉGENDE : (+1) : progression d’une place (=) : position inchangée (-1) : perte d’une place Source : Virgin Livre OLIVIA DE BUHREN,RACHEL BOURLIER,ANNE DENIS,MATHIEU DURAND,OLIVIA ITHURBIDE,CAROLINE MUNOZ,CAROLINE HALAZY,EMMANUELLE DE PEYRON,THÉO PHAN EN DIRECT DES BACS Passi, du hip-hop au binaire Les puristes vont encore s’offusquer. Passi, déjà à l’origine de plusieurs volumes de la série Dis-l’heure, lance cette fois un volume hip-hop rock. Confrontations en forme de collaborations qui marient Enhancer à Kool Shen, ou Pit Baccardi à Emma Daumas, Du Tostaky de Noir Désir aux Fugees, c’est : Dis l’heure 2 Hip-hop Rock (Mercury/Universal) Au temps des idoles u L’ouvrage de Jacques Brachet invite à voyager au temps des yé-yé. Les années 60 sont une période chère aux baby-boomers, souvent nostalgiques de leur jeunesse. L’auteur s’est faufilé pendant longtemps dans les coulisses du show-biz en tant que journaliste, côtoyant les plus grands noms des sixties. Son récit ne manque ni d’anecdotes ni de photos inédites prises par l’auteur à l’époque. « En ce temps-là, tous les artistes étaient abordables, heureux qu’on s’occupe d’eux. Il n’y avait pas cet arsenal d’attachés de presse, de secrétaires, de gardes du corps… » Ce livre offre donc les souvenirs de moments privilégiés avec des stars hors du temps. Fan des sixties de Jacques Brachet, Ed. Why Not, 19,50 €. DR M. TAAMALLAH/ABACA
C. DELMAS/VISUAL PRESS AGENCY www.directsoir.net HOMMAGE À JOE DASSIN Trente artistes sur scène pour trente représentations exceptionnelles, dans un spectacle musical entièrement consacré à Joe Dassin. Tous les succès de Joe Dassin : de L’Amérique aux Champs-Elysées en passant par L’été indien, pour un grand show en perspective. Cirque d’Hiver Bouglione, 110, rue Amelot, Paris 11e. Tél. : 0 892 707 507 ou www.salut-joe.com VIES NOCTURNES Lorenzo Lamas SORTIR Y ALLER Y ALLER Y ALLER/Y ALLER/Y ALLER/Y ALLER/Y ALLER DR EXPOSITION ✱ PHOTOGRAPHIE ET PUBLICITÉ Le musée de la Publicité rend hommage à la photographie publicitaire en France. L’ambition de cette exposition est de réhabiliter cette discipline méconnue, voire oubliée. A cet effet, les œuvres présentées sont sorties de leur contexte publicitaire pour permettre une perception plus artistique de l’œuvre. Avec 190 tirages photographiques, le parcours retrace, de façon chronologique, l’influence de tous ces grands noms de la photo qui ont participé à la construction de l’image d’une marque. L’accent est mis sur leur créativité et leur rôle de pionnier. Parmi les 31 photographes sélectionnés, on retrouve l’œuvre de Guy Bourdin pour Charles Jourdan, Lorenzo Lamas interprète Hector Ramirez dans Amour, gloire et beauté à 9h05 sur France 2 et à 18h10 sur RTL9. de Jean Larivière, bien connu pour ses photographies de Louis Vuitton ou encore les compositions de Jean-Paul Goude pour les Galeries Lafayette. Enfin, l’exposition permet de mieux comprendre en quoi l’essor de la photographie publicitaire est lié aux évolutions techniques qui ont jalonné le siècle dernier : les techniques d’impression des années 30, la reprographie en couleur, le traitement informatique de l’image…Finalement, peu importe le support : seuls comptent l’imagination de l’artiste et le regard qu’il porte sur le monde, sur les objets. La publicité devient un prétexte et l’art reprend le dessus. La photographie publicitaire en France, de Man Ray à Jean- Paul Goude, jusqu’au 25 mars 2007, musée de la Publicité, 107, rue de Rivoli, Paris 1 er Tél. : 01 44 55 57 50 Métro : Palais-Royal RESTAURANTS ✱ LE DURAND DUPONT DRUGSTORE Au fil du temps, le « DD », comme l’appellent les habitués, est devenu le repère indispensable de Neuilly. Ce lieu à la fois « cool », chic et élégant joue sur plusieurs ✜ SON LIEU Les rues des Beaux-Arts et Guenegaud pour les galeries d’art, surtout d’art africain. Par exemple « Nuit d’Ivoire » 18, rue Guenegaud, Paris 6e. ✜ SON BAR Le Hemingway du Ritz, qui est très cosy. 15, place Vendôme, Paris 1 er. ✜ SON RESTO L’ami Louis, 32, rue Vertbois, Paris 3e. ✜ SA SALLE L’UGC Ciné Cité Bercy, pour son large choix et pour le Bercy Village. 2, cours Saint-Emilion, Paris 12e. tableaux. Côté bar, il séduit les habitants du quartier, qui viennent prendre l’apéritif et profiter du célèbre buffet qui accompagne l’happy hour. Côté restaurant, l’ambiance est plutôt au rendez-vous d’affaires le midi, et, le soir, à un dîner entre amis ou un tête-à-tête. La carte est variée. Le chef prépare des spécialités qui font la célébrité de la maison, notamment les crevettes sautées et le fondant au chocolat. Enfin, le fameux ✜ SON LIVRE Servitude humaine de Somerset Maugham (éd. Julliard) ✜ SON DVD Elizabeth, avec Cate Blanchett. ✜ SA MUSIQUE Les chansons des années 50 et 60. ✜ SON SITE INTERNET iTunes. ENVOYER VOS BONS PLANS+ à lejournal@directsoir.net DR brunch du dimanche (35 euros) présente une variété et une richesse de plats salés et sucrés qui plaît aux grands comme aux petits. Réservation conseillée. 14, place du Marché 92210 Neuilly-sur-Seine Tél. : 01 41 92 93 00 CINÉMA ✱ BOULEVARD DES PRODUCTEURS La 7 e édition du festival international de cinéma, Boulevard des Producteurs, commence ce soir, à l’espace 1789 de Saint-Ouen. A 20h, projection d’un moyen-métrage consacré à Humbert Balsan, producteur de renom pour qui « le producteur [était] le parfum d’un film ». A 21h, avant-première de Nuevo Mondo, d’Emanuele Crialese, prix de la révélation à la Mostra de Venise. Le festival propose différents rendez-vous à Paris (à la Femis, au Cinéma des cinéastes, au Divan du monde), Bondy, Brétigny-sur-Orge, Pantin et Saint-Ouen. Il se clôturera dimanche, à Paris, au Divan du monde, avec une avant-première surprise. Le programme, destiné à un public de professionnels et de cinéphiles, est intense et varié. Il prévoit des soirées thématiques, des cartes blanches et des témoignages de producteurs et de scénaristes. Un colloque européen de deux jours est notamment proposé autour du thème « Profession : producteur ». Des rencontres passionnées en perspective. Boulevard des Producteurs, du 5 au 10 décembre. Rens. : 01 45 22 23 35 Programme complet sur le site www.industriedureve.com Espace 1789, 2, rue Alexandre- Bachelet, Saint-Ouen D.R. S. ORTOLA/REA Directsoir t Mardi 5 décembre 2006



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :