Direct Soir n°680 14 jan 2010
Direct Soir n°680 14 jan 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°680 de 14 jan 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : Jacques Dutronc émoi, émoi, émoi...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 SPORTS LE BILLET DE PIERRE SALVIAC Consultant RTL La fausse retraite des dieux S i un champion annonce sa retraite, ne le prenez pas au mot. Il pourrait revenir sur sa décision et reprendre la compétition quelques mois plus tard. Les exemples ne manquent pas : le basketteur Michael Jordan, le footballeur Zinedine Zidane, le hockeyeur Mario Lemieux, le cycliste Lance Armstrong et le pilote de Formule 1 Michael Schumacher nous ont fait le coup. Certains de ces retours se révèlent être des échecs retentissants. Pensez au tennisman Björn Borg. Il a 26 ans quand il met un terme à sa carrière professionnelle après onze victoires en grand chelem. Neuf ans plus tard, ruiné, il revient dans le circuit. Et n’en finit pas d’enchaîner les défaites humiliantes. La mode du come-back est très en vogue dans le monde du tennis. Après le retour des championnes belges Kim Clijsters et Justine Henin, c’est maintenant au tour du Français Fabrice Santoro de relancer sa carrière à l’occasion de l’Open d’Australie. Officiellement, c’est pour entrer dans l’histoire en devenant le premier joueur de tennis à avoir joué sur quatre décennies dans les tournois du grand chelem. Deux mois plus tôt, pourtant il jurait que le tournoi de Bercy était la dernière compétition de sa longue carrière professionnelle. A cette époque, il sortait son livre : A deux mains. Et il n’avait pas trouvé meilleure annonce pour optimiser la vente. Si c’était pour revenir si vite sur sa décision de prendre sa retraite de joueur de tennis, Fabrice Santoro aurait mieux fait de titrer son livre « A demain » ! Réagissez : redac@directsoir.net Le 28 mai prochain, l’UEFA (Union des associations européennes de football) rendra son verdict. Il sera alors l’heure de savoir qui de la Turquie, de l’Italie et de la France – la candidature commune de la Suède et de la Norvège semblerait mal engagée en raison du refus des gouvernements de ces pays d’apporter une aide financière – aura le privilège d’organiser et de recevoir l’Euro 2016. Hier matin, la FFF (Fédération française de football) a avancé ses pions, en dévoilant son plan de communication en présence de Jacques Lambert, directeur général de l’association, Pierre-Jean Golven, directeur de la communication, et Jacques Bungert, coprésident de l’agence BASKET-BALL L’Asvel joue son destin ➔ L’Asvel de Bobby Dixon (photo) affronte ce soir en Croatie le Cibona Zagreb pour la dernière journée de la première phase de l’Euroligue. En cas de succès, le club villeurbannais sera qualifié pour le Top 16. TENNIS V. CAPMAN/SIPA Deux Français en quarts ➔ Richard Gasquet (photo) et Julien Benneteau, tombeurs de Benjamin Becker (6-2, 7-6) et de Taylor Dent (6-3, 5-7, 7-6), se sont qualifiés hier matin pour les quarts de finale du tournoi de Sydney. FOOTBALL/EURO 2016 Young & Rubicam. Le mot d’ordre de la candidature française est clair : mobiliser les Français autour de ce projet, qui verrait l’Hexagone accueillir sa première grande compétition internationale depuis le Mondial 1998. LA FFF DONNE LA PAROLE AUX FRANÇAIS Alors que la candidature française sera remise à l’UEFA le 15 février prochain, cette campagne de communication a d’ores et déjà commencé avec la diffusion de spots télévisés, qui mettent en scène J. KLAMAR/AFP CAN - 1 er TOUR Directsoir N°680/Jeudi 14 janvier 2010 La fédération part en campagne La FFF présentait hier à Paris son plan de communication pour sa candidature à l’Euro 2016. Un seul mot d’ordre : la mobilisation générale. FFF des citoyens anonymes exprimant leur vision de ce port. Considérée comme l’une des grandes favorites, malgré la « légitime prudence » prônée par Jacques Lambert, notamment en raison de la « candidature solide de la Turquie », la France a misé sur la proximité et l’interactivité avec les Français, qui seront les « stars » de cette campagne. Pour sensibiliser au maximum les amateurs du ballon rond, tous les moyens de communication ont été engagés : affichage, presse, télévision et Web (cf. encadré). Pendant ce temps, il reste à la fédération à finaliser sa candidature, avant la remise du dossier. A ce jour, « nous sommes dans les temps », dixit Jacques Lambert. SUR LE NET Affiche pour l’Euro 2016. www.fff.fr/euro2016 Sur ce minisite dédié à l’Euro 2016, les Français pourront découvrir les actualités de la candidature, les vidéos de soutien de sportifs, tels que Guy Forget, Teddy Riner ou encore Henri Leconte, mais surtout apporter leur appui en un petit clic. L’Algérie doit réagir ➔ En s’inclinant lourdement (3-0) lundi face au Malawi, qui n’avait pas encore remporté le moindre match dans la compétition, les Algériens (ci-contre, Abdelkader Ghezzal) se sont mis en fâcheuse posture dans l’optique de la qualification pour les quarts de finale de la Coupe d’Afrique des nations 2010. Ce soir (17h), pour se relancer, il faudra battre le Mali de Frédéric Kanouté et de Mahamadou Diarra, avant de rencontrer l’Angola, le pays organisateur, pour le dernier match du premier tour. Autant dire que l’affaire s’annonce compliquée pour les protégés de Rabah Saadane.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :