Direct Soir n°676 8 jan 2010
Direct Soir n°676 8 jan 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°676 de 8 jan 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 18

  • Taille du fichier PDF : 1,4 Mo

  • Dans ce numéro : Dubaï, toujours plus haut !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 CULTURE SÉLECTION CONCERTS Deux garçons, une fille, trois possibilités Le chanteur Corneille, auteur de cinq albums studio. « EN ATTENDANT » CORNEILLE Après Parce qu’on vient de loin (2003) et Les marchands de rêves (2005), ses deux premiers albums studio en français, et l’anglophone The Birth of Cornelius (2007), le chanteur canado-rwandais Corneille était de retour il y a quelques mois avec Sans titre, précédé par le single En attendant. Un opus francophone très groovy écrit avec son épouse Sofia de Medeiros. En concert le 13 janvier au Grand Rex, à Paris, le 14 au Théâtre Sébastopol, à Lille, et le 16 au Palestre, au Cannet. Ian Brown. DR IAN BROWN À SA MANIÈRE Connu pour son flegme et son franc-parler, l’ex-chef de file des Stone Roses, groupe pop-rock britannique phare de la fin des années 1980 qui inspira Oasis, est de passage dans la capitale. Au programme, entre autres, les morceaux de son nouvel album, My Way, qui sort cette semaine (Universal). En concert le 14 janvier au Trabendo, à Paris. Emilie Simon. ÉMILIE SIMON, L’EXCENTRIQUE ÉLECTRIQUE Avec Emilie Simon en 2003 et Végétal en 2006, l’auteur, compositrice et interprète française a imposé son timbre acidulé et ses expérimentations électro-pop, qui sont aujour d’hui sa marque de fabrique. De retour en 2009 avec The Big Machine (Barclay), un album enregistré à New York et très influencé par Kate Bush et les années 1980, Emilie Simon poursuit sa tournée. En concert les 16 et 17 janvier au Casino de Paris, puis en tournée. Les dates sur http : Ilemiliesimon.artistes. universalmusic.fr. UNESCO ALBUM Un bon démarrage ➔ Actrice, elle a joué dans The Keeper (2005) de Kayvan Mashayekh, on l’a aussi vue sur la scène de l’Opéra Bastille dans Le temps des Gitans (2008) d’Emir Kusturica. Marie Espinosa, « charmante jeune fille de 26 ans » qui a étudié la musique classique, sort un premier disque, écrit et composé par ses soins après une rupture sentimentale. La démarrante a été produit par Marc Lumbroso (Jean- Jacques Goldman, Vanessa Paradis, Raphael) et enregistré entre Nashville avec Joe Hardy (ZZ Top) et Paris avec Jacques Ehrhart (Camille). Les onze chansons, à l’instar du premier single, L’annonce, sont autant de ritournelles sentimentales entre rires et larmes qui rappellent les univers de Jane Birkin et Françoise Hardy. La démarrante, Marie Espinosa, Mercury. BEAU LIVRE Directsoir N°676/Vendredi 8 janvier 2010 ROMAN GRAPHIQUE À tous les enfants du monde ➔ A l’occasion du vingtième anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant, un livre, Sale gosse !, a vu le jour pour l’Unesco. Durant vingt ans, le photographe et grand reporter François Perri a sillonné le monde et photographié les enfants. Au travail, dans les rizières, à l’école, au sein de camps de réfugiés ou au milieu des ordures, les enfants restent l’avenir de notre monde. Pour chaque livre vendu, trois euros seront reversés à l’Unesco pour financer des programmes de soutien à l’enfance. Sale gosse ! (Just Kids !), François Perri, Communic’art et Unesco, 20 €. En bref MERCURY ACTES SUD BD Matière à « Procès » ➔ Chef-d’œuvre posthume au même titre que Le château et Amerika, Le procès de Franz Kafka est adapté en roman graphique. L’histoire de Joseph K., arrêté un matin au saut du lit pour un crime dont il ne connaît pas la teneur, est ici réinventée par le trait sombre, à la limite du morbide, de Chantal Montellier. A chaque case, l’humour noir de l’écrivain tchèque d’expression allemande se voit magnifié par un dessin inventif où affleure le fantastique. Quant au texte, l’auteur, David Zane Mairowitz, est déjà à l’origine d’une biographie sur Kafka illustrée par Robert Crumbet parue aussi chez Actes Sud BD. Il signe ici une transposition où l’absurde kafkaïen prend toute son ampleur. Le procès, David Zane Mairowitz et Chantal Montellier, Actes Sud BD, 18 €. Costa, ou le cinéma de l’intime/Cinéaste portugais qui a réalisé son premier film en 1989 (Le sang), PedroCosta s’est depuis taillé une place dans la cour des plus grands réalisateurs du cinéma contem porain. La Cinémathèque française lui consacre une grande rétrospective en sa présence. Montrant la plupart du temps les marginaux des quartiers populaires de Lisbonne, ses œuvres se font les porteparole des laissés-pour-compte que le réalisateur observe sans pathos. Au programme : Ossos, En avant jeunesse, O Sangue ou encore Où gît votre sourire enfoui, qui met en scène les illustres cinéastes Danièle Huillet et Jean-Marie Straub. Rétrospective PedroCosta, du 11 au 24 janvier, La cinémathèque française, 51, rue de Bercy, Paris 12 e (0171193333).
www.directsoir.net SPECTACLE La boîte à malices des frères Forman A l’image des forains à qui ils rendent hommage, les frères Forman continuent d’arpenter les routes avec « Obludarium », un spectacle qui mêle cirque, cabaret et cabinet de curiosité. Reconnus internationalement depuis L’opéra baroque présenté en 1992, les frères jumeaux Matej et Petr Forman jouent les prolongations. Ils reviennent en cette rentrée avec Obludarium, un spectacle créé en 2007 – et l’une des révélations de Lille 3000, Europe XXL de l’été dernier – et imprégné de cet esprit forain des années 1930. Car les fils du réalisateur Milos Forman, oscar du meilleur réalisateur pour Amadeus, proposent une intrusion dans un monde chimérique fait de bric et de broc. Un spectacle hybride dont le titre signifie en tchèque « monde des monstres ». Et pour cause, entourés de leur troupe, ces deux saltimbanques révèlent leur cabinet de curiosités façon cabaret. Les « monstres » HISTOIRE Le siècle de Montalembert ➔ Que savons-nous de Charles de Montalembert (1810-1870) ? L’homme a donné son nom à bon nombre d’établissements scolaires, mais son action et son œuvre demeurent singulièrement oubliées. Grâce à un travail de bénédictin, Marguerite Castillon du Perron (auteur d’une biographie remarquée de Charles de Foucauld) ressuscite cette grande figure du XIX e siècle. Journaliste, essayiste, parlementaire, il fut en prise avec les principaux défis de son époque. Montalembert et l’Europe de son temps, Marguerite Castillon du Perron, éditions François-Xavier de Guibert. La star est (presque) née ONE-WOMAN SHOW ➔ Ils sont nombreux à espérer, un jour, décrocher un premier rôle et fouler le tapis rouge du Festival de Cannes. Mais peu réussiront à réaliser leur rêve. La vie de comédien ressemble en effet à un parcours du combattant. En témoigne l’histoire de la jeune Rosalie Lajarrige. Dans son one-woman show à l’humour décapant, la jeune femme revient avec finesse sur sa propre quête du succès, du book photos aux séries de castings. Comédienne, mode d’emploi, Rosalie Lajarrige et Adrien Boyer, jusqu’au 27 février, théâtre Le Triomphe, 5, rue Blainville, Paris 5 e (0143262560). de La monstrueuse parade (Freaks) de Tod Browning ne sont pas loin, mais la curiosité malsaine fait place à la découverte d’un monde extraordinaire à l’atmosphère de conte. Ici, le parcours et la vie intérieure de ces personnes comptent plus que leur aspect qui les relègue à la marge. On y croise une femme à barbe stripteaseuse, une sirène-otarie, un cheval de bois géant. Un clin d’œil aux jeux mécaniques d’antan mais surtout du rêve et de la poésie pour un retour en enfance. Obludarium, jusqu’au 17 janvier à l’Espace cirque d’Antony (92), rue Georges-Suant (01 41 87 20 84). Du 22 janvier au 6 février, Scène nationale de Sénart (77), Cesson-la-Forêt (01 60 34 53 60). Obludarium signifie en tchèque « monde des monstres ». CULTURE 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :