Direct Soir n°676 8 jan 2010
Direct Soir n°676 8 jan 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°676 de 8 jan 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 18

  • Taille du fichier PDF : 1,4 Mo

  • Dans ce numéro : Dubaï, toujours plus haut !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 EN COUVERTURE Burj Khalifa en chiffres* – Hauteur : 828 mètres. – Budget : 1, 5 milliard d’euros. – 2 minutes : c’est le temps qu’il faut pour accéder au sommet de la tour, grâce aux ascenseurs les plus rapides du monde, dont la vitesse peut atteindre 40 km/h. – 17 terrains de football. C’est la surface que représente la façade extérieure de la tour, en verre et en acier. Son nettoyage complet nécessite six à huit semaines. – Le système de climatisation produit assez de condensation DUBAÏ Il n’en existe pas de plus haute. Après cinq années de travaux gigantesques, la tour Burj Dubaï, rebaptisée lundi Burj Khalifa en l’honneur du président des Emirats arabes unis et émir d’Abu Dhabi, le cheik Khalifa ben Zayed ben Sultan Al Nahyan, a ouvert ses portes au public. Plantée au cœur de l’émirat, aux portes du désert du Rub al-Khali, et surplombant le golfe Persique, la flèche s’élance droit vers le ciel, sur 828 mètres. La hauteur définitive, tenue soigneusement secrète par la volonté du promoteur dubaïote Emaar Properties, a été révélée lundi lors de l’inauguration présidée par le souverain de Dubaï, le cheikh Mohammedben Rashid Al-Maktoum, sous l’éclat de feux d’artifice à la mesure de ce projet pharaonique. Le fleuron de Dubaï peut désormais toiser la tour Taipei 101 de Taiwan, qui prétendait jusque-là au record mondial du haut de ses 508 mètres*… devenus presque dérisoires. UN ÎLOT DE LUXE Si le record mondial de hauteur est acquis sans conteste, celui du luxe et de l’extraordinaire peut aussi figurer au palmarès de l’édifice. Une prouesse illustrée, entre autres, par la terrasse d’observation installée au 124 e étage, depuis laquelle les visiteurs auront une visibilité à 95 km alentour. Sur les 164 étages exploités, quatre piscines, le restaurant le plus élevé du monde (au 122 e étage) ou encore ces huit hôtels – dont celui du couturier Giorgio Armani –, qui proposeront quelque 2 000 chambres aux touristes, en majorité russes, anglais et indiens. Des touristes (exerçant aux deux tiers dans les affaires) qui, malgré une légère baisse de Directsoir N°676/Vendredi 8 janvier 2010 VERTIGE DE LA TOUR Elle détient désormais le record mondial de hauteur. Dubaï a inauguré en début de semaine Burj Khalifa, la tour du gigantisme. Un baptême qui entretient le mythe de la folie architecturale de l’émirat, malgré ses difficultés financières. pour remplir vingt piscines olympiques par an. L’eau ainsi récupérée sera utilisée pour arroser les jardins. – 31 400 tonnes de barres de fer et 330 000 m 3 de béton ont été engloutis dans la construction de la tour. *Source : Reuters. « 164 ÉTAGES, 2 000 CHAMBRES » fréquentation en 2008-2009, restent une des clés de voûte de l’économie dubaïote. De 600 000 en 1991, ils étaient plus de 7,5 mil lions en 2008. « Grâce à son statut d’icône, la tour va provoquer un afflux supplémentaire et bénéficiera au secteur, d’autant que les prix ont baissé depuis le déclenchement de la crise », assure Pascal Mai - gniez. Chef du département tourisme et commerce à Dubaï pour la France et le Bénélux, ce dernier prévoit une nette reprise au printemps. Même écho chez William Baker du cabinet d’architectes américain SOM, concepteur de l’ouvrage et qui confirmait, fin décembre, que les 1 100 appartements privés – dont 144 designés par Armani – étaient pratiquement tous vendus. La tour flambant neuve devrait à terme accueillir 12 000 personnes, habitants et travailleurs confondus. L’ULTIME RECORD ? L’émirat accuse une dette de 100 milliards de dollars, mais Emaar Properties assure que l’inauguration de la tour Burj Khalifa amorce une nouvelle ère. Les analystes annoncent, quant à eux, la fin des mégaprojets à Dubaï pour quelques années. « L’émirat s’efforce de rationaliser ses ressources et de reconstruire l’économie d’une façon ou d’une autre », expliquait Saoud Massoud, responsable de la recherche au centre financier UBS. Qu’à cela ne tienne : si le projet, à Dubaï, d’une autre tour de 1 km porté par le promoteur Nakheel est actuellement gelé, d’autres dans le monde cherchent à dépasser le record. Ainsi à Jeddah, en Arabie Saoudite, la Kingdom Tower devrait atteindre plus de 1 100 mètres en 2020. Au Koweït, l’édifice baptisé Burj Mubarak al-Kabir, de 1000 mètres de hauteur, devrait voir le jour en 2016. Mais c’est Tokyo qui, aujourd’hui, affiche les plus grandes ambitions avec le projet MOTHER, une tour de 1321 mètres. Actuellement, la palme du gigantisme revient au continent asiatique : c’est là qu’ont été construites sept des dix tours les plus hautes du monde. * Selon le classement réalisé en 2008 par le Council on Tall Buildings and Urban Habitat.
www.directsoir.net BURJ AL-ARAB, DUBAÏ. C’est l’un des plus célèbres symboles de l’ambition architecturale de Dubaï. Cet hôtel en forme de voile gonflée, inauguré en 1999, est le seul sept étoiles du monde. Il culmine à 321m. DENIS VALODE, ARCHITECTE * « Capter l’intérêt international » Une tour aussi haute est-elle viable indéfiniment ? Denis Valode : La structure principale de ce type de tour est conçue pour être indestructible. Il ne peut y avoir d’effondrement possible, car aujourd’hui, les nouvelles techniques et les matériaux comme le béton et l’acier permettraient même d’aller encore plus haut, sans aucun risque. Elle nécessitera néanmoins une réhabilitation comme les tours de La Défense, au bout de quarante ans, pour différents services comme les ascenseurs, la climatisation… A-t-on atteint la perfection architecturale avec Burj Khalifa ? D.V. : Cette tour est un très bel objet, presque hors d’échelle. Sa construction est une prouesse. Pourtant, je ne parlerais pas de perfection architecturale. Car si haute soit-elle, elle aurait pu épouser d’autres géométries plus impressionnantes. Au niveau technique, elle ne fait que reprendre des canons déjà exploités. Burj Khalifa est par exemple très proche d’un projet de l’architecte américain Frank Lloyd Wright, qui date de 1956. Peut-on aller plus haut ? D.V. : Tout dépend des techniques utilisées. Par exemple, le projet, actuellement gelé, du promoteur Nakheel, reprend le même concept que Burj Khalifa : une tour construite autour d’un noyau central. S’il voit le jour, cet édifice atteindra un kilomètre, soit la limite de la hauteur possible avec cette technique. Il serait intéressant d’arriver plus haut avec de nouveaux EN COUVERTURE 5 procédés, comme un assemblage de plusieurs tours… Les nouvelles technologies le permettraient. Mais il faut aussi garder à l’esprit l’utilité première d’une tour : limiter l’étalement urbain dans les zones denses ou ouvrir les tours à de nouveaux services comme des hôpitaux. Dubaï semble loin de ces préoccupations. Il s’agit plutôt pour eux de capter l’intérêt international et de privilégier les projets liés aux loisirs. * Fondateur, avec Jean Pistre, du cabinet Valode & Pistre. A leur actif : les projets de la tour Generali à La Défense, celle d’Incity à Lyon et dix autres projets en cours dans le monde. PALM JUMEIRAH ISLAND, DUBAÏ. La seule des trois presqu’îles artificielles construites par le promoteur Nakheel à être achevée à ce jour. Inauguré en novembre 2008, ce palmier compte des milliers d’appartements et de villas, ainsi qu’une trentaine d’hôtels luxueux. T. EBERT/LIFE-REA C. GALLOWAY/SINOPIX-REA J. LEYNSE/REA BERBAR HALIM/SIPA T. MAURY/EPA/SIPA Le top des tours Après Burj Khalifa, d’autres tours battent des records:• Taipei 101 (Taiwan) : 508 mètres, 101 étages, construite en 2004.• Shanghai World Financial Center (Shanghai) : 492 mètres, 101 étages, construite en 2008.• Petronas Twin Towers (Kuala Lumpur) : 452 mètres, 88 étages, construites en 1998.• Willis Tower (Chicago) : 442 mètres, 108 étages, construite en 1974.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :