Direct Soir n°675 7 jan 2010
Direct Soir n°675 7 jan 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°675 de 7 jan 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,6 Mo

  • Dans ce numéro : Drew Barrymore, drôle de dame

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
E. ROBERT/DIRECT8 Directsoir N°675/Jeudi 7 janvier 2010 12 BUZZ TÉLÉ LE BILLET DE JEAN-MARC MORANDINI Journaliste, animateur de radio et de télévision Génération sondage Avec la nouvelle année, c’est une pluie de sondages qui nous arrive, sur le bilan 2009 ou sur les souhaits pour 2010. Concernant l’année à venir et la télé, on le sait, c’est un peu un grand classique, les sondés réclament toujours plus de culture et de fond, mais finissent par regarder La ferme célébrités et Secret Story. Finalement, il faudra peut-être arrêter un jour de faire ce type d’enquête qui n’apporte rien, car ceux que l’on interroge passent leur temps à réclamer des choses qu’ils ne regarderont pas sur le petit écran. Autre sondage, amusant, celui du plus beau mec de la télé, réalisé par le magazine gay Têtu. C’est Laurent Artufel, chroniqueur dans Morandini ! sur Direct 8, qui est arrivé en tête devant Ali Baddou, de Canal+. Plus sérieusement, côté bilan 2009, nous avons réalisé une enquête sur jeanmarcmorandini.com ; plusieurs milliers d’internautes ont répondu à la question de savoir quelle était la meilleure chaîne, et c’est Canal+ qui arrive en tête pour ses programmes en clair et en crypté. Mais la surprise vient des numéros deux, qui sont ex æquo ou dans un mouchoir de poche, à l’arrivée. On retrouve ainsi, quasiment à égalité TF1, France 2 et M6, un peu comme si les internautes mettaient ces trois chaînes dans le même panier. Privées ou publiques, les chaînes généralistes se ressemblent, semblent-ils dire. Autre surprise de ce sondage, le mauvais score de France 3, qui ne récupère que 2% des suffrages. La chaîne des régions souffre d’une perte d’identité en 2009, mais également d’une audience en forte chute, et il est certain que les Français sont plus exigeants avec les chaînes du service public. Quand aux petites dernières de la TNT, elles sont encore loin derrière dans le cœur des Français, mais pourraient très bientôt réserver quelques surprises ! A demain ! Réagissez : redac@directsoir.net AVIS DE TEMPÊTE Astrid Veillon sera à l’affiche d’une fiction française sur France 2 le vendredi 15 janvier à 20h35. La tempête raconte l’histoire d’un groupe de personnes pris dans les intempéries dévastatrices du mois de décembre 1999. Didier Flamand, Astrid Veillon et Bruno Madinier. G. SCARELLA/FRANCE 2 À la découverte du Caravage ➔ Arte consacre, le 11 janvier à 22h55, un documentaire au peintre italien Michelangelo Merisi (1571-1610), dit Le Caravage, intitulé Le Caravage, la magie du clair-obscur. Cet artiste au style brutal et très réaliste est reconnu pour avoir réinventé l’emploi de la technique du clair-obscur. Commentée par des artistes d’aujourd’hui, son œuvre apparaît comme un travail moderne et sulfureux, à l’image d’un personnage mystérieux et anticlérical. Un documentaire de 52 minutes signé Massimo Magri. Garçon mordu par un lézard, Caravage. Denis Olivennes, président du jury des Globes de cristal. La culture vue par la presse ➔ La cérémonie des Globes de cristal, au cours de laquelle seront remis les prix de la presse française pour les arts et la culture, sera retransmise le 8 février à 20h50 sur Virgin 17, en direct du Lido. Les votants seront des journalistes spécialisés, responsables de rubriques culturelles. Le président du jury de cette nouvelle édition est Denis Olivennes, directeur de la publication du Nouvel Observateur et ancien patron de la Fnac. La cérémonie sera animée cette année par l’humoriste Anne Roumanoff. FONDAZIONE DI STUDI DI STORIA DEL’ARTE ROBERTO LONGHI B. FERT/NOUVEL OBS/SIPA Reinhard Heydrich (Kenneth Branagh), dans le téléfilm Conspiration. La conférence de la honte ➔ Le 20 janvier 1942, quinze hauts dignitaires nazis civils et militaires du III e Reich se réunissent dans le quartier de Wannsee, à Berlin. Ensemble, ils décident de la Solution finale, de l’extermination pure et simple de la population juive d’Europe. Le 29 janvier à 20h35 sur Arte, le téléfilm Conspiration, avec Kenneth Branagh, Stanley Tucci et Colin Firth, reconstitue ce moment clé de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. Une implacable réflexion historique, récompensée par deux Emmy Awards (meilleur acteur et meilleur scénario) et le Golden Globe du meilleur second rôle masculin, en 2001. NIVIERE/SIPA DES APPARENCES TROMPEUSES Samuel Le Bihan et Barbara Schulz seront prochainement au casting d’une fiction sur TF1. Un téléfilm à suspens qui promet une ambiance très « hitchcockienne » autour de la descente aux enfers d’un homme trompé par sa femme. En apparence devrait s’apparenter à un huis clos entre scènes d’action musclées et sueurs froides. Barbara Schulz et Samuel Le Bihan, au casting d’En apparence.
www.directsoir.net Comment va se dérouler l’émission, ce soir ? François Busnel : L’idée est de se situer plutôt dans le décryptage que dans l’hommage, en revenant sur les grandes étapes de son existence. En première partie de soirée, je reviendrai donc sur la vie d’Albert Camus avec mes invités, avant la diffusion d’un documentaire sur l’homme et ses engagements. Puis, accompagné d’autres invités, je reprendrai l’antenne jusqu’à 23 heures environ. J’ai toujours pensé qu’il n’y avait pas de philosophie indépendamment de la vie qu’on s’est fabriquée. Et chez Camus, c’est peut-être encore plus vrai. Né dans une banlieue pauvre d’Alger, destiné à devenir ouvrier comme son père, il n’avait pas grand-chose à espérer. Pourtant, deux de ses professeurs sauront lui offrir une autre destinée. Nous allons aussi revenir sur son succès immédiat et retentissant en France, sa relation avec Sartre, ce qui les oppose ou les rapproche, sur sa dernière œuvre, Le premier homme, preuve que celui qu’on voit souvent comme l’un des tenants de l’absurde était en train de rompre avec cette veine. En quoi Albert Camus peut-il être l’objet d’une émission qui traite de l’actualité littéraire ? F. B. : Anniversaire oblige, beaucoup de livres sur Camus viennent d’être publiés. D’autre part, l’actualité littéraire ne m’intéresse que si elle permet de décrypter le monde. Au Nikos Aliagas. BALTEL/SIPA « « LA GRANDE LIBRAIRIE » A PROGRESSÉ DE 65% PAR RAPPORT À L’AN PASSÉ » INTERVIEW François Busnel, journaliste moment où, à gauche comme à droite, on essaie de récupérer Camus, où l’on parle de « panthéonisation », il me semble fondamental de faire ce genre d’émission. La grande librairie est de plus en plus suivie. Que répondez-vous à ceux qui disent que les Français ne lisent plus ? F. B. : La grande librairie a effectué une progression de près de 65% par rapport à l’an passé, avec en moyenne 410000 téléspectateurs sur les deux diffusions hebdomadaires, quand l’an passé, sur les mêmes créneaux, nous attirions 250000 personnes. En quinze ans d’existence, France 5 n’a jamais eu d’émission littéraire attirant plus de 250000 personnes. Ceux qui disent que les Français n’aiment pas lire sont sûrement des journalistes de mauvaise foi ou des fainéants, car il suffit de regarder les chiffres pour prouver le contraire. Avec les auteurs, vous êtes enthousiaste sans pour autant vous montrer complaisant… Comment faites-vous ? F. B. : D’une part, il faut poser des questions que les gens se posent, qu’ils aient lu le livre ou non. Pour cela, rien ne m’oblige à être obséquieux et, de temps en temps, je ne me prive pas d’un petit tacle. D’autre part, je suis d’un naturel plutôt joyeux, donc j’ai plutôt tendance à l’enthousiasme. Et puis, je n’invite que des écrivains et non des auteurs de nanars. Tirer à boulet rouge sur le moindre type un peu populaire qui a commis un livre n’a sa place que dans une émission de divertissement. Il est vrai aussi que certains livres d’auteurs reconnus méritent d’être démolis. L’an passé, j’ai par NRJ donne le « la » ➔ La 11 e cérémonie des NRJ Music Awards aura lieu le samedi 23 janvier au Midem, à Cannes. Elle sera retransmise comme chaque année en direct sur TF1. Nikos Aliagas animera la soirée aux côtés de nombreux artistes comme la rappeuse Diam’s, le groupe Black Eyed Peas ou encore Robbie Williams. Il est possible de voter pour la révélation de l’année jusqu’au 17 janvier sur le site http://nrjmusicawards.nrj.fr. exemple invité Michel Houellebecq et Bernard-Henri Lévy : ils n’ont pas voulu venir. Comme dirait Thierry Ardisson, « tout le monde en parle, donc on en parle » ; c’est aussi ce que j’essaie de faire, même quand j’ai des réserves sur certains livres. On vous compare souvent à Bernard Pivot. Peut-on, aujourd’hui, faire des émissions comme Apostrophes ? F.B. : Bernard Pivot a inventé un modèle indépassable d’émission littéraire. Pour aller dans son sens, il suffit de prendre du plaisir à lire avant d’inviter quelques écrivains sur le plateau, sans artifices ni colifichets, afin de transmettre cet enthousiasme. Rien n’a changé, sauf l’enrobage : on ne peut plus filmer comme à l’époque d’Apostrophes. Aujourd’hui, nous avons un décor plutôt pop, des petits sujets de BUZZ TÉLÉ 13 « Un décryptage des grandes étapes de la vie de Camus » Il y a cinquante ans disparaissait Albert Camus. Ce soir, sur France 5, François Busnel lui consacre sa « Grande Librairie » : un documentaire et des invités reviennent sur la vie de l’écrivain philosophe. présentation, des enregistrements à l’étranger… J’avais testé cette formule lorsque je présentais Les livres de la 8 sur Direct8. Je suis reconnaissant envers cette chaîne, car elle fut un vrai laboratoire où j’ai pu expérimenter ce genre d’émission. J’ai vu que cela pouvait fonctionner. La plupart des émissions sont en direct. Qu’apporte cette formule ? F. B. : Le direct ressemble à la « vraie vie », avec ses risques, ses coups de pompe mais aussi ses coups de génie, ses surprises. Et les auteurs sentent qu’ils doivent donner le meilleur d’eux-mêmes en peu de temps. Cela donne de l’énergie à l’émission. La grande librairie, magazine, tous les jeudis à 20h35, sur France 5.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :