Direct Soir n°672 4 jan 2010
Direct Soir n°672 4 jan 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°672 de 4 jan 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,4 Mo

  • Dans ce numéro : Amour, travail... ce qui nous attend en 2010

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
EMI RECORDS UNIVERSAL 8 CULTURE SÉLECTION ALBUMS Les albums de 2009 à écouter en 2010 Dernier coup d’œil dans le rétro sur quelques-uns des régals de 2009 à garder sous la main en 2010 avant de découvrir les bonnes surprises que nous réserve cette nouvelle année. ➔ Grace/Wastelands, Peter Doherty (EMI). Retour en solo et en douceur pour le sale gosse du rock anglais. Touchant. ➔ It’s Not Me It’s You, Lily Allen (EMI). La chipie nouvelle égérie de Chanel nous a joyeusement balancé son Fuck You toute l’année. On en reprendra un peu en 2010. ➔Blueprint 3, Jay-Z (Warner). Un album rempli de featurings pour l’un des poids lourds américains du hip-hop et un duo magique avec Alicia Keys sur Empire State Of Mind qui donne envie d’escapade triomphante à New York. ➔ My One And Only Thrill, Melody Gardot (Universal Jazz). Une voix pour un grand frisson jazz mêlé de soul, de blues et de bossa. Son swing plaît aux amateurs de Diana Krall, Norah Jones et Joni Mitchell… En tournée à partir du 25 mars (Bordeaux) et en concert du 7 au 9 avril à l’Olympia. ➔ The Turn, Fredo Viola (Because). De la pop orchestrale hors des sentiers battus. Un voyage musical dont on revient transformé. ➔ Lungs, Florence and the Machine (AZ). Nouvelle sensation pop rock britannique, Florence Welsh a donné naissance à un premier album promis à devenir un classique. Les fans de Jefferson Airplane, Tori Amos ou encore Bat for Lashes, sont EMI RECORDS BECAUSE 9 WARNER tombés raides dingues de la rousse incendiaire. En concert le 24 février à Paris et le 11 mars à Lyon. ➔ Music For Men, Gossip (Columbia/Sony). La plantureuse Beth Ditto s’est hissée au rang d’icône et a fait de Music For Men un rock électro flamboyant. En concert le 25 mai au Zénith de Paris. ➔Wolfgang Amadeus Phoenix, Phoenix (Cooperative). Le groupe versaillais Phoenix, spécialiste d’une pop à l’anglosaxonne, a inoculé sa « Lisztomania » et s’est attaqué avec réussite au marché américain. En tournée française à partir du 20 mars à Marseille. Les dates sur www.myspace.com/wearephoenix. ➔ Hobo, Charlie Winston (Atmosphé ri - ques). Chapeau vissé sur la tête, l’Anglais Charlie Winston a fait chavirer l’Europe avec ses tubes Like A Hobo et In Your Hands, entre soul et folk. En tournée à partir du 30 janvier à Strasbourg et en concert le 2 février au Zénith de Paris. Les dates sur www.myspace.com/charliewinston. ➔ La Roux, La Roux (Polydor). Elly Jackson, alias La Roux, a sorti un premier album électro d’inspirationeighties mais résolument contemporain. Les titres Bulletproof et Quicksand continueront de tourner en boucle en 2010. En concert à Paris le 26 février au Bataclan, et le 13 mai à l’Olympia. AZ F. PAOLINI/BÉJART BALLET LAUSANNE BEAU LIVRE Terres d’aventures LA MARTINIÈRE/AUBANEL ➔ Depuis 2005, le discret mais talentueux photographe Jean-Michel Turpin accompagne les équipes de l’émission Rendez-vous en terre inconnue au gré de leurs aventures à travers la planète. Le résultat ? Les 300 images commentées par l’animateur, Frédéric Lopez – qui porte à bout de bras ce projet aux ambitions très éthiques –, sont accompagnées des témoignages des invités de l’émission, tels que Muriel Robin ou Patrick Timsit, qui ont joué le jeu jusqu’au bout en confiant leurs expériences. Rendez-vous en terre inconnue, Frédéric Lopez, Jean-Michel Turpin, La Martinière/Aubanel, 32 €. Directsoir N°672/Lundi 4 janvier 2010 BANDE DESSINÉE Manchette en BD DUPUIS ➔ Avec Max Cabanes au dessin (grand prix du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême en 1990), le scénariste et cinéaste Doug Headline (de son vrai nom Tristan Jean Manchette) a reconstitué la trame des aventures d’Ivory Peal, héroïne de l’ultime roman écrit par son père, Jean-Patrick Manchette, maître de la littérature noire emporté par un cancer en 1995. Thriller sombre et haletant, en sélection officielle du Festival d’Angoulême 2010, La princesse du sang mêle aventure, histoire, action et géopolitique. La princesse du sang, première partie, Cabanes et Manchette, Aire libre, Dupuis, 15,50 €. DANSE Maurice Béjart et ses contemporains ➔ Décédé le 22 novembre 2007, Maurice Béjart a laissé derrière lui près de cinquante créations majeures. Dès demain, au palais Garnier, le Béjart Ballet Lausanne, compagnie qu’il a créée en 1987, lui rend un vibrant hommage. Pour ces cinq représentations exceptionnelles, la troupe a choisi de présenter quatre chorégraphies (Sonate à trois, Webern opus V, Dialogue de l’ombre double et Le marteau sans maître) témoignant de l’attrait de Maurice Béjart pour la musique de son siècle. Celle de Bartok, de Webern et de Pierre Boulez. En bref Béjart Ballet Lausanne, du 5 au 9 janvier, palais Garnier, place de l’Opéra, Paris 9 e (0 892 89 90 90). Carte blanche à Camille/Après Mathieu Chedid, l’auditorium du Louvre donne carte blanche à Camille pour cinq concerts exceptionnels : les 15 janvier, 12 février, 19 mars, 9 avril et 11 juin. Récompensée en 2009 par la victoire de la musique de l’artiste féminine pour son album Music Hole, la jeune femme associera à sa façon cinéma muet et musiques actuelles. Norah Jones à l’Olympia/Le 24 juin, Norah Jones, l’artiste aux 40 millions d’albums vendus, viendra présenter à l’Olympia son nouvel opus The Fall, sorti le 16 novembre. Deux autres dates sont d’ores et déjà prévues : les 25 et 26 juin.
www.directsoir.net INTERVIEW « Camus est devenu une icône » Que représente Albert Camus dans nos consciences ? Comment doit-on se souvenir de l’écrivain disparu il y a cinquante ans ? Pour répondre à ces questions, « Direct Soir » a interrogé Jeanyves Guérin, directeur du « Dictionnaire Albert Camus ». Cinquante ans après sa mort, que reste-t-il de l’œuvre de Camus dans la conscience collective ? Jeanyves Guérin : Camus est devenu une icône. Son œuvre est à la fois classique et moderne. Il est surtout celui qu’aucun de ses écrits n’a déshonoré. Albert Camus semble avoir plus d’audience à l’étranger qu’en France. Pour quelles raisons ? J.G. : Disons qu’il suscite encore plus de ferveur dans les pays où il a été reçu comme un passeur de la démocratie, dans l’Italie, l’Allemagne et le Japon de l’aprèsguerre, dans l’Espagne franquiste, dans la Pologne et la Roumanie communistes des années 1960, en Iran et même en Algérie aujourd’hui. Des millions de jeunes ont appris le français en lisant L’étranger. MAGAZINE Jeanyves Guérin, universitaire ALBERT CAMUS, 50 ANS APRÈS 9 Doit-on le voir plutôt comme un romancier, un philosophe, un écrivain politique ou un journaliste ? J.G. : Il s’est voulu écrivain, refusant d’être considéré comme un philosophe. Il a alterné romans, pièces, essais. Il a aussi été un grand journaliste. Il lui est arrivé de s’engager, mais sans jamais s’inféoder à un parti. Faut-il rapprocher ou opposer Jean-Paul Sartre et Albert Camus ? J.G. : Dans les années 1950, Camus et Sartre représentaient deux gauches qui se combattaient, l’un la gauche démocratique, l’autre la gauche ralliée au totalitarisme. L’histoire a tranché en 1989-1991, donnant raison à Camus. Il n’était pas manichéen – si l’être, c’est considérer comme des amis les ennemis de ses ennemis. Tous deux ont en commun de ne pas être libéraux. Un auteur aux multiples facettes ➔ Fils de la Méditerranée, du soleil et de l’Algérie, l’univers d’Albert Camus est aussi visuel que littéraire, sensuel que philosophique. Ce hors-série du Figaro en propose une formidable synthèse : la richesse iconographique comme la précision du texte multiplie les éclairages sur un Camus toujours énigmatique par bien des aspects. A noter aussi la passionnante interview du philosophe Alain Finkielkraut sur l’auteur de La peste. Camus, l’écriture, la révolte, la nostalgie, en kiosques. BIOGRAPHIE La France de son enfance ➔ Impossible de comprendre Albert Camus sans explorer la terre de sa jeunesse. L’Algérie, belle et dure, prodigue et aride, fraternelle et injuste, a façonné sa vision de l’homme et du monde. L’expérience de la fraternité et du racisme, de l’injustice et de la générosité, de la misère et de la grandeur, ont fait de lui l’adversaire des idéologies, des oukases et du « prêt-à-penser ». Alain Vircondelet nous propose un passionnant voyage dans cette Algérie matricielle. Albert Camus, fils d’Alger, Alain Vircondelet, Fayard, 19,90 €. FAYARD M. LAFON Quelle est la postérité d’Albert Camus ? S’il a des « héritiers », qui sont-ils ? J.G. : Nul ne l’a remplacé. Il n’a pas fondé d’école. Il est la conscience morale qui fait défaut en un temps où les bricoleurs, les bateleurs et les « écriveurs » palabrent et gesticulent dans les médias. Si postérité il y a, on la trouve chez les dissidents. LIVRES « Chacun a son Camus : l’homme de théâtre, le romancier, le penseur, le journaliste, le démocrate, l’Algérien… Le dictionnaire s’efforce de montrer qu’ils ne font qu’un. » Jeanyves Guérin. Pour aller plus loin… ➔ TÉMOIGNAGE. A travers des photographies et des documents inédits, Catherine Camus dévoile des pans méconnus de la vie d’Albert Camus. Un hommage autant au prix Nobel de littérature qu’à un père disparu trop tôt, cet album saura toucher par sa délicatesse et sa simplicité. Albert Camus, solitaire et solidaire, Catherine Camus, Michel Lafon, 39,90 €. ➔ BIOGRAPHIES. Outre l’importante et incontournable biographie d’Olivier Todd sortie il y a près de quinze ans chez Gallimard (Folio), l’écrivain d’origine roumaine, Virgil Tanase, consacre un essai à l’auteur de L’étranger. Albert Camus, Virgil Tanase, Gallimard, Folio (à paraître le 21 janvier). ➔ TEXTE ET IMAGES. A travers cinquante anecdotes illustrées, l’écrivain et journaliste François-Xavier Gauroy retrace la vie foisonnante GALLIMARD Doit-il reposer au Panthéon, comme le souhaite Nicolas Sarkozy ? J.G. : Lourmarin est son Colombey. Il n’aimait pas les professionnels de la politique et rejetait les honneurs officiels. Où est le boulevard Albert-Camus à Neuilly ? Dictionnaire Albert Camus, dirigé par Jeanyves Guérin, Robert Laffont, 30 €. d’Albert Camus, des rues d’Alger à sa disparition brutale en 1960. Albert Camus, le soleil malgré tout, François-Xavier Gauroy, Timée Editions, 13,90 €. R. LAFFONT ➔ LA VIE DE L’ÉCRIVAIN EN BULLES. Auteur de l’excellente saga Carnets d’Orient, Jacques Ferrandez, né, comme l’auteur de La chute, sur les terres algériennes, adapte L’hôte, une nouvelle du recueil L’exil et le royaume paru en 1957. Livrant de magnifiques aquarelles (une de ses marques de fabrique), Jacques Ferrandez met en scène le jeune instituteur français d’Algérie, en poste dans le djebel. Si les adaptations d’œuvres littéraires sont aujourd’hui nombreuses, force est de constater que celle-ci sort du lot. L’hôte, Jacques Ferrandez, d’après l’œuvre d’Albert Camus, Gallimard, 13,90 €.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :