Direct Soir n°670 22 déc 2009
Direct Soir n°670 22 déc 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°670 de 22 déc 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : 2000 - 2009 : les images de la décennie

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 FÊTES TRADITION PROVENÇALE Au pays des santons Le petit Jésus, l’âne, le bœuf, mais également le ravi, la poissonnière ou les bergers : chaque année, ces figurines provençales se vendent par milliers pour enrichir les crèches. Croyantes ou athées, la plupart des familles en Provence installent au moment de Noël une crèche dans leur foyer. Si, dans la région, la population est très attachée à ce symbole de Noël, c’est avant tout en raison des santons, qui font partie intégrante de la culture régionale. Les origines de cette tradition restent intimement liées au catholicisme et à l’histoire de la crèche. C’est saint François d’Assise qui aurait le premier mis en scène, en 1223, la Nativité dans son église de Greccio, en Italie. Dans notre édition du vendredi 18 décembre dernier (n°668), une confusion s’est glissée dans la légende d’une des photos de nos pages Actualités. Le cétacé béluga (1) 2 février Les crèches sont retirées des maisons et des églises. RECTIFICATIF ne produit pas de caviar, contrairement à l’esturgeon de l’espèce éponyme (2). Nous présentons toutes nos excuses à nos lecteurs vigilants. UNE COUTUME VIVACE Au XIII e siècle, la crèche s’exporte en Provence, aidée par les Franciscains qui édifient à l’époque plusieurs monastères dans la région. L’interdiction promulguée pendant la Révolution de présenter en public des scènes religieuses favorise le développement des crèches domestiques et le commerce des petits personnages. Peu à peu, autour des figurines de la Nativité, les artisans développent de nouveaux personnages inspirés de la vie locale et des métiers de l’époque. Ce sont ces figurines qui ont pris le nom de santons, du dialecte provençal « santoun » qui signifie « petit saint ». Au départ confectionnés en mie de pain, ils ont été ensuite fabriqués en argile rouge. Louis Lagnel fut le premier à concevoir, en 1798, des moules en plâtre pour fabriquer ses santons, ce qui permit une production de masse et une plus grande diffusion. Cinq ans plus tard, la première foire aux santons était organisée sur la Canebière, à Marseille. L’événe - ment rassemble encore aujour - d’hui des milliers de visi teurs. Inscrit au patrimoine provençal, le métier de santonnier perdure grâce à une centaine d’ateliers disséminés dans la région. 1 2 B. HERNANDEZ/SHEDD AQUARIUM/AFP E. TRAVERS/SIPA SIME/S. SCATA/SIMEONE/PHOTONONSTOP INTERVIEW Michel Barbandy, santonnier « Il faut un mois pour fabriquer un personnage » Quelles qualités sont requises pour être santonnier ? Un bon sens de l’observation et de la création. Il faut fouiller dans l’histoire pour reproduire le mieux possible les métiers de l’époque, la manière dont ils s’habillaient. Quelle est la caractéristique des santons Marcel Carbonel* ? Les ateliers Marcel Carbonel sont réputés pour leur fidélité à la tradition. Aujourd’hui, certains santonniers reproduisent des personnages de notre époque, nous, nous préférons nous attacher aux personnages d’autrefois. Pour la fabrication, nos méthodes sont elles aussi traditionnelles. Le travail se fait à partir d’une motte de terre qu’on pétrit, la sculpture et les moulages sont aussi faits à la main. Il y a ensuite tout un travail minutieux de décoration. En général à partir du moulage jusqu’au moment où le santon est prêt pour la vente, il faut compter un mois. *www.santonsmarcelcarbonel.com TÉMOIGNAGES ➔ ALBAN, 24 ANS « Quand j’étais petit, on faisait une crèche tous les ans avec le sapin et je mettais toujours le petit Jésus dès le début du mois de décembre. Je ne comprenais pas pourquoi mes parents l’enlevaient et attendaient le 25 décembre pour le replacer. J’ai compris après que ça correspondait à la date de sa naissance. Depuis que je ne vis plus chez mes parents, j’ai oublié ce rituel et j’ai découvert qu’il existait des crèches vivantes. » ➔ CHANTAL, 57 ANS « Ce sont mes petits-enfants qui fabriquent la crèche. Chaque année, on ajoute quelques santons en plâtre, modelés à partir de moulages. Et j’en profite pour leur raconter l’histoire de la Bible. Comme j’habite en ville, le plus dur est de trouver un peu de paille pour l’étable ! » Directsoir N°670/Mardi 22 décembre 2009 Crèche et « petits saints » ➔ Si le nombre des personnages n’a cessé d’augmenter depuis l’origine des santons, certains restent indispensables à la création d’une crèche. Dans l’étable, Marie, Joseph et l’enfant Jésus sont réchauffés grâce au souffle de l’âne et du bœuf. A l’extérieur, les bergers et leurs moutons sont les premiers arrivés alors qu’au loin, les rois mages – Melchior, Gaspard et Balthazar – continuent leur route, les mains chargées d’or, d’encens et de myrrhe. Pour guider tout ce petit monde, l’ange messager de la naissance de Jésus est également indispensable à la crèche. Au-delà de ces personnages bibliques, d’autres sont devenus incontournables. Parmi eux, on trouve le ravi ou encore le pêcheur, le porteur d’eau et le vannier, dont le grand panier d’osier servira de berceau au nouveau-né. Joseph, Marie et le petit Jésus, les principaux acteurs de la crèche. Agenda MARSEILLE Foire aux santons et aux crèches jusqu’au 31 décembre, sur les allées de Meilhan (haut de la Canebière). Informations : 04 91 13 89 00. AIX-EN-PROVENCE Foire aux santons, jusqu’au 3 janvier, avenue Victor-Hugo. Informations : 04 42 16 11 61. SISTERON 21 e exposition-vente de santons et crèches jusqu’au 3 janvier, bibliothèque municipale, avenue Paul-Arène. Informations : 04 92 61 54 50. ARLES Premier salon international des santonniers jusqu’au 10 janvier, cloître Saint-Trophime, place de la République. Informations : 04 90 96 22 88.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :