Direct Soir n°67 1er déc 2006
Direct Soir n°67 1er déc 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°67 de 1er déc 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : Condoleezza Rice combat pour la paix

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Directsoir t Vendredi 1 er décembre 2006 14 DR CULTURE MUSIQUE/Quand jazz et classique s’accordent « Le jazz et la diva », lauréat, en mai dernier, du Molière du spectacle musical, revient à l’affiche au théâtre Tristan Bernard. L’idée de pouvoir embrasser une large palette d’expressions et de styles musicaux en un seul spectacle me hantait depuis longtemps. Caroline est mon violon, je suis sa voix, elle est ma belle et moi son clochard », confie Didier Lockwood. On devine, chez ce virtuose incontesté du violon jazz, une passion cristalline pour sa femme à qui il offre ses pages de musique. Mais aussi une vraie envie de relier deux mondes musicaux : le jazz et la musique classique. Quand deux artistes s’aiment, s’opposent et finissent par s’accorder l’un l’autre, leurs arts respectifs parviennent à se rejoindre. Et si des harmonies nouvelles jaillissent, c’est peut-être de là que naît la résonance… Littérature/Un jeune new-yorkais en quête u Oskar Schell n’est pas un petit garçon ordinaire. Sa vie bascule lorsque son père disparaît le 11 septembre 2001, dans l’une des tours du World Trade Center. Oskar part à la recherche d’une serrure, celle qui pourrait correspondre à la clé retrouvée dans la chambre de son père. Une quête qui le mène à la découverte de New-Yorkais atypiques, mais aussi sur les traces de son passé. Souffrance et humour se côtoient, au fil d’un roman-mémoire qui traite du 11 septembre avec une subtile humanité. Extrêmement fort et incroyablement près, de Jonathan Safran Foer, éditions de l’Olivier, 22 €. TOPDESTOPS Singles : Mettez vos cagoules ! Le règne du petit prince du raï n’aura duré qu’une semaine : Faudel est remplacé en tête du classement par Fatal Bazooka, le groupe de Michäel Youn. Une vidéo, qui parodie bon nombre de groupes de rap, accompagne cet hymne à l’hiver. Le violoniste jazz Didier Lockwood et la chanteuse lyrique Caroline Casadesus. La mise en scène du Jazz et de la diva est basée sur ce duoduel. Ces deux-là échangent des arguments passionnés et pas toujours raffinés, sur la supériorité de leur art musical respectif. L’occasion, pour ces deux solistes d’exception, de faire partager, au-delà de leur passion pour la musique, leur jubilatoire sens de l’humour et de la dérision. Didier Lockwood n’en finit pas de nous surprendre. Tendresse, plaisir et engagement artistique semblent le définir. Caroline Casadesus est foudroyante de grâce. Avec Dimitri Naïditch au piano. Jusqu’au 6 janvier 2007. Du mardi au vendredi à 21h, le samedi à 18h et 21h. Théâtre Tristan Bernard, 64, rue du Rocher, Paris 8e. Rés. : 01 45 22 08 40. FOUS TA CAGOULE (+1) Fatal Bazooka UP Music MON PAYS (-1) Faudel Mercury EVERYTIME WE TOUCH (=) Cascada M6 Interactions MARLY-GOMONT (+1) Kamini RCA France PAS LE TEMPS (-1) Faf Larage M6 Interactions OLIVIA DE BUHREN,DELPHINE DEWOST,DAMIEN HAMMOUCHI,EMMANUELLE DE PEYRON,OLIVIA ITHURBIDE,ALLAN VAN DARC 1 2 3 4 5 LÉGENDE : (+1) : progression d’une place (=) : ne bouge pas (-1) : perte d’une places Source : SNEP/IFOP DR DR EN DIRECT DE L’OLYMPIA Boujenah sur scène Vingt ans après son spectacle Les magnifiques, Michel Boujenah vient nous raconter la suite des aventures de trois grands-pères juifs tunisiens dans Les nouveaux magnifiques. Ils ont vieilli mais ne comprennent toujours pas leur descendance : c’est le choc des générations. Un portrait drôle et attachant sur les travers de notre société. Demain et dimanche à L’Olympia, Paris 9e. Rés. : 0892 68 33 68. Musique Argerich et Kremer en duo à Pleyel u La pianiste Martha Argerich et le violoniste Gidon Kremer sont deux légendes. Acclamés aux quatre coins du monde, invités des plus grands orchestres, tous deux ont collectionné les récompenses et les prix musicaux les plus prestigieux. Ce duo exceptionnel est très attendu ce soir à la salle Pleyel où ils interpréteront la Sonate pour violon et piano n°2 op.121 de Robert Schumannet la sonate pour violon et piano n°1 de Béla Bartok. Mais la soirée ne s’arrête pas là. Entre ces deux duos, le public aura le plaisir d’écouter chaque artiste en solo : Martha Argerich dans les Scènes d’enfants op.15 pour piano seul de Schumannet Gidon Kremer dans la sonate pour violon seul de Bartok. Un programme en miroir où se reflètent le romantisme de Schumannet les rythmes de Bartok. Un beau concert en perspective où la virtuosité devrait épouser la poésie et la sensibilité. Ce soir à 20h. Salle Pleyel, Paris 8e. Rés. : 01.42.56.13.13. PATRICK CARPENTIER Le violoniste Gidon Kremer et la pianiste Martha Argerich, interprètent Bartok et Schumann. SUSESCH BAYAT/DG
www.directsoir.net SORTIR Y ALLER Y ALLER Y ALLER/Y ALLER/Y ALLER/Y ALLER/Y ALLER J.-J. DATCHARY/ABACA OT/SARLAT - PERIGORD SARLAT/LE JOYAU DU PÉRIGORD NOIR Pour l’écrivain américain Henry Miller, cette région était « la meilleure approximation du paradis ». Vallée de la Dordogne. UN PEU D’HISTOIRE Il y a deux Périgord : le « blanc », du côté de Périgueux, en référence aux blocs de calcaire blancs qui bordent les vallées, et le « noir », dont la désignation par le diocèse de Sarlat (Dordogne) au XVII e siècle, renvoie à l’étendue des forêts peuplées de chênes verts, dont le feuillage obscurcit les paysages en hiver. Le Périgord est connu et apprécié pour son passé, sa richesse culturelle et son cadre naturel. Il est notamment traversé par deux rivières, la Dordogne et la Vézère, dont la vallée est réputée pour ses soixante sites datant de la préhistoire. On y trouve également 352 monuments classés ou inscrits à l’inventaire des Monuments historiques. L’hiver n’enlève rien au charme de Sarlat, la capitale du Périgord noir. Au contraire, les ruelles sont plus calmes OT/SARLAT - PERIGORD Gustave Parking vit entre France et Guadeloupe. Actuellement en tournée en métropole, il présente un florilège de ses meilleurs sketchs. ✜ SON LIEU Le Rendez-vous des amis, rue Sainte- Croix-de-la-Bretonnerie dans le Marais, juste à côté du Point-Virgule (Paris 4 e). et on retrouve cette ambiance particulière qui replonge le visiteur dans l’univers mystique et mystérieux du Moyen Age. Pour les amateurs de cuisine gastronomique, le Périgord, réputé pour son foie gras, sa truffe, sa noix, est une destination rêvée… Village troglodyte. OÙ SE RESTAURER ? ✱ LE RELAIS DE LA POSTE Ce restaurant est l’ancien relais de la Poste royale. L’ambiance est chaleureuse et le décor, rustique et authentique, est très agréable. La cuisine du chef Luc Abraham est un mélange des meilleures recettes périgourdines relevées de saveurs méditerranéennes. Impasse Vieille poste 24200 Sarlat Tél. : 05 53 59 63 13 ✱ LE CENTENAIRE Cet hôtel-restaurant de cuisine gastronomique étoilé est devenu une référence en matière de plats traditionnels. Les prix sont raisonnables, compte tenu de la prestation « artistique » du chef Roland Mazère. 24620 Les Eyzies-de-Tayac. Tél. : 05 53 06 68 68 OÙ DORMIR ✱ LE DOMAINE DES ÉCUREUILS Yolande Larsonneur vous accueille dans sa charmante demeure aux pierres jaunes, typiquement périgourdine. Ce havre de paix et de tranquillité bénéficie d’un parc classé de 1,5 ha dont vous pouvez emprunter les allées fleuries pour vous promener. A partir de 45 € la nuit pour deux personnes. 8, ave de la Canéda, 24200 Sarlat. Tél. : 05 53 29 74 71 ✱ LA HOIRIE Cet hôtel est un ancien pavillon de chasse du XIII e siècle, construit au cœur d’un immense parc de 7 000 m². Les dix-neuf chambres disposent de tout le confort : Internet, câble et satellite, avec terrasse privative et cheminée. Si vous avez la flemme de dîner en ville, le chef pourra vous concocter une cuisine gastronomique que vous dégusterez dans l’ancienne rôtisserie de la maison. Chambres à partir de 70 €. Rue Marcel-Cerdan, Sarlat. Tél. : 05 53 59 05 62 À VOIR, À FAIRE ✱ LES GROTTES DE LACAVE Après le gouffre du Padirac, c’est l’une des plus belles visites de la région. Une heure et demie pour visiter plus de dix salles : les Gours, la Cascade laiteuse, les Trois parques, les Fistuleuses et d’autres merveilles géologiques… 46200 Lacave Tél. : 05 65 37 87 03 ✱ EN MONTGOLFIÈRE… Vous pouvez survoler cette région en montgolfière pour VIES NOCTURNES Gustave Parking ✜ SON BAR Syringa, 14 place Charles de Gaulle aux Lilas (93). ✜ SON RESTO Le Train Bleu de la gare de Lyon à Paris (12 e) pour le côté voyage mais aussi pour son cadre somptueux. ✜ SA SALLE La Halle aux Grains de Toulouse pour son acoustique exceptionnelle. ✜ SON DVD Little Big Man d’Arthur Pennavec Dustin Hoffman et Faye Dunaway, un film que j’adore : drôle et pertinent. (Paramount). Sinon tous les films de Ridley Scott et particulièrement Gladiator (UIP). ✜ SON LIVRE Le mien : L’habit bleu du doute (éd. Altal), préfacé par Bernard Werber. Un dictionnaire de pensées drôlement utiles ! Une réflexion sur le monde. ✜ SA MUSIQUE J’aime tout. Avec une préférence pour Joe Cocker et Neil Young. DR OT/SARLAT - PERIGORD un aperçu original. Au départ des châteaux de Beynac, des Milandes ou de Castelnaud. Périgord Dordogne montgolfières, Le Garrit, 24220 Saint-Cyprien. Tél. : 05 53 29 20 56 ✱ LES MARCHÉS DE SARLAT-LA-CANÉDA L’hiver est la meilleure période pour flâner sur les marchés et goûter aux produits qui ont transformé ce village en « captiale gastronomique » : truffes, cèpes, foie gras… L’occasion de faire ses emplettes pour Noël par exemple… Sarlat, hôtel Chassaing. A NOTER Office du Tourisme : Rue Tourny, BP 114, 24203 Sarlat cedex Tél. : 05 53 31 45 45 www.ot-sarlat-perigord.fr ENVOYER VOS BONS PLANS+ à lejournal@directsoir.net H. KRINITZ/HEMIS.FR - DR Directsoir t Vendredi 1 er décembre 2006



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :