Direct Soir n°668 18 déc 2009
Direct Soir n°668 18 déc 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°668 de 18 déc 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,5 Mo

  • Dans ce numéro : Après Copenhague à nous de jouer !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 CHIFFRES CLÉS TECHNOLOGIE EN COUVERTURE La solution dans la science ? ➔ Le 1 er septembre dernier, la Royal Society de Londres a publié une étude très sérieuse intitulée Géo-ingénierie du climat : science, gouvernance et incertitude, portant sur les projets envisageables pour lutter contre le réchauffement de la planète. L’académie des sciences britannique fait état de deux types de techniques. La première consiste à capturer et à absorber le CO 2, qui représente 75% des émissions de gaz à effet de serre produits par l’homme. Cela passe par le replantage massif d’arbres ou d’arbres artificiels aspirateurs de gaz carbonique, mais aussi par la fertilisation des océans grâce au fer, ce qui permettrait le développement du phytoplancton (planctons végétaux, type d’algue), absorbeurs naturels de CO 2. La seconde technique, plus insolite, de la banquise pourrait 80% disparaître pendant les étés d’ici à 2040, selon une étude de l’université de l’Etat de Washington et l’Administration océanique et atmosphérique américaine. Quels sont les objectifs de Greenext ? Caroline Alazard : Greenext calcule le coût environnemental des produits de consommation courante, pour les industriels et les distributeurs. Notre but est que vise à réduire les effets des rayons du soleil en les déviant, depuis la Terre ou depuis l’espace. Il est question de volcans artificiels, qui émettraient des particules de soufre dans l’atmosphère pour limiter la pénétration des rayons, de bateaux autonomes qui pulvériseraient de l’eau de mer dans le ciel pour augmenter l’albédo (réflexion de l’énergie solaire) des nuages, voire de gigantesques panneaux réfléchissants dans l’espace. Une centaine d’années seraient nécessaires pour mettre au point un tel bouclier. Science ou sciencefiction, ces projets sont tous jugés pertinents et réalisables par la Royal Society. L’organisme souligne néanmoins les forts risques écologiques de ces méthodes, notamment pour la fertilisation des océans. ces industriels adaptent leurs modes de production afin de créer, à terme, une demande plus sobre en carbone. L’objectif de Greenext est donc double : agir sur la demande et faire évoluer l’offre, pour que nos achats émettent moins de gaz à effet de serre. En calculant le cycle de vie du produit, de la production des matières premières jusqu’au traitement des déchets, nous avons, par exemple, établi le profil carbone de chaque produit alimentaire fabriqué en France. Aujourd’hui, chaque référence alimentaire française correspond en moyenne à 1 kg équivalent CO 2. Y a-t-il déjà un changement significatif chez les distributeurs ? C.A. : Oui, nous constatons déjà des écarts importants entre les coûts carbone des produits de différents distributeurs. Aujourd’hui, leur priorité est d’orienter la demande vers une consommation plus Planter massivement des arbres permet de lutter contre le réchauffement climatique. CAROLINE ALAZARD, présidente de Greenext* « Pour des produits plus économes en carbone » Caroline Alazard a créé Greenext en 2007. 17 CENTIMÈTRES. C’est la hauteur de l’élévation du niveau de la mer au cours du XX e siècle. Selon le Giec, le niveau des océans a crû de 3 mm par an entre 1993 et 2003. 13 MILLIONS d’hectares de forêt disparaissent chaque année dans le monde. Cette déforestation constitue la deuxième cause d’émissions mondiales de CO 2. économe en carbone… Tout cela va être encouragé par l’obligation, pour les distributeurs, d’afficher le coût environnemental sur chaque produit vendu à partir de 2011. Avec cette règle, la chaîne alimentaire sera la première visée. Quels conseils donnez-vous aux consommateurs pour réduire l’impact écologique de leurs achats ? C.A. : Faire attention à acheter des fruits et légumes de saison, regarder l’origine de ses produits frais, se renseigner sur l’emballage… On peut aussi revenir aux plats faits maison. Grâce à l’affichage du coût carbone sur les produits, les consommateurs auront de plus en plus d’informations et sauront ainsi équilibrer leur panier. * Greenext a reçu le 4 décembre dernier le prix de la Croissance verte numérique dans la catégorie « coup de cœur ». www.greenext.eu Directsoir N°668/Vendredi 18 décembre 2009 R. GACAD/AFP ZOOM Mode de vie Adopter une éco-attitude Un geste simple : préférer les fruits et légumes de saison. ➔ Alimentation Privilégier les produits biologiques, meilleurs pour la santé, mais aussi pour l’environnement. Limiter la consommation de poisson, de surgelés et de viande et favoriser les produits locaux et de saison. Un fruit importé hors saison consomme, pour son transport, dix à vingt fois plus de pétrole que le même fruit produit localement et acheté en saison. ➔ Déchets Une personne en produit chaque année 590 kg. Pour réduire ce volume, il suffit d’adopter quelques gestes simples : acheter les fruits et légumes au détail plutôt que préemballés, composter les déchets organiques, trier les ordures… Utiliser un cabas pour les courses permet aussi de diminuer les déchets de 2 kg par personne et par an. Enfin, éviter le jetable au maximum : lingettes, vaisselle, piles, rasoirs, appareils photo… ➔ Travail Réduire le nombre d’impressions, éviter la climatisation, remplacer les déplacements professionnels par des réunions virtuelles, éteindre les ordinateurs en partant, opter pour une tasse à la place du gobelet en plastique, qui met de 100 à 1000 ans pour se dégrader dans la nature. ➔ Energie Opter pour les fenêtres à double vitrage, qui économisent 10% d’énergie.
Les fêtes approchent... et nous rapprochent proc



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :