Direct Soir n°659 7 déc 2009
Direct Soir n°659 7 déc 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°659 de 7 déc 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : Cinéma, musique... Charlotte for ever

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 EN COUVERTURE CHARLOTTE GAINSBOURG LA FEMME MAGNÉTIQUE Elle occupe le devant de la scène cette semaine. A l’affiche mercredi de « Persécution », Charlotte Gainsbourg sort aujourd’hui son troisième album, « IRM ». REPÈRES AFP Premières notes sulfureuses ➔ A 13 ans, Charlotte Gainsbourg chante pour la première fois sur l’album Love On The Beat signé Serge Gainsbourg. Extrait de cet opus, le titre Lemon Incest marque les esprits. Le vidéo-clip qui l’accompagne – on la voit en sousvêtements allongée à côté de son père – crée la polémique. En 1986, elle revient en duo avec son père sur l’album Charlotte For Ever, aux textes souvent provocateurs. Pendant huit ans, la jeune femme s’éloigne des micros, avant de rejoindre la troupe des Restos du cœur en 1994. NANA PRODUCTIONS/SIPA 2009 sera l’année de la fille de « l’homme à tête de chou ». Après avoir reçu, lors du dernier festival de Cannes, le prix d’interprétation féminine pour Antichrist, de Lars von Trier, Charlotte Gainsbourg sort aujourd’hui un nouvel opus baptisé, IRM (« Imagerie par résonance magnétique »). Un titre choisi en référence à un dramatique épisode survenu dans son existence. Alors qu’elle passe ses vacances aux Etats-Unis il y a deux ans, Charlotte Gainsbourg est victime d’un accident de ski nautique. Deux mois plus tard, elle doit subir de multiples examens médicaux suite à une hémorragie cérébrale. Sa vie, mise entre parenthèses, est rythmée par le bruit sourd et lancinant des machines médicales. « ELLE PASSE AISÉMENT DES STUDIOS AUX PLATEAUX » « Ce son m’est devenu familier, il n’était plus du tout dérangeant pour moi. Il ne m’a pas bercée, mais presque », expliquait la chanteuse en octobre dernier dans un entretien accordé aux Inrockuptibles. L’idée d’en faire un album germe dans sa tête. Sa maison de disquescontacte directement le producteur américain Beck, la star n’osant pas le faire elle-même. DISCRETION Car la fille de Jane Birkin et demisœur de Lou Douillon reste discrète et timide. Une timidité qui ne transparaît pas à l’écoute de ce troisième album. Plus heureuse que jamais, Charlotte Gainsbourg chante et semble être libérée de l’image paternelle. Quoi de plus naturel pourtant que de se sous-estimer face au génie de Gainsbourg ? Métamorphosée, plus Une actrice précoce ➔ A 13 ans, en 1984, elle obtient son premier rôle dans Paroles et musique d’Elie Chouraqui. Deux ans plus tard, elle reçoit le césar du meilleur espoir féminin pour sa performance dans L’effrontée de Claude Miller. Malgré plusieurs rôles pour Bertrand Blier, Jacques Doillon et Patrice Chéreau, elle attendra 2001 et Ma femme est une actrice d’Yvan Attal pour occuper à nouveau le premier plan. Suivront entre autres 21 grammes avec Sean Pennet Antichrist de Lars Von Trier, qui lui a valu le prix d’interprétation féminine à Cannes cette année. J.-B. MONDINO Directsoir N°659/Lundi 7 décembre 2009 confiante, elle avoue même vouloir défendre ses titres à l’occasion d’une série de concerts, admettant néanmoins ne pas être une « bête de scène ». Enfant de la balle, l’an cienne « Effrontée » a pourtant hérité du talent artistique de ses parents. A l’instar de Vanessa Paradis, Charlotte Gainsbourg passe aisément des studios d’enregistrement au plateau de cinéma. La comédie est son « vrai métier » comme elle aime le préciser. Claude Miller, Bertrand Blier, Danièle Thompson, Claude Berri, AlejandroGonzalez Inarritu ou encore Todd Haynes, l’actrice a tourné avec les plus grands. PROJETS Alors qu’elle vient d’achever le tournage en Australie du prochain film de Julie Bertucelli, L’arbre, Charlotte Gainsbourg sera à l’affiche mercredi du nouveau long métrage de Patrice Chéreau, Persécution, dans lequel elle campe le rôle de Sonia, une femme mystérieuse. « Charlotte prend son travail très au sérieux. Elle réussit à faire sortir des émotions à demimots, explique Romain Duris, son partenaire à l’écran. Ce sont à chaque fois des moments beaux, forts et très particuliers. Elle parvient à mêler drame et douceur. » Des prouesses de Charlotte Gainsbourg en tant qu’actrice, le héros de L’auberge espagnole et De battre mon cœur s’est arrêté n’est pas le seul à en faire l’éloge. Yvan Attal, son réalisateur de mari, défend avec passion les qualités artistiques de sa femme. « Objectivement, c’est l’une des meilleures actrices du monde, et, subjectivement, la meilleure… », affirmait récemment Yvan Attal dans Télérama. Ensemble, ils ont tourné Ma femme est une actrice et Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants. Le couple s’apprête à tourner l’adaptation d’une nouvelle de Marcel Aymé, Les Sabines. Tout au long de sa vie, Charlotte Gainsbourg a apprécié d’être dirigée, aiguillée, manipulée, que ce soit devant une caméra ou derrière un micro. Avec un célèbre fumeur de Gitanes comme ange gardien. IRM, Charlotte Gainsbourg (Because Music). Persécution, de Patrice Chéreau, en salles mercredi. Un deuxième album ➔ Vingt ans après Charlotte For Ever, Charlotte Gainsbourg reprend la route des studios, à 35 ans. Elle sort en 2006 5:55, un deuxième album anglophone. Fruit d’une collaboration avec Air pour la musique, Jarvis Cocker et Niel Hannon à l’écriture et Niels Godrich à la production, cet opus est de l’un ces objets rares et envoûtants. 5:55 s’est vendu à 1,5million d’exemplaires.
www.directsoir.net L’ALBUM Une solide collaboration ➔ Aérien et gracieux. Tels sont les adjectifs employés par la presse au moment de la sortie de 5:55, premier album de Charlotte Gainsbourg. L’actrice revient cette année avec IRM, en référence à son accident cérébral. Pourtant rien de fragile dans cet opus né d’une fructueuse collaboration avec Beck. Rencontré brièvement lors de l’enregistrement de 5:55, la chanteuse retrouve le talentueux musicien américain dans cet album résolument plus éclectique. Alors que la fille de Jane Birkin était habituée à écrire en anglais, l’auteur-compositeur venu de l’autre côté d’Atlantique la force à chanter quelques titres en français. Francophile, admirateur de Serge Gainsbourg, cet ingénieux compositeur a également une érudition musicale impressionnante. Au cœur de cet IRM, on retrouvera quelques titres écrits dans la langue de Molière. On y retrouve pêle-mêle La collectionneuse, inspirée de L’adieu, magnifique poème d’Apollinaire, et une reprise du Chat du Café des artistes, un titre du Québécois signé Jean-Pierre Ferland (choisi par Beck). Les sonorités sont tout aussi mêlées : si l’influence pop de Beck est bien présente, le duo ne se prive pas de moments plus lyriques et d’une couleur indie rock comme des sons saturés, des basses et des rythmes entêtants. Après un 5:55 marqué par une certaine timidité, Charlotte Gainsbourg semble ici libérée de ses liens, jusque dans sa voix à l’assurance joyeuse. Avec le chanteur américain Beck, avec qui elle a composé IRM. EN COUVERTURE 7 P.JASMA S. MEISEL/DR MODE Gérard Darel, puis Balenciaga ➔ Pendant cinq ans, Charlotte Gainsbourg a été l’égérie de Gérard Darel. Le célèbre sac à main de la marque, plébiscité par toutes les « fashionistas », s’appelait d’ailleurs le Charlotte. L’enseigne avait également commercialisé des pulls avec son prénom inscrit dessus. Désireuse de se tourner vers l’international, la maison Gérard Darel a ensuite remplacé notre Frenchie par Mamie Gummer, la fille de Meryl Streep. Libérée de ses obligations, Charlotte Gainsbourg est devenue le nouveau visage de Balenciaga, dont elle était l’ambassadrice avant même qu’un contrat ne l’officialise. En effet, la jeune femme s’habillait déjà de pied en cap dans cette maison de couture depuis que son ami, le styliste Nicolas Ghesquière, en était devenu le directeur artistique. Charlotte représentera également le quatrième parfum de la marque, dont la sortie est prévue en février 2010. Un événement puisque Balenciaga n’a pas sorti de nouvelle fragrance depuis 1955. A ce sujet, l’actrice a récemment déclaré : « Mon amitié avec Nicolas Ghesquière et nos liens faits d’admiration mutuelle et de complicité sont devenus si forts avec les années que j’espérais secrètement devenir l’égérie de son premier parfum pour Balenciaga. »



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :