Direct Soir n°658 4 déc 2009
Direct Soir n°658 4 déc 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°658 de 4 déc 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : Miss France 2010 : la guerre des miss

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
E. ROBERT/DIRECT 8 Directsoir N°658/Vendredi 4 décembre 2009 18 BUZZ TÉLÉ LE BILLET DE JEAN-MARC MORANDINI Journaliste, animateur de radio et de télévision Le choc des générations C’est un concept plutôt amusant que l’on va découvrir, ce soir, sur TF1, celui du choc des générations. Deux décennies vont s’affronter avec leur culture, leurs références, leurs musiques, leurs chansons. Ne cherchez pas un intérêt culturel dans tout cela, il n’y en a aucun ; nous sommes dans un pur divertissement et c’est très bien comme ça. Cette émission, présentée par Nikos Aliagas, surfe en fait sur cet élan de nostalgie qui a submergé la France il y a maintenant quatre ou cinq ans, et qui fait que les Français ont un vrai plaisir à se replonger dans les années passées. De façon assez étrange, les émissions de variétés avec les artistes actuels n’intéressent plus grand monde, et le départ, cette semaine, de TF1 de Flavie Flament, reine déchue des émissions de divertissement, en est l’un des signes les plus symboliques. Mais là où la chaîne joue plutôt fin, c’est qu’en faisant s’affronter, ce soir, les années 1960 contre les années 1990, la Une espère réunir devant le poste toutes les générations. Les parents qui vont tenter de faire partager leurs goûts à leurs enfants, qui, eux, seront plus intéressés par les artistes de la dernière décennie. En tout cas, on ne pourra pas reprocher à TF1 de ne rien faire pour tenter de relancer les variétés à la télévision. Alors qu’elles ont quasiment disparu du service public, alors que la Star Academy était la dernière grande émission de variétés en direct, l’industrie du disque et les artistes ne peuvent que souhaiter le succès de ce concept. L’avenir de cette émission est dans les mains des téléspectateurs et de leur télécommande. Réponse samedi matin à 9 heures avec les résultats d’audience. A lundi ! Réagissez : redac@directsoir.net Christian Clavier se fait gentilhomme ➔ France 3 proposera prochainement une adaptation du classique de Molière, Le bourgeois gentilhomme. Christian Clavier y donnera la réplique à Michèle Bernier, qui interprétera sa femme. Le réalisateur, Christian de Chalonge, a réuni ces grands noms pour revisiter l’histoire de M. Jourdain (Christian Clavier), un bourgeois fortuné du XVII e siècle désirant devenir un grand homme. Une kyrielle de professeurs est alors amenée à lui enseigner l’art de la noblesse. Christian Clavier et Michèle Bernier. Jacques Perrin à l’honneur Niko vit avec sa mère dans la paisible vallée des rennes. En secret, il ne rêve que d’une chose : rencontrer son père, membre de la légendaire brigade du Père Noël. Pour cela, Niko s’entraîne sans cesse à voler afin de rejoindre le village du Père Noël… Et décide de partir à sa recherche avec son ami Julius, un écureuil volant… Mais gare à la meute de loups commandée par l’effrayant Loucifer. Envoyez vos nom, prénom et adresse postale à : invitations@directsoir.net Précisez en objet : NIKO LE PETIT RENNE Seuls les 20 premiers gagneront 1 t-shirt pour enfant (précisez la taille 4, 6, 10 et 12 ans). Les réponses envoyées avant l’heure de la mise en ligne du journal ne pourront être prises en compte. ➔ En prévision de la sortie en salles du film animalier Océans, le 27 janvier, France 5 rend hommage au comédien, réalisateur et producteur Jacques Perrin. Le 21 décembre, à 20h35, la chaîne diffusera Microcosmos, le peuple de l’herbe, sorti en salles il y a treize ans. Une rediffusion de ce film, dont il fut l’heureux producteur, est prévue dans l’après-midi du 24 décembre. Le peuple migrateur, autre long métrage qu’il a produit et coréalisé, sera, lui, à l’antenne le 28 décembre, à 20h35. Pour finir, un numéro de la collection documentaire Empreintes consacré à Jacques Perrin sera programmé quelques semaines plus tard. JM PRODUCTIONS/FTV PÔLE FRANCE 3 Un nouveau magazine d’information sur TF1 ➔ Au premier semestre 2010, probablement en février, TF1 proposera un nouveau programme d’information diffusé en prime time, présenté et produit par Emmanuel Chain, via sa société Eléphant & Cie. Ce journaliste rendu célèbre par le magazine Capital, qu’il a présenté sur M6 entre 1990 et 2003, s’est confié au Figaro : « C’est un magazine qui répond à une vraie audace voulue par Nonce Paolini. C’est une première (pour la chaîne privée) d’enrichir son offre éditoriale, et en même temps de renforcer son leadership sur l’info. » Et d’ajouter : « Nous réunissons une équipe éditoriale forte. Il s’agira d’un magazine de grande qualité où, je crois, nous apprendrons des choses. L’idée est d’innover. Notre ambition est d’avoir 80% de reportages, où l’inédit sera privilégié. » L’OPÉRA SE PIQUE AU JEU Le journaliste Emmanuel Chain fera son grand retour à l’antenne en début d’année prochaine. Le mercredi 23 décembre à 2 heures du matin, TF1 diffusera La dame de pique, un opéra du compositeur russe Piotr Ilitch Tchaïkovski, adapté d’une nouvelle fantastique d’Alexandre Pouchkine. Le spectacle, mis en scène par Lev Dodina, a été enregistré en public à l’opéra Bastille en juin 2005. Hermann, un jeune officier désargenté, est tombé sous le charme de Lisa, la fiancée du prince Eletski. Face à l’aristocrate, il n’a aucune chance. Cherchant alors à faire fortune, Hermanndécide d’aller interroger la comtesse Anna Fedorovna, détentrice d’une combinaison secrète de trois cartes permettant de gagner à tous les coups au jeu. Mais elle meurt avant d’avoir eu le temps de révéler son secret. Le soir de son enterrement, elle apparaît à Hermannet lui révèle la fameuse combinaison : trois, sept, et as. Dès lors, le jeu devient une obsession viscérale. MEIGNEUX/SIPA E. MAHOUDEAU La dame de pique, un opéra de Tchaïkovski enregistré sur la scène de l’opéra Bastille, à Paris.
www.directsoir.net INTERVIEW Maureen Dor, jurée de « L’école des stars » « Être un enfant passionné, je sais ce que c’est » « L’école des stars », présentée par Laurie Cholewa, revient ce soir sur Direct 8 avec comme invité l’auteur, compositeur et interprète Didier Barbelivien. Il rejoint le jury composé de Maureen Dor et Bruno Berberes, qui sélectionnera les nouveaux demi-finalistes. La comédienne nous parle de ce rôle si particulier. Quelle a été votre réaction quand on vous a proposé de participer à L’école des stars en tant que jurée ? Maureen Dor : J’ai été très heureuse et très flattée. J’avais arrêté la télé depuis trois ans, pour me consacrer à l’écriture. Le fait que l’on repense à moi m’a fait extrêmement plaisir. Le concept de cette émission m’a également séduite car, lorsque j’étais enfant, j’ai joué dans un film et fait partie d’une troupe de théâtre. Etre un enfant passionné, je sais ce que c’est. Vous êtes jurée aux côtés de Bruno Berberes et tous deux accompagnés d’un parrain ou d’une marraine, ce soir Didier Barbelivien. Qu’avezvous pensé de cette collaboration ? Les rôles étaient-ils bien répartis ? M. D. : Oui. Je pense que c’était un vrai « DANS LE JURY, JE SUIS LA GRANDE SŒUR, LA MAMAN » plus pour les enfants de nous avoir tous les trois en même temps. Bruno leur a fourni des conseils de pro, parfois des petites remarques, mais toujours utiles. Il sait que les enfants qui ont décidé de participer à ce concours ont une telle passion qu’ils peuvent entendre des conseils pour s’améliorer. L’idée d’inviter un artiste était également très intéressante, car il donnait plutôt des conseils techniques. Et moi, j’étais la grande sœur, la maman, le public qui dit ce qu’il pense. Sachant qu’il s’agit d’enfants, avez-vous une approche particulière pour annoncer les résultats lors du concours ? M. D. : Bien sûr, nous avons toujours été très positifs. Si on avait dégoûté un enfant du chant, on aurait mal fait notre travail. A l’annonce des résultats, il fallait faire passer la pilule de la manière la plus positive possible. On ne disait pas à un enfant qu’on n’avait pas aimé sa prestation, mais plutôt qu’on avait préféré un autre candidat. D’ailleurs, je disais toujours aux parents au moment des résultats que c’était à eux, maintenant, de faire le travail. Il faut continuer à encourager les enfants, leur dire que ce n’est pas grave. En même temps, je n’avais pas trop de scrupules car je trouve qu’il est très important qu’ils se rendent compte qu’en participant à un concours, ils acceptent les règles du jeu et prennent le risque de ne peut-être pas gagner. Inscririez-vous vos enfants à L’école des stars ? M. D. : Oui ! Si mes enfants avaient voulu, Ce soir, Didier Barbelivien rejoint le jury de L’école des stars, présentée par Laurie Cholewa. qu’ils étaient bons en chant et très passionnés, je les aurais inscrits sans hésitation. Les critères d’acceptation des enfants demandaient vraiment à ce qu’ils aient quelque chose à nous donner artistiquement, et pas simplement qu’ils singent un chanteur comme des petits fans. Quelle place doivent prendre les parents dans cette aventure ? M. D. : Nous ne sommes pas là pour leur dire que leurs enfants vont commencer une carrière et faire un disque à l’âge de 12 ans et demi. Nous sommes là pour leur dire qu’ils ont un don, qu’ils ont quelque BUZZ TÉLÉ 19 La comédienne et auteur Maureen Dor. chose en eux et qu’il faut qu’ils continuent à travailler, mais aussi qu’ils ne sont que des enfants et qu’ils le resteront durant encore quelques années. Quels sont vos projets après l’émission ? M. D. : J’ai été contente de cette expérience, mais il ne s’agit pas pour autant de mon retour à la télévision. Je continue d’écrire des scénarios et des livres pour enfants, à paraître en 2010. On verra l’année prochaine. Qui vivra verra ! L’école des stars, ce soir, à 20h40, sur Direct 8.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :