Direct Soir n°654 30 nov 2009
Direct Soir n°654 30 nov 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°654 de 30 nov 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : Loisirs : vers un Noël merveilleux

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 MERIADECK/DIRECT 8 AUJOURD’HUI LE BILLET DE BERTRAND DELAIS Journaliste, réalisateur Une panne française Bill Clinton, l’ancien président des Etats-Unis, aimait répéter « un jour, nous serons tous des sociaux-démocrates suédois ». Un propos d’une rare audace pour un pays comme les Etats-Unis et que ne renierait sans doute pas le président Obama au moment du lancement formel du débat au Sénat sur la réforme historique du système de santé pour étendre sa couverture à plus de 30 millions d’Américains. Pourtant, force est de constater que les Etats européens sont moins protecteurs qu’ils ne l’étaient il y a vingt ans et bien loin du modèle suédois. Mais là où Bill Clinton avait hier raison, c’est qu’il semble de plus en plus évident pour les Américains qu’une protection sociale ne pénalise pas l’économie mais bien au contraire, à la condition de sortir d’un Etat protecteur qui coûte très cher et qui alourdit la facture fiscale. Tout se passe comme si les Européens avaient fait un pas vers le modèle américain, tandis que les Etats-Unis font aujourd’hui un pas vers le modèle européen. La crise que nous vivons donne du crédit à cette évolution. Beaucoup en France ont été tentés de vanter les mérites d’un modèle français. Pourtant, s’il existe, il faut croire qu’il est très incompris, tant la morosité et l’inquiétude semblent aujourd’hui peser sur la société française. Il nous faudrait, nous aussi, apprendre à désapprendre, à sortir de nos habitudes pour pouvoir se projeter collectivement dans l’avenir… Au fond, il faudrait qu’émergent des projets politiques contradictoires pour nous permettre de faire la synthèse entre la protection européenne et la vitalité américaine. S’il y a une spécificité française, on peut craindre aujourd’hui que ce soit une panne française. Réagissez : redac@directsoir.net Le CHIFFRE du jour 120 000 À 150 000 €. C’est la valeur d’une édition originale des Fleurs du mal (1857) adressée à Narcisse Ancelle par Charles Baudelaire qui sera mise en vente demain à l’Hôtel Drouot, à Paris. Ce livre fait partie de la collection exceptionnelle d’objets personnels, de lettres et de livres du poète qui sera dispersée demain. Parmi eux, figurent la lettre dite du « suicide » écrite en 1845, trente lettres autographes signées du poète et celles qu’il a reçues de Victor Hugo, Delacroix, Flaubert, Manet… Les PHOTOS du jour UKRAINE ➔ A Kiev, le président ukrainien Viktor Iouchtchenko et son homologue lituanienne, Dalia Grybauskaite, allument des bougies en mémoire des millions de victimes de la Grande Famine de 1931-1933. Le RDV du jour Lutter contre les mines antipersonnel La première campagne contre ces armes remonte à 1992. ➔ Le Sommet pour un monde sans mines s’est ouvert hier à Cartagena (Colombie) pour une semaine. Dix ans après l’entrée en vigueur de la convention d’Ottawa sur l’interdiction des mines antipersonnel, les 156 Etats qui ont ratifié cette convention et les ONG renouvelleront leurs engagements interdisant la production, le stockage et l’utilisation de ces mines. Afrique, Amérique du Sud, Asie, Moyen-Orient, Europe de l’Est… 78 Etats et 8 autres zones sont concernés dans le monde. Les adhérents à la Convention devraient adopter cette semaine un plan d’action pour 2010-2014, en mettant l’accent sur les dispositions à prendre pour déminer au plus vite les zones polluées. Non-signataires du premier traité de 1999, les Etats-Unis ont récemment annoncé leur refus de le ratifier cette année, tout en respectant ses conditions et en participant au Sommet. Non-signataires aussi, la Chine et la Russie feront acte de présence. Hôte de cet événement, la Colombie compte le plus de victimes de mines antipersonnel au monde, après l’Afghanistan. F. DURAND/SIPA Le FAIT du jour Directsoir N°654/Lundi 30 novembre 2009 Réforme de la santé : la guerre commence aux États-Unis ➔ Après avoir obtenu l’aval de la Chambre des représentants et du Sénat pour l’ouverture des débats sur son projet de loi de couverture maladie, Barack Obama affronte à partir d’aujourd’hui le débat lui-même. Il commence au Sénat et les échanges promettent d’être houleux, les républicains et certains démocrates centristes étant farouchement opposés au projet. Personne ne sait encore combien d’amendements seront déposés pour modifier cette proposition de loi qui compte déjà 2 074 pages, mais les estimations donnent déjà des sueurs froides. Combien de temps dureront les débats ? Le projet sera-t-il in fine vidé de son sens ? Ce sont les grandes questions qui se posent. Barack Obama voudrait que le texte soit adopté en janvier prochain, pour l’anniversaire de son investiture. Les républicains, eux, espèrent « tenir » jusqu’aux élections de mi-mandat, dans un an. Barack Obama espère que son projet de réforme sur le système de santé sera adopté en janvier prochain.
, -. ; _==: ; - o Cdiscount.com. N.1 du e-commerce OVO• CUI11ft Jeux vielto• Joettt• IMortMiique• HIQh tedl ThOnle AI.IIO GPS• Equlpemtn1 Prtt• porter Spon• BljOIDl Vit\Voyii)H -llo PNs de 8 mllions cie clo&nts.. 800 000 YIMctUrs r) our• 100 000rttêrenœs acuves• Paoement 100• McunM• <• 0• 0.',•. !.. ; 0"• i ­.. > ;



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :