Direct Soir n°653 27 nov 2009
Direct Soir n°653 27 nov 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°653 de 27 nov 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : Les bonnes ondes de Nicolas Canteloup

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 AUJOURD’HUI LE BILLET DE MICHÈLE COTTA Journaliste, essayiste Consensus et surenchères S’il y a deux domaines sur lesquels, en France, il serait aisé, pour peu qu’on s’en donne la peine, de dégager un consensus, ce sont bien ceux de la sécurité et de l’immigration. La sécurité : les Français, où qu’ils soient et d’où qu’ils viennent, y ont droit. Pas la peine de se cacher derrière son petit doigt pour ne pas voir la réalité : personne n’aime être caillassé dans un bus ou pris à partie dans le métro. La prévention ne résout pas tout. Qu’on le déplore ou pas, la répression est parfois nécessaire. Chacun, en son for intérieur, en convient. L’immigration : une majorité de Français, immigrés compris, s’accordent sur le fait que la France ne peut pas, selon la formule célèbre, accueillir « toute la misère du monde ». Mais ils sont en même temps les plus nombreux à penser que les pauvres hères capables de risquer leur vie pour gagner la France doivent être traités avec décence et humanité. Ils sont d’accord aussi pour considérer que l’intégration, globalement, réussit mieux qu’on ne le dit et, peut-être, qu’on ne le ressent. Le malheur est que ces deux problèmes, qui jouent considérablement sur la vie quotidienne de tous, sont l’objet de surenchères incessantes dans la classe politique. A droite, on ne lance la bataille contre l’immigration clandestine, on ne parle d’identité nationale qu’au moment où se profilent les élections régionales. A gauche, on évoque les atteintes aux droits de l’homme, sans entendre les aspirations de nos concitoyens à vivre en paix. Ainsi la politique paraît-elle, de jour en jour, plus lointaine, parce que trop partisane pour dégager un consensus qui existe bel et bien chez les Français. Réagissez : redac@directsoir.net Le CHIFFRE du jour 30000 jeunes de moins de 18 ans devaient recevoir aujour - d’hui sur leur téléphone portable un SMS les avisant des dangers de l’alcool. Cette opération s’inscrit dans le cadre d’une campagne d’information qui rappelle que l’usage de drogues est illégal et que la vente d’alcool est interdite aux mineurs. Trois spots télévisés diffusés sur plusieurs chaînes ainsi que des espaces en presse écrite et sur le Web diffuseront ce message : « La drogue si c’est illégal, ce n’est pas par hasard. » BALTEL/SIPA Les PHOTOS du jour Le RDV du jour Régionales : l’UMP désigne ses candidats Xavier Bertrand, secrétaire général de l’UMP. ➔A l’approche des élections régionales de mars 2010, la commission des investitures de l’UMP devait se réunir aujourd’hui afin d’examiner et de départager les dernières candidatures des têtes de listes départementales et régionales encore litigieuses. Ces candidatures seront officialisées demain lors du conseil national du mouvement majoritaire, qui se tiendra dans les docks d’Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, et au cours duquel doivent intervenir François Fillon puis Nicolas Sarkozy. Si plusieurs dilemmes devaient encore être résolus, comme en Seine-Saint-Denis, dans les Pyrénées-Atlantiques, en Corse et dans plusieurs autres départements, l’UMP se félicite néanmoins d’avoir pu réaliser de nombreux arbitrages suffisamment en amont, bien souvent grâce à l’intervention directe du président de la République D’autres conflits doivent néanmoins être anticipés puisque la composition des listes ne sera annoncée que courant janvier 2010. T. ZOCCOLAN/AFP Directsoir N°653/Vendredi 27 novembre 2009 IRAK ➔ A 130 km de Bassora, en pleine zone marécageuse, cet homme bâtit une maison en roseau. La sécheresse persistante menace aujourd’hui ces communautés traditionnelles. Le FAIT du WE Vers l’interdiction des minarets en Suisse ? ➔ Dimanche, les Suisses se rendront aux urnes pour s’exprimer sur l’interdiction des minarets dans le pays, suite à l’initiative populaire lancée par l’Union démocratique du centre (UDC, conservateurs). Les faits remontent à 2006 quand, suite à l’inauguration d’un temple sikh, la communauté musulmane de Lagenthal (canton de Berne) décide de déposer un permis de construire pour ériger un minaret. Le permis est accordé, mais suscite de vives réactions dans cette petite ville de 15000 habitants. Très opposé à la construction d’un tel édifice, le mouvement StoppMinarett voit le jour et lance une pétition le 1 er mai 2007, avec comme principal argument la question de l’intégration des minorités. Ils récoltent 113540 signatures. Un jeu vidéo, Minaret Attack, consistant à stopper des constructions de minarets, est même mis en ligne sur Internet. Même si une proportion substantielle de la population et le Conseil fédéral helvète demeurent fortement opposés à ce référendum jugé contraire aux droits de l’homme, le débat sur l’islam est cependant relancé dans le pays. Les affiches anti-minaret de l’UDC divisent la Suisse.
www.directsoir.net Isabelle Dinoire, un an après son opération. L’HOMME du jour ➔ Son mandat expire dans trois jours, mais MohammedEl Baradei entend bien rester le « patron » jusqu’au dernier moment. Le directeur égyptien de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) devait présider aujourd’hui à Vienne le Conseil des trente-cinq gouverneurs de l’agence, sur fond de crise nucléaire avec l’Iran. En jeu : un projet de résolution préparé par les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU (Chine, Etats-Unis, France, Grande- Bretagne, Russie) et l’Allemagne, qui condamne l’Iran pour avoir dissimulé la construction d’un nouveau centre d’enrichissement d’ura nium. L’initiative est soutenue par la Chine et la Russie et prouve l’agacement grandissant de la communauté internationale face au refus de Téhéran de dévoiler la nature de L’ANNIVERSAIRE du jour El Baradei : dernière ! KABOUL ➔ Les musulmans afghans préparent activement la fête de l’Aïd el-Kebir. Chaque famille consomme ce jour-là du mouton égorgé rituellement. ➔ Il aura fallu 24 heures d’opération chirurgicale pour qu’Isabelle Dinoire, gravement défigurée par une morsure de chien, retrouve un bas de visage « normal ». Ce jour-là, le professeur Jean-Michel Dubernard, en collaboration avec l’équipe de Bernard Devauchelle, du centre hospitalier universitaire (CHU) d’Amiens, réalise sur cette femme de 38 ans la première transplantation partielle de la face (nez, lèvres, menton) à partir d’une donneuse en état de mort cérébrale. son programme nucléaire, soupçonné de vouloir enrichir son uranium à des fins militaires. Dans ce contexte, MohammedEl Baradei joue la carte de la diplomatie et du compromis. Un challenge de taille pour celui qui, en octobre 2005, avait reçu le prix Nobel de la paix conjointement à l’AIEA, pour leurs efforts « visant à empêcher que l’énergie nucléaire ne soit employée à des fins militaires (…) ». Après douze années passées à la tête de l’agence, M. El Baradei, 67 ans, quitte l’organisation onusienne pour laisser sa place au Ja - ponais Yukiya Amano. D’ores et déjà, il a prévu de se consacrer à sa passion, le jardinage, dans une petite maison ré - cemment achetée en France. 27 novembre 2005 Première greffe partielle du visage Le directeur général de l’AIEA préside son dernier conseil des gouverneurs de l’agence. W KUMM/EPA/SIPA AUJOURD’HUI 5 NIVIERE/SIPA Le TOP du jour ESPRIT MANOUCHE, ES-TU LÀ ? ➔ Thomas Dutronc et ses musiciens poursuivent leur tournée avec une halte ce soir au Zénith de Paris. Leur spectacle Comme un manouche sans guitare est dorénavant disponible en DVD (Mercury). Thomas Dutronc en concert ce soir à 20h, au Zénith de Paris 11e. PRINCE CHARMANT ➔ Qui est le souverain monégasque ? A force de s’intéresser à lui, la presse glamour a fini par brouiller les cartes. Voici enfin sa biographie complète, qui laisse percevoir un homme passionnant. Albert II de Monaco, l’autre prince, Christine Stahl, éd. du Rocher, 17 €.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :