Direct Soir n°648 20 nov 2009
Direct Soir n°648 20 nov 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°648 de 20 nov 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3,5 Mo

  • Dans ce numéro : Environnement : alerte aux déchets

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 AUJOURD’HUI LE BILLET DE MICHÈLE COTTA Journaliste, essayiste Des nouvelles de François Fillon Est-ce parce que l’on voit trop Nicolas Sarkozy ? Est-ce parce le Président est trop présent, d’une télévision à une autre, toujours exposé, toujours à la une, toujours menant la danse ? Est-ce par contraste, donc, que François Fillon, sortant de sa discrétion coutumière, a réussi sa prestation devant les maires de France ? L’exercice, pour le Premier ministre, n’était pas facile : suppression de la taxe professionnelle, réforme territoriale, autant de sujets sur lesquels François Fillon était attendu avec des mousquetons par les élus locaux, de la majorité et de l’opposition, unis dans la même inquiétude. Impavide sous l’orage qui a salué sa montée à la tribune, Fillon est arrivé non seulement à parler devant un auditoire globalement très mécontent, mais aussi, sans rien céder sur les réformes, à déminer le terrain. Il l’a fait, à sa manière, ferme sur le fond, apaisé dans la forme. Son long plaidoyer n’a certes pas réglé tous les problèmes, il s’en faut. La réforme de la taxe professionnelle fait craindre aux élus la perte, au moins partielle, d’une bonne partie de leurs ressources. Fillon les a caressés dans le sens du poil, les félicitant pour leur bonne gestion de la crise, promettant de reconduire le mécanisme de remboursement de la TVA, évitant paroles désagréables et propos provocants. Tout cela sans bouger d’un iota sur la réforme elle-même. Dire qu’il a convaincu tout le monde serait exagéré. Mais du moins a-t-il fait la démonstration de son savoir-faire. Et si on voyait François Fillon plus souvent ? Et si le Président lui laissait parfois une petite place sur le devant de la scène ? Pour un moment, en politique, on respirerait mieux. Le CHIFFRE du jour 11 Réagissez : redac@directsoir.net RESTAURANTS de Tokyo arborent désormais les trois étoiles mythiques décernées par le Guide Michelin, dont l’édition japonaise paraît aujour d’hui. Paris, avec ses dix « trois étoiles », se voit donc détrônée même si, avec ses 40000 établissements, la Ville lumière compte trois fois moins de restaurants que la capitale nippone. Néan moins, selon Jean-Luc Naret, directeur des Guides Michelin, Tokyo peut être légitimement considérée comme « la capitale de la gastronomie mondiale ». BALTEL/SIPA Les PHOTOS du jour KABOUL ➔ Hamid Karzaï, réélu président de la République islamique d’Afghanistan, a prêté serment sur le Coran, hier. Cet épisode marque la fin d’un long feuilleton institutionnel et politique. Le RDV du jour Enfance : 20 ans de mobilisation Des enfants aux Philippines. ➔ La Journée nationale des droits de l’enfant – édictée par une loi d’initiative parlementaire en 1996 – se déroule aujour d’hui dans toute la France. C’est l’occasion de célébrer le 20 e anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant. Destiné à améliorer la condition et la protection des enfants malades, exploités, non scolarisés, enrôlés dans les guerres, ce texte voté à New York le 20 novembre 1989, lors de l’assemblée générale de l’ONU, a permis d’importants progrès. Jacques Hintzy, président de l’Unicef France, rappelle ainsi que l’on est passé de 13 millions de décès d’enfants par an en 1990, à 8,4 millions aujourd’hui. En France, même s’il existe encore des cas de détresse ou de danger réels, la situation reste favorable. Domi - nique Versini, défenseur des enfants, souligne l’impact récent et positif de la loi sur le handicap, qui a permis une meilleure intégration des enfants en situation de handicap dans les établissements scolaires ou les infrastructures de loisirs. ALANAH M. TORRALBA/EPA/SIPA Directsoir N°648/Vendredi 20 novembre 2009 Le FAIT du jour Grippe A : le vaccin disponible pour les futures mamans ➔ Depuis aujourd’hui, les femmes enceintes peuvent se faire vacciner contre le virus H1N1, responsable de la grippe A. L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a en effet donné son feu vert lundi à la mise sur le marché du vaccin Panenza et à son utilisation pour les tranches prioritaires de la population. Le produit, synthétisé par les laboratoires Sanofi Pasteur, ne contient pas d’adjuvants, dont la présence dans les vaccins antérieurs avait suscité la controverse. L’un d’entre eux, le squalène – fabriqué à partir d’huile de foie de requin – pourrait, selon certains de ses détracteurs, susciter de lourds effets secondaires. En réponse à cette objection, ce vaccin – dont l’autorisation de mise sur le marché a été accélérée – permet donc de commencer à protéger les populations les plus fragiles, conformément aux prévisions de la campagne de vaccination massive entamée le 12 novembre. Six millions de Français devraient être appelés à bénéficier d’une ou deux injections gratuites. Le vaccin sans adjuvant est aujourd’hui disponible.
\\A LAIN AFFLELO J 1-Il {'.,.IJ(ll\ ; -1-/'Îlf1"C.If1 1 1 -1 Crédit gratuit sur 12 mois (TEG annuel fixe 0%) - Paiement de 12 mensualités identiques avec une 1 ère échéance 1 mois après l’achat. Coût total du crédit pris en charge par votre magasin ALAIN AFFLELOU, hors assurances facultatives. Sous réserve d’acceptation de votre dossier par l’organisme prêteur : Groupe SOFEMO RCS B 339943680. Ex : pour un crédit de 120 ¤ payez 12 mensualités de 10 ¤. Escompte pour paiement comptant : 3,10% (taux en vigueur au 01/09/09). Valable jusqu’au 31/12/10 pour les équipements optiques (lunettes et lentilles). www.a l ainafflelou.fr I l



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :