Direct Soir n°641 10 nov 2009
Direct Soir n°641 10 nov 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°641 de 10 nov 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : François Cluzet, escroc mais pas trop

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 MIEUX CONSOMMER BIEN-ÊTRE Les bienfaits de la tisane Avant de se coucher, rien de tel qu’une tisane à la verveine pour se laisser emporter dans les bras de Morphée. « Direct Soir » vous livre les secrets de cette boisson aux mille et une vertus. C’est sans doute l’un des plus vieux remèdes au monde. La tisane est utilisée dès l’Anti - quité par les Grecs et les Romains pour ses vertus thérapeutiques. Depuis quelques années, cette boisson saine et naturelle, bien connue des grands-mères, a trouvé une nouvelle jeunesse. Si, pour certains spécialistes, elle est synonyme d’infusion, elle est définie, par la majorité d’entre eux, d’une façon plus large. SA PRÉPARATION La tisane est un terme générique qui s’emploie pour définir les différentes préparations permettant d’extraire, sous l’action de l’eau, les principes actifs des plantes. Infusion, décoction ou macération, les techniques varient en fonction du végétal. La première, la plus connue, consiste à mettre les feuilles et les fleurs dans de l’eau déjà chaude, ou à faire chauffer l’eau et les plantes en même temps. Quant à la décoction, elle 1 PETITE CUILLÈRE de plantes à infuser est la quantité nécessaire pour une tasse de thé. est utilisée pour tirer des racines et des écorces les propriétés voulues. Elle nécessite de porter à ébullition pendant plusieurs minutes – de deux à dix minutes selon le végétal – les parties les plus dures de la plante avant de laisser reposer. Enfin, on obtient une macération en laissant tremper plusieurs heures dans de l’eau froide certaines plantes trop sensibles à la chaleur, avant de faire légèrement tiédir le liquide. SES VERTUS La tisane peut se boire à toute heure de la journée, elle porte en elle les propriétés des plantes qu’on lui ajoute. Ses bienfaits sont donc multiples. Elle est particulièrement indiquée pour soulager certains maux très répandus, comme l’insomnie, les troubles digestifs, les douleurs liées aux rhumatismes, mais aussi les maux de tête, de gorge. Enfin, rien de mieux qu’une tisane pour purifier l’organisme. DR E. ROBERT/DIRECT 8 3 QUESTIONS À… Thierry Telphon* « Il faut être sûr de l’origine des plantes » Combien d’extraits de plantes met-on dans une tisane ? En général, on utilise entre une et trois plantes. Si on choisit plusieurs plantes qui ont des actions communes, on obtient un effet de potentialisation, c’est-à-dire un effet de cumulation des principes actifs de chaque plante. Le résultat obtenu grâce à plusieurs doses plus petites est ainsi supérieur à celui que l’on obtient grâce à une cuillerée équivalente d’une seule plante. Comment choisir ses plantes ? Il faut être sûr de l’origine et de la qualité de celles-ci. Le descriptif des ingrédients avec le nom en latin doit être inscrit sur l’emballage. Où les acheter ? On peut se fournir dans les herboristeries, les pharmacies, les parapharmacies et les grandes surfaces. * Médecin généraliste, phytothérapie clinique. Auteur de L’ABC des tisanes (Ed.Grancher). QUELQUES SITES INTERNET Acheter sa tisane sur le Web• www.herboristerie.com• http://boutique-dammann.fr• www.kusmitea.com• www.herbatica.fr RENDEZ-VOUS SUR Retrouvez Charlotte Savreux dans l’émission Bien-être, sur Direct 8, du lundi au jeudi de 10h à 11h et le dimanche de 7h30 à 8h30. ➔ Le coffret des plantes aux 1001 vertus de Clotilde Boisvert, publié aux éditions Aubanel, est le coup de cœur de Charlotte Savreux, présentatrice de l’émission Bien-être. Le coffret est composé d’un livret consacré aux plantes, d’un dépliant décrivant sept catégories (stimulantes, calmantes, émollientes, etc.) et de quarante fiches (une plante par fiche). Ces dernières expliquent les principales propriétés des plantes, détaillent leur utilisation et proposent des recettes de cuisine, de bien-être ou de beauté. Son auteur est notamment professeur de sciences naturelles et fondatrice de l'Ecole des plantes. Directsoir N°641/Mardi 10 novembre 2009 À chaque plante son remède• Pour le sommeil : tilleul, aubépine, camomille, valériane, coquelicot, passiflore, eschscholtzia.• Pour la relaxation : valériane, mélisse, fleur d’oranger, camomille, verveine, aubépine, houblon.• Pour la digestion : romarin, thym, sauge, verveine, marjolaine, anis vert, fenouil, sarriette, réglisse, mélisse, basilic, aigremoine.• Contre la toux : violette, primevère, bouillon blanc, edelweiss, jasmin.• Pour purifier l’organisme : pensée sauvage, bouleau, bardane.• Pour la mémoire : mélisse, romarin.• Pour le tonus : gentiane, écorce d’orange amère. Une tisane de thym aide aussi à lutter contre les problèmes des voies respiratoires. Une idée d’infusion ➔ A l’approche de l’hiver, Agnès Debrulles nous livre une recette d’infusion aux vertus dynamisantes et digestives, également « bonne en cas de grippe, de toux et de rhumatismes », confie l’auteur du livre Je prépare mes tisanes bio, de la cueillette… à l’infusion (éd. Bonneton). INGRÉDIENTS• 1 pincée de thym égrené• 1 pincée de romarin• 1 pincée de sarriette• 1/2 litre d’eau PRÉPARATION Faites chauffer l’eau. Une fois que l’eau bout, jetez les trois pincées de plantes dans la casserole puis éteignez le feu. Couvrez dix minutes environ pour laisser infuser. Filtrez puis ajoutez quelques gouttes de citron et un peu de miel. Buvez très chaud.
www.directsoir.net La crème du parfum Les parfums solides, appelés aussi concrètes de parfum, sont encore peu connus. Lovés dans de petites boîtes, tubes ou bijoux, ces parfums crémeux à appliquer du bout des doigts offrent à la fois une fragrance pérenne et un accessoire raffiné. Dès le sixième millénaire avant Jésus-Christ, la civilisation sumérienne usait et commercialisait le parfum. D’abord utilisé à des fins religieuses sous forme d’encens et d’onguents, le parfum a connu différentes formes et fonctions tout au long de son histoire. Les Rois mages ont offert la myrrhe à Jésus, au même titre que l’or, ce qui en indique la valeur. La myrrhe est à la base une gomme résineuse récoltée sur le tronc de l’arbre Commiphora myrrha, qui rappelle les cires végétales utilisées comme parfums solides. Distillée, la myrrhe est transformée en une huile essentielle épaisse avant utilisation, alors que les parfums solides (ou concrètes de parfum) sont issus de cire de fleurs et utilisés sous forme compacte. Leur origine reste végétale et il s’agit de parfums non liquides. Que ce soit en Occident ou en Orient, les compositions parfumées à base de mélanges végétaux, d’épices et de corps gras ont fait office de parfum jusqu’au XIII e siècle, époque où l’alcool et la distillation des essences commencent à se répandre. DES PARFUMEURS INSPIRÉS Au-delà de son utilisation d’antan et de son mode de fabrication, le parfum revêt un caractère sensuel, un code d’attraction. Si le parfum liquide est associé au geste de se parfumer devant le miroir avant de sortir, le fait d’avoir sa crème parfum sur soi permet la discrétion et la confidentialité du La bague magique geste, lui conférant ainsi un caractère plus intime. Le parfum est resté longtemps un produit de luxe. Démocra - tisée dès le début des années 1900 grâce aux avancées de la chimie moléculaire, qui a permis de synthétiser les fragrances, la parfumerie a connu un grand succès auprès des classes plus populaires. C’est dans ce contexte qu’en 1925 la maison Molinard crée à contre-courant la première concrète de parfum. Obtenue à partir d’une Édition limitée spécial Noël ➔ Chic et magique, la bague à parfum Lola est le must de l’hiver. En faisant pivoter la fleur sur le côté, le parfum solide Lola se dévoile avec sa note de cœur pivoine fuchsia. Bague Lola parfum solide, Marc Jacobs, 0,75 g, 40 €. Les prix sont donnés à titre indicatif. matière première végétale fraîche, sans alcool ni additif, elle rappelle les matières parfumées utilisées jadis. La concrète a inspiré les parfumeurs des marques les plus modernes qui en ont décliné les odeurs, les compositions, les contenants. Mais ils gardent le même concept : un parfum solide qui permet à l’odeur de se fixer durablement sur la peau, dans un contenant original et pratique, à emporter partout avec soi. Création olfactive Trio de fragrances ➔ Il existe cinq variantes de cette palette de trois fragrances. A utiliser indépendamment ou à mélanger soi-même afin de créer son propre parfum. Ulric de Varens, palette « Pure gourmandise », 7,50 €. FABRICE LEROUGE/ONOKY/PHOTONONSTOP Chiquissime Élixir précieux ➔ Le fameux parfum est décliné en parfum solide, idéal pour une touche parfumée à tout moment. Sa boîte dorée ornée d’une fleur en fait un accessoire élégant à porter dans son sac ou à offrir aux plus coquettes. Molinard, Concrète Habanita 29 €. BEAUTÉ 15 Clinique, Aromatics Elixir, 46 €. À croquer Senteurs natures ➔ Fleurs de cerisier, d’oranger, thé bergamote, rose, verveine agrumes sont autant de senteurs qui donnent l’eau à la bouche. ULRIC/DE VARENS MOLINARD Le stick parfum Un air de bonne humeur ➔ Avec son ton décalé, son image moderne et libérée, il souffle un vent de bonne humeur et d’odeurs joyeuses chez Crazylibellule and the Poppies. Avec des créations pétillantes et sensuelles, chacune trouvera son indispensable stick de bonheur. L’Occitane en Provence, concrètes de parfum verveine agrumes, 4,50 €. CLINIQUE L’originel Hommage à son inventeur ➔ « La cire naturelle des fleurs employée directement comme parfum. » Respectant son slogan de l’époque, Molinard propose son fameux parfum Habanita, créé en 1921, dans cette édition de luxe. Crazylibellule and the Poppies, sticks, collection Poule de luxe, 11,50 €. L’OCCITANE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :