Direct Soir n°641 10 nov 2009
Direct Soir n°641 10 nov 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°641 de 10 nov 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : François Cluzet, escroc mais pas trop

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 CULTURE PHÉNOMÈNE Quatre pop-rockeuses dans le vent Après avoir séduit les Etats-Unis, les Plastiscines sont de retour avec « About Love », petite bombe enregistrée à Malibu. Phénomène de la nouvelle scène pop-rock française découvert avec le titre Loser, tube international extrait de leur premier album, LP1, écrit au lycée et sorti en 2007, les Plastiscines s’exportent. Groupe de filles issu de Saint-Cyr-l’Ecole, dans les Yvelines, assimilé à la vague « baby rockers » qui a déferlé sur la France il y a deux ans avec les Second Sex, Naast et autres BB Brunes, les Plastiscines sont parties à la conquête des Etats-Unis, où elles ont tourné tout l’été. Avec une attitude sophistiquée glam rock chic post-sixties, et leurs jolis minois de « filles à papa rebelles » (elles cumulent une moyenne d’âge de 21 ans), Katty Besnard (chant), Marine Neuilly (guitare), la petite nouvelle, Anaïs Vandevyvere (batterie), et Louise Basilien Les Plastiscines, « baby rockeuses » à succès. (basse) ont séduit les oreilles de producteurs influents outre-Atlantique. Sorti en août aux Etats-Unis sous le label Nylon, About Love a été produit par Butch Walker (Pink, Avril Lavigne) et mixé par Claudius Mittendorfer (Muse, Foo Fighters, Franz Ferdinand). L’opus, précédé par l’excellent single Barcelona, est aujourd’hui disponible en France. Il rassemble douze titres power-pop rageurs et sexy, pour la plupart interprétés en anglais. A noter par ailleurs que les filles ont aussi charmé les producteurs de la très hype série télé américaine Gossip Girl, pour laquelle elles ont été conviées à tourner dans deux épisodes de la troisième saison. About Love, Plasticines, Because. Dates de concerts sur www.myspace.com/plastiscine. ALBUM Sourya, aux anges ➔ L’une des meilleures surprises de musique poprock indé du moment est made in France. Pour la qualité exceptionnelle de ses compositions, peut-être aussi parce qu’il chante en anglais, le quatuor parisien Sourya fait parler de lui au-delà de l’Hexagone. Après cinq années de tournée, repéré outre-Manche –notamment par le magazine NME et par Alan McGee, qui a déjà remarqué et signé des groupes comme Oasis ou My Bloody Valentine– Sourya sort son premier disque, Dawdlewalk. Les mélodies électro-pop tantôt suaves et aériennes, tantôt rock hypradansantes (à écouter d’urgence : Anatomy Domine et Stockholm 1973…), révèlent des influences multiples (de Brian Eno à Radiohead, des Happy Mondays aux Beach Boys…) et les font entrer à pas de géant dans la cour des grands. Dawdlewalk, Sourya, Massive Central/Discograph. En concert le 18 novembre au Social Club, à Paris (2 e). BECAUSE JEUNESSE Recettes contre les sorcières ➔ Combattre les sortilèges de sorcières relèverait-il de la mission impossible ? Pas du tout ! Les auteurs de Comment ratatiner les sorcières ? le confirment : il suffit de savoir les reconnaître grâce à leur nez crochu et à leur chapeau pointu. Ensuite, avoir à portée de main : un aspirateur, des souris, une pincée de poivre, beaucoup d’imagination et un peu de courage. Vous voilà paré. Dans cet album rigolo, les sorcières sont toutes plus laides les unes que les autres, comme les aiment les enfants. Comment ratatiner les sorcières, de Catherine Leblanc et Roland Garrigue, P’tit Glénat, 11 €. LIVRE Céline Dion en toute intimité ➔ Pendant quatorze mois, le photographe Gérard Schachmes a suivi la chanteuse Céline Dion dans les coulisses de sa dernière tournée mondiale, Taking Chances. Du premier concert en Afrique du Sud aux promenades familiales sur la Tamise, plus de 400 moments de vie sont ainsi immortalisés sur papier glacé dans cet album souvenir. Céline autour du monde, Gérard Schachmes, Editions de La Martinière, 39,90 €. LA MARTINIÈRE Directsoir N°641/Mardi 10 novembre 2009 GLÉNAT Plus de 400 photos, consacrées à la star. CD La techno classe du dandy de l’électro ➔ Après avoir affolé tous les clubbers et servi de référence à la moitié des DJ de la planète, le Frenchie voyageur Danton Eeprom, dandy en costard noir et haut-de-forme, gentleman-farmer à ses heures perdues, pose enfin ses petites pépites sur disque. Une envie de faire accéder le plus grand nombre à ce savant mélange d’électro-pop, dont la noirceur s’évapore par le biais de quelques paroles (celles de Chloé sur The Feminine Man, ou encore la reprise de Sister Sledge, Lost In Music, avec Erika Forster). Le tout apparaît comme un condensé de ce qui se mixe de mieux à travers le monde, de Berlin à Londres en passant par New York, mais toujours dans la veine techno, « celle qui fait danser le monde ». Yes is More est un brillant opus, lancé par la toute jeune boîte de production Fondation, créée par Danton Eeprom et ses acolytes, à Londres. Yes is More, Danton Eeprom, Fondation, InFiné, Discograph. EXPOSITION Aux origines du septième art ➔ Incursion dans l’univers féerique de l’imagerie « lanterniste », l’exposition de la Cinémathèque, à Paris, est une invitation au voyage. La lanterne magique, appareil d’optique créé en 1659, qui utilise des images peintes sur plaques de verre, a influencé des cinéastes comme Méliès, Truffaut, Lumière ou Fellini. Des spectacles de lanterne magique seront proposés au jeune public en marge de cette exposition, qui permet de découvrir des centaines de plaques à la richesse inégalable. Lanterne magique et film peint, jusqu’au 28 mars, La Cinémathèque française, 51, rue de Bercy, Paris 12 e (0171193333).
www.directsoir.net Découvrez les premières planches BD de l’univers d’Assassin’s Creed tout au long de la semaine. EN EXCLUSIVITÉ POUR « DIRECT SOIR » 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :