Direct Soir n°640 9 nov 2009
Direct Soir n°640 9 nov 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°640 de 9 nov 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : Berlin : 1989 - 2009, entre souvenir et nostalgie

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 MIEUX CONSOMMER LOISIRS Le cinéma, un produit de luxe ? Entre 1960 et 2000, le prix des places de cinéma a augmenté en moyenne de 7% par an. Fort heureusement, des alternatives permettent de se faire une toile sans se ruiner. C’est le même refrain depuis des années : le cinéma est devenu beaucoup trop cher. De 1,60 franc en 1960 (0,25 euro), le prix moyen de la place est passé à 31,40 francs (4,80 euros) en 1990, pour culminer à environ 6 euros aujourd’hui. Un tarif bien trop élevé pour un loisir qui se veut popu laire, d’autant que dans certaines salles, il dépasse largement les 10 euros. En effet, depuis l’instauration de prix libres en 1981, les écarts de coût pour une place 189 MILLIONS d’entrées au cinéma ont été enregistrées en 2008. Source : CNC de cinéma peuvent être considérables d’une ville ou d’un cinéma à l’autre. La différence provient du statut de l’établissement, du nombre de sal les et du confort. Cette hausse des prix entame certes le budget des Français, mais permet aux salles de maintenir leur chiffre d’affaires malgré la « crise du cinéma ». En effet, depuis les années 1960, la fréquentation des salles a chuté : de 411 millions d’entrées en 1957, elle est passée à 189 millions en 2008. LE SUCCÈS DES ABONNEMENTS Avec une telle augmentation du prix de la place, les cinéphiles cherchent le moyen de se faire une toile à moindre coût. Parmi les alternatives possibles, les cartes d’abon nement. Beaucoup ont été séduits et aujourd’hui, ils sont environ 300000 à en posséder une. Lancée en mars 2000 par UGC, cette formule d’abonnement à l’année permet à son détenteur de voir autant de films qu’il le souhaite pour un prix forfaitaire de 19,80 € par mois. L’initiative, d’abord décriée par l’industrie du cinéma, fut en suite imitée par les circuits concurrents. Si bien qu’aujourd’hui, les cinéphiles disposent d’un large éventail d’offres. BUDGET Quelques idées pour payer moins cher ➔ Les séances matinales La plupart des cinémas proposent des tarifs réduits le matin (aux alentours de 5 €). ➔ Les cinémas indépendants Pour faire face à la concurrence des multiplexes, les salles d’art et d’essai offrent une programmation de qualité pour des prix souvent plus bas. ➔ Pour les jeunes Franciliens Les jeunes spectateurs parisiens peuvent bénéficier de réductions sur les places de cinéma dans les salles du réseau Gaumont Pathé, sur présentation de leur carte de transport Imagin’R. La place est à 5,90 € du lundi au jeudi et à 6,70 € du vendredi au dimanche. ➔ Les opérations spéciales En septembre, la Rentrée du cinéma propose ainsi des séances à 4 € pendant quatre jours. Lors de la Fête du cinéma, organisée fin juin, on achète une place au tarif normal et les suivantes sont à 3 € pendant sept jours. Enfin, pendant le Printemps du cinéma, la séance est à 3,50 € trois jours durant. Attention, d’une année à l’autre, les formules peuvent changer. ➔ Ventes Flash Gaumont Pathé Ces ventes, ouvertes le lundi, permettent d’acheter en ligne des places de cinéma à 3,50 €. Celles-ci ne sont valables que le mardi, dans les cinémas Gaumont Pathé. TÉMOIGNAGES ➔ MAXIME, 29 ANS « Compte tenu du prix exorbitant d’une place de cinéma aujourd’hui, j’ai choisi de prendre une carte d’abonnement. Celle-ci donne un accès libre à tous les films et toutes les séances. Grâce à ce précieux sésame pour le cinéphile que je suis, je passe des heures dans les salles obscures et profite des bornes automatiques pour récupérer mes places, ce qui me permet d’éviter les longues files d’attente. » ➔ JULIA, 19 ANS « Etant étudiante, je n’ai pas beaucoup d’argent. Si je n’avais pas ma carte d’abonnement, je ne pourrais aller au cinéma qu’une ou deux fois par mois. De plus, l’accompagnateur du détenteur de la carte peut bénéficier d’un prix réduit. Je trouve dommage néanmoins qu’il faille choisir entre les cinémas UGC et Gaumont. » Directsoir N°640/Lundi 9 novembre 2009 Des formules à la carte Séances illimitées, cartes 5 places… les grands groupes multiplient les propositions.• CARTE 5 PLACES ÎLE-DE-FRANCE Pour 37,50 €, cette carte contenant cinq places (trois places maximum par séance) est valable deux mois dans les salles Gaumont Pathé d’Ile-de-France.• LA CARTE PERSONNELLE ILLIMITÉE « LE PASS » Pour 19,80 € par mois, vous pouvez aller au cinéma aussi souvent que vous le souhaitez dans toutes les salles du réseau Gaumont Pathé et dans certains cinémas indépendants affiliés. Frais d’inscription : 30 € par personne.• LES CARTES UGC 5 ET 7 Contenant cinq places à utiliser seul ou à plusieurs, ces cartes coûtent respectivement 29,25 € et 39 € et sont valables soixante jours. La carte UGC7 est utilisable sept jours sur sept et la carte UGC 5 du dimanche 19h au vendredi 19h.• LA CARTE MK2 5 PLACES D’un coût de 34,50 €, cette carte contient cinq places (trois places maximum par séance). Elle est valable deux mois à compter de la première utilisation, tous les jours, à toutes les séances, dans les salles MK2 et UGC.• LA CARTE PERSONNELLE « ILLIMITÉE » UGC ET MK2 Pour 19,80 € par mois, la carte « Illimité » vous permet d’aller au cinéma (dans le réseau UGC et MK2) autant de fois que vous le souhaitez. La carte « Illimité 2 » offre la même prestation aux couples, pour 35 € par mois. Les frais d’inscriptionsont de 30 € par personne.
jusqu’à www.carrefour.fr ANS CARREFOUR LES ÉCONOMIES POUR VOUS ! D’ÉCONOMIES ** Le positif est de retour



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :