Direct Soir n°637 4 nov 2009
Direct Soir n°637 4 nov 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°637 de 4 nov 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : Le petit manège de Sébastien Cauet

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 CINÉMA THRILLER La boîte à questions Avec « The Box », Richard Kelly livre un thriller angoissant qui flirte avec le paranormal et la philosophie. Arthur Lewis (James Marsden) et sa femme Norma (Cameron Diaz). The Box, la troisième réalisation de Richard Kelly (Donnie Darko et Southland Tales) explore les limites de la responsabilité humaine. A partir d’une nouvelle de quelques pages écrite par Richard Matheson, Richard Kelly – qui est aussi scénariste et producteur du film – offre un thriller angoissant. Paranoïa, complot, surnaturel, les ingrédients ne manquent pas pour pimenter l’intrigue et garder les spectateurs en haleine pendant près de deux heures. Dans l’Amérique des années 1970, Norma et Arthur Lewis forment un couple sans histoire, jusqu’à leur rencontre avec Arlington Steward. Cet homme, au visage à moitié arraché, leur propose un marché. En appuyant sur un bouton, ils recevront COMÉDIE Diamants sur ordonnance Elias (Pio Marmai). ➔ Selon la théorie de Murphy, « une variante de la loi de l’emmerdement maximum qui veut qu’une tartine tombe toujours du côté de la confiture… », Elias enchaîne les galères. Brancardier 2009 GAUMONT un million de dollars. En échange, un inconnu mourra. « Je voulais que mes personnages soient extrêmement intelligents et qu’on puisse les aimer immédiatement. Ce qui est intéressant, c’est que même des gens comme eux peuvent être tentés d’appuyer sur le bouton », explique le réalisateur. En effet, chacun est en mesure de s’identifier au couple et de se poser à son tour la question. Le jeu en vaut-il la chandelle ? Au casting : la ravissante Cameron Diaz (Mary à tout prix, Allumeuses !, In Her Shoes) et le séduisant James Marsden (Xmen, Superman Returns). Mais c’est la prestation de Frank Langella, récemment vu dans Frost/Nixon, l’heure de vérité, qui emporte le film et marque les esprits. The Box, Richard Kelly, en salles. dans un hôpital où il effectue sa réinsertion, il est bien malgré lui, et ce seulement à quelques heures de sa liberté conditionnelle, embarqué dans une histoire de vol de diamants… Comédie frappadingue et pêchue « à l’américaine », entre Snatch de Guy Ritchie et la série télé Scrubs, La loi de Murphy enchaîne à toute berzingue gros gags et action, le tout servi par une brochette d’acteurs sympathiques : Pio Marmai, Fanny Valette, Jonathan Lambert, Dominique Pinon ou encore Omar Sy… La loi de Murphy, de Christophe Campos. DR DR COMÉDIE Vis ma vie ➔ Professeur de philosophie dans un lycée de province, Grégoire mène une vie tranquille. Invité par hasard sur le plateau d’une émission de télé, il fait la connaissance de Patrick, animateur cynique et jouisseur. Une rencontre qui va bouleverser la vie des deux hommes. Auteur et comédien, Emmanuel Salinger passe pour la première fois derrière la caméra. Il signe une comédie populaire, drôle et engagée avec Michel Boujenah. Mention spéciale à Laurent Capelluto, déjà aperçu dans OSS 117 : Rio ne répond plus. La grande vie, Emmanuel Salinger, en salles. Patrick (Michel Boujenah) et Sandra (Ardelle Thomas). COMÉDIE DRAMATIQUE Le Louvre à visage découvert ➔ Avec Laetitia Casta, Jean-Pierre Léaud, Jeanne Moreau et Fanny Ardant au casting de son nouveau film, Tsaï Ming-Liang rend hommage au cinéma français. Issu d’une invitation du musée du Louvre, l’objet filmique contemplatif, Visage, relate le tournage d’un film sur le mythe de Salomé. Le réalisateur de La saveur de la pastèque dévoile ici avec froideur et beauté les coulisses et recoins inconnus du plus grand musée du monde. Visage, de Tsaï Ming-Liang, en salles. Hsia-Kang et Laetitia Casta. Directsoir N°637/Mercredi 4 novembre 2009 DR PYRAMIDE DVD Quand l’Amérique rencontre la vieille Angleterre ➔ Quinze ans après le déjanté Priscilla, folle du désert, le réalisateur Stephan Elliott présentait en mai dernier Unmariagederêve.Une comédie assaisonnée à la Worcestershire sauce et pimentée d’un humour pince-sansrire so british à consommer désormais sans modération. Servie par un casting 100% britannique (Colin Firth, Ben Barnes), Jessica Biel fait figure d’exception dans ce long-métrage, et pour cause. L’actrice américaine se glisse dans la peau d’une de ses compatriotes, Larita, aventurière au franc-parler en immersion totale dans la vieille Angleterre. Fraîchement mariée à un jeune homme de bonne famille, cette dernière doit passer l’épreuve du feu : rencontrer sa belle-mère, vieille Anglaise exagérément « tradi », brillamment interprétée par Kristin Scott Thomas. Mais austérité anglo-saxonne et exubérance américaine font des étincelles. Dès lors, tous les coups sont permis dans ce manoir en décrépitude. Un mariage de rêve, Stephan Elliott, Pyramide Vidéo. L’œuvredudeuil ➔ Comme chaque année, une famille se réunit le temps d’un week-end pour commémorer la mort du frère aîné... Après avoir sorti en 2004 le magnifique Nobody Knows, qui relatait la descente aux enfers d’enfants livrés à euxmêmes, Kore-Eda Hirokazu livrait l’année dernière Still Walking. Mûrie après la disparition de sa propre mère, cette œuvre à la portée universelle est un drame baigné d’une nostalgie douce-amère d’une infinie subtilité. Still Walking, de Kore-Eda Hirokazu, Pyramide Vidéo.
WE WANT MILES en 23 morceaux et autant de chefs d'œuvre, le panorama idéal de 30 années d'enregistrement + le dvd documentaire'The Story Of Miles Davis'(125 mns) 2 CD + 1 DVD disponible à partir du 16 novembre, le coffret intégrale Columbia en 70 CD exposition « We Want Miles, le jazz face à sa légende », Cité de la Musique (Paris), jusqu’au 17 janvier 2010



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :