Direct Soir n°637 4 nov 2009
Direct Soir n°637 4 nov 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°637 de 4 nov 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : Le petit manège de Sébastien Cauet

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 SPORTS LE BILLET DE JÉZABEL LEMONIER Journaliste sportif L’entraîneur de la honte Synonyme : Gunnar Prokop. Vous allez penser : pourquoi tant de haine ? Parce que cet homme, entraîneur mais aussi manager général et président du club de handball de Hypo Niederösterreich, en Autriche, a délibérément porté atteinte au sport, à l’éthique du sport et à sa morale, dans un acte volontaire et prémédité. Petit rappel des faits : vendredi dernier, les handballeuses messines sont opposées au mastodonte viennois, octuple vainqueur de la Ligue des champions, pour le compte de la prestigieuse Coupe d’Europe. Dans les dernières secondes de la rencontre, alors que le résultat est de 27 partout, une contre-attaque de Metz est stoppée net par Prokop, entré sur le terrain et bloquant la joueuse partie seule au but. Stupéfaction. Du jamais-vu. Un acte antisportif inégalé jusqu’alors. Une honte. Aucune morale, aucune déontologie, aucun respect pour les joueuses et les efforts que le haut niveau requiert, aucune honnêteté pour la vérité du terrain, aucune probité dans le comportement de ce technicien. Et de remettre en cause les huit titres de champion d’Europe décrochés par son club depuis qu’il en a pris les rênes. Forcément. Au vu et au su de tous, le manager voulait gagner, ou disposer du nul, en enfreignant les règles du jeu. Cela s’appelle tricher. L’EHF (Fédération européenne de handball) doit montrer l’exemple. La seule mesure qui s’impose est de radier à vie Gunnar Prokop d’un banc de touche. La seule. Réagissez : redac@directsoir.net E. ROBERT/DIRECT 8 CYCLISME Armstrong déjà tourné vers le Tour ➔ La saison à peine finie, et malgré la concurrence de Contador, Lance Armstrong (photo) pense déjà à remporter un 8 e Tour de France. « Ce ne sera pas facile de le battre. Mais je veux gagner », a-t-il confié à CNN. BASKET L’ASVEL dos au mur ➔ Avec deux défaites au compteur en autant de matchs, l’ASVEL n’aura pas le droit à l’erreur ce soir (à 19h) à l’Astroballe de Villeurbanne pour la troisième journée d’Euroligue. Les Verts affronteront Sienne, leader ex aequo du groupe A avec Barcelone. FOOTBALL/LIGUE DES CHAMPIONS Lyon, encore un effort Directsoir N°637/Mercredi 4 novembre 2009 L’OL peut valider sa qualification pour les huitièmes de finale ce soir contre Liverpool. Mais pour les Reds, troisièmes du groupe A et distancés en championnat, la défaite est interdite. ➔ C’est fou ce qu’un derby peut faire du bien. Surtout quand on en sort vainqueur et que Liverpool se profile du côté de Gerland. L’histoire qui se répète depuis quinze ans dans la lutte à la suprématie rhônalpine face à Saint-Etienne a permis à Lyon, samedi, de repartir de l’avant après deux défaites de rang en L1. Deux défaites entrecoupées d’un exploit majuscule à Anfield, où Lyon a remporté sa troisième victoire (2-1) en autant de matchs en Ligue des champions cette saison. Ce soir, c’est sur le pré lyonnais que Gones et Reds vont se retrouver pour une soirée aux objectifs bien différents. Le plein de points réalisé par l’OL lui offre un matelas de sécurité et la possibilité de valider dès ce soir sa place en huitièmes de finale. Un nul suffirait même aux hommes de Claude Puel pour accrocher cette septième qualification consécutive, à ce stade de la compétition. LIVERPOOL JOUE SA SAISON En face, le schéma est tout autre. Sixième de Premier League et distancé de neuf points par le leader, Chelsea, Liverpool a quasiment fait une croix sur un titre qui fuit les Reds depuis 1990, faisant de la Ligue des champions son objectif numéro un. Troisième du groupe E, Liverpool, qui sera privé de Steven Gerrard et peut-être aussi de Fernando Torres (à l’heure où nous bouclons) joue donc une grande partie de sa saison entre Rhône et Saône, où la défaite lui est À LIRE interdite pour espérer se qualifier d’ici à la fin de la phase de poule. Durant la saison 2004-2005, la première de Rafael Benitez sur les bords de la Mersey, les Reds, lâchés en championnat, avaient jeté leur dévolu sur la scène européenne, avec la réussite qu’on lui connaît (victoire en finale contre le Milan AC). Lyon l’a certainement à l’esprit au moment où se présente cette équipe blessée. On dit généralement des grandes équipes qu’elles arrivent toujours à se relever dans les moments difficiles. Liverpool en est une, Lyon pas encore. Mais s’il parvient à se qualifier tout en plongeant encore plus les Reds dans le doute ce soir, ce qui est aussi la marque des grands, l’OL gravirait sûrement un nouvel échelon dans sa sempiternelle quête de reconnaissance. A poings nommés, Jean-Marc Mormeck, Calmann-Lévy, 16 €. De retour le 20 novembre sur le ring pour un combat chez les lourds, face au tenant WBA-WBC des lourds-légers, l’Américain Vinny Maddalone, Jean-Marc Mormeck raconte dans cette autobiographie le chemin qui l’a mené à la boxe et les coulisses du noble art. J. CATUFFE/ICON SPORT NATATION Le Lyonnais LissandroLopez. Malia Metella officiellement retraitée ➔ Comme annoncé ce week-end dans la presse, Malia Metella (photo), 27 ans, met un terme à sa carrière. Médaillée d’argent sur 50 m nage libre aux JO d’Athènes en 2004, mais aussi triple championne d’Europe (2004) et vice-championne du monde sur 100 m nage libre en 2005, la nageuse française a décidé de se consacrer à ses études de journalisme. Une décision « mûrement réfléchie qui n'a rien à voir avec un coup de tête », dixit la Guyanaise, qui a ainsi confirmé les rumeurs hier, lors d’une conférence de presse à Paris.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :