Direct Soir n°634 29 oct 2009
Direct Soir n°634 29 oct 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°634 de 29 oct 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : Astérix a 50 ans, une recette magique

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 DR AUJOURD’HUI LE BILLET DE JACQUES SÉGUÉLA Publicitaire Jetez les jetables ! La société du « Penser autrement », « Dépenser autrement » s’invente. Jeter le jetable, repérer le repérable, c’est désormais tendance. La mode lance la mode et fait du neuf avec du vieux. Christian Lacroix réinvente, au bénéfice d’Emmaüs, les fripes d’occase. Hermès crée une ligne : matériaux de récup. Le dernier défilé de Saint Laurent, « New Vintage », réutilise les restes de tissus des collections passées. Celio, à son tour, veut jouer au grand. Il reprend vos jeans HS et offre une ristourne de 20 euros sur tout achat dans ses magasins. Vos nippes finiront leurs vieux jours en matériaux isolants. Quant au Bon Marché, il se donne bonne conscience en transformant en sacs les bâches publicitaires usagées. La récup de l’éphémère de la pub par le commerce durable, quel pied de nez ! Coca-Cola, le symbole conso yankee, s’achète une conduite et organise des collectes de canettes sur les parkings d’hypers. Bic lui-même, l’inventeur du système, s’est fixé l’objectif de réduire dans sa production les matériaux coupables de 30%. Orange vend des téléphones deuxième main et vous offre un chèque-cadeau si vous lui ramenez le vôtre. Chez Nespresso, n’en déplaise à l’irrésistible George, l’apôtre écolo de ces dames, le volume de l’emballage est dix fois supérieur à celui du produit : la marque s’engage à une réduction de pollution de 75% en cinq ans. Recyclage à un double enjeu, donc : retarder l’épuisement des ressources de notre chère nature et la couvrir de bons sentiments plutôt que de déchets. Bingo ! Réagissez : redac@directsoir.net Le CHIFFRE du jour 3 560 restaurants et 1580 hôtels figurent dans l’édition 2010 du guide gastronomique GaultMillau qui paraît aujourd’hui. Cette année, le guide a décidé de passer de quatre à cinq le nombre de toques qu’il lui est possible d’attribuer, tout en abandonnant le système de notation qu’il décernait en parallèle. Dans cette nouvelle catégorie, cinq toques et douze chefs, tels que Pierre Gagnaire ou Alain Passard, ont été recensés. Le chef du restaurant Ze Kitchen Galerie, Wiliam Ledeuil, a quant à lui été désigné par le GaultMillau « cuisinier de l’année ». La PHOTO du jour Le RDV du jour Vers un quatrième opérateur mobile ➔ Les candidats à la quatrième licence de téléphonie mobile avaient jusqu’à aujourd’hui pour déposer leur dossier de candidature.Trois opérateurs historiques – SFR, Orange et Bouygues – se partagent actuellement un marché estimé à 25 milliards d’euros en 2008. La création d’une nouvelle licence et l’appel à candidatures, en août dernier, avaient suscité de nombreux intérêts, rapidement émoussés par la difficulté et le coût de l’opération, qui comprend l’achat de la licence (240 millions d’euros) et le déploiement d’une infrastructure ad hoc (environ 1 milliard d’euros). Dès lors, sauf coup de théâtre de dernière minute, un seul candidat pourrait se retrouver dans la dernière ligne droite : Free (groupe Iliad). Le cas échéant, le fournisseur d’accès internet (FAI) devra convaincre l’Arcep – l’autorité de régulation des télécoms – de la crédibilité de son dossier. Et contourner les obstacles, notamment juridiques, que les trois opérateurs historiques s’efforcent de dresser devant leur concurrent potentiel. V. NEGROTTO/SIPA Le FAIT du jour Directsoir N°634/Jeudi 29 octobre 2009 WINDSOR ➔ Actuellement en visite d’Etat en Grande-Bretagne, la présidente indienne Pratibha Patil passe la garde en revue avant d’être accueillie au château de la famille royale. Début du marathon des prix littéraires ➔ La course aux prix littéraires commence dès aujourd’hui avec la remise du Grand Prix du roman de l’Académie française. Les Immortels devront choisir entre trois noms : Pierre Michon pour Les onze, Renaud Camus pour Loin et Bruno de Cessole pour Le moins aimé. Lundi seront décernés les prix Goncourt et Renaudot au restaurant Drouant à Paris, à 12h45, et non plus à 13h comme le voulait la tradition. Marie NDiaye, Delphine de Vigan, Laurent Mauvignier et Jean-Philippe Toussaint se disputent le Goncourt, tandis que Frédéric Beigbeder ou Marie-Hélène Lafon sont en lice pour le Renaudot, attribué un quart d’heure plus tard. Le prix Médicis sera quant à lui attribué le 4 novembre prochain, le Femina le 9 novembre et l’Interallié clôturera la saison des prix le lendemain. Le restaurant Drouant, à Paris, où sont décernés chaque année le prix Goncourt et le prix Renaudot.
www.directsoir.net L’HOMME du jour Vaclav Klaus au cœur du Conseil européen ➔ L’actuel président tchèque est l’autre homme fort de la république depuis la chute du Mur. Après Vaclav Havel, dont il n’a pas la componction. Vaclav Klaus est à l’origine un économiste réputé, qui a étudié, entre autres, en Italie et aux Etats-Unis, avant le « printemps de Prague » en 1968. A cette époque, il rentre au pays pour diriger un journal réformiste et anticommuniste. Les compétences indiscutables de Vaclav Klaus, quelque peu soumis aux pressions du régime, l’amènent à travailler à la banque d’Etat. Dès la révolution de velours, en 1989, il entre en politique. Fort de son expérience d’économiste, il devient ministre fédéral des Finances de Tchécoslovaquie. En avril 1991, il fonde le Parti démocratique civique (ODS), principal mouvement de la droite libérale, dont il demeure président jusqu’en 2002. En 1992, son parti gagne les De la ratification du traité de Lisbonne par le président de la République tchèque dépend l’avenir de l’Union européenne. élections du côté tchèque, mais de fortes divergences apparaissent avec le mouvement élu par le parti slovaque. Le 1 er janvier 1993, notamment sous l’influence de Klaus, la scission entre les deux régions est prononcée, malgré l’opposition du président de l’époque, Vaclav Havel. Vaclav Klaus demeure chef du gouvernement de la République tchèque et est même reconduit au pouvoir en 1996. L’année suivante, il est contraint à la démission après qu’il eut été soupçonné d’avoir financé illégalement son parti, soupçon dont il sera lavé plus tard. En 2003, toujours très populaire, le leader libéral accède finalement à la présidence de la République. Controversé dans le reste du monde, on lui reproche son « écolophobie », son ultralibéralisme et son opposition frontale à l’Europe de Lisbonne. J. THYS/AFP AUJOURD’HUI 5 Le TOP du jour NICOLAS ET SES AMIS ➔ Gospé et Sempinny sont de retour ! Leur Nicolas a des tas d’amis très rigolos qui font des tas de blagues. Et nous les connaissons tous très bien ! Le petit monde de Nicolas, Gospé et Sempinny, Pascal Galodé éditeurs, 15 €. ET SI ON SOUFFLAIT ? ➔ Courrier International publie La vie meilleure, mode d’emploi, un hors-série passionnant sur les nouvelles théories (décroissance, slow life…) qui ont le vent en poupe, en cette période de crise. En kiosques, 7,50 €.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :