Direct Soir n°634 29 oct 2009
Direct Soir n°634 29 oct 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°634 de 29 oct 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : Astérix a 50 ans, une recette magique

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 EXPOSITION Art nouveau-né Avec « Art nouveau revival », le musée d’Orsay rend hommage à l’Art nouveau. Une exposition où l’on apprend que ce courant fut sous-évalué à sa création et redécouvert plus tard. Dénigré ou ignoré par les historiens de l’art dans les années qui suivirent sa naissance, au tournant des XIX e et XX e siècles, l’Art nouveau ne doit sa postérité qu’à une redécouverte tardive par le milieu artistique. Ce sont sans doute les surréalistes qui s’enthousiasmèrent les premiers pour ce courant, qui usa largement de jeux de lignes, de motifs végétaux et animaux, de lignes courbes et d’arabesques. C’est cette fusion entre le rationalisme et l’onirisme, qui définit l’Art nouveau, ainsi que ses relectures et réappropriations dans les années 1960 et 1970 que le musée d’Orsay célèbre, cet automne, dans ses salles du premier étage. Car si c’est à Salvador Dali, Man Ray ou Brassaï que l’on doit un nouvel intérêt pour l’Art nouveau, « Art nouveau revival » démontre que le design, le mobilier, le courant psychédélique des années 1970, la mode, la bande dessinée, les illustrations de presse, les décors de ALBUM CULTURE Aufray chante Dylan théâtre et de cinéma y ont aussi croqué à belles dents. Cette réévaluation du style appelé « biomorphisme », ou quelque temps plus tard « organique », est illustrée dans cette exposition par une centaine d’œuvres. Affiches de concerts rock (Grateful Dead, The Velvet Underground), meubles de grande signature (Pierre Paulin, Alvar Aalto, Gaudi, Bugatti), photographies (Man Ray, Brassaï), planches de BD (Gotlib, Moebius), estampes (Aubrey Beardsley) comptent parmi les pièces phares de cette exposition colorée et ludique. « Art nouveau revival », jusqu’au 4 février 2010, musée d’Orsay, 1, rue de la Légion-d’Honneur, Paris 7 e VITRA DESIGN MUSEUM/GÜNTER BELTZIG PLAY DESIGN/ADAGP, PARIS 2009 (01 40 49 48 14 ou www.museeorsay.fr) Chaise « Floris » (1967), de Günter Beltzig. ➔ Grand admirateur de Bob Dylan, Hugues Aufray est aussi un vieil ami du chanteur. Alors qu’il vient tout juste de fêter ses 80 ans, quoi de plus naturel pour l’interprète de Céline que de lui rendre hommage, avec cet album composé presque exclusivement de duos ? Dans cet esprit, Hugues Aufray s’est attelé à la traduction dans la langue de Molière de quelques-unes des chansons les plus emblématiques de l’icône américaine. Afin de donner naissance à ce joli New Yorker – en référence au fameux journal américain –, Hugues Aufray a fait appel à ses amis chanteurs, comme Francis Cabrel avec qui il interprète Dans le souffle du vent (Blowin’in the Wind), Bernard Lavilliers (Knock Knock, ouvre-toi porte d’or, le fameux Knocking on Heaven’s Door) ou encore Laurent Voulzy (M. l’Hommeorchestre, pour Mr Tambourine Man). New Yorker, Hugues Aufray, Universal Music. GAGNEZ DES INVITATIONS POUR LE SALON MARJOLAINE L’incontournable salon si convivial où 550 exposants vous invitent à une consommation responsable et éthique : grand marché bio gourmand, éco-produits, cosmétiques et compléments nutritionnels bio, vêtements à base de fibres bio ou végétales, artisanat nature, éco-tourisme… Et 20 ciné-conférences sur les enjeux environnementaux et humains en présence des réalisateurs. www.salon-marjolaine.com Envoyez vos nom, prénom et adresse postale à : invitations@directsoir.net, Précisez en objet : MARJOLAINE Seuls les 40 premiers courriels gagneront 2 invitations. Les réponses envoyées avant l’heure de la mise en ligne du journal ne pourront être prises en compte DR Le baiser (1899), de Peter Behrens. CONCERTS Pour une nuit consacrée aux Années folles Deux formations autour de la musique de l’entre-deuxguerres : Max Raabe, qui en interprète les standards, et le groupe Lyre le temps, qui s’en inspire pour créer une musique électro-swing. ➔ Depuis plus de vingt ans, l’inimitable baryton Max Raabe, gominé et toujours impeccablement élégant, fait revivre avec son Palast Orchester les tubes des années 1920 et 1930 dans leurs arrangements originaux. Des chansons pour la plupart écrites à la fin de la république de Weimar, rengaines populaires, fox-trot enlevés et tangos élégants, qui plongeront la Salle Pleyel dans l’ambiance cabaret de l’époque. Pour rester dans l’ambiance, le jeune groupe strasbourgeois Lyre le temps Le groupe Lyre le temps. Directsoir N°634/Jeudi 29 octobre 2009 Scénographiée par le designer Mattia Bouetti, l’exposition a été orchestrée par le conservateur en chef du musée d’Orsay, Philippe Thiébaut. (Découverte Printemps de Bourges 2009) se produira un peu plus tard à l’Elysée Biarritz. Les trois membres, passionnés des musiques du XX e siècle, qui puisent leur inspiration dans les vieux vinyles, mettront leur style énergique, une fusion électro-jazz et hip-hop, au service d’une soirée placée sous le signe des années 1930. Max Raabe et son Palast Orchester, le 30 octobre à 20h, salle Pleyel, Paris. Lyre le temps, le 30 octobre à 23h à L’Elysée Biarritz, Paris. DR Le baryton Max Raabe.
www.directsoir.net Pink Martini, retour en grâce Depuis le tube « Je ne veux plus travailler », Pink Martini enchaîne les succès. Près de treize ans après ses débuts, le groupe revient avec un quatrième album, « Splendor in the Grass ». NAÏVE CD Après Sympathique (1997), double disque d’or en France, Hang on Little Tomato (2004) et Hey Eugene ! (2007), Pink Martini signe un quatrième album baptisé Splendor in the Grass, du nom du célèbre longmétrage d’Elia Kazan, réalisé en 1961. La formation polyglotte de Portland (Oregon, Etats-Unis), qui se qualifie elle-même comme étant « le groupe des Nations unies, s’il avait existé », mêle comme à son habitude des titres pop, jazzy, swing et rétro, chantés en anglais, français, espagnol et italien. Le résultat, en deçà de nos attentes mais néanmoins agréable, nous plonge au cœur des années 1960- 1970. Un voyage orchestré par le pianiste LIVRES Splendor in the Grass, le nouvel album de Pink Martini. et cofondateur de l’ensemble, avec la chanteuse China Forbes, Thomas Lauderdale, ainsi que son collaborateur et ami, Alex Marashian. Ce nouvel opus regroupe neuf compositions originales et une série de reprises, parmi lesquelles New Amsterdam de Moondog, Piensa en mi, de Luz Casal, extrait de la bande originale du film Talons aiguilles, de PedroAlmodovar, ou encore le tube des seventies, Sing, des Carpenters. Les musiciens ont également fait appel au guitariste Courtney Taylor, des Dandy Warhols. Le groupe franco-américain sera en concert au Palais des Congrès, à Paris, le 18 novembre. Splendor in the Grass, Pink Martini, Naïve. Les fantômes de Jane Austen ➔ A quelques heures d’Halloween, il ne coule pas forcément de source de ressortir Orgueil et préjugés, le chef-d’œuvre de Jane Austen. Excepté lorsque celui-ci est accompagné d’une version bien moins sage. Avec Orgueil et préjugés et zombies, Seth Grahame- Smith s’amuse à détourner cette histoire sentimentale, tout en délicatesse, au profit de l’horreur et du « gore », en modifiant certaines phrases. Un livre d’ores et déjà classé en très bonne place sur la liste des best-sellers du New York Times. Seth Grahame-Smith, également scénariste, planche actuellement sur PHOTOS : FLAMMARION l’adaptation cinématographique. Orgueil et préjugés, Jane Austen, Flammarion, 13 €. Orgueil et préjugés et zombies, Jane Austen, Seth Grahame-Smith, Flammarion, 17 €. ADAM LEVEY BEAU LIVRE Les 250 objets qui ont changé le monde ➔ De la peinture, inventée par les hommes préhistoriques, à l’empreinte génétique, mise au point au milieu des années 1980, les inventions et découvertes rythment l’Histoire. Thomas J. Craughwella eu l’idée de répertorier les trouvailles les plus utiles et les plus répandues dans un ouvrage pédagogique et passionnant. A chaque innovation (fourchette, extincteur, métro, lampe torche, etc.) correspond une page pleine d’anecdotes à découvrir. 30 000 ans d’inventions, Thomas J. Craughwell, Gründ, 24,95 €. GRÜND CULTURE 13 Benjy Dotti. ONE-MAN SHOW La vie, en mieux ! ➔ Benjy Dotti présente son nouveau spectacle, One Parodies Show. Alliant vidéo et imitations, l’humoriste a le sens de l’autodérision, puisqu’il parodie aussi bien sa vie (avant de tout plaquer pour la scène) que celle des autres, sans oublier de caricaturer au passage cinquante célébrités. Sur une mise en scène d’Ambroise Michel (Rudy, dans le feuilleton Plus belle la vie), l’interactivité est au rendez-vous. One Parodies Show, Théâtre du Temple, 18, rue du Faubourg-du- Temple, Paris 11 e, et en tournée.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :