Direct Soir n°60 22 nov 2006
Direct Soir n°60 22 nov 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°60 de 22 nov 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : Hugo Chavez maître du Venezuela

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir t Mercredi 22 novembre 2006 8 ACTU FRANCE EN BREF UMP : réunion décisive ce soir v L’UMP réunit ce soir un bureau politique consacré aux modalités de désignation du candidat qu’elle soutiendra en 2007. Cette réunion intervient dans un climat de tensions. Ce matin, interrogé sur i-Télé, Jean-François Copé, le porteparole du gouvernement, a tenu à « relativiser » ces tensions, en estimant que « les querelles de personnes, c’est assez humain » à quelques mois d’une élection présidentielle. Dix-huit enfants coupés du monde v Lors d’une visite inopinée au sein d’une communauté biblique, les membres de la Commission d’enquête parlementaire sur les sectes ont découvert hier, 18 enfants coupés du monde. Agés de 6 à 16 ans, ils sont scolarisés sur place, au sein de cette communauté appelée Tabitha’s Place, située à Sus-Navarrenx (Pyrénées-Atlantiques). Mais s’ils savent lire, leurs relations avec le monde extérieur sont limitées au maximum. Exemple frappant : ils ne savent pas qui est Zinedine Zidane. Recherches abandonnées au Népal v Les recherches pour retrouver les quatre alpinistes français disparus au Népal ont été abandonnées hier. « On ne peut rien faire d’autre pour l’heure, la situation est telle qu’il faut attendre le printemps », a précisé Jean-François Bureau, le porte-parole du ministère de la Défense. Selon les premières constatations sur place, les quatre alpinistes auraient été victimes d’une avalanche. Une autoroute bloquée à Lyon Un camion-citerne transportant 20 tonnes de flocryl, un produit toxique, s’est renversé ce matin sur l’A47, entre Saint- Etienne et Lyon. L’autoroute devait être bloquée dans les deux sens afin de vider le véhicule, ont précisé les pompiers sur place. Pour une raison encore inconnue, le camion a traversé le terreplein central. Son conducteur, allemand, est indemne. PRÉSIDENTIELLE/ « Petits » candidats en quête de signatures Cinq mois avant la course à l’Elysée, la chasse aux parrainages est ouverte. Les petits candidats se démènent pour obtenir les cinq cents signatures d’élus nécessaires pour se présenter.Les maires des petites communes, souvent sans appartenance à un parti, en sont les premières proies. Jean-Marie Audoli, venu à Paris participer au Congrès des maires de France, est le premier magistrat de Bonson (Alpes-Maritimes) depuis 24 ans. Le maire de la commune de 700 âmes est sollicité chaque année présidentielle pour son parrainage. « Pour l’instant,je n’ai été contacté que par deux formations politiques. La première est le Parti des travailleurs, d’extrême gauche, et la seconde est le Front national. » Il a refusé de donner sa signature dans les deux cas. « Pour parrainer un candidat, je pense qu’il doit être proche des idées que l’on défend », explique le maire de sensibilité socialiste, mais inscrit dans aucun parti. Albert Dorville, maire de Trois-Rivières, en Guadeloupe,n’est pas du même avis. « Je ne suis ni de droite, ni de gauche, mais je pense que donner son parrainage à un petit candidat,même si l’on ne partage pas son opinion,ouvre l’espace démocratique. » Il compte d’ailleurs « signer » pour Les Verts,dont il « ne partage pas toutes les idées. » Certains élus déplorent les méthodes de certains candidats. « On est harcelé, ça devient agaçant », lâche le maire d’une commune de 1100 habitants dans l’Aisne.D’aucuns reconnaissent qu’il serait DÉLINQUANCE/Séance houleuse à l’Assemblée h Le projet de loi sur la prévention de la délinquance tourne au test politique pour Nicolas Sarkozy. Précédemment adopté par le Sénat en septembre, il a été présenté hier à l’Assemblée nationale. Le texte a suscité de nombreuses critiques de la part de la gauche. Face aux protestations, le ministre de l’Intérieur a défendu son projet. « Si l’on excuse la violence, il faut s’attendre à la barbarie », a-t-il lancé à l’hémicycle. Un argumentaire qui n’a pas fait changer d’avis les centristes. « Nous ne voterons pas ce texte », a déclaré François Sauvadet, porte-parole de l’UDF, à l’issue de la réunion de son groupe. Le projet en discussion prévoit de nouvelles procédures de justice, un durcissement des sanctions contre les mineurs délinquants et les multirécidivistes et un rôle pivot du maire. Le débat promet d’être encore très mouvementé jusqu’au 29 novembre. THOMAS LIARD,ALEXANDRE GIRAUD,CAROLE TOLILA,NICOLAS CAILLEAUD,MATTIS MEICHLER P.MARIANAEDITING SERVER Séance d’ouverture du Congrès des maires de France. dommage que des candidats,comme Jean-Marie Le Pen, ne puissent se présenter à la présidentielle, étant donné leur poids électoral. Le président du FN avoue rencontrer des obstacles pour recueillir les cinq cents signatures obligatoires. Olivier Besancenot, qui n’a pas voulu rejoindre le collectif antilibéral, reconnaît lui aussi éprouver des difficultés.Mais la LCR utilise toutes les armes à disposition pour ramener les soutiens nécessaires à son candidat.Sur le site Internet du parti,un message demande aux visiteurs s’ils ne connaissent pas un élu susceptible de donner sa signa- EMBAUCHE/La discrimination dénoncée h Etre âgé ou originaire d’Afrique du Nord sont deux handicaps dans la recherche d’un emploi. C’est le triste constat que rend l’Observatoire des discriminations. Hier, celui-ci a livré le premier baromètre national de la discrimination à l’embauche. Pour son auteur, Jean-François Amadieu, une telle enquête devenait nécessaire. « Jusqu’alors, les résultats étaient très partiels dans ce domaine. En nous donnant un point zéro, nous pourrons mesurer les progrès dans la lutte contre les discriminations » a-t-il expliqué. Concrètement, l’étude révèle qu’un candidat de 48-50 ans, ou d’origine maghrébine, a environ trois fois moins de chance d’être convoqué à un entretien d’embauche qu’un homme de 28-30 ans portant un nom à consonance française. Le baromètre a été établi grâce à un testing de 6461 CV postés depuis l’automne 2005, en réponse à 1340 offres d’emplois. En outre, l’apparence physique compte beaucoup pour les professions intermédiaires et les employés (surtout pour les métiers de la vente). Une apparence disgracieuse diminue de ture.La quête de ces précieux sésames se termine le 16 mars 2007,date limite de retour des formulaires de parrainage au Conseil constitutionnel. L’info en plus Le Congrès des maires est l’occasion, pour les candidats à la présidentielle, de courtiser les élus locaux. François Bayrou, Jean- Pierre Chevènement ou encore Ségolène Royal s’y sont rendus. 50% les chances de décrocher un entretien d’embauche. L’étude souligne aussi le risque de plainte à l’encontre des employeurs, puisque 605 plaintes seraient possibles pour les 6461 CV, soit un CV sur 10. « Au seul stade du tri de CV, explique Jean-François Amadieu, si les candidatures avaient émané de vrais candidats, un nombre élevé de plaintes auraient pu être déposées. Par exemple, à l’issue de nos tests, 132 hommes au patronyme maghrébin auraient pu le faire, puisqu’ils n’étaient pas convoqués alors que le candidat de référence au CV similaire l’était. » La discrimination commence avec le CV. CORBIS
www.directsoir.net ÉLECTIONS/Cinq millions de non-inscrits Plus de cinq millions de Français ne seraient pas inscrits sur les listes électorales, selon une étude rendue publique hier. Une estimation qui contredit d’autres chiffres, mais qui inquiète les associations d’élus. Selon le ministère de l’Intérieur, 1,6 million de Français ne disposerait pas de carte d’électeur. Une autre estimation, fournie en 2002 par l’association J’aime la démocratie, en dénombrait 3,2 millions. Deux chiffres mis en doute par le club des élus « Allez France », qui a publié hier le résultat d’une étude à ce sujet. Cette association, qui réunit quelque 2 400 maires, estime que les citoyens privés du précieux sésame seraient bien plus nombreux : 5,1 millions. Chaque année, 575 000 personnes viendraient s’ajouter à cette liste des non-inscrits, qui ne sont pas tous, loin de là, réfractaires à la vie démocratique. L’explication est simple : sur les 2,5 millions de Français qui déménagent annuellement, 20% ne se réinscrivent pas pour voter, soit 500 000 personnes. D’autre part le système d’inscription automatique des jeunes atteignant 18 ans ne fonctionnerait qu’à 85%, toujours à cause des déménagements, soit une perte supplémentaire de 75 000 personnes. Ainsi, sur les 41 millions d’électeurs français potentiels, si l’on ajoute à ces chiffres ceux du taux d’abstention – entre 27 et 38% hors élections européennes – « un Français sur deux serait en passe de ne pas voter en 2007 ». Pour aboutir à ce chiffre faramineux, l’association d’élus a étudié les 100 villes françaises les plus peuplées, qui représentent 20% de la population française, et elle a extrapolé les résultats au niveau national. Cette nouvelle étude réserve d’autres révélations. Des différences majeures ont été constatées en fonction des régions étudiées. Dans les capitales régionales, le taux de non-inscrits varierait entre 17,49% à Nantes et 35,73% à Dijon. Dans les villes de banlieue, la proportion irait de 11,95% à Antony (Hautsde-Seine) à 36,16% à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Pour Rachid Nekkaz, président du club, il s’agit d’« une catastrophe démocratique ». Cet entrepreneur, par ailleurs candidat à la présidentielle de 2007, milite depuis quelques années pour l’inscription automatique de tous les citoyens français sur les listes électorales. « Comme au Canada, au Luxembourg et en Italie », justifie-t-il. C’estdit « Je n’obéis pas à un plan, mais toujours à mon instinct. Je n’ai jamais d’idées préconçues, et ni philosophie ni politique à proposer. (…) Cynique ? Non, les yeux ouverts. Pessimiste ? Non, je crois agir positivement en montrant simplement ce que j’observe. » Robert Altman, cinéaste américain, disparu lundi à l’âge de 81 ans (Le Figaro, ce matin). F. TONDRE/REA « Un Français sur deux serait en passe de ne pas voter en 2007 » A 6 mois de la présidentielle, 1,6 million de Français n’aurait pas de carte d’électeur. Le club des élus « Allez France » n’est pas le seul à s’être penché sur le problème. En 1997, le gouvernement de Lionel Jospin avait initié un projet de loi pour inciter les jeunes majeurs à se rendre aux urnes. Aucun mécanisme spécifique n’avait été prévu pour les autres. Une proposition de loi a été déposée le 12 mars 2003, à la fois par des députés de l’UDF (Jean-Christophe Lagarde), de l’UMP (Lionel Luca) et du PS (Jean-Pierre Dufau). Une proposition soutenue par « 414 députés et 2 417 maires de toutes tendances » selon l’association de Rachid Nekkaz. Elle n’a pas encore été inscrite à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale. Pour M. Nekkaz, le frein à cette avancée est avant tout politique. L’inscription automatique de ces électeurs « fantômes » présenterait « un trop grand risque de bouleverser les forces en présence ». A quelques mois de l’élection présidentielle, les candidats bien installés n’auraient aucun intérêt à prendre une telle initiative. « Tout le monde se rend compte que le Liban n’existera plus s’il y a une guerre civile » Ahmad Fatfat, ministre de l’Intérieur libanais (Europe1, ce matin) « J’ai commencé à me poser beaucoup de questions, à me regarder comme un homme (…). J’ai réalisé qu’il fallait que la natation occupe une place moins importante dans ma vie. » Ian Thorpe, multimédaillé mondial, qui a annoncé sa retraite sportive hier (L’Equipe, ce matin) R. RYCROFT/AP FRANCE PÊCHE/Le livre de bord se numérise h Les bateaux de pêche de plus de 15 mètres naviguant dans les eaux de l’Union européenne devront, d’ici quelques années, être équipés d’un livre de bord électronique, en remplacement des registres papier utilisés jusqu’alors. Les ministres de la Pêche de l’Union européenne ont annoncé hier cette mesure destinée à renforcer le contrôle des activités liées à la mer. Ce nouveau règlement doit entrer en vigueur début 2007, mais les bateaux de plus de 24 mètres disposeront d’un délai de trois ans, à compter de cette date, pour s’équiper ; alors que les bateaux de 15 à 24 mètres auront quatre ans et demi pour se mettre aux normes. Les autorités en charge des quotas de pêche verront leur travail facilité à un coût minime. Le coût de l’équipement informatique nécessaire est estimé à environ 1000 euros, dont la moitié sera finançable par les fonds communautaires pour la pêche. D’autres mesures sont également à l’étude pour contrer la pêche illégale. Dès 2009, les autorités de contrôle des Etats membres de l’UE devront utiliser les photos satellites, combinées avec les balises obligatoires sur les bateaux depuis 2005. De nouvelles normes pour les bateaux de pêche. Dans les KIOSQUES Pour son numéro de décembre, Phosphore veut convaincre ses lecteurs de voter. Le magazine met en place un rendez-vous mensuel afin d’expliquer aux jeunes la campagne présidentielle. 5,95 €. L. POOLE/AP PHOTO Directsoir t Mercredi 22 novembre 2006 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :