Direct Soir n°57 17 nov 2006
Direct Soir n°57 17 nov 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°57 de 17 nov 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : Royal, impériale

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Directsoir t Vendredi 17 novembre 2006 6 ACTU EN COUVERTURE SÉGOLÈNE ROYAL/Son nouvel objectif : rassembler Historique ! C’est la première fois en France qu’une femme est en situation d’accéder à la présidence de la République. Les 220 000 militants du PS ont désigné hier soir Ségolène Royal à 60,62% des voix pour les représenter à la présidentielle de 2007. P ersonne n’y croyait il y a un an, et pourtant quel chemin parcouru pour le député des Deux-Sèvres. Au terme d’une campagne marathon de six semaines et d’une véritable guerre interne entre les candidats à l’investiture, Ségolène Royal laisse loin derrière elle ses deux rivaux, Dominique Strauss-Kahn et Laurent Fabius. Cette victoire écrasante est historique pour le PS. Avec un taux de participation record de plus de 80%, en l’emportant dans la plupart des fédérations, la « madone des sondages » a donné raison aux multiples enquêtes d’opinion qui avaient précédé le scrutin. Ses deux concurrents ont reconnu leur défaite dès l’annonce des premiers résultats. Une nouvelle ère s’ouvre pour les socialistes avec un seul mot d’ordre pour Ségolène Royal : rassembler. Le temps des attaques, des petites piques et des vidéos de placard est révolu.Avec sa nouvelle stature, la première tâche de Ségolène Royal sera d’assurer l’union dans son propre parti. Son premier atout vient de son compagnon à la ville : François Hollande. Il veillera pour elle à la bonne mise en marche de la machine socialiste. Il lui faudra ensuite convaincre avec un programme. La présidente MOUSSE/ABACAPRESS HADRIEN LECŒUR E. FEFERBERG/AFP Ségolène Royal à l’annonce de sa victoire, hier soir. de la région Poitou-Charentes doit à la fois s’émanciper de la ligne historique du PS et imposer son nouveau positionnement. Ses idées sur l’encadrement militaire, le jury citoyen, la carte scolaire ou encore le temps de travail des enseignants ont été des sujets de controverse, mais ils lui ont permis de toujours dicter les débats. Pour cette femme qui s’est habilement affranchie des codes traditionnels du parti lors de cette primaire, constituer une équipe de campagne cohérente sera décisif pour mener son combat. Pour l’instant, des personnalités d’horizons très Réactions après sa victoire Les proches Pour François Hollande, ce sont « tous les socialistes qui ont gagné ». Le premier secrétaire du PS et compagnon de la nouvelle candidate a estimé « que la démarche des primaires avait été pleinement soutenue » et a salué la victoire « claire, transparente, ample » et « sans appel ». Julien Dray, porte-parole du PS, a assuré dans la matinée que « tout le monde va compter, personne ne sera exclu » dans la campagne présidentielle. P.PARROT/ABACAPRESS Les ralliés divers forment sa garde rapprochée. Elle peut s’appuyer sur un réseau d’experts issus de la petite structure Réseau d’avenirs. Mais avec cette victoire, elle sait que les offres de services vont se multiplier. Ce que l’on comprend de son caractère porte à croire que c’est elle qui décidera de qui fait quoi. Enfin, l’événement Ségolène Royal dépasse les frontières. Après Michèle Bachelet au Chili, Angela Markel en Allemagne, le parcours de la première femme capable d’accéder à l’Elysée en 2007 sera suivi par les observateurs du monde entier. Dominique Strauss- Kahn a été le premier à reconnaître la victoire de Ségolène Royal. « Maintenant, les socialistes ont une candidate et il faut gagner contre la droite », a-t-il déclaré en soulignant qu’il « faudra compter avec sa force ».Laurent Fabius, à son tour, « salue Ségolène Royal et la félicite pour son succès ». Il se dit « évidemment prêt » à la soutenir. J.M.HAEDRICH/VISUAL C’estdit La campagne est lancée Le QG de campagne de la candidate est désormais connu : ce sera le siège du PS, rue de Solférino. Ségolène Royal sera officiellement investie lors d’un congrès à Paris le 26 novembre. L’opposition Patrick Devedjian, conseiller politique de Nicolas Sarkozy à l'UMP, a estimé que Ségolène Royal « témoigne d'un glissement global de la société française vers la droite ». Il reconnaît que le PS a pris un avantage en ayant une candidate en ordre de marche. L'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a salué la « belle performance personnelle » de madame Royal.
www.directsoir.net FRANCE-ESPAGNE/Un sommet stratégique h La France et l’Espagne affichent leur union. Hier, lors du 19 e sommet franco-espagnol de Gérone (Catalogne), Jacques Chirac a salué le rôle de notre voisin dans l’Europe. Le chef de l’Etat, qui s’adressait au Premier ministre espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, considère l’Espagne comme l’un des quatre pays assurant le bon fonctionnement de l’Union européenne avec la France, l’Allemagne et l’Italie. Pour le président de la République, il devient nécessaire de « renforcer le partenariat stratégique » entre les deux pays. Un rapprochement aussitôt illustré par le premier Conseil de sécurité que les deux représentants ont tenu sur place, en Catalogne. Ainsi, pour les deux hommes, l’Europe doit reprendre un rôle majeur dans la résolution du conflit israélo-palestinien. A cet effet, ils ont proposé, au nom de la France, de l’Espagne et de l’Italie un projet de cessez-le-feu pour ramener la paix au Proche-Orient. Un texte aux conditions encore floues, accueilli favorablement par les Palestiniens, mais d’ores et déjà rejeté par Israël. Parallèlement, Jacques Chirac et José Luis Zapatero se sont penchés sur la question basque. Le chef du gouvernement espagnol, en s’adressant à l’ETA et à la mouvance indépendantiste basque, a ainsi réaffirmé que « sur fond de violence, Rencontre au sommet pour renforcer un partenariat stratégique. RETRAITÉS/Les immigrés préfèrent la France h A l’heure de la retraite, 60% des immigrés préfèrent rester en France plutôt que de rejoindre leur pays d’origine. Seulement 7% d’entre eux, souvent parmi les immigrés tardifs, envisagent un retour. Telles sont les conclusions d’une grande enquête sur le vieillissement des immigrés, menée par la Caisse nationale d’assurance vieillesse. Intitulée « L’enracinement », elle décrit le parcours des immigrés au fil des années et souligne la grande hétérogénéité des trajectoires de vie, qui gardent fortement l’empreinte des conditions initiales de la migration. ÉCOLOGIE/Éoliennes dans le vent h En matière d’énergies renouvelables, la France accuse un retard qu’elle espère combler, en particulier dans le domaine éolien. D’ici à la fin de l’année, le parc français devrait être doublé. « Il atteindra 1500 mégawatts à la fin 2006 contre 757 MW fin 2005 », a annoncé hier Michèle Pappalardo, présidente de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). En comparaison, les parcs éoliens espagnol et allemands sont respectivement de 19 000 MW et 11 000 MW. AFP D. MEYER/AFP À CONSULTER les avancées (du processus de paix,ndlr) seront beaucoup plus difficiles ». Une position partagée par le chef de l’Etat français, qui entend apporter un « soutien sans réserve » au gouvernement espagnol sur cette question. MOELLE OSSEUSE/Le don pour la vie h 1 200 greffes de moelle osseuse ont été réalisées en France en 2005. Cette semaine, l’Agence de la biomédecine lance une campagne pour souligner l’importance de ces dons, afin de sauver plus de personnes souffrant de maladies graves, parfois mortelles. Actuellement, 75% des patients ne trouvent pas de donneurs dans le cercle familial. Pour devenir donneur potentiel enregistré, il faut notamment être âgé de plus de 18 ans et de moins de 51 ans, être en bonne santé et accepter l’anonymat du don. Un donneur inscrit sur les listes n’a qu’une chance sur 300 000 d’être contacté un jour pour un don. ★★★ ★★★ ★★ ★★★★ B. ARMANGUE/AP 100000 donneurs nécessaires www.dondemoelleosseuse.fr www.laurettefugain.org www.doctissimo.fr Numéro vert : 0800 20 22 24 FRANCE ENTREZ EN BOURSE Le Palais Brongniart. 1 Les actions ont la cote ! 400 000 nouveaux particuliers se sont pris au jeu de la Bourse en 2006. Le salon Actionaria, avec près de 150 exposants, ouvre ses portes jusqu’à demain au Palais des Congrès de Paris. 2 Pas besoin d’être fortuné ou spécialiste financier pour investir. Etre actionnaire, c’est parier sur la réussite d’une stratégie d’entreprise, tout en considérant que le risque assumé sera rémunéré par une plus forte rentabilité à long terme. 3 L’intervention d’un intermédiaire financier (banque, société de gestion, conseiller financier…) peut aider. Son rôle : transmettre les actions à un courtier ou à un agent de change. Ces membres officiels de la Bourse se chargeront de gérer vos actions. 4 La Bourse reste accessible en quelques clics. Internet permet de gérer ses comptes sans intermédiaire, de consulter les fluctuations du CAC 40 et les cours en temps réel. 47% des investisseurs ont recours à cet outil. THOMAS LIARD,NICOLAS CAILLEAUD,XAVIER FORNEROD,ELISE BAUDOIN,CHARLOTTE MARSAL J. SAGET/AFP Directsoir t Vendredi 17 novembre 2006 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :