Direct Soir n°57 17 nov 2006
Direct Soir n°57 17 nov 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°57 de 17 nov 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : Royal, impériale

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Directsoir t Vendredi 17 novembre 2006 4 EXCLUSIVITÉ INTERVIEW PLANTU Le talent au quotidien Jean Plantureux (dit Plantu) fait rire et réfléchir les lecteurs du « Monde » et de « L’Express ». « Je ne dois pas dessiner » (Seuil) regroupe ses meilleurs croquis de l’année. Comment est né Plantu ? Mes camarades m’appelaient déjà « Plantu » car c’était plus court, et puis ils ne devaient pas savoir ce que veut dire plantureux. Comment est venu votre goût pour le dessin ? Assez tôt mais sans le savoir, un peu comme monsieur Jourdain fait de la prose dans la pièce de Molière. Quand j’étais petit garçon, je ne savais pas parler et je dessinais tout le temps. Mon père faisait du dessin industriel à la SNCF. Le papier était rare, j’utilisais le dos des plans. J’ai fait médecine, mais je me suis « vautré » lamentablement. Comme j’aimais le dessin, je suis parti en Belgique l’étudier. Vous êtes-vous facilement fait une place dans la communauté des dessinateurs ? Si mes parents avaient été riches ou avaient eu une usine, la facilité aurait été de reprendre leur boulot. Il fallait que je me mouille et gagne ma vie. Dessinateur, c’est très dur au Au départ innocentes, mes images deviennent politiques Repères T. COEX/AFP démarrage. Encore aujourd’hui. C’est très dur pour un jeune de demander un rendez-vous à un rédacteur en chef qui ne vous connaît pas. Je suis allé au journal Actuel de Bizot et Kouchner en leur disant : « je sais, c’est nul ». Ils m’ont dit « oui, c’est nul ».Alors je suis parti. Au Monde, quelle est votre place en conférence de rédaction ? Je prends des notes. Comme si les rédac’chefs étaient mes professeurs. Je ne suis ni un vrai journaliste, ni un vrai dessinateur. Au départ innocentes, mes images deviennent politiques. Après leur publication, on m’interroge en me prenant au sérieux. Vous êtes un peu la « porte d’entrée du Monde » ? J’utilise l’image pour rebondir. Mes dessins illustrent les débats qu’on retrouve en pages intérieures. Vu de l’extérieur, on a peut-être l’impression que je suis bien installé, mais pas du tout ! Selon les directions, on me déplace. Si mon dessin du lundi est bof, celui du mardi pas top, on me regarde avec de drôles d’yeux le mercredi ! Qu’est-ce qu’un bon dessin ? On ne le sait jamais au moment où on le fait. Tous les dessinateurs vous le diront. C’est après, lorsqu’il est repris et commenté, qu’il prend de la valeur. J.-P. MULLER/AFP G. HOLUBOWICZ/ABACA Jamais de premier jet ? Si, mais cela arrive qu’il fasse un flop en rédaction. En revanche, j’arrive parfois désespéré avec un dessin qui fait un carton. Il n’y a pas de règle. J’ai un copain au journal L’Equipe qui fait de bons dessins quand il est en pleine forme et des mauvais quand il est malade. Moi, j’en fais des bons et des mauvais avec 40 de fièvre ! Vous ne tombez jamais dans le piège du sensationnalisme ? J’essaie toujours d’en sortir. A l’époque de la paillote « Chez Francis », l’histoire me paraissait tellement disproportionnée alors qu’il se N. MARQUES/IMAGES PRESSE passait un drame du côté de Belgrade, que j’ai décidé d’y porter un autre regard. C’est la chance que j’ai au Monde de pouvoir dire le contraire de la ligne éditoriale. En 1999, lorsque le journal a appuyé les accords de Matignon entre Jospin et les nationalistes corses, j’ai pu dire exactement le contraire. Vous avez des retours de la part des politiques ? J’ai appris que Sarkozy n’était pas content parce que je l’avais dessiné en caniche. Il l’a dit à Jean-Marie Colombani (le directeur de la rédaction du Monde,ndlr). Je lui avais aussi dessiné une mouche au-dessus de la tête, il s’était plaint. Alors, le lendemain je lui en ai mis trois ! Que représente la petite souris ? Je l’ai fait intervenir au début pour régler mes comptes avec une personne qui m’énervait au journal. Et puis les choses se sont calmées, j’ai retiré la souris, et les lecteurs m’ont supplié de la remettre. La souris, ce n’est pas seulement mon point de vue, c’est aussi celui des lecteurs. Le Monde La paix Mahomet Plantu dessine pour le quotidien du soir depuis 1972. « C’est une vraie histoire d’amour. Dans un couple, une confiance s’instaure. Même quand je suis en désaccord politiquement avec la rédaction, on me laisse faire. » PROPOS RECUEILLIS PAR BORIS EHRGOTT AVEC XAVIER PLASSON PROFIL Plantu fait ses études au lycée Henri-IV à Paris. Puis il suit des cours de dessin en Belgique à l’école Saint-Luc, fondée par Hergé. En 1972, débute sa collaboration régulière au Monde. André Fontaine, directeur de publication en 1985, l’impose quotidiennement en première page. Il publie aussi, chaque semaine, depuis 1991, un dessin d’une page dans L’Express. Après la souris, la colombe est l’animal le plus dessiné par Plantu. Un an avant les Accords d’Oslo (1993), le dessinateur réussit le pari de réunir les signatures de Shimon Peres et de Yasser Arafat au bas d’un même dessin. « Après la fatwa contre les dessinateurs danois du Jyllands-Posten, je me suis placé dans la position de l’élève puni. En superposant les mots « Je ne dois pas dessiner Mahomet », un visage s’est profilé. Des lecteurs ont cru que c’était Léonard de Vinci. L’équivoque était parfaite ! »
quinqwpetDus wslridls 11n aus. quels qu'lB œilrt. j !i,(:l: ! : ! lH:i,,i. ! â:fli: ! lttl\plu a lêgèrll {J'li ca il une durée da rembaumamant plualoilgua. 11 !.1 : 1. flilffl ? -Ht.l.tlL.Il tl\apl ! cialiata da IZlUa laa cridiiD. q.i lM ! le. &IIBC Wl.ll, IIDIJ modalbia darsmbcurœmert peur l'êq.lilbre de "')\1'ebu dg et. tl'fre velable tJeqllau 20 ôêœ 2006 peur un prét pereonnelll paMir d9 10 000 € aur 48 moiS m&mlum au 1EG lbc8 da 6,9% Laa oondl*lne da durée da ! : a Je eo alœblaa pcur 188 1ftt8 aupêrlaura Il 500 €. 11:'.-=".=:=:=r..."":..."=':. Comac:Wz noue 1IH:e : O.J:i'ffll 0 800 116 116).._...,.. (www.cetelem.fr) DEMANDE D'N'DRMA'nONS GAA1\JITE ET SANS ENGAGENENT - : OMMt Dlillllt DMr - : - :.. -clojou ! Wtllt :. Dlla'a..L.JL..UL..L.J Ott..,..lt.t'a..L.J U.Uclo ! WIIa- :. Vlllt :. RACHAT DE CRËDITS -50%llllr IID8 m-.mlltill& dl 0 1 Ielllà iD ! tMo6(o) ot ""'*-'i:ie """"'"'""llooàw poorp:o&or 4'0D CIU ! DI:T SOLO. U A-œ>àiraodtlol:-Llll2oN"92323,31101 celloa:. Ja IID.Ihltil qLW..,..l'M œl"'ttNddlrtu : n•EW• tt. : L..UL..L.J LJ...JL..L..J LJ...J n•at• ponebla : LJ...JL..UL..L.JL..UL..L.J Stnlll :.. OJ... cio,. clot..-1• por-411-...lq,. doit """cio Colol...,,



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :