Direct Soir n°56 16 nov 2006
Direct Soir n°56 16 nov 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°56 de 16 nov 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3 Mo

  • Dans ce numéro : Poutine le sphinx du Kremlin

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir t Jeudi 16 novembre 2006 8 ACTU FRANCE EN BREF RTL, première radio de France v RTL retrouve sa première place cédée à NRJ, selon une étude de Médiamétrie publiée ce matin. Ces deux radios se placent devant France Inter, France Info, puis Europe 1. L’audience cumulée de RTL (pourcentage de personnes qui ont écouté une radio au moins une fois dans la journée) se situe à 12,2%. A noter que l’écoute de la radio en général a gagné un point par rapport au dernier sondage. Objectif Borloo : des logements sociaux en plus v Au cours de l’année passée, 432 000 logements ont été mis en chantier, a indiqué hier en Conseil des Ministres, Jean-Louis Borloo. Mais il ne s’agirait que d’un prélude puisqu’il prévoit de financer entre 90 000 et 95000 logements sociaux en 2006 contre 80 000 en 2005 et d’atteindre l’objectif annuel de 450000 logements dont 120000 sociaux. Il projette aussi une augmentation des prêts à taux zéro et a souligné les effets bénéfiques de la relance de la construction qui a engendré 50000 emplois dans le bâtiment. Les soldes à Paris v On connaît déjà les dates des soldes dans la capitale : elles auront lieu du mercredi 10 janvier au samedi 17 février inclus. La préfecture de Paris l’a annoncé hier dans la journée. Lunettes sans ordonnance v Le renouvellement des lunettes sans ordonnance a été autorisé par amendement gouvernemental, au projet de loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2007, adopté cette nuit par le Sénat. Ainsi, un opticien pourra adapter les prescriptions de verres correcteurs de moins de trois ans. Un dispositif permettant, selon le ministre de la Santé Xavier Bertrand, de réduire l’attente chez les ophtalmologistes, et éviter « un recours inutile au médecin. » BEAUJOLAIS NOUVEAU/Les producteurs voient rouge La nuit dernière à minuit, les premières bouteilles du cru 2006 de beaujolais nouveau ont été débouchées. Cette année, le millésime devrait ravir les amateurs de vins fruités, avec des arômes, paraît-il, de petits fruits rouges. Les 430 000 hectolitres de beaujolais nouveau, issus des 3 000 exploitations du vignoble, devraient s’écouler en quelques jours. Pour les viticulteurs de la région, c’est un tiers de la production annuelle qui s’écoule ainsi. Mais comme tous les vignerons de France, les producteurs de beaujolais sont touchés par une crise, dont l’origine est multiple. « La consommation de vin a diminué en France à cause de la prévention mise en place pour la santé et la sécurité routière », explique Michel Rougier, délégué général de l’Inter Beaujolais. D’autre part, la croissance des vins du nouveau monde fait diminuer les ventes à l’exportation, qui représentent environ 50% de la production. Mais les vignerons ne sont pas tous logés à la même enseigne. Si certains sont en difficulté, d’autres sont rapidement en manque de vin après avoir écoulé tout leur stock. Ces différences s’expliquent par la particularité du métier de vigneron. Selon Michel Rougier. « C’est trois métiers en un. Il faut être paysan, pour cultiver une plante, vinificateur, pour transformer du jus de raisin en alcool, et commerçant. Cela nécessite des talents très différents que tous les vignerons n’ont pas. » En revanche ce qui touche tous les producteurs, ce sont les prix imposés par les distributeurs. PACS/Sexe et informations h La justice enregistrera le sexe des signataires d’un Pacs. Ce décret, examiné cette semaine par le Conseil d’Etat, permettra à terme de dénombrer, pour la première fois, les couples homosexuels et hétérosexuels. A ce jour, plus de 263 000 Pacs ont été signés en sept ans, sans que l’on connaisse cette proportion. Afin d’éviter toute ambiguité, l’enregistrement restera anonyme. Les associations homosexuelles accueillent favorablement cette mesure. Selon le coprésident d’Act-Up, Emmanuel Chateau, « cette inscription est une bonne chose puisqu’elle n’alimente pas un fichier homosexuel. Même s’il faudra se pencher sur la pertinence des données récoltées ». L’Interassociative lesbienne, gay, bi et trans y voit, quant à elle, « un bon moyen d’étudier le profil des couples pacsés » et permettra à la presse d’éviter de « publier des estimations fantaisistes ». CAROLINE HALAZY,ALEXANDRE GIRAUD,NICOLAS CAILLEAUD,MAUD LE CHEVALIER,CHLOÉ DIAGNE Les grandes surfaces vendent de grandes quantités. Elles demandent aux opérateurs, intermédiaires entre les producteurs et les grandes surfaces, de baisser le prix en contrepartie de volumes importants. Ces prix sont répercutés au niveau des vignerons. « Mais le coût de production d’un hectolitre est plus élevé que les autres vignobles », affirme le représentant d’Inter Beaujolais, « car les exploitations sont plus petites. Et la densité est élevée : il y a plus de pieds de vigne par hectare, ce qui demande du matériel sophistiqué et très coûteux. » Une des solutions à la crise consisterait à rebâtir et réadapter la structure même du vignoble pour diminuer le POLITIQUE/L’UMP resserre les rangs h L’UMP entend afficher son union, à l’heure où les adhérents du PS voteront pour désigner leur candidat. Cet aprèsmidi, le conseil national de l’UMP doit entériner le projet du parti et les investitures pour les élections législatives des 10 et 17 juin 2007. 2400cadres sont attendus au Palais des Congrès de Paris et débattront du document qui sera soumis au vote des 293 000 adhérents du parti, fin novembre. Pour le président de l’UMP, Nicolas Sarkozy, le leitmotiv de cette journée est clair : « un projet, une équipe ». Dès ce matin, le ministre de l’Intérieur a rappelé, en préambule du conseil, que « l’UMP n’est pas le RPR-bis, mais la grande formation de la droite républicaine et du centre ». Aux côtés de Nicolas Sarkozy, Dominique de Villepin et Michèle Alliot-Marie se sont adressés au conseil national. Pour ces deux figures du gouvernement, le dialogue au sein du parti doit subsister. Si MAM a choisi ce matin de critiquer le projet UMP sur les institutions et la discrimination positive, Dominique de Villepin a annoncé hier qu’il comptait défendre « l’exigence indispensable Malgré son succès, le beaujolais est lui aussi confronté à la crise vinicole. coût de production. A nouveau, le beaujolais serait compétitif et la fête continuerait, avec modération. L’info en plus Le Japon est le plus gros importateur de beaujolais nouveau avec quelque 11 millions de bouteilles commandées. Il devance l’Allemagne et les Etats-Unis. de se rassembler sans occulter aucun des débats nécessaires au sein d’une famille politique ». De son côté, l’Elysée n’est pas en reste. Bernadette Chirac elle-même assure que « la messe n’est pas dite » pour son mari en 2007. Alain Juppé, qui ne devrait pas s’exprimer lors du conseil selon son entourage, a estimé que toutes les candidatures UMP étaient « légitimes, dès lors qu’elles se situent à l’intérieur » de cette famille politique. Toutefois, pour l’ancien Premier ministre, fidèle de Jacques Chirac, « le président en exercice n’est pas soumis aux règles qui régissent la vie du parti ». D. de Villepin, J. Chirac et N. Sarkozy. J.-P. KSIAZEK/AFP N. MARQUES/KR IMAGES
www.directsoir.net PARTI SOCIALISTE/Confirmation ou surprise ? Aujourd’hui à 16h, débute le vote des militants du Parti socialiste qui désigneront leur candidat à l’élection présidentielle. Etat des lieux, alors que Ségolène Royal est en tête de tous les sondages. Hier soir, les trois candidats à l’investiture du Parti socialiste, Laurent Fabius, Dominique Strauss-Kahn et Ségolène Royal, étaient encore à défendre leurs projets, chacun en meeting devant les militants à la veille de la dernière ligne droite. Même si les sondages continuent de donner la victoire à Ségolène Royal (selon un sondage IPSOS/Le Point paru aujourd’hui, Ségolène Royal reste la candidate préférée pour 66% des sympathisants du PS), ses challengers, eux, continuent d’y croire. Roland Cayrol, directeur associé de l’institut CSA, n’hésite pas à parler d’une « énorme surprise », si la présidente de Poitou-Charentes ne remportait pas cette élection interne. « Nous n’avons aucun moyen de faire des sondages sur les adhérents. Mais les sondages sur les sympathisants PS prouvent que Madame Royal a fait la course en tête. Cela pèse sur le vote des militants ». Laurent Fabius hier, les a appelé à voter « sur le fond » et à ne pas obéir « aveuglément aux sondages et aux médias ». Ce ne sont pas des propos de principe:par le passé,il est arrivé que l’investiture socialiste contredise les statistiques. « En 1981, l’opinion préférait Michel Rocard à François Mitterrand. Pourtant, ce dernier qui a représenté le parti à l’élection présidentielle, est devenu président », explique Roland Cayrol. Qui peut battre la droite ? « Pour le moment, ni Dominique Strauss-Kahn, ni Laurent Fabius, ne sont en mesure de battre la droite au second tour », ajoute-t-il. Les sondages sont clairs : Ségolène Royal semble la seule candidate capable de remporter l’élection présidentielle, d’autant plus si elle est opposée au candidat probable de l’UMP, Nicolas Sarkozy. Le président de l’UMP lui-même n’exclut pas de la victoire de Madame Royal.Cette donnée joue un rôle fondamental dans le choix des militants. « Un tiers d’entre eux sont hésitants. Tout porte à croire que ces éléments seront déterminants dans leur choix ». Il reste pourtant la versatilité du vote des nouveaux adhérents, qui sont la véritable inconnue du scrutin. Ils constituent un tiers des militants (219 000 personnes au total),et leur orientation,à quelques heures du scrutin, est mal connue. C’estdit « Les Français se montrent très attachés à deux choses : à la laïcité d’une part, à la liberté d’expression d’autre part. J’ai pu en faire l’expérience. » Robert Redeker, professeur agrégé de philosophie, hier soir à Toulouse. « L’hypothèse, c’est une victoire de Ségolène Royal au premier tour » Avantages des candidats Ségolène Royal a pour elle à la fois le soutien de leaders de gauche (Jack Lang,Arnaud Montebourg, Julien Dray), et l’appareil du parti. Trois des quatre plus grandes fédérations socialistes (Bouches-du-Rhone, Nord, Paris) l’ont choisie, ainsi qu’une vingtaine de fédérations moyennes et au moins cinq petites. En revanche, les Jospiniens sont opposés à la candidate, Lionel Jospin ayant clairement indiqué qu’il ne voterait pas pour elle. Difficile de savoir si ses dernières déclarations (dont la fameuse vidéo sur les enseignants) auront fait pencher la balance en sa défaveur. Michel Rocard soutient le candidat de la social-démocratie, Dominique Strauss-Kahn. Parmi ses grands projets, une grande négociation sociale,d’ambition nationale,qu’il a baptisé le « pacte de l’Elysée ». Enfin, Laurent Fabius a reçu le ralliement récent du président du Mouvement des Jeunes (Roland Cayrol-CSA) Socialistes, et s’affiche comme le candidat le plus à gauche. Ils sont encore trois, et seront peutêtre deux pour un deuxième tour la semaine prochaine. Mais « l’hypothèse, c’est une victoire de Ségolène Royal au premier tour », n’hésite pas à dire Roland Cayrol (de l’institut CSA). « Cela a été parfois un petit peu confus, il y a eu quelques dérapages. Mais au total, c’est un exemple de démocratie en direct devant les Français qui a plutôt donné une bonne image. » Alain Juppé, à propos du débat pour l’investiture socialiste (LCI) « Johnny a toujours eu un public plus large. Moi, j’ai les campeurs. Lui, il a les sacs à dos en plus ! Il peut s’amuser avec sa voix, il a un registre beaucoup plus vaste que le mien. Il peut reprendre La vie en rose et les gens en redemandent. Moi je ferais rire toute la salle. » Eddy Mitchell (Paris-Match) S. BENHAAMOU/GAMMA J.-C. COUTAUSSE/FEDEPHOTO FRANCE SONDAGE/Internet, un enjeu pour la présidentielle h Une étude* révèle que la communication politique a bel et bien sa place sur la toile. En effet, 65% des personnes qui s’intéressent au débat politique suivent son actualité par Internet. Pas dupes pour autant, 34% des Français expriment une certaine méfiance à l’égard des informations diffusées. C’est le blog qui attire en priorité ces internautes. 70% d’entre eux estiment que c’est une bonne idée pour une personnalité politique de créer son blog. Ils apprécient qu’il y ait un échange « sans l’intermédiaire des journalistes » et « de discuter avec tout un chacun ». Avec l’essor d’Internet et l’ouverture à tous de ce média, on peut imaginer un avenir prometteur au blog politique. Pour 45% des Français, la liberté d’expression est « plus grande » sur le net. Mais attention, le web implique un tri aiguisé des informations. Ainsi, lorsqu’on tape « Ségolène » dans un moteur de recherche pour trouver le blog de Ségolène Royal, plusieurs liens commerciaux apparaîssent, dont le blog de l’UMP. * Sondage CSA/Web Radio Présidentielle, publié mercredi par Radio France. Dans les KIOSQUES Admirateurs de l’Empire du milieu, le trimestriel ChinePlus vient de paraître. Ce premier numéro vous offrira son éclairage sur la culture, la politique et l’économie des pays asiatiques, avec une ligne éditoriale ciblée hommes d’affaires. P.MARIANA/EDITINGSERVER.COM Directsoir t Jeudi 16 novembre 2006 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :