Direct Soir n°55 15 nov 2006
Direct Soir n°55 15 nov 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°55 de 15 nov 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : Patrick Vieira 100 fois bleu

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir t Mercredi 15 novembre 2006 8 ACTU FRANCE EN BREF Bus incendié : un sixième mineur déféré v L’enquête progresse à Marseille. Un sixième mineur, originaire de la cité des Lilas, a été déféré au parquet aujourd’hui suite à l’incendie criminel du bus 32, survenu le 28 octobre dernier. Selon une source judiciaire, il devrait être présenté au juge Pascale Liégeois et mis en examen pour « incendie volontaire ayant entraîné une infirmité ou une mutilation permanente ». Réduire la « fracture numérique » v Recevoir Internet à haut débit, dans les régions les plus reculées, sera désormais possible grâce au Wimax. Cette semaine à Montpellier, au congrès international de l’Institut de l’audiovisuel et des télécoms en Europe, les organisateurs ont annoncé que sur 70 projets à l’étude, 35 sont en phase de lancement. Le Wimax permet une vitesse de réception de données de 10 mégabits par seconde, dans des zones ne pouvant jusqu’à présent dépasser 512 kilobits. Un immortel s’en va v Le journaliste, romancier et essayiste Bertrand Poirot-Delpech, membre de l’Académie française, est décédé hier à Paris des suites d’une maladie, à l’âge de 77ans. Il était l’auteur d’une vingtaine de livres, surtout des romans. Parmi ses succès, on se souvient du Grand dadais (prix Interallié 1958) et La folle de Lituanie (Grand prix du roman de l’Académie française 1970). Chroniqueur judiciaire puis littéraire, « Poirot » avait signé au Monde pendant près de 50 ans. Sa disparition suit celle d’un autre écrivain et brillant essayiste, Bernard Frank, dont toute la communauté littéraire a salué il y a 10 jours le talent et la personnalité unique. Les SDF prêts à voter v 45% des personnes sans domicile fixe (SDF) ont l’intention de voter à l’élection présidentielle de 2007, révèle un sondage paru ce matin dans le quotidien La Croix. Ce sondage intervient douze ans après la dernière consultation des SDF sur la question. Parmi les personnes interrogées, 34% d’entre elles affirment vouloir voter pour Ségolène Royal et 16% pour Nicolas Sarkozy. ÉCOLOGIE/Taxe verte sur l’électroménager PRIX LITTÉRAIRES/Le cru 2006 h La saison des prix littéraires s’est achevée hier avec l’attribution de l’Interallié à Michel Schneider pour Marilyn, dernières séances (Grasset). Le romancier, énarque et psychanalyste, a manqué de peu le Renaudot, de loin le Goncourt. Deux prix attribués respectivement à Alain Mabanckou pour Mémoires de porcépic (Seuil) et à Jonathan Littell pour Les Bienveillantes (Gallimard). Vainqueur incontestable de l’automne littéraire – il rafle aussi le Grand prix du roman de l’Académie française – l’auteur américain réalise un doublé inédit depuis 1997 avec Patrick Rambaud (La bataille). L’écrivain de 39 ans, fils de l’auteur de thriller Robert Littell, a dominé la rentrée littéraire. Son succès est une sorte de phénomène : Antoine Gallimard annonce 500000exemplaires vendus à ce jour. En résumé, le trio « Galligrasseuil » a une fois de plus monopolisé les prix, à l’exception du Femina, attribué à Nancy Huston pour Lignes de faille (Actes Sud). THOMAS LIARD,BORIS EHRGOTT,ALEXANDRE GIRAUD,CAROLE TOLILA,NICOLAS CAILLEAUD,MATTIS MEICHLER Le recyclage des appareils vétustes sera entièrement financé par le consommateur. Vous aviez repéré hier un réfrigérateur pour remplacer votre vieille machine tombée en panne. Vous revenez aujourd’hui pour l’acheter. Stupeur, il a augmenté de 13 euros dans la nuit ! Le magasin n’y est pour rien, l’augmentation est due à une nouvelle taxe écologique. Son objectif : financer la filière de recyclage des déchets d’équipements électriques et électroniques mise en place aujourd’hui et à la suite d’une directive européenne. Les distributeurs seront désormais tenus de récupérer votre antique poste de télévision si vous en achetez un neuf. S’ils refusent, ils seront passibles d’une amende. Et si vous ne désirez pas vous procurer un nouvel appareil, l’équipement usagé pourra toujours être déposé en déchetterie ou donné à une association à vocation sociale. L'« éco-participation » variera en fonction de l’appareil. Il vous faudra compter 10 centimes d’euro pour un téléphone portable, 1 à 8 euros pour un écran selon la taille, ou encore 6 pour un lave-linge. Ce coût est fixé en fonction des quantités de produits mis sur le marché et de la complexité du recyclage. Les opérations de dépollution nécessitent des traitements différents selon les appareils concernés. Au final, le recyclage est entièrement financé par le consommateur, mais sans bénéfice pour les organismes chargés de l’opération. Pour autant, « il n’est pas évident que pour des montants très faibles, les prix bougent », fait remarquer Hervé Vanlaer, sous-directeur des produits et déchets au ministère de l’Ecologie. Si le coût de ce recyclage correspond à « une partie du prix du produit qui n’est pas négociable, le prix total du produit est négociable », préciset-il. Chez Darty, cependant, on se déclare décidé à jouer la transparence en répercutant au consommateur le coût supplémentaire de ce recyclage, sans rogner sur la marge. « C’est le principe même de la visible fee (étiquette vérité) et dès demain, nous afficherons une écocontribution qui s’ajoutera au prix final de nos produits », a déclaré une porte-parole du groupe. L’objectif européen de collecte est d’atteindre quatre kilos par an et par personne, contre deux aujourd’hui. Un objectif qui sera loin d’être atteint fin 2006. TECHNOLOGIE/Zune, un rival pour l’iPod h Son nom ? Le Zune. Son surnom ? L’« iPod killer ». Le dernier joujou sorti des usines de Microsoft a été lancé en fanfare hier à New York et devrait arriver en France d’ici à quelques mois. Mais la mission s’annonce difficile. Depuis 2001, l’iPod d’Apple, la référence en matière de baladeurmp3, écrase la concurrence avec 67millions d’exemplaires vendus et surtout 75% des parts de marché. Un succès d’autant plus surprenant que de nombreux acteurs ont depuis investi le créneau. Pour réussir le lancement du Zune, Microsoft avait donc fait de gros efforts. Depuis plusieurs semaines, des panneaux publicitaires géants recouvraient les murs de New York et l’entreprise avait dépêché sur place son VRP numéro un, Lou Vespoli. « Les gens aiment beaucoup le produit, la radio intégrée que l’iPod n’a pas, la transmission sans fil, l’écran vidéo, et ils adorent aussi le marron », affirme-t-il en montrant le modèle couleur chocolat. Mais le Zune n’a pas déclenché le raz-de-marée espéré. DT. S. WARREN/AP L’info en plus Eco-Systèmes, l’un des quatre organismes chargé du recyclage, a passé des accords avec les réseaux Emmaüs et Envie, pour le réemploi de certains appareils. Objectif : assurer 18% du traitement par l’économie sociale. Dans le magasin Circuit City d’Union Square, seule une poignée d’exemplaires ont été vendus dans la journée. Pendant que les iPods continuaient à se vendre comme des petits pains. Si elle veut ralentir la marche triomphale d’Apple, Microsoft a encore du chemin à parcourir. Il devra aussi se souvenir des erreurs de ses concurrents. L’an dernier, Sony, un autre géant de l’électronique, avait lancé ses propres lecteursmp3. Sans grand succès. Prudent, Microsoft n’a quant à lui fourni aucune prévision de ventes du Zune. DENIS/REA
www.directsoir.net JACK LANG/En avant toute pour Ségolène Royal Depuis qu’il a quitté la course à l’investiture socialiste, l’ancien ministre de François Mitterrand et Lionel Jospin défend les couleurs de la candidate. Pourquoi aujourd’hui faire le choix de Ségolène Royal alors que vous la combattiez il y a encore peu de temps ? On ne peut me prêter aucun propos critique à son endroit. Je me suis toujours fixé comme règle d’or de ne jamais mettre en cause l’un de mes camarades quel qu’il soit. Et j’ai toujours eu pour elle, ainsi que pour les autres concurrents, estime et amitié. Vous étiez cependant en désaccord avec certaines de ses propositions, notamment celle concernant l’encadrement militaire pour les jeunes délinquants. Notre parti est composé de personnalités fortes, chacune a son tempérament, son style. Et il n’est pas anormal que sur certains sujets, il puisse y avoir parfois certaines approches différentes. Elle est singulière, elle est originale. Mais nous sommes en harmonie sur l’essentiel : l’école du respect, la République. Est-elle plus originale que vous ? Je suis épris de liberté. Je ne vais pas reprocher aux autres ce que je m’accorde à moi-même. Nos divergences sont secondaires par rapport à l’essentiel : battre la droite, Sarkozy et Le Pen. C’est ce qui m’a fait me retirer à son bénéfice. La situation objective est évidente : elle est la seule en mesure de l’emporter. Une dynamique s’est créée. Nous avons le devoir de donner à notre candidate un surcroît de force, d’autorité morale et d’élan face à la droite. Toute voix donnée aujourd’hui au sein du PS à Ségolène est une voix en moins pour Sarkozy. Sarkozy ne redoute qu’un seul candidat, c’est Ségolène. Sur vos terres, ce week-end, dans le Pas-de-Calais, Ségolène Royal a dû répondre à l’hostilité de certains enseignants militants socialistes. Risque-t-elle de perdre un électorat qui lui était acquis ? Il y avait deux malheureuses pancartes brandies par des adversaires politiques. Elle a reçu un accueil enthousiaste et chaleureux. 4000 personnes à Lille, plusieurs milliers à Liévin ou à Béthune. Toutes lui ont dit leur soutien, leur amitié. Je suis indigné par cette campagne qui a été menée contre elle, à travers cette cassette plus ou moins tronçonnée. C’est une manipulation orchestrée. C’estdit « Cette campagne, qui était comme une demi-finale, a fait apparaître les différences entre nous, nos forces et nos faiblesses. Mais la finale sera encore plus longue (…), très longue. » Dominique Strauss-Kahn (Le Figaro, ce matin) « Toute voix donnée à Ségolène est une voix en moins pour Sarkozy » B. BISSON/ABACA Vous en connaissez l’auteur ? Non, je ne sais pas. Je m’en fiche. Ca m’est égal. Je ne suis ni Sherlock Holmes ni policier. Et pourtant, ses mots sur l’augmentation de travail des enseignants au même salaire ont bien été prononcés. C’est dans un contexte global qui portait sur les conditions de vie et de travail des enseignants et la réussite des élèves. Un extrait qui n’est pas rattaché à l’ensemble n’a pas de sens. Ce qui compte, ce sont les faits. Ministre déléguée à l’Enseignement scolaire, elle a défendu les professeurs en permanence, obtenu des postes et des crédits. Je garantis en son nom et au mien que les horaires légaux de travail des enseignants ne seront pas touchés. Si Ségolène Royal devient présidente de la République, quel poste aimeriez-vous qu’elle vous confie ? C’est une question qui n’a pas de sens aujourd’hui. Déjà, si je peux contribuer par mon énergie à faire élire la première femme à la présidence de la République, ce sera à mes yeux un acte important. « Je suis fière d’être la femme du président de la République. J’aime cette vie, je ne m’en cache pas (…). Il y a trop de gens qui croient qu’on est déjà dans l’après (…). La messe n’est pas dite (…). Dès qu’il aura annoncé sa décision, quelle qu’elle soit, je serai en campagne. » Bernadette Chirac, (nouvelobs.com, ce matin) « Il y a un certain nombre de gens, quand tu es jolie, qui pensent que tout ce que tu peux faire, c’est tourner la roue des chiffres du Loto. » Monica Bellucci, (Le Parisien/Aujourd’hui en France) LEBON/GAMMA FRANCE SANTÉ/Les génériques se généralisent h L’accord sur les médicaments génériques, contracté entre l’assurance maladie et les syndicats de pharmaciens en janvier 2006, semble porter ses fruits. Les chiffres dévoilés hier par la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM) montrent une nette progression du taux de délivrance de ces médicaments, dont le prix est en moyenne inférieur de 30% à leurs équivalents de marque. De 56,8% fin décembre 2005, celui-ci est passé à 67,8% à la fin du mois d’octobre dernier. La Cnam estime désormais que l’objectif de 70% de taux de délivrance fixé pour la fin de l’année est « en passe d’être atteint. » Il existe néanmoins des disparités entre les régions, puisque si, les Pays-de-la-Loire (77,1%) et la Bretagne (73,9%), tirent leur épingle du jeu, la Corse (52,9%) a pris du retard. De nouvelles initiatives sont prévues afin de poursuivre cette progression. Des courriers personnalisés vont être envoyés aux assurés refusant les génériques, alors que les 650 officines pharmaceutiques dont les taux de vente sont les plus faibles vont recevoir la visite de pharmaciens-conseils de la CNAM. Dans les KIOSQUES Le magazine des ados ose mettre à sa une leur principal « ennemi » : les parents. Qu’est-ce qu’une famille ? Faut-il tout dire aux parents ? Entre amours et disputes, Okapi enquête sur les liens de l’arbre généalogique. 5, 20 € P.ALLARD/REA Directsoir t Mercredi 15 novembre 2006 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :