Direct Soir n°55 15 nov 2006
Direct Soir n°55 15 nov 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°55 de 15 nov 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : Patrick Vieira 100 fois bleu

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Directsoir t Mercredi 15 novembre 2006 4 EXCLUSIVITÉ INTERVIEW PATRICK DEVEDJIAN Oui aux débats, non au monologue Dans « A moi le ministère de la parole » (l’Archipel), l’ancien ministre, élu des Hauts-de-Seine, commente ses engagements de jeunesse. Aujourd’hui, conseiller politique de Nicolas Sarkozy, il milite pour la victoire du président de l’UMP. Que pensez-vous des primaires organisées au sein du PS, et des débats télévisés sur la chaîne parlementaire ? Il s’agissait de trois monologues. Les trois candidats, Ségolène Royal, Dominique Strauss-Kahn et Laurent Fabius s’étaient organisés préalablement pour que ce soit « soft » et parfaitement cadré. C’est,en quelque sorte,une pièce de théâtre montée, mais qui aura malgré tout des effets négatifs sur la meilleure candidate du PS. Car, à ce stade, les personnes qui ont le plus porté atteinte à la crédibilité de Ségolène Royal, ce sont les deux autres candidats au sein de son propre parti. Le résultat, c’est qu’elle sera probablement désignée comme candidate officielle du PS. Toutefois, je pense que les socialistes auront du mal à s’unir derrière elle, après ce que ses deux compétiteurs ont dit d’elle. J’attends d’ailleurs de voir ce qu’ils feront pour soutenir Ségolène Royal, si elle devient la candidate officielle. De notre côté, lorsque la campagne officielle sera lancée, nous n’aurons finalement qu’à puiser dans les arguments qui ont été fournis par Laurent Fabius et Dominique Strauss-Kahn. Des primaires à l’UMP sont-elles envisageables ? C’est envisageable bien sûr,mais à plusieurs conditions : il doit s’agir de candidats de poids,en compétition pour l’investiture au sein de l’UMP. Pas des candidats qui veulent se hisser au niveau de Nicolas Sarkozy et qui n’y sont pas.Enfin,je serais favorable à de vrais débats contradictoires et non à des monologues. En revanche, si Dominique de Villepin ou Michèle Alliot-Marie se soumettent à la compétition, telle qu’elle aura été décidée par le bureau politique de l’UMP, tout sera possible. De tels débats sont certainement un élément de démocratie, même si le risque est qu’ils peuvent réduire l’impact du candidat sur son propre camp, le futur candidat officiel se trouvant critiqué au sein de son propre parti. Deux ans après son élection à la présidence de l’UMP, Nicolas Sarkozy est-il vraiment le seul candidat qui rassemble le parti ? Je le crois. Un exemple de cela, c’est l’envolée des adhésions à l’UMP.Elles sont,pour 90% d’entre elles, des adhésions de soutien à Nicolas Sarkozy.De plus,nous dépasserons les 300 000 adhérents à la fin de l’année. C’est un record historique qui ne s’est jamais produit en France. Jacques Chirac ne dément pas une éventuelle candidature. S’il se présente reste-t-il, selon vous, capable d’être élu pour un troisième mandat ? Actuellement non. S’il se présentait aujourd’hui, il serait sans doute crédité d’un score très faible.Mais Face à Ségolène Royal, nous n’aurons qu’à puiser dans les arguments de Fabius et de DSK Repères LUDOVIC/REA AFP il peut espérer que d’ici janvier ou février un miracle se produise, et qu’il retrouve dans l’opinion la faveur qu’il a perdue. C’est le jeu de la politique. Mais je pense que ce sera très difficile pour lui et qu’au mois de février, il est peu probable qu’il ait décollé dans les sondages et donc peu plausible qu’il soit candidat. Les institutions doivent-elles être réformées et la Constitution modernisée ? Le général de Gaulle disait : « Cette République, dont on dit qu’elle est la cinquième, est en réalité toujours la même. » Je crois que la V e Répu-blique L’Arménie Le gouvernement Sarkozy D’origine arménienne, il milite pour la reconnaissance du génocide arménien par la Turquie. Il approuve la loi visant à punir toute négation de la déportation et de l’extermination d’un million d’Arméniens entre 1915 et 1917, votée par l’Assemblée nationale en octobre. PROPOS RECUEILLIS PAR NICOLAS CAILLEAUD PROFIL 1944 : naissance de Patrick Devedjian à Fontainebleau, en Seine-et-Marne. 1970 : après une maîtrise de droit et Sciences-Po, il devient avocat au barreau de Paris. il défend notamment Jacques Chirac et participe à la rédaction des statuts du RPR. 1983 : il remporte son premier mandat, en tant que maire d’Antony (Hauts-de-Seine), puis sera député UMP en 1986. 2004 : il devient vice-président du conseil général des Hauts-de-Seine. Lorsque la droite remporte les élections en 2002, Nicolas Sarkozy est nommé ministre de l’Intérieur. Patrick Devedjian devient alors ministre délégué aux Libertés locales. En 2004, il poursuit son rôle gouvernemental, cette fois en tant que ministre délégué à l’Industrie. ORBAN-TAAMALLAH/ABACAPRESS a doté la France d’institutions stables. C’est une grande chance dans un monde aussi mobile et changeant. Mais ces institutions restent perfectibles, c’est d’ailleurs dans le projet de l’UMP, je crois, qu’on peut améliorer la V e République, sans aller jusqu’à une sixième. Les Etats-Unis, par exemple,ont toujours la même Constitution depuis 1783.Un texte qu’ils ont considérablement adapté et amendé au cours du temps. Je souhaite qu’il en soit de même pour la V e République. De plus, autour de la Constitution, s’est greffée la jurisprudence du Conseil constitutionnel depuis 50 ans. Si on changeait de numéro, on jetterait à la poubelle, d’un seul coup, 50 ans de travail jurisprudentiel du Conseil constitutionnel et ça, ce serait vraiment du gâchis. Conseiller politique officiel de Nicolas Sarkozy pour la campagne présidentielle de 2007, aux côtés de François Fillon, Gérard Longuet et Michel Barnier, Patrick Devedjian considère l’actuel ministre de l’Intérieur comme le représentant d’une « politique de droite décomplexée ». J. FOLEY/OPALE
SGH-P310 Livré dans son étui en cuir avec batterie rechargeable, jusqu’à 341h d’autonomie. imaginez le monde à portée de main. Doté d’un design élégant et de capacités multimédia sans limite, le Samsung P310 regroupe tout ce dont vous avez besoin. Aussi compact qu’une carte de crédit et aussi indispensable dans votre vie personnelle et professionnelle, vous serez impressionné par son poids de 76,5 g seulement et son épaisseur de 8,5 mm. Ce sont ces petits détails qui rendent votre vie si agréable. Avec le Samsung P310, il suffit d’imaginer. www.samsung.fr• Appareil photo 2 mégapixels avec flash• Ecran QVGA TFT 262144 couleurs• Lecteur multimédia (audio/vidéo)• Bluetooth stéréo• Extension mémoire MicroSD• Sortie TV Samsung Electronics France - R.C.S. NANTERRE B 334 367 497 - 2006



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :