Direct Soir n°51 9 nov 2006
Direct Soir n°51 9 nov 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°51 de 9 nov 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : Jacques Chirac, va-t-il se représenter ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Directsoir t Jeudi 9 novembre 2006 10 ACTU MONDE M. NGAN/AFP ENVIRONNEMENT/L’effet des Élections U.S. La victoire des démocrates aux élections américaines pourrait mettre à mal l’intransigeance de Bush sur les questions environnementales. h Serait-ce un pas en avant dans la lutte contre le réchauffement climatique ? La victoire des démocrates aux élections parlementaires a été accueillie hier avec une lueur d’espoir, lors de la 12 e conférence internationale sur le climat qui se tient en ce moment à Nairobi (Kenya). L’intransigeance américaine concernant le réchauffement de la planète va-t-elle être mise à mal ? Les experts sont restés prudents, certains sceptiques. « Nous ne perdons pas espoir, mais les Etats-Unis ne sont pas réputés pour leurs changements radicaux », a estimé Artur Runge-Metzger, représentant de la Commission européenne. « Ce sera peut-être plus facile à l’avenir de travailler avec les Etats-Unis sur les enjeux climatiques », a-t-il simplement conclu. En revanche, les ONG spécialisées dans la défense de l’environnement n’hésitaient pas à afficher leur satisfaction. Ces résultats « sont une bonne nouvelle pour le ANNE DEVERRE George W. Bush, président contrarié. climat », a résumé, d’un ton optimiste, Hans Verolme, directeur du changement climatique pour le Fonds mondial pour la nature (WWF). « Les démocrates vont désormais exercer des pressions importantes sur l’administration américaine sur tous les aspects de leur politique climatique », a ajouté John Santon, de l’organisation américaine National Environmental Trust (NET). Car les Etats-Unis sont le plus gros pollueur de la planète, et refusent de ratifier le protocole de Kyoto, qui prévoit une réduction des émissions de gaz à effet de serre responsables du changement climatique. Reste que ces ardents défenseurs de l’environnement ont bien conscience que la position américaine ne changera pas de sitôt, car le protocole de Kyoto ne peut être ratifié qu’à la demande du président. Le changement radical de la position américaine ne pourra intervenir qu’après le départ du président Bush, prévu en janvier 2009. GEORGE BUSH/Profil bas Après son revers électoral essuyé mardi, le président américain a annoncé la démission de son secrétaire d’Etat à la Défense, Donald Rumsfeld. h Au lendemain de la défaite du président américain George Bush au Congrès, les effets secondaires n’ont pas tardé à se faire sentir. Après avoir réitéré sa confiance en son viceprésident Dick Cheney, qui restera jusqu’à la fin de son mandat en janvier 2009, George Bush a annoncé la démission de son secrétaire à la Défense, Donald Rusmfeld. Prenant acte de la victoire démocrate aux élections de mardi, le président américain a reconnu que l’Irak avait été un facteur majeur de la défaite de son parti républicain, avant de préciser que Donald Rumsfeld serait remplacé par l’ancien directeur de la CIA, Robert Gates. Nancy Pelosi, la présumée prochaine présidente de la Chambre des représentants, avait d’ailleurs appelé hier à un « changement de direction au Pentagone », que Donald Rumsfeld dirigeait. Cette démission du secrétaire à la Défense qui, aux commandes du Pentagone depuis 2001, avait fini par incarner la guerre en Irak lancée en 2003, avait été réclamée par l’opposition démocrate, et même par plusieurs candidats républicains en campagne. Elle a aussitôt été saluée par des élus de tous bords. Celle-ci est intervenue quelques minutes après l’annonce par les médias des victoires clés dans l’élection sénatoriale du Montana et de Virginie. Les démocrates ont raflé la majorité aussi bien à la Chambre des représentants qu’au Sénat. Cete situation qui n’était pas arrivée depuis 12 ans, impose une cohabitation à George Bush. Al Gore et Mme Silva, Ministre de l’environnement du Brésil. Une centrale électrique. L’Allemand Achim Steiner, directeur du PNUE. P.WHITAKER/REUTERS C. KEANE/AFP PHOTO S. MAINA/AFP PHOTO EN BREF SUD LIBAN : À DEUX SECONDES D’UN GRAVE INCIDENT Le 31 octobre dernier aurait pu être le théâtre d’une grave bavure au sud-Liban. Des avions de chasse israéliens ont survolé les positions de la FINUL et ont piqué sur elles, avant de redresser leur trajectoire. « Ceci est, d'une façon extrêmement claire, une posture d'attaque correspondant normalement à la délivrance de bombes ou au tir au canon », a déclaré hier soir le ministre de la Défense Michèle Alliot- Marie. « A deux secondes près, il y avait un tir contre les avions qui menaçaient directement nos forces. Une catastrophe a été évitée de justesse par nos militaires » qui, déjà, avaient « enlevé les caches de la batterie de missiles », pour « appliquer les tirs de légitime défense. » Malgré le cessezle-feu entre l’Etat hébreu et le Hezbollah libanais, en vigueur depuis le 14 août, les survols opérés par l'armée israélienne au sud-Liban, suscitent de nombreuses critiques dans la communauté internationale. NOUVELLE CONSTITUTION AU KIRGHIZSTAN « Il n’y a pas de perdants ni de gagnants », a-t-il déclaré. Ce matin, le président kirghize Kourmanbek Bakiev a signé une nouvelle constitution qui limite ses pouvoirs. Adoptée hier par le Parlement, cette nouvelle loi fondamentale vient résoudre une semaine de crise politique et de manifestations dans les rues de Bichkek. « La signature de la nouvelle constitution de la république kirghize est le résultat de l’accord entre les différentes forces politiques et un pas de plus vers la démocratie dans notre pays », s’est félicité le président Bakiev. Il a malgré tout dû céder à la pression de l’opposition, qui réclamait cette nouvelle constitution, après une semaine de manifestations. Celle d’avant-hier s’était d’ailleurs achevée dans des affrontements, faisant une trentaine de blessés parmi les manifestants et les forces de l’ordre. Au terme du nouveau texte, le président perd une de ses prérogatives essentielles, la nomination du gouvernement, qui revient désormais au Parlement et voit son pouvoir de dissolution de l’Assemblée limité. PRÉSIDENTIELLE AU CONGO : L’ÉCART DIMINUE Le président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila, conserve largement son avance sur le viceprésident Jean-Pierre Bemba, mais l’écart s’est resserré, selon des résultats partiels du second tour. Pas d’inquiétude toutefois pour Kabila qui recueillait hier soir 65,69% des suffrages exprimés, contre 34,31% pour Bemba.
S. SUHAIB/REUTERS www.directsoir.net BANDE DE GAZA/Tollé général Indignation à la suite des bombardements israéliens menés hier matin à Beït Hanoun. Une femme palestinienne devant sa maison détruite par un raid israélien à Gaza, hier. h Elle a été la première à Washington à décrocher son combiné, mais elle s’est abstenue de critiquer son allié israélien. Hier, la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice a téléphoné au président palestinien Mahmoud Abbas pour lui exprimer « sa profonde tristesse », suite aux bombardements menés par Israël hier matin à Beït Hanoun, dans la bande de Gaza, provoquant la mort de dix-huit Palestiniens dont des femmes et des enfants. Cette tuerie, la plus meurtrière depuis 2002 dans cette zone, a suscité un tollé dans le monde. Le Conseil de sécurité de l’ONU devait se réunir aujourd’hui pour un débat public sur ces événements. Déjà, des organisations radicales palestiniennes, le Djihad islamique notamment, ont promis des attentats suicides en Israël. Le Premier ministre israélien, Ehud Olmert, a, pour sa part, transmis ses « regrets » et a proposé une « aide humanitaire d’urgence à l’Autorité palestinienne ». Au Liban, le chef du Hezbollah chiite Hassan Nasrallah a appelé hier à faire parvenir des armes et de l’argent aux Palestiniens. Les ONG, elles aussi, se sont mobilisées. Amnesty International a parlé d’un « acte épouvantable » et a réclamé une « enquête indépendante » pour déterminer les responsabilités dans cet acte. De son côté, l’Unicef s’est dit « bouleversé » par la « violence extraordinaire » dans le nord de la bande de Gaza et rappelle que, depuis le début de l’Intifada en 2000, « 113 enfants ont été tués ». MONDE DÉVELOPPEMENT/Le fossé Nord-Sud se creuse h « Les habitants de la Norvège sont quarante fois plus riches que ceux du Niger et vivent presque deux fois plus longtemps. » C’est ce qu’a révélé ce matin le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), dans son étude portant sur l’indice de développement humain 2006. Ce classement, portant sur 177 pays, combine l’espérance de vie, le niveau d’éducation et le revenu par habitant. La Norvège arrive donc en tête de cet indice mondial, suivie de l’Islande, de l’Australie, de l’Irlande et de la Suède. Les Etats-Unis se situent au 8 e rang, la France au 16e. L’étude met également en lumière le décrochage de l’Afrique par rapport au reste du monde. « Le fossé entre les pays les plus pauvres et les pays les plus riches se creuse », note le PNUD. L’Afrique subsaharienne ne montre aucun signe d’amélioration, essentiellement en raison de l’effet dévastateur du VIH sur l’espérance de vie. » Selon le rapport, l’espérance de vie dans la région est inférieure à ce qu’elle était il y a trente ans. Fait marquant, le revenu combiné des 500 personnes les plus riches du monde est supérieur à celui des 416 millions les plus pauvres.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :