Direct Soir n°5 12 jun 2006
Direct Soir n°5 12 jun 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de 12 jun 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : Franck Dubosc camping star

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir t Lundi 12 juin 2006 8 L’ACTU FRANCE D.R. Vite dit Tous unis pour une « douce France » Pas moins de 50 artistes et sportifs, rebaptisés « Les enfants du pays » pour l’occasion se sont réunis pour reprendre en cœur cet air de Charles Trenet. La chanson a été créée par le Collectif contre la discrimination. Raymond Domenech, Gad Elmaleh et Jean-Jacques Goldman gonflent entre autres les rangs de cette chorale atypique. Objectif : briser les barrières sociales, combattre le racisme et lutter contre les discriminations à l'emploi. Les fonds seront reversés à un fonds « Fraternité Insertion Football », géré par la Fédération française de Football. Les artistes croquent Cars A l’occasion de la sortie du film Cars au cinéma le 14 juin, de grandes pointures de la BD ont prêté leur plume pour rendre hommage aux studios Pixar. Pole position pour Bertail, Coyote, Le Gall. S’imaginant au cœur d’une bourgade perdue sur la route 66, ils ont imaginé leur propre version de Luigi, Guido, Mack et Sherif, héros de cet opus qui roule à 200 km/h dans le Grand Ouest américain. Ces chefsd’œuvre originaux seront mis aux enchères au profit de l’association SOS Village d’enfants, dont le but est de redonner à des frères et sœurs qui ne peuvent pas vivre avec leurs parents le bonheur de grandir ensemble. Contact : cbeck@villages-enfants.asso.fr Le pied de nez de Cyrano ! Sur tous les fronts, ce Gascon ! Des planches de la Comédie française (jusqu’au 30 juillet) à la scène de la Gaîté- Montparnasse sous les traits de son inséparable interprète Jacques Weber – à partir de demain et jusqu’au 19 août–, l’Hippocampelephantocamelos d’Edmond Rostand reste indémodable. L’auteur a eu du nez : Cyrano de Bergerac fait partie du patrimoine universel, n’en déplaise à Roxane, Christian et les autres. Nos oreilles n’ont pas fini d’entendre la fameuse tirade truffée de pifs, mais gare aux pieds de nez. Samantha Szwec, Xavier Fornerod URBANISME/Lifting pour Paris 2020 Joli défi pour Bertrand Delanoë : le plan social d’urbanisme (PLU), pour lequel le maire de Paris bataille ferme depuis quatre ans, est soumis à l'approbation du Conseil de Paris à partir d’aujourd’hui. Ces textes et cartes du projet de PLU arrêté en février 2005 ont pour dessein de donner forme au Paris de demain. Pour ce faire, il convient donc de définir les orientations en matière d’aménagement de la capitale sur le long terme – 15 ans au moins. Les points clés du projet concernent la densité de la capitale (Paris demeure une des villes les plus concentrées du monde), les règles de construction et les permis de démolir. Seuls certains secteurs dits « sauvegardés », à savoir le Marais, le 7 e arrondissement et le jardin du Luxembourg ne sont pas régis par le plan. Mais si Bertrand Delanoë espère voir son projet avalisé par les élus, des voix dissidentes s’élèvent au sein même de sa majorité, au grand dam du maire PS de Paris qui s’est exprimé lors du forum de radio J sur le rejet éventuel du PLU. « Ce serait très grave pour Paris et une forme de suicide politique pour la majorité », explique-t-il. Malgré tout, sur les bancs de la gauche, on s’insurge. Verts, radicaux, socialistes et communistes débattent de leurs idées respectives avec pour principale pomme de discorde les logements sociaux. Face au besoin d’immeubles pour les activités économiques, il faut atteindre l’équilibre qui permettrait d’éviter tout tollé : 72 opérations d’aménagement ont donc été JUSTICE/Juge Burgaud : Clément contre la clémence h L’Inspection générale des services judiciaires a constaté de trèsnombreuses insuffisances dans son rapport sur l’affaire Outreau, avant de préciser qu’il n’y avait pas lieu de poursuivre le juge Burgaud et le procureur Lesigne devant le Conseil Supérieur de la Magistrature. Pascal Clément, le garde des Sceaux, a pourtant décidé aujourd’hui de saisir le Conseil supérieur de la magistrature. Pour le ministre, il s’agit donc de mettre un visage sur les disfonctionnements de la justice, et ne pas faire croire à l’opinion publique « qu’il ne s’est rien passé à Outreau ». planifiées pour une répartition optimale. Mais le pari est loin d’être gagné. Les Verts, dont l’appui est nécessaire à l’adoption des projets de la majorité municipale, menacent de boycotter le vote si les retouches qu’ils requièrent ne sont pas retenues. « Plus de logement et moins de bureaux ». Pour le président du groupe Verts parisien René Dutrey, c’est la dernière chance de « maintenir la mixité dans la h Jacques Chirac déjeunera demain avec un ami de longue date, le nouveau chef du gouvernement italien, Romano Prodi. Alors que le président de la République reste sur un cuisant échec après le référendum sur la Constitution européenne, son hôte du jour se voit en rassembleur des ambitions européennes. L’ex-président de la Commission européenne (1994-2004) reste pour beaucoup l’instigateur de l’Europe à 25. Le chef de l’Elysée aura fort à faire pour convaincre que la France reste un allié indéfectible dans la construction européenne. Lors de ce « road-show » diplomatique, qui le conduit de Vienne à Berlin en passant par Paris, il entend bien replacer l’Italie au cœur du processus de décision européen, et ainsi laver le discrédit des années Berlusconi. Deux objectifs : rassurer ses partenaires sur la situation économique du pays, et renforcer l’axe Rome- Paris-Berlin. Après le rejet du référendum en France, Romano Prodi semble privilégier un capitale ». De leur côté, les communistes crient au diktat : faire du logement la priorité serait une solution ruineuse à terme. Les élus UMP voteront contre le projet, l’UDF s’abstiendra. Reste à savoir si les négociations entamées par les groupes de la majorité de gauche en vue d’aboutir à une solution de compromis et recouvrer une cohésion municipale auront porté ses fruits. Réponse demain. UNION EUROPÉENNE/Prodi et Chirac en amis européens rapprochement avec l’Allemagne d’Angela Merkel, dont la voix porte davantage sur la scène européenne. Le Conseil européen qui se tient à Bruxelles jeudi et vendredi permettra à Romano Prodi de s’exprimer sur son projet européen. Il y fera sans doute part de son souhait de doter l’Europe d’un siège au conseil de sécurité de l’ONU. Espérons que la France, partenaire privilégié de l’Italie, saura exprimer le même enthousiasme proeuropéen. ROMANO PRODI ET JACQUES CHIRAC LE 14 FÉVRIER 2005 HALLEY/SIPA SIPA
www.directsoir.net POLITIQUE/ « Faire sauter le mur de Berlin politique » Aller au-delà des clivages, rassembler pour « faire progresser les choses ». François Bayrou a réaffirmé son ambition de placer l’UDF dans une position fédératrice pour les présidentielles. Pour l’UDF, la campagne de 2007 se doit d’incarner un changement historique. En comparant la volonté de son action à la destruction du mur de Berlin, ce matin au micro de France-Inter, François Bayrou a évoqué la création d’un gouvernement qui réunirait des socialistes et des UMP « compatibles ». Le sous-entendu est lourd. Comme dans la vieille Allemagne, pour le président de l’UDF, il y aurait, des deux côtés, des personnes prêtent à détruire le séparatisme poltique. Des noms ? François Bayrou en a : « à gauche Michel Rocard, Jacques Delors, Bernard Kouchener, Dominique Strauss-Khan.A droite, l’UMP Michel Barnier. « Et d’ajouter : « Il y en a beaucoup d’autres. Le problème, ce n’est pas de trouver les hommes, il existent. Ce n’est pas de rendre leurs idées compatibles, elles le sont. C’est que ces hommes se parlent de bonne foi pour faire progresser les choses. » Des arguments qui faisaient échos, au conseil national de l’UDF, d’Issy-les-Moulineaux. Samedi dernier, François Bayrou avait pris l’engagement que s’il était « élu président de la République, il formerait un gouvernement avec des personnalités politique de qualité, d’où qu’elles viennent. » Depuis le coup politique que représentait la motion de censure avortée du 16 mai au côté des socialistes, l’UDF de François Bayrou est donc plus que jamais un parti d’opposition. Mais pas seulement... Il s’agit d’affirmer une identité propre.A Gilles de Robien qui évoquait des valeurs et un programme UDF « non compatibles » avec ceux du PS, François Bayrou s’exclame : « Il n’y a pas de meilleur allié pour le PS que ceux qui veulent faire croire que les Français n’ont de choix qu’entre le PS et l’UMP ! » La réplique est singlante face à un ministre de l’éducation affaibli au sein de l’UDF. Lors du meeting, ils étaient nombreux C’estdit « Le problème, ce n’est pas de trouver les hommes, ils existent. Ce n’est pas de rendre leurs idées compatibles, elles le sont. C’est de faire sauter le mur de Berlin qui empêche en France que ces hommes se parlent de bonne foi pour faire progresser les choses. » François Bayrou, président de l’UDF « Donner un coup de pied au cul au système » François Bayrou Bérengère de Termont, Edwige Koscianski, Julie Martin, Nicolas Cailleaud parmi les rangs du parti à réclamer la tête de Gilles de Robien.Pour certains militants, le seul minsitre UDF du gouvernement, doit être écarté du parti. Maurice Leroy, député du Loir-et-Cher lache au milieu des colibets adressés à Gilles de Robien : « cette histoire a assez durer. Je sors le carton rouge. Gilles de Robien doit être exclu ! » Mais François Bayrou reste, quant à lui, oppposé à l’idée d’exclure son ancien compagnon de route. « Ce n’est pas dans la ligne de ce que je propose aux Français. » Mais il n’omet pas qu’il faudra mettre les choses au point : « Il faudra que Gilles de Robien dise clairement qu’en effet il est engagé par les choix que sa famille politique fera. » Un choix qui devra « donner un coup de pied au cul au système », selon le président de l’UDF. Car « Nous ne voulons pas d’un Etat Sarkozy qui succède à un Etat Chirac. » Pour ce faire quatre grands axes principaux devront mener la poltique d’un gourvernement d’union, à savoir : le changement des institutions, la construction européenne, une économie de liberté et un pacte social. » Interrogé sur les frontières qu’il entend poser à cette union, François Bayrou vitupère qu’elles iront « assez loin à droite et assez loin à gauche, car il faut en finir avec la connerie offensante et désolante de la thèse de l’apatheid. » « J’aurai la plus grosse progression de tous les ministres en matière de budget. J’ai vraiment besoin de beaucoup d’argent. » Pascal Clément, ministre de la Justice « Chez Michelin, on n’a pas la philosophie de la délocalisation. » Miche Rollier, PDG de Michelin MARKI ALEXANDRE/GAMMA SAMSON THOMAS/GAMMA FRANCE ENVIRONNEMENT/SOS mer en détresse A l’approche de l’été, le Ministère de l’environnement se mobilise pour lutter contre la pollution du milieu marin. Pas moins de 10 000 affiches vont être placardées sur les côtes françaises afin de sensibiliser les estivants. Le slogan : « Certaines traces ne s’effacent pas. » Les déchets s’accumulent : sacs plastiques et mégots en tête. En marge de la campagne officielle, intitulée « Ports et Littorals propres », les actions bénévoles se développent. Quelque 850 volontaires ont ainsi débarrassé les calanques marseillaises de 100 m 3 de déchets. C’est du Propre ! ECONOMIE/Moins de fonctionnaires Les informations sur le budget 2007 ont déjà commencé à filtrer. Pourtant, l’audition de Thierry Breton et de Jean-François Copé sur le débat d’orientation budgétaire n’aura lieu que demain. Malgré l’échéance de la présidentielle, le gouvernement devrait confirmer la rigueur affichée par Dominique de Villepin. Le Premier ministre s’était fixé pour objectif la baisse d’un point des dépenses publiques. Entre 10 000 et 15 000 postes de fonctionnaires seraient supprimés, des emplois laissés vacants par des départs en retraite. Le but est de faire passer la dette sous la barre des 60% avant 2010. Reste à savoir si ce projet ne restera pas lettre morte. Vous êtes entrepreneur ? Alors le Forum de la formation professionnelle organisé par Planète PME est pour vous. L’ambition de cet événement, qui se déroule demain au Palais des congrès, à Paris, est de fournir tous les éléments d’aide à la mise en œuvre de la formation professionnelle au sein des PME. Une forme de contrat qui est montée en puissance depuis le début de l’année 2005 et qui a permis l’embauche de 130 000 jeunes ces 4 derniers mois. BOURSE/Arcelor Mittal Steel a intérêt à avoir un moral d’acier ! La compagnie indienne a vu son OPA sur Arcelor améliorée de 25 milliards d’euros, refusée. Le sidérurgiste européen ne ferme cependant pas toutes les portes et se dit prêt à discuter d’une éventuelle revalorisation. Il a quand même recommandé à ses actionnaires de soutenir le projet de mariage avec le Russe Severstal annoncé le 26 mai dernier. Directsoir t Lundi 12 juin 2006 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :