Direct Soir n°5 12 jun 2006
Direct Soir n°5 12 jun 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de 12 jun 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : Franck Dubosc camping star

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Directsoir t Lundi 12 juin 2006 6 L’ACTU FRANCE BAC/TROIS ACADÉMICIENS SE SOUVIENNENT « … Vous avez 4 heures », voilà les consignes données aux 516 975 candidats au bac, ce matin pour l’épreuve de philo. Histoire de vous rassurer, nous avons demandé à Jean d’Ormesson, Jean-Marie Rouart et Erik Orsenna de nous raconter leur bac. Rassurant. Quand on demande à trois membres de l’Académie française de se souvenir de leur bac, cela donne des choses auxquelles on se s’attendait pas. Comment croire en effet Jean-Marie Rouart lorsqu’il nous dit : « J’ai eu beaucoup de mal à avoir le bac », ou encore Erik Orsenna qui déclare : « J’ai eu le bac par les cheveux mais vraiment ric-à-rac. » Impossible, me direz-vous. Ils veulent sans doute nous rassurer. Eh bien non ! C’est la stricte vérité. Jean-Marie Rouart en rêve même parfois encore la nuit : « Cela a été une terrible épreuve et parfois je me réveille en faisant deux cauchemars : je n’ai pas mon bac et je n’ai pas publié de livres. » Chez Erik Orsenna, on note un certain dilettantisme : « Moi, ce qui m’intéressait, c’était de savoir si j’étais pris en Hypokâgne et d’être classé au tennis, donc je suis passé de justesse. » Jean-Marie Rouart n’hésite pas à le dire : « J’avais envie d’être un très bon élève mais j’étais nul. » Dans Une jeunesse à l’ombre de la lumière, il raconte d’ailleurs le désespoir de sa mère quand ils allaient au lycée Henri IV pour essayer de l’y faire entrer. Ecrivain consacré, membre de l’Académie française,il raconte cette anecdote pleine d’humour : « Beaucoup de mères de familles ont lu ce livre et viennent me voir en me disant, ‘je voudrais J.-L. PETIT/GAMMA, E. FOUGERE/VIP IMAGES/CORBIS, BALTEL/SIPA Véronique Forge Souvenirs, souvenirs… h Jean d’Ormesson est né en 1925 dans une famille de grands serviteurs de l’Etat. Brillant élève, il suit des études de philosophie et intègre l’Ecole normale supérieure. Après des débuts dans la haute fonction publique, notamment à l’Unesco, il s’essaie à l’écriture avec un premier roman, L’amour est un plaisir (1956). Cette passion pour la littérature ne se démentira. Il reçoit le Grand Prix du roman de l’Académie française en 1971 pour La gloire de l’empire et en devient membre en 1973. Directeur au Figaro, éditorialiste de talent, il aime à dire : « Les honneurs, je les méprise, mais je ne déteste pas forcément ce que je méprise. » Une fête en larmes (Robert Laffont). savoir comment on fait quand on est nul en classe pour entrer à l’Académie française’. C’est presque devenu un argument de vente ! » La question fuse alors : comment ont-ils fait ? Même si Erik Orsenna déclare qu’il « a eu le bac grâce notamment à un 19/20 en gymnastique », il n’en était pas moins très bon élève. A l’époque du bac, il avait déjà écrit 7 ou 8 romans ! Quant à Jean-Marie Rouart, même si lui aussi remarque qu’il l’a eu « grâce à la course à pied, parce que je cours très, très vite », il s’est cultivé tout seul : « j’ai lu énormément de livres. » Et Jean d’Ormesson ? Eh bien, c’était un très bon élève, vous vous en doutez, mais lui aussi a eu h Erik Orsenna est né en 1947. Après des études de philosophie et de sciences politiques, il étudie l’économie à la London School Of Economics. De retour d’Angleterre, il publie son premier roman, Loyola’s Blues et devient conseiller d’Etat. Suivent onze années de recherche et d’enseignement en économie du développement. Carrière plus politique, il devient conseiller culturel de François Mitterrand. Il est également chargé des questions de démocratisation en Afrique auprès de Roland Dumas. Il est élu en 1998 à l’Académie française. Homme aux multiples facettes, il a fait un voyage en Antarctique avec Isabelle Autissier, et vient de publier Voyage au pays du coton, un petit précis de mondialisation. Eclairant ! www.erik-orsenna.com quelques soucis avec une épreuve que vous ne retrouverez pas dans la cuvée 2006 : la cosmologie, introduite par le régime de Vichy. « Je ne voulais pas m’y intéresser. Après, la cosmologie m’a passionné mais à cette époque-là, je ne voulais pas en entendre parler et j’ai eu une très mauvaise note. Le jury a cru que j’étais éliminé. » Un 19/20 en géographie et l’acte de rébellion de Jean d’Ormesson contre cette matière issue d’un régime honni était réparé. Nos trois académiciens nous ont redonné espoir. Le mot de la fin à Jean-Marie Rouart : « ce qui est important, c’est de ne pas être débordé par la réalité. » Un beau sujet de philo. h Jean-Marie Rouart est né en 1943. Arrrière-petit-fils du peintre Henri Rouart, il rêve depuis toujours d’être écrivain et se considère comme « un miraculé de la littérature ». Il publie son premier roman en 1974 (La fuite en Pologne) et obtient le prix Renaudot en 1983 pour Avant-guerre. Brillant essayiste, il obtient le prix de l’Essai de l’Académie française en 1985 pour Ils ont choisi la nuit. Il est élu à l’Académie française en 1997. Parallèlement à son activité littéraire, il mène une carrière de journaliste, tout d’abord au Magazine Littéraire en 1967, puis au Figaro, avant de devenir directeur du Figaro Littéraire. Il collabore aujourd’hui à Paris Match. Le Scandale (Gallimard) site : www.jean-marierouart.com EN COUV. L’exclu Directsoir Encadré Une si longue exclu attentetitre Encadré Pour les plus Exclus pressés, txt les plus stressés, tous les résultats et corrigés sur : www.education.gouv.fr www.france-examen.com www.directnews.com www.directsoir.net Jean d’Ormesson Erik Orsenna Jean-Marie Rouart Les sujets de philo au bac général h Série ES (économique et social) : - Faut-il préférer le bonheur à la vérité ? - Une culture peut-elle être porteuse de valeurs universelles ? - Texte d’Alain sur l’économique qui n’est pas le premier besoin de l’organisation sociale. h Série L (littéraire) : - N’avons-nous de devoirs qu’envers autrui ? - Cela a-t-il un sens de vouloir échapper au temps ? - Texte de John Locke sur la propriété. h Série S (scientifique) : - Peut-on juger objectivement la valeur d’une culture ? - L’expérience peut-elle démontrer quelque chose ? - Texte de John Stuart Mill sur la confiance comme fondement principal du bien être social. J.P. KSIAZEL/AFP
www.directsoir.net DANS LES KIOSQUES Après les sacro-saints régimes minceur à l’approche de l’été, vive la « Food Attitude » avec les nouveaux produits stars, les recettes faciles des people et les menus des bloggeuses. A dévorer sans modération ! 1 2 3 4 5 TOPDESTOPS Meilleures ventes d’albums Yo ! Y’a comme un goût de rap dans le top cette semaine : le groupe Sniper s’empare de la première place, tandis que la « bulle « de Diam’s remonte à la surface du top 5. Le vétéran du classement ? Toujours Raphael (8), dont l’immuable Caravane (Capitol) squatte le top 10 pour la 56 e semaine consécutive… (+1) [1] Sniper – Trait pour trait/Up Music. (-1) [1] Pascal Obispo – Les Fleurs du bien/Epic. (+2) [1] Diam’s – Dans ma bulle/Hostile. (-1) [2] Florent Pagny – Abracadabra/Mercury. (+2) [3] Grand corps malade – Midi 20/AZ LÉGENDE : (+1) = progression [1] = meilleure position e = entrée/label Source : SNEP/IFOP 7 millions de cartes prévues SANTÉ/QUELQUES CONSEILS SANITAIRES EN CAS DE CANICULE h Prévoyant, Xavier Bertrand. A l’occasion des journées de grosses chaleurs que connaissent actuellement plusieurs départements, le ministre de la Santé et de la solidarité donne quelques conseils pour se protéger : évitez de sortir entre 11h et 21h, les heures les plus chaudes ; si vous ne pouvez pas vous rafraîchir chez vous, passez deux ou trois heures par jour dans un endroit frais, par exemple un cinéma ou un grand magasin ; prenez régulièrement des douches ou des bains sans vous sécher ; buvez sans attendre d’avoir soif en évitant les boissons chargées en sucre ou caféine, et accompagnez vos boissons d’une alimentation pour recharger votre organisme en sels minéraux. FAMILLES NOMBREUSES/NOUVELLE CARTE « GÉNÉRALISTE » h Exit les réductions exclusivement réservées aux transports, la nouvelle carte pour familles nombreuses étaye son panel : les foyers qui comptent plus de deux enfants pourront jouir, en plus des tarifs préférentiels alloués par la SNCF (-30 à -75% selon le nombre d’enfants à charge), de remises sur des biens et services de la vie courante tels les musées, le tourisme et la grande distribution. Amener le projet à terme ne fut pas une sinécure pour Philippe Bas. Oyez, parents de grandes fratries ! Témoignages, astuces et conseils troqués en toute amitié sur cabane-o-milenfants.forumzen.com Gérer financièrement l’arrivée de bébé, combien coûte une baby-sitter, quel budget pour une bonne rentrée scolaire ? lemoneymag.com Véronique Forge, Bérengère de Termont, Samantha Szwec, Edwige Koscianski, Theo Phan Le ministre délégué à la Famille a finalement eu gain de cause et a précisé qu’un certain nombre de grands groupes s’étaient déjà engagés pour donner des avantages commerciaux aux familles nombreuses : notamment Leclerc, Novotel, les cinémas UGC et Gaumont- Pathé. Distribuée dans les gares, les mairies et les Caisses d’allocations familiales, la nouvelle carte pourrait concerner 7 millions de personnes, un chiffre qui surclasserait les 2,5 millions actuels. Les sites à consulter Toujours utile, lorsque l’on est une famille nombreuse, de se rendre sur le site des allocations familiales... www.caf.fr Tout ce qu’il faut savoir sur la carte Famille nombreuse d’un point de vue légal (ses avantages et comment l’obtenir). blog.france2.fr FRANCE LES JEUNES AU VOLANT Les jeunes et la route, 1 tel était le thème des 13 e rencontres parlementaires sur la sécurité routière aujourd’hui. Les 15-24 ans sont en effet les plus exposés au risque d’accident. Ils ne représentent que 14% de la population, mais 27% des morts sur la route en 2005. Bons résultats pour 2 la sécurité routière en 2005 : moins 4,9% de morts par rapport à 2004. Mais « il continue à y avoir une proportion très importante de jeunes parmi les victimes », selon Hervé Mariton, rapporteur du budget des transports. Une politique adaptée s’impose. Objectif des députés : 3 obtenir un taux d’accidentalité des jeunes égal à la moyenne nationale. Mieux : les encadrer dans leur appréhension du danger, punir davantage la conduite sous l’emprise de l’alcool et du cannabis figure aussi parmi les mesures préconisées. Prévention et répression 4 restent les maîtres mots en matière de sécurité routière pour les jeunes. « Il ne s’agit pas de verser dans le tout répressif, » explique Hervé Mariton, mais d’appliquer la loi » pour lutter contre les délinquants de la route. Et de la renforcer : les tests salivaires devraient être généralisés. Directsoir t Lundi 12 juin 2006 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :