Direct Soir n°5 12 jun 2006
Direct Soir n°5 12 jun 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de 12 jun 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : Franck Dubosc camping star

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Directsoir t Lundi 12 juin 2006 4 EN EXCLUSIVITÉ INTERVIEW DE FRANCK DUBOSC L’homme qui valait six millions d’entrées Relax sur une plage du Mexique, Franck Dubosc commente l’incroyable succès de son film Camping, qui vise les six millions d’entrées. C’était une mission impossible, le résultat est spectaculaire : Dubosc fait « la nique » à Tom Cruise ! Après son triomphe sur scène et son raz de marée au cinéma, tout plane pour le nouvel ami public numéro un des Français. Avec bientôt six millions de spectateurs, camping devance largement « Mission Impossible ». Vous espériez battre une star mondiale telle que Tom Cruise ? Et les mammouths de « l’Age de Glace » ? Rien qu’au titre, je n’avais pas envie de les battre ! (Rires). Battre Tom Cruise avec Mission impossible III, c’est drôle ; être devancé par des héros de dessins animés, c’est drôle aussi ! Bon, c’est pas non plus une compétition. Mais est-ce que Tom Cruise Battre Tom Cruise avec Mission impossible III, c’est drôle ! Repères Alexandre Carré répond à la question de savoir quel effet ça lui fait d’être battu par Franck Dubosc… ? Peut-on s’attendre à un tel succès quand on fait un film ? J’ai voulu faire ce film il y a vingt ans. Le camping était populaire. Puis, quand on écrit le scénario, on doute toujours. Naïvement, je n’ai jamais pu imaginer que cela s’adresserait à un public réduit. Le thème est fédérateur et je l’ai traité sans prétention. Les avant-premières ont eu du succès : ça sentait bon. Puis, quand Télérama a « descendu » le film, là, ça sentait très bon ! Votre recette pour séduire les spectateurs ? Avec Fabien Onteniente, le réalisateur, on n’a pas voulu se moquer des campeurs. On souhaitait plaire aussi bien à ceux qui aiment qu’à ceux qui n’aiment pas COLL. KIPA/CORBIS KIPA le camping. On voulait jongler avec ces deux tendances. Notre film de référence était Hôtel de la plage. On souhaitait retrouver cette ambiance, et, personnellement, j’avais un lien affectif avec ce sujet car mon papa nous emmenait en camping avec maman. C’est un film qui mélange rire et émotion. Le choix de Gérard Lanvin et Mathilde Seigner aussi est affectif ? Fabien avait très envie de retravailler avec Gérard Lanvin. Moi, c’est une de mes idoles, donc c’était un beau cadeau. Au départ, le rôle que joue Claude Brasseur devait être interprété par Jacques Villeret… Claude, comme Gérard et Mathilde, sont des acteurs populaires que le grand public aime. Ça vous rapporte beaucoup d’argent, ces millions d’entrées ? Je ne sais pas exactement combien mais, comme j’ai plusieurs casquettes [coscénariste et acteur,ndlr] sur ce film, oui. Je suis davantage « bankable » qu’avant, mes tarifs augmentent, mais ma passion c’est la scène. Alors, peut-être que cela m’apportera plus de spectateurs ? Ça met aussi la pression pour mon prochain film comme scénariste… LES DÉBUTS L’ENVOL LE SUCCÈS RACHID BELLAK/ANGELI Tout vous réussit, vous êtes heureux ? Oui ! Même si je regrette que mon papa ne voit pas ça… J’ai toujours beaucoup d’objectifs et c’est ça qui me rend heureux. Je ne suis pas blasé, j’aime bosser, je m’éclate. Beau, riche, célèbre, vous n’êtes toujours pas marié, c’est quoi le bug ? Pas marié ne veut pas dire que je suis célibataire ! Il ne me manque qu’un bébé. Je veux une petite fille… Avant parce que je n’avais pas de temps à consacrer aux autres, je n’arrivais pas à construire ma vie personnelle. C’est un métier où il faut choisir d’être égoïste pour réussir. Le succès, je l’ai maintenant, même si ce n’est jamais définitivement acquis. Ma réussite professionnelle et financière me permet d’avoir plus de temps pour ceux que j’aime. Je suis plus serein, même si je sais que « rien n’est arrivé ». Quels sont vos projets immédiats ? Je joue le barde dans Astérix aux Jeux olympiques, on prépare une comédie intitulée Disco avec Fabien Onteniente et retour sur scène en octobre 2008 ! TPS/LYDIE/SIPA CATARINA ERIC/GAMMA
lv ! adnme,/11/onsieur, LA BA NQUE DE DEMAIN EST NÉE AUJOURD'HUI Nous sommes fiers de vous annoncer la décision du Groupe Banque Populaire et du Groupe Caisse d'Epru'gnc de do.nner naissai1ce, d'i.ci à la fin de l'année, 3 notre entœpcisc commune : NATTXIS. Co1ée en Bourse, disposnni d'une capicalisacion de plus de 20 milliards d'cllfos, bénéficiant du somien accif des deux accio110aires puissants que sont nos Groupes, NATlxIS sera un acteur français de premier plan sur ln scène bancaire internationale. NATlxlS•egroupera nos fllialcs de banque de fioamcemenr, d'investissemeni cc de services ; elle donnera naissance à un leader. en France, dans de nombreux domaines : ge51ion d'ac'i, épargne salariale, monéric1ue, gestion



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :