Direct Soir n°48 6 nov 2006
Direct Soir n°48 6 nov 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°48 de 6 nov 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : Rania de Jordanie, reine engagée

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Directsoir t Lundi 6 novembre 2006 6 ACTU EN COUVERTURE RANIA DE JORDANIE/Reine pour réunir La vie de Sa Majesté la reine Rania de Jordanie est un roman vrai. Belle, intelligente, cultivée, elle ne se contente pas de son rôle d’épouse royale et multiplie les prises de position pour aider les défavorisés. M odeste et impliquée sont les adjectifs qui caractérisent Rania de Jordanie. La jeune diplômée de l’Université américaine du Caire aurait pu tourner à l’enfant gâtée. Née le 31 août 1970 au Koweït de parents palestiniens, elle grandit avec sa fratrie dans un milieu aisé. S’ensuit une éducation axée vers l’international, d’abord à la Nouvelle Ecole anglaise de l’émirat du Koweït, puis à l’Université américaine du Caire, où elle parfait sa connaissance du monde des affaires. En 1991, fuyant la guerre du Golfe, elle suit ses parents à Amman, en Jordanie. Son diplôme en poche, Rania travaille pour une société financière internationale, puis devient chargée d’affaires pour Apple. Sa vie bascule en un soir. En 1993, alors qu’elle n’a pas 23 ans, Rania est accueillie lors d’un dîner par la sœur du prince Abdallah de Jordanie. C’est là que la future reine pose pour la première fois le regard sur son prince. Dans ce remake moderne des Mille et une nuits, le coup de foudre est immédiat : à peine cinq mois plus tard, Rania et son prétendant se marient. Le monde découvre alors avec admiration celle qui deviendra le 7 février RABIH MOGHRABI/AFP Un parcours sans faute Lors de sa rencontre avec le prince Abdallah, Rania avoue avoir été impressionnée : « Je ne savais pas comment me comporter avec un prince. » Le futur roi, lui, se souvient avoir été subjugué : « Quand je l’ai vue pour la première fois, je me suis dit… Waouh ! Qui est cette ravissante personne ? » Le mariage princier ne lui fait pas tourner la tête : elle refuse qu’on lui offre le diadème de sa cérémonie d’accession au trôneet aurait emprunté celui de sa belle-sœur. Face à l’étonnement de son entourage, elle répond : « A quoi bon dépenser des millions pour un accessoire futile qui me servira rarement ? » XAVIERFORNEROD,CAROLE TOLILA,THOMASLIARD,ALEXANDREGIRAUD M. NAGLE/AFP 1999, après la mort du roi Hussein, la plus jeune reine du monde, et que le futur roi considère avant tout comme son égale. Malgré son jeune âge, elle prend son rôle très à cœur, et est aujourd’hui autant connue pour son charme et sa beauté que pour ses prises de position politiques. Elle vient ainsi volontiers en aide aux personnes fragiles ou démunies : création de centres de protection des enfants contre les abus sexuels et les violences, programme « NetAid World Schoolhouse » pour l’accession à l’édu- BALKISPRESS/ABACAPRESS cation, ou encore aide au microcrédit. Mais son courage vient surtout de sa capacité à faire naître le débat sur des thèmes sensibles dans cette région du monde, provoquant souvent une levée de boucliers de la part des conservateurs, comme pour les crimes d’honneur perpétrés au sein des familles. Son plus récent combat, et sûrement le plus difficile : réduire cette fracture qui sépare l’Occident et le monde arabe, et éviter que les extrémismes religieux des deux bords ne finissent par entraîner un divorce irrémédiable. Mariage Action Famille Dès que possible, Rania de Jordanie profite de son statut pour promouvoir la cause des défavorisés. Dans son propre pays tout d’abord, où elle privilégie l’aide aux enfants, menant de concert avec le Bureau international du travail un programme de lutte contre le travail des mineurs. On l’a vue au Forum des femmes pour l’économie et la société qui s’est tenu en octobre à Deauville. La reine, présidant le dîner d’ouverture, a rappelé que la question de la solidarité avec les femmes, notamment dans les pays en voie de développement, était un des combats les plus importants pour l’avenir. BALKISPRESS/ABACAPRESS Asavoir Rania, c’est aussi l’élégance La reine Rania de Jordanie fait partie de la liste des célébrités les mieux habillées publiée chaque année par le magazine américain Vanity Fair dans son numéro d’avril. La reine glamour est aussi maman de quatre enfants. « Je les couche moi-même le soir, après leur avoir lu leurs histoires favorites », raconte-elle avec le ton attendri d’une maman. Elle essaie de passer autant de temps que possible avec le petit prince Hussein et les princesses Iman et Salma. Le petit dernier, le prince Hachem, est né le 30 janvier 2005, jour des 43 ans de son père. La presse locale avait alors qualifié la naissance du bébé Hachem de « joli cadeau d’anniversaire ».
www.directsoir.net LOI ANTI-TABAC/Les buralistes dans la rue h C’est pour obtenir un sursis que les buralistes ont prévu de manifester aujourd’hui. Soutenue par l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie, la profession demande un report de la date d’entrée en vigueur de l’interdiction de fumer dans les bars-tabacs, prévue le 1 er janvier 2008. Les 31 000 buralistes, dont 65% détiennent également des bars, craignent que les clients désertent leurs établissements. Ils s’attendent à une chute de près de 30% du chiffre d’affaires, notamment sur les ventes de boissons. INVESTITURE PS/Jack Lang rejoint Ségolène Royal h Il y a un mois, l’ancien ministre de la Culture renonçait à être candidat à l’investiture socialiste pour la présidentielle. Dimanche soir, il a annoncé son soutien à Ségolène Royal, considérant qu’elle est celle « qui a le plus de chance de vaincre la droite ». Le 16 novembre, les militants socialistes feront leur choix entre les trois candidats en lice : Laurent Fabius, Ségolène Royal et Dominique Strauss-Kahn. DENIS/REA/PIXPALACE J.C.MOSHETTI/REA ÉLECTRITÉ/La panne géante de samedi relance les critiques h Après la panne géante, la curée. Depuis samedi soir, la politique européenne en matière d’électricité subit un tir nourri. Les critiques viennent parfois de très haut. Romano Prodi, chef du gouvernement italien et ancien président de la Commission européenne, réclame depuis hier la mise en place d’une « autorité unique européenne » pour prévenir ce genre de désagréments. Le Réseau de transport d’électricité français (RTE), par l’intermédiaire de son président André Merlin, s’est également prononcé en faveur d’un tel système qui permettrait de « sécuriser les échanges d’électricité de l’Union ». La panne de samedi soir a révélé les faiblesses d’un système basé sur les interconnexions entre pays membres de l’UE. Et les Français ont découvert qu’une défaillance dans le nord-ouest de l’Allemagne pouvait entraîner des pannes jusqu’au milieu du Finistère. « Tout le monde est solidaire. C’est une seule machine », justifie Pierre Bornard, membre du directoire de RTE. C’est surtout la fin d’un mythe. Celui d’une offre électrique forcément supérieure à la demande. Faute d’investissements suffisants et face à une consommation en hausse constante, les coupures pourraient se multiplier à l’avenir. En 2004 déjà, l’Agence internationale de l’énergie atomique évaluait à 1600 milliards d’euros la facture pour remettre à niveau nos vieilles installations électriques. ACCIDENTS DOMESTIQUES/Une campagne pour agir h Avec 20 000 décès par an et 4 à 6 millions de blessés, les accidents domestiques sont la première cause de mortalité accidentelle en France. Pourtant, on sous-estime encore les dangers du quotidien. Installations vétustes, inattention des parents ou découvertes malheureuses des enfants, autant de scénarios qui peuvent être évités. la Fnath (Fédération nationale des accidentés du travail et des handicapés) lance une grande campagne de sensibilisation et de prévention. 5 000 bénévoles, accidentés de la vie, animeront 500 actions partout en France. Un bus fait actuellement le tour de l’Hexagone pour sensibiliser le public, et notamment les enfants et les seniors, principales victimes de ses accidents. LES SITES À CONSULTER ★★★★ ★ www.securiteconso.org www.lesexpertsdelaprudence.fr www.fnath.org www.cepr.fr/fr/risqdome ★★ ★★★ F.DUFOUR/AFP 4 à 6 millions de blessés par an FRANCE SDF : UN HIVER DE PLUS 1 Le gouvernement a lancé son plan hiver 2006-2007 avec l’ouverture jusqu’au 31 mars de plus de 100000places d’hébergement pour les sans domiciles fixes dans toute la France. Cela représente environ 4600places de plus que l’an dernier. 2 Près d’un tiers des SDF a un travail, mais leur salaire ne leur permet pas de payer un loyer, selon une récente enquête de l’Insee. Par ailleurs, de plus en plus de femmes – éventuellement avec des enfants – et de jeunes se retrouvent à la rue. 3 Le 115, numéro d’urgence d’aide aux personnes en grande précarité, fonctionne 365 jours par an et 24 heures sur 24. Il permet d’informer, d’orienter et de rechercher un hébergement pour les personnes sans domicile. 4 Médecins du monde « continuera à distribuer des tentes à la demande des sans-abri ou des riverains signalant des personnes en situation de détresse ou de fatigue dans la rue », a annoncé l’ONG. La première opération avait été lancée en décembre 2005 pour réclamer des solutions d’hébergement durable pour les sans-logis. S.ORTOLA/REA Directsoir t Lundi 6 novembre 2006 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :