Direct Soir n°48 6 nov 2006
Direct Soir n°48 6 nov 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°48 de 6 nov 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : Rania de Jordanie, reine engagée

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Directsoir t Lundi 6 novembre 2006 10 ACTU MONDE D.FURST/AFP/POOL CHINE-AFRIQUE/Une amitié scellée Au terme du sommet sino-africain de Pékin, la Chine et l’Afrique ont conclu hier un nouveau partenariat. h La Chine et l’Afrique ont décidé de renforcer leurs liens politiques et économiques. A l’issue du sommet sino-africain qui se tenait à Pékin, la Chine et les quarante-huit pays africains représentés se sont engagés à développer un partenariat fondé sur « l’égalité politique et la confiance mutuelle, la coopération économique gagnant-gagnant et les échanges culturels ». Et à nouvelle amitié, nouveaux contrats. Seize accords commerciaux ont été signés par des entreprises chinoises et africaines, ainsi que par des gouvernements de pays présents, le tout pour une valeur de 1,9 milliard de dollars (1,6 milliard d’euros). Ces accords concernent notamment les télécommunications et les infrastructures. Le géant asiatique vient, de ce fait, rappeler au monde entier qu’il faudra désormais compter avec lui sur ANNE DEVERRE Saddam Hussein à l’annonce du verdict, hier à Bagdad. le continent noir aux richesses minières et énergétiques si profitables… Car pour la Chine, quatrième puissance économique mondiale, l’Afrique représente un formidable partenaire dont il convient de prendre soin. Aussi, dès l’ouverture du sommet samedi dernier, le président Hu Jintao a annoncé une série de mesures pour le continent africain : l’aide financière sera doublée sur trois ans, une partie de la dette sera annulée, des prêts à taux préférentiels seront accordés, etc. L’Afrique, de son côté, trouve son compte dans ce nouveau partenariat. En effet, le continent déroule plus facilement le tapis rouge pour la Chine qui, avec sa politique de « noningérence », ne pose peu ou pas de conditions à ses relations, alors que l’Occident a tendance à montrer certains pays du doigt. SADDAM/Verdict et controverse Après l’annonce hier de la condamnation à mort par pendaison de Saddam Hussein, l’application de la peine capitale continue de diviser l’opinion. h C’est un débat usé qui refait surface depuis que le Haut tribunal irakien a condamné au gibet l’ancien président irakien Saddam Hussein. Washington et Londres ont été les premiers à se féliciter de cette condamnation, « preuve absolue qu’il y a un système judiciaire indépendant en Irak », selon la présidence américaine. La Maison-Blanche y voit aussi un signe de l’accession de l’Irak à l’indépendance, deux jours avant des élections américaines parlementaires dont la guerre s’annonce comme l’enjeu majeur. Les pays européens, en revanche, ont été plongés dans l’embarras, partagés entre satisfaction et perplexité de voir bafouer une valeur fondamentale de l’Union européenne, le respect de la vie humaine. Au Moyen-Orient, l’énoncé du verdict a suscité bien des divisions. Les chiites irakiens ont laissé éclater leur joie à Bagdad en dépit du couvre-feu imposé par les autorités. Le Koweït et l’Iran, qui considéraient que l’exécution était « la peine minimale » pour l’ancien dictateur, se sont réjouis de la sentence. En revanche, l’heure était à la colère et à la protestation pour de nombreux sunnites partisans de l’ancien raïs. Dans les Territoires palestiniens, le mouvement islamiste Hamas a réaffirmé son appui à Saddam. De son côté, Amnesty International a dénoncé les « graves failles » du procès qu’un éditorialiste saoudien n’hésite pas à qualifier de « farce judiciaire, pas si différente des procès d’opposants du temps de Saddam Hussein ». Le sommet sino-africain à Pékin, hier. Travaux d’une compagnie de télécom chinoise au Nigeria. Meles Zenawi, Premier ministre éthiopien, et Hu Jintao. E. DALZIELAP G. OSODI/AP NG HAN GUAN/AP TONY KARUMBA/AFP PHOTO EN BREF NAIROBI/OBJECTIF TERRE Le rapport Stern permettra-t-il d’inciter les pays à agir d’urgence en faveur de l’environnement ? L’étude de l’économiste britannique, divulguée lundi dernier, prévoit un impact socio-économique du changement climatique équivalent à celui des deux guerres mondiales ou de la crise de 1929. De quoi stimuler la détermination des 6 000 participants attendus à la 12 e conférence internationale sur le climat qui s’ouvre aujourd’hui à Nairobi (Kenya). Objectif : pérenniser et renforcer les efforts engagés pour lutter contre le réchauffement de la planète. « Le temps d’établir les principes est révolu. Il est temps de passer à l’action sur le terrain », a affirmé hier Yvo de Boer, secrétaire exécutif de la Convention des Nations unies sur les changements climatiques (CCUNCC). Parmi les chantiers jugés prioritaires, figurent « l’après-Kyoto », qui expire en 2012, ainsi que l’enrôlement des grandes économies émergentes comme l’Inde, la Chine ou le Brésil dans les efforts de lutte contre l’effet de serre, sans oublier l’aide aux pays en développement dans ce domaine. Le choix des Nations unies de tenir cette conférence en Afrique n’est pas anodin : l’ONU veut tirer la sonnette d’alarme sur ce continent « extrêmement vulnérable » au phénomène du réchauffement climatique. NICARAGUA : ORTEGA GAGNANT Les sandinistes ont déjà commencé, cette nuit, à fêter prématurément la victoire de leur candidat. Selon les résultats partiels, l’ex-guérillero et ancien président Daniel Ortega, du Front sandiniste de libération nationale (FSLN), serait élu au premier tour de l’élection présidentielle au Nicaragua, avec 40,22% des suffrages. Une victoire redoutée par les Etats-Unis qui, pendant la campagne, sont passés au chantage sur l’assistance économique et le contrôle des centaines de millions de dollars envoyés par les Nicaraguayens émigrés. RAID AÉRIEN MEURTRIER À GAZA Un Palestinien a été tué ce matin lors d’un raid aérien israélien mené dans le nord de la bande de Gaza. Sept autres personnes, dont des adolescents, ont été blessées, deux d’entre eux sont dans un état jugé critique. L’appareil israélien a tiré un missile contre le quartier de Cheikh Zayed à Beit Lahya. Selon des témoins, le raid visait des combattants palestiniens qui ont réussi à s’enfuir. Au total, ce sont cinquante et un Palestiniens, dont au moins vingt-six activistes, qui ont été tués depuis le lancement mercredi de l’offensive israélienne.
vlilr condHIOIIIIII flrlft SUl f f www.neu. r Tout est dans la Neuf Box. ne



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :