Direct Soir n°47 25 oct 2006
Direct Soir n°47 25 oct 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°47 de 25 oct 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : Kristin Scott-Thomas euro star

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Directsoir t Mercredi 25 octobre 2006 6 ACTU EN COUVERTURE KRISTIN SCOTT-THOMAS So french Elle est anglaise, vit à Paris, tourne souvent aux Etats-Unis et s’apprête à monter sur scène à Londres. Kristin Scott-Thomas est également à l’affiche de « Ne le dis à personne », de Guillaume Canet. A ussi à l’aise dans les grosses productions hollywoodiennes (Mission impossible) que dans des comédies (Quatre mariages et un enterrement) ou les films plus intimistes (Le patient anglais), Kristin Scott- Thomas a été choisie par Guillaume Canet pour interpréter l’un des rôles principaux de son nouveau film, Ne le dis à personne (sortie mercredi prochain). Guillaume Canet a dit de vous : « Elle n’était tellement pas dans le rôle a priori, cela me plaisait de l’y plonger ». Etre à l’opposé d’un rôle, c’est plus grisant ? Oui, c’est toujours flatteur qu’un réalisateur vous demande de faire quelque chose qu’il ne vous a jamais vu faire. C’est valorisant de savoir que l’on pense que vous pouvez tout jouer. Mais ce n’était pas tant le rôle qui était compliqué, que d’être le porte-parole du spectateur. Dans le film, je pose les questions que le public va se poser.Je représente un peu « la raison »,ce qui pas très gratifiant de prime abord. Votre personnage est homosexuel ? Je ne me suis pas rendu compte que c’est une histoire de lesbiennes avant que je ne lise cette phrase : « faut que je rentre, ma femme m’attend ! » Nous avons tous des amis homosexuels, mais ce n’est pas écrit sur leur front ! La première scène est une semiimprovisation. Vous aimez avoir une certaine liberté de jeu ? Improviser à froid me paraît impossible, mais improviser en partant d’un personnage que je connais, cela fait partie du travail d’acteur. Dans un des films où j’ai tourné, Gosford Park, seule la moitié du scénario était écrite. Il fallait donc improviser, inventer le rôle. Vos projets dans les mois qui viennent ? Je travaille beaucoup en Grande-Bretagne en ce moment, je passe plus en plus de temps dans mon pays. A mon âge, on a besoin de retrouver ses racines. Cela fait un certain temps que j’ai envie de faire du théâtre. J’ai même démarché un metteur en scène ! C’est la première fois que ça m’arrive. Je vais donc jouer à Londres dans La mouette. J’espère être soutenue par le public, car si je suis mauvaise ce sera terrible. Eh oui, je doute toujours de moi ! Par ailleurs, je viens de tourner The Walker sous la direction de Paul Schrader, avec Woody Harrelson, Willem Dafoe et Lauren Bacall. Ce film m’a redonné l’appétit des tournages… Vous avez aussi retrouvé Scarlett Johansson sur un plateau de cinéma ? Oui,je tourne en ce moment The Other Boleyn girl, avec Scarlett Johansson et Natalie Portman. Ce Deux hommes et un film DR Guillaume Canet Kristin Scott-Thomas : « Guillaume Canet est quelqu’un de très enthousiaste et d’énergique. Il aime chacun de ses acteurs avec la même intensité. Guillaume a une grande maîtrise de soi et sait ce qu’il veut faire. Il favorise le travail d’équipe et fait confiance à son entourage. » Guillaume Canet : « J’aimais l’idée que le personnage joué par Kristin, le seul à qui François Cluzet se confie alors que le film s’intitule Ne le dis à personne, soit une femme avec assez de recul, avec une culture et une éducation différentes. » P.POIRIER/CIT’EN SCENE sont des retrouvailles avec Scarlett. Elle avait 11ans dans L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux, de Robert Redford. La réalisation vous tente ? Quand je vois ce qu’a fait Guillaume,tout le travail, le stress… je me dis que ce n’est pas pour moi. LAURIE CHOLEWA (INTERVIEW DE KRISTIN SCOTT-THOMAS), THOMAS LIARD, BÉRENGÈRE DE TERMONT,ANTONIN MOSER,NICOLAS CAILLEAUD DR François Cluzet L’exclu Directsoir Sa scène préférée « J’aime la scène où je suis avec François Cluzet devant son ordinateur, chez lui, avec le chien et je lui dis « pousse-toi, laisse-moi faire ». J’adore ça, je me reconnais dedans : pousse-toi, laisse-moi faire, c’est tout moi ça. » « J’avais très envie de tourner un film avec François Cluzet. Je l’avais rencontré il y a quelques années sur le tournage de Force majeure, de Pierre Jolivet, et j’étais impatiente de retravailler avec lui. »
www.directsoir.net TEMPLE SOLAIRE/Tabachnik en appel h Le chef d’orchestre franco-suisse Michel Tabachnik comparaît, depuis hier, devant la cour d’appel de Grenoble. Il est poursuivi pour association de malfaiteurs après la mort de 16 adeptes de l’Ordre du temple solaire, en 1995. En première instance, en 2001, le procureur avait requis cinq ans de prison, lui reprochant d’avoir, par ses écritsésotériques, poussé les fidèles à un « transit vers Sirius », c’est-à-dire à se suicider avec leurs proches. Le parquet n’avait pas réussi à le démontrer et Tabachnik avait été relaxé. DÉFENSE/Sortie du Barracuda h Le Barracuda, premier sous-marin d’attaque nucléaire français, sera livré dès 2016. Michèle Alliot-Marie l’a annoncé ce matin, à l’occasion de l’inauguration du 20e salon Euronaval du Bourget. La ministre de la Défense a dévoilé que le nouveau programme naval porte au total sur six sous-marins, afin de renforcer la Royale. La Direction des constructions navales (DCN) et Areva-Technicatome sont chargés de sa réalisation. FAYOLLE/SIPA DR CULTURE/Paris prend un grand bol d’art h Bonne nouvelle pour les amateurs d’art, le coup d’envoi de l’édition 2006 de la Foire international d’art contemporain (Fiac) sera donné demain, celui d’une Fiac résolument nouvelle. En 2003, le grand rendez-vous parisien soufflait péniblement ses trente bougies. La foire en phase descendante, certains l’enterraient déjà. C’était sans compter sur Jennifer Flay*. Depuis trois ans, la directrice artistique d’origine néo-zélandaise forme avec Martin Bethenod, le commissaire général, un tandem de choc. De sa thèse sur « le dadaïsme en France », à sa collaboration avec des artistes de renom (Keith Haring, Jean-Michel Basquiat) en passant par l’ouverture de sa propre galerie à Paris, Jennifer Flay développe une vision de l’art s’adressant à tous. Une touche qu’elle apporte à la Fiac par l’ouverture aux jeunes galeries, aux artistes internationaux et au design. Un nouvel élan est donné qui commence par ramener la foire, de la triste Porte de Versailles au cœur de Paris, au Grand Palais. Et cette année, les galeries étendent leur toile. Dans la Cour carrée du Louvre, une structure éphémère accueillera la scène artistique émergente ainsi que le secteur design. Un déménagement qui implique une diminution du nombre d’exposants (de 219 à 169). Après des moments difficiles, la Fiac semble avoir retrouvé son prestige. *Jennifer Flay sera l’invitée de l’émission Femmes d’exception sur Direct8, vendredi 27 octobre, à 10h30. VACANCES/Des activités ? Un jeu d’enfant LES SITES À CONSULTER ★★★ ★★★ ★★★ ★★★ ANABEL PARIS/JÉRÔME TAUB Distraire les 3-15 ans h Les vacances d’été à peine terminées, l’Education nationale remet ça. Votre progéniture est à nouveau privée d’école. Vous allez donc leur trouver d’autres activités à la hauteur de votre réputation de GO, acquise cet été à coups de châteaux de sable et de spectacles de marionnettes harassants. A partir d’aujourd’hui et, jusqu’au 31 octobre, la mairie de Paris organise « Mon premier festival » pour les 3-15 ans. Pour d’autres idées de sorties, jeux ou loisirs créatifs, rendez-vous sur la Toile. Certains sites qui leur sont consacrés fourmillent d’idées. Reste que pour ceux qui s’amusent depuis la rentrée en cours de mathématiques, il n’est pas trop tôt pour entamer le soutien scolaire. www.monpremierfestival.org www.annuaire-enfants-kibodio.com www.teteamodeler.com www.scolarite.fr FRANCE S’ORIENTER, C’EST LA CLÉ 1 S’orienter commence dès le lycée. Hier, le recteur de l’académie de Limoges, Patrick Hetzel, a remis au Premier ministre son rapport Université-Emploi. L’auteur tire la sonnette d’alarme sur les problèmes d’orientation scolaire. 2 Le rapport souligne que 20% des bacheliers, soit 80 000 jeunes, quittent chaque année l’enseignement supérieur sans diplôme. Un tiers des inscrits en première année de faculté redouble. Le gouvernement souhaite réagir et propose des mesures. 3 Un entretien d'orientation serait obligatoire en 3 e au collège et au lycée en 1 re, ou à la fin du premier trimestre de terminale. A l’université, les étudiants signeront un contrat fixant un projet de formation et d'insertion. Chaque université se verrait doter d'un service des emplois, stages et carrières. 4 En vue de l’insertion professionnelle des étudiants, le gouvernement retient la mise en place d’un semestre ou d’une année sabbatique entre la licence et le master, pour permettre aux étudiants de faire un stage en entreprise, de partir à l’étranger ou de s’engager dans un projet associatif. N. TAVERNIER/REA Directsoir t Mercredi 25 octobre 2006 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :