Direct Soir n°46 24 oct 2006
Direct Soir n°46 24 oct 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°46 de 24 oct 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Woody Allen scoop

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir t Mardi 24 octobre 2006 8 ACTU FRANCE EN BREF Sondage : l’entreprise discriminante ? v 51% des Français pensent que leur entreprise pratique la discrimination à l’embauche, voire dans la carrière, selon une étude du cabinet INit Satisfaction. Les critères les plus cités restent le handicap physique, les personnes issues de l’immigration et les seniors, ainsi que les personnes de couleur. La banque-assurances, l’industrie et les services publics sont perçus comme les moins ouverts à la diversité. Environnement : l’humanité bientôt à découvert v Le Fonds mondial pour la nature (WWF) a de nouveau tiré ce matin le signal d’alarme écologique. Selon l’organisation, l’humanité consommera en 2050 l’équivalent des ressources annuelles de deux planètes comme la Terre, en estimant que la destruction de l’environnement atteint un rythme jamais vu auparavant. Ainsi, en 2003, la Terre a mis un an et trois mois à produire ce que les activités humaines ont consommé cette même année. Le travail en question v Les dirigeants syndicaux et patronaux se sont rencontrés hier pour amorcer une réflexion commune sur la réforme du marché du travail. Trois groupes d’étude ont été mis en place pour établir un état des lieux, dont les premières conclusions devraient être connues avant la présidentielle. Seule la CGT a réservé sa réponse sur sa participation à cette concertation. Charlot dans l’air du temps v La Cité de la musique, à Paris, célèbre le 70 anniversaire des Temps modernes en projetant ce soir le chef-d’œuvre de Charlie Chaplin. Sa musique sera jouée en direct par l’orchestre de la radio flamande, dirigé par le chef américain CarlDavis. Réalisé en 1936, le film est une œuvre engagée, une satire prophétique du monde moderne et de l’industrialisation. CHIRAC EN CHINE/Commerce et diplomatie Le président de la République s’envole ce soir pour la Chine, où il entamera demain un séjour de quatre jours. Cette nouvelle visite d’Etat de Jacques Chirac a pour objectif de resserrer les liens diplomatiques et commerciaux avec l’empire du Milieu. Selon le porte-parole de la présidence, Jérôme Bonnafont, Jacques Chirac « est persuadé qu’une partie de l’influence et de la place de la France dans le monde de demain dépendra de son aptitude à construire avec la Chine une relation particulièrement forte ». Il plaidera plusieurs dossiers dans lesquels la France est en lice, dont la construction d’une ligne de train à grande vitesse Wuhan-Canton et la livraison de quatre réacteurs nucléaires de troisième génération. La France ne représente que 1,4% des échanges avec les Chinois,contre 4% pour l’Allemagne par exemple. Peut mieux faire donc, mais Jérôme Bonnafont précise que les exportations françaises en Chine, qui se montaient à 5,7 milliards d’euros l’an dernier, ont augmenté de 27,5% au premier semestre 2006. Jacques Chirac sera, comme souvent, accompagné par une trentaine de patrons de grandes entreprises françaises (EDF, Areva, Carrefour, Airbus…), avec l’idée de donner un coup de pouce à leurs projets respectifs. Il abordera notamment le problème des retards de livraison de l’A380, dont la Chine a commandé cinq exemplaires. Sur le plan politique, cette visite intervient sur fonds de crise nucléaire aiguë avec la Corée du Nord. Depuis son essai nucléaire fin septembre, Pyongyang est dans le DÉBAT TÉLÉ PS/Pommes de discorde h Si l’environnement est un thème où le consensus est de mise, les sujets de société et la démocratie devraient animer le deuxième débat télévisé des candidats à l’investiture PS. Ce soir, sur les chaînes parlementaires, Laurent Fabius et Dominique Strauss-Kahn tenteront de gagner le soutien des militants du PS monopolisé par Ségolène Royal. Et le débat a démarré avant l’heure : dès lundi, DSK a exprimé son désaccord avec la proposition de la favorite des sondages d’instituer des « jurys citoyens » pour contrôler les élus. Côté social, la carte scolaire, la sécurité et la famille sont autant de sujets de discorde. Strauss-Kahn et Fabius sont hostiles à l’assouplissement de la carte scolaire préconisé par Royal. La direction du PS espère un exercice permettant de voir « comment les candidats se différencient » à partir du canevas commun que constitue le projet socialiste. VÉRONIQUE FORGE,XAVIER FORNEROD,ANTONIN MOSER,ANNE DEVERRE,ALEXANDRE GIRAUD LUDOVIC/REA Jacques Chirac lors de son précédent voyage en Chine, en 2004. collimateur de la communauté internationale. Paris plaide pour une coopération de la Chine, voisine et partenaire économique de la Corée du Nord. Soulignant le « caractère exemplaire » de ce dossier, un diplomate français juge que « si la communauté internationale fait preuve d’efficacité sur cette question, c’est un message important pour le reste du monde ». On pense évidemment à l’Iran. La question des droits de l’homme toujours sensible du côté de Pékin, ne devrait pas être éludée. La délégation française, qui estime la situation contrastée dans ce domaine, devrait notamment évoquer une « évolution qui ne va pas dans le bon sens » en matière de liberté de la presse. JUSTICE/Après Outreau, la réforme à haut risque h Près d’un an après l’acquittement général au procès en appel d’Outreau, le Conseil des ministres a examiné ce matin un projet de réforme de la justice censé tirer les enseignements de ce « désastre judiciaire ». La question reste épineuse, à l’image des déclarations contrastées qui s’enchaînent à ce sujet depuis trois jours. Le garde des Sceaux avait rassuré l’ensemble des magistrats vendredi dernier, à Caen, devant le congrès de l’Union syndicale des magistrats (USM), affirmant que ce volet de la responsabilité était abandonné. Il revenait toutefois sur ses déclarations dimanche, parlant de « malentendu ». Bruno Thouzellier, le nouveau président de l’USM, a estimé hier que le garde des Sceaux n’était dorénavant plus un interlocuteur « crédible », avouant sa lassitude « de subir le dérèglement gouvernemental de plein fouet ». Au final, et après l’intervention de Dominique de Villepin regrettant la volte-face de son ministre, seule la réforme du Conseil supérieur de la magistrature, qui nécessite une loi J. DEMARTHON/AFP L’exclu Directsoir Jacques Chirac compte sur « l’implantation croissante » des PME françaises en Chine. Lors de sa précédente visite en 2004, 3700 PME étaient présentes. L’objectif est de doubler ce chiffre. organique, est reportée à plus tard. En ce qui concerne la responsabilité des magistrats, il s’agit seulement de réécrire l’article critiqué dans un avis que vient de rendre le Conseil d’Etat. Les autres volets de la réforme comprendront : la publicité des audiences relatives à la détention provisoire ; l’enregistrement des interrogatoires de garde à vue et auditions chez le juge ; la création de pôles de l’instruction en matière de crime et, enfin, la possibilité de saisine du médiateur de la République par les justiciables s’estimant lésés par un dysfonctionnement de la justice. Le garde des Sceaux, Pascal Clément (au centre).
www.directsoir.net Aquelques heures du débat entre les trois candidats à l’investiture socialiste, Ségolène Royal a encore semé le trouble au sein de son parti en évoquant dimanche la question des « jurys populaires ».Traitée de démagogue par certains, elle semble encore une fois s’interroger sur la place du citoyen dans notre vie démocratique. Dans un pays où l’Etat reste omniprésent, le simple fait que l’on puisse se poser cette question signifie que la société française est en train de changer. C’est ce que note le magazine anglais The Economist, habituellement très critique à l’égard de cette France que l’on dit immuable. L’hebdomadaire va jusqu’à s’émouvoir de cette révolution des mœurs de la « French way of life ». Ainsi, l’interdiction de fumer dans les lieux publics à partir de février 2007 a apparemment étonné les Anglais. Quant à l’américanisation de la société française, selon ce même journal, elle serait en marche si l’on observe le succès des gros films américains et du McDonald’s. Nous serions un des marchés les plus profitables.Autre phénomène notable, le succès des blogs : nous serions le second pays par leur nombre.Autant d’exemples qui illustrent, d’une part, l’entrée de plain-pied de la France dans la globalisation et, d’autre part, la capacité d’adaptation des Français. Des Français qui aujourd’hui rêvent d’un renouveau de la CALO-MARCO-EF/ABACAPRESS POLITIQUE/Une société qui bouge Selon le journal « The Economist », la France emboîte le pas à la Grande-Bretagne. Interdiction de fumer, émergence des blogs suggèrent une américanisation de la société et la modernisation de la classe politique. C’estdit « On est en train de changer de modèle. » politique afin d’accompagner ces changements sociétaux. Certains des hommes et femmes politiques ont compris ce message et tentent d’écouter le citoyen avec le désir de l’associer aux choix de société. Faire de la politique autrement, rendre notre démocratie plus participative, favoriser le dialogue social, autant de thèmes que la Grande-Bretagne de Tony Blair a mis en œuvre, il y a maintenant près de 10 ans et dont certains candidats semblent s’inspirer. Afin de résoudre le dilemme de la fin du politique et de l’absence de marge de manœuvre de l’Etat dans une économie mondialisée,Anthony Giddens, gourou de Tony Blair et véritable concepteur de la troisième voie notait dans son livre La troisième voie, le renouveau de la démocratie sociale, que le gouvernement devait favoriser la représentation des intérêts divers, créer et protéger une sphère publique dans laquelle le débat puisse être mené, promouvoir le capital humain, autant de thèmes que Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy ne cessent de distiller ici et là. Taxés de « populistes » par leurs adversaires lorsqu’ils évoquent les « jurys populaires » ou les « jurys citoyens », il est permis de s’interroger sur leur vision d’une société de plus en plus complexe économiquement et socialement, à laquelle il conviendrait d’associer de façon accrue le citoyen afin de conduire le changement. Cela signifie-t-il de remettre en cause la démocratie représentative ? C’est, en tout cas, en redéfinir ses contours en favorisant l’émergence de corps intermédiaires, de citoyens « experts » qui donneraient leur appréciation sur la manière de mettre en œuvre le changement. Vincent Tiberj, chargé de recherche au Cevipof constate : « Pour les institutions françaises, le peuple est mobilisé pour les élections et son rôle s’arrête là. Ce n’est plus vraiment ce que les gens ont en tête. On est en train de changer de modèle. » « Cela me rend malade, je bosse douze heures par jour depuis 18 mois et j’ai le sentiment que tout ce qu’on fait ne parvient pas aux oreilles ni au pied des immeubles HLM. » Azouz Begag, ministre délégué à la Promotion de l'égalité des chances (LCI) Marianne, un symbole immuable. « Physiquement, l’OL va peutêtre accuser le coup après « A chaque fois qu’on me propose son gros match à Marseille. des chansons, c’est du Eddy Mitchell Mais la meilleure nouvelle, – quarante-cinq Lèche-bottes blues, c’est la suspension douze La dernière séance, de Juninho. On va pouvoir quatorze Couleur menthe à l’eau. » faire des fautes à 25 m Eddy Mitchell (Le Figaro) sans trembler. » Sammy Traoré, joueur du PSG qui affronte demain l’OL (Le Parisien/Aujourd’hui en France) D. GIRY/CORBIS SYGMA FRANCE PÊCHE/La mer Baltique dans les mailles du filet h Les ministres européens de l’Agriculture et de la Pêche sont réunis au Luxembourg jusqu’à demain. Objectif majeur : décider des quotas de pêche dans la mer Baltique pour 2007. L’enjeu principal des négociations sur les « totaux admissibles de captures » (TAC) portera sur le cabillaud, un poisson menacé par la surpêche. En conséquence, la Commission européenne propose déjà de réduire de 15% en 2007 les captures de cabillaud pour tenter de reconstituer l’espèce. Même situation pour le saumon, dont l’avenir est également au menu des discussions. Afin de sauvegarder l’espèce en assurant son renouvellement, la Commission recommande, à l’identique, une baisse de 15% des pêches. Mais certains Etats membres du nord de l’Europe, sensibles aux intérêts de leurs pêcheurs, rechignent à accepter ces mesures. Les 25 commenceront à discuter des TAC et quotas pour les autres mers communautaires, l’océan Atlantique, la Manche et la mer du Nord, afin de préparer le traditionnel « marathon pêche », fin décembre, où seront prises les décisions pour l’année 2007. Dans les KIOSQUES Le mensuel Première fête ses 30ans avec un numéro spécial. Pulp Fiction a été élu meilleur film par les lecteurs. Alain Chabat s’est glissé dans la peau d’Uma Thurman pour l’occasion. BIOS DIRSCHERL REINHARD Directsoir t Mardi 24 octobre 2006 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :