Direct Soir n°46 24 oct 2006
Direct Soir n°46 24 oct 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°46 de 24 oct 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Woody Allen scoop

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Directsoir t Mardi 24 octobre 2006 6 ACTU EN COUVERTURE WOODY ALLEN/Scoop toujours Scoop, la dernière comédie de l’enfant chéri de Manhattan, sort en France le 1 er novembre. Le jeune septuagénaire y démontre toute sa verdeur. Avec un film par an, Woody est infatigable. L’année dernière,Woody Allen avait choisi Londres en toile de fond de Match Point. Dans le landernau cinéphile, l’affaire avait fait grand bruit. L’enfant chéri de New York se serait épris de la capitale britannique. Cette infidélité n’avait rien d’une passade comme le montre à nouveau Scoop, où Scarlett Johansson, la nouvelle égérie d’Allen arpente encore les rives de la Tamise. Mais le petit homme n’en est pas une infidélité près. Il avait trahi le jazz et choisi l’opéra pour l’illustration musicale du film. Il réitère dans Scoop. Richard Strauss prend la place de Benny Goodman, Piotr Tchaïkovski celle de Duke Ellington.Woody sans New York et sans le jazz, est-ce toujours Woody ? A cette douloureuse question d’identité, la réponse est « oui ». Sans ambiguïté, pour notre plus grand bonheur. S’il est une marque de fabrique que Woody Allen n’a en effet jamais reniée, c’est bien celle de l’esprit. Un esprit qui dépasse largement le cadre contingent de sa filmographie et qui touche par certains aspects à l’universel. Au travers de ses trente-sept films, par le biais des genres les plus différents (farce, drame, satire, comédie musicale), Allen sait mesurer la futilité de nos occupations les plus quotidiennes à l’aune de nos interrogations les plus élevées. A force de rendre futile l’essentiel, et de porter l’ego aux nues, il en devient parfois crispant. Mais c’est précisément l’ego qui le sauve.Woody Allen n’a pas la prétention – lui qui n’en manque pourtant pas – d’offrir une interprétation pompeuse de notre condition (« J’ai des questions à toutes vos réponses », aime-t-il à dire). Il nous propose simplement son regard. Un septième art sans idéologie, sans message, sans thème, c’est peut-être aussi cela, la patte allenienne. Cette forme de liberté qui souffle sur son cinéma explique l’amour du public à son égard. Sa maîtrise de l’écriture, son sens de la mise en scène, les acteurs dont il Le cru Woody Allen 2006 sort dans une semaine. sait si bien s’entourer, sont autant de raisons d’aimer le cinéma de Woody Allen, qui connaît plus de succès en Fance qu’aux Etats-Unis. Un homme, trois arts Le cinéma Le théâtre La musique UNITED ARTISTS/KPA/GAMMA C’est l’art majeur de Woody Allen, dont il maîtrise aussi bien l’écriture que la mise en scène, le montage ou l’interprétation. Il fait ses débuts dans les années 60, en retravaillant les scénarios de Quoi de neuf Pussycat ? et de Casino royale. Parmi ses chefs-d’œuvre : Manhattan (1979), La rose pourpre du Caire (1985), Hannah et ses sœurs (1987), Crimes et délits,(1989). Deux autres films à voir prochainement sur Direct8 : Le sortilège du scorpion de jade (jeudi 26 octobre à 20h45) et Harry dans tous ses états (jeudi 2 novembre à 20h45). GUILLAUME ZELLER,VÉRONIQUE FORGE, XAVIER FORNEROD,ANNE DEVERRE,ALEXANDRE GIRAUD E. ROBERT-ESPALIEU/STARFACE Comme pour le cinéma, le goût de Woody Allen pour le théâtre ne date pas d’hier, même s’il s’est montré moins prolixe pour la scène. Il écrit ses premières pièces dans les années 60 (Nuit de Chine, 1966). Le Théâtre de l’Atelier, à Paris, donne l’occasion de découvrir cette facette moins connue de Woody Allen dans le cycle Adultères qui propose trois pièces en un acte : Riverside Drive (2003), Central Park West (1995) et Old Saybrook (2003). Une occasion à ne pas manquer pour découvrir l’esprit Allen dans un style plus dépouillé que celui du cinéma. Une silhouette chétive campée dans des pantalons de velours à grosses côtes un peu trop larges. Woody Allen soufflant dans une clarinette correspond parfaitement à son personnage public. Faut-il ajouter qu’il a du talent ? Avec ses six compagnons du New Orleans Jazz Band, il se produit chaque semaine au Carlyle, à New York, quand ses activités cinématographiques lui en laissent le loisir. Le public est là, à chaque rendez-vous, séduit par la présence modeste de Woody Allen, et conquis par les notes entraînantes de la bande. A. FLOREZ/EUROPAPRESS/GAMMA Asavoir L’atout Johansson Dans le premier scénario de Scoop, le personnage principal était masculin. Mais Scarlett Johansson a littéralement conquis Woody Allen dans Match Point. A tel point qu’il a réécrit le rôle pour elle. J. VESPA/ACTE 2
NGO-DINH-PHU/FRANCEDI www.directsoir.net TNT/Avec le câble, c’est gratuit h C’est une bonne nouvelle qui, pourtant, ne fait pas l’objet d’une campagne de publicité : les foyers raccordés au câble et qui n’ont pas d’antenne râteau peuvent recevoir les dix-huit chaînes gratuites de la TNT en ne versant qu’une caution. Pour cela, il suffit d’aller dans un magasin Numéricâble, Noos ou UPC, et demander un décodeur en échange d’un dépôt de garantie de 75 euros, soit le prix le plus bas pour un décodeur TNT. Silence radio du côté de ces opérateurs, qui préfèrent voir leurs clients contracter un abonnement. Dans tous les cas, lors de l’achat d’un nouveau téléviseur, choisissez-le équipé de la TNT. SANTÉ/Hospitaliers en grève h Trois syndicats (CPH, CGT Santé, Amuhf) ont appelé les praticiens à se mobiliser aujourd’hui pour protester contre une réforme qui porte en germe, selon eux, une « précarisation du statut » de près de 33000médecins et pharmaciens hospitaliers. Les syndicats réagissent à la publication au Journal officiel de deux décrets réformant le statut de praticien hospitalier. Ce mouvement ne devrait avoir aucune incidence sur la continuité des soins. Le Parlement européen à Strasbourg. AFP R. DEMARET/REA UNION EUROPÉENNE/Des milliers de projets pour quelques euros h L’Union européenne, combien ça coûte ? La ministre des Affaires européennes, Catherine Colonna, tente de répondre à cette question avant de s’adresser au Parlement dans le cadre du budget 2007 de la France. Avec un chiffre en poche, celui du coût de l’UE par habitant. « Si l’on tient à faire un calcul purement comptable sur le « coût net » de l’Europe pour la France – c’est-à-dire ce qu’elle verse moins ce qu’elle reçoit –, alors il faut dire que nous atteindrons dans la période 2007- 2013 un montant total d’environ 109 euros par an et par Français », explique la ministre. Une somme qui permet d’aider au financement de « milliers de projets » en France, plaide-t-elle, souhaitant que les Français cessent de se demander « uniquement ce que nous coûte l’Union » et regardent aussi ce qu’elle leur « apporte ». « Des milliers de projets sont cofinancés chaque année par l’Europe en France, aujourd’hui le deuxième pays bénéficiaire des fonds européens derrière l’Espagne, avec des retours atteignant 13,6 milliards d’euros en 2005 », assure-t-elle. Catherine Colonna regrette que les Français « ignorent » souvent ce rôle positif de l’UE. A partir de janvier 2007, « un dispositif d’information signalera » tout projet qui aura vu le jour grâce à des financements européens. LOISIRS DE PLEIN AIR/À voile ou à moteur LES SITES À CONSULTER ★★ ★★★★ ★ ★★★ www.parapente-fr.com www.ffvl.fr www.sport-en-france.com www.ucpa.com Plus de 600 clubs en France h Pourquoi ne pas goûter aux sensations inoubliables du vol libre pendant vos prochaines vacances ? Des baptêmes en biplace à l’apprentissage en solo, les possibilités ne manquent pas. Reste à savoir avec quel type d’engin vous envoyer en l’air. 100% adrénaline, le parachute vous fait sauter d’un avion en vol pour une chute libre de 50 secondes à 200 km/h. Le parapente, lui, vous fait décoller à partir d’une inclinaison plus ou moins abrupte, et vous offre une balade aérienne des plus tranquilles, assis confortablement dans une sellette. Enfin, l’Ultra léger motorisé (ULM) permet de se promener loin et longtemps dans les airs, sans toutefois pouvoir écouter le chant des oiseaux planant à vos côtés, moteur oblige. FRANCE LES PRIX VOLENT EN RASE-MOTTES Ryanair, une compagnie low cost. 1 Les compagnies aériennes « low cost » ne cessent de se multiplier. De 7 en 2001, elles étaient 27 en 2005 à fréquenter l’espace aérien français. Avec 12,6 millions de passagers en 2005, elles s’arrogent 24% de parts de marché sur les liaisons métropole-Europe. 2 Ces compagnies se livrent une guerre sans merci pour proposer les meilleurs tarifs possibles. Des offres à « 0euro » sont même proposées lors de campagnes promotionnelles. Mais attention, les prix sont souvent indiqués hors taxes ! 3 Prix minimum pour service minimum. Les prestations annexes se multiplient et font grimper la facture. Le coût de traitement du paiement, un bagage, un encas pendant le vol, tout est prétexte à sortir son portefeuille. Néanmoins, les tarifs restent compétitifs. 4 Les aéroports suivent le mouvement. Demain, une aérogare entièrement conçue pour les compagnies à bas coûts est inaugurée à l’aéroport de Marseille Provence. La baisse des délais de rotation entre chaque avion permet à l’aéroport de diminuer la redevance passager. M. KEENE/AP Directsoir t Mardi 24 octobre 2006 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :