Direct Soir n°46 24 oct 2006
Direct Soir n°46 24 oct 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°46 de 24 oct 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Woody Allen scoop

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Directsoir t Mardi 24 octobre 2006 10 ACTU MONDE P.DAVID JOSEK/AP PROCHE-ORIENT/Israël reprend l’initiative Elimination du responsable palestinien des lancers de roquettes. h La tension est encore montée d’un cran hier à Gaza. L’Autorité palestinienne, qui est toujours déchirée par les conflits entre Hamas et Fatah, a été vertement rappelée à l’ordre par Israël. Hier matin, dernier jour du ramadan, une unité d’infanterie de Tsahal a lancé une opération ciblée dans le nord de la bande de Gaza qui a coûté la vie à sept Palestiniens, dont au moins trois activistes, et blessé une vingtaine de personnes. La cible de ce raid : Ata Shinbari, le coordinateur des lancers de roquettes contre l’Etat hébreu. Celui-ci a régulièrement mené des raids contre les zones de lancements durant les derniers mois, mais il s’agit cette fois-ci d’un succès symbolique pour un état-major discrédité par l’offensive estivale sur le Sud-Liban. Peu après que l’organisation eut promis de se venger, par la voix de son porteparole Abou Abir, trois tirs de mortier contre le territoire israélien ont été THOMAS LIARD,SAMUEL ROUSSEAU Affrontements violents, hier à Budapest. effectués depuis le sud de la bande de Gaza. Pour sa part, le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a condamné l’opération, « un massacre » selon lui, et appelé la communauté internationale à intervenir dans la zone. Depuis le retrait israélien de ce territoire en août 2005, les groupes terroristes palestiniens et l’armée israélienne se sont fréquemment affrontés. La présidence palestinienne, issue du Fatah, n’a pas réussi à reprendre la main sur ce bastion du Hamas. L’opération d’hier matin offre paradoxalement de nouvelles perspectives à Mahmoud Abbas. Il met aussi le Hamas et ses chefs au pied du mur : Israël a annoncé, en liquidant Ata Shindari, qu’il ne reculerait pas devant le Hamas ou le Hezbollah, même si le soldat Shalit est toujours entre leurs mains. HONGRIE/Gueule de bois à Budapest La Hongrie fête depuis hier le 50 e anniversaire de l’insurrection contre le régime soviétique. Les divisions actuelles ont tout gâché. h La commémoration devait être l’occasion d’un grand rassemblement. Elle a mis au jour les fêlures d’une nation. Dans la soirée, de violents affrontements ont opposé à Budapest des centaines de manifestants essentiellement d’extrême droite, à 2000 policiers, qui ont tiré des balles en caoutchouc et utilisé des gaz lacrymogènes pour les disperser. 128 personnes ont été blessées, dont 19 policiers, a rapporté un responsable des secours. Depuis un mois, la situation à Budapest est électrique. Le 17 septembre dernier, le Premier ministre socialiste Ferenc Gyurcsany avouait avoir menti à la population sur la situation économique du pays. Il est depuis la cible d’attaques incessantes de l’opposition. Pour réclamer sa démission, des manifestants ont défilé quotidiennement devant le parlement hongrois. Hier matin, ils ont été évacués manu militari par les autorités. Dans ce contexte, l’adoption par le parlement d’une « déclaration de la liberté » a semblé anecdotique. La cérémonie officielle a même été boudée par le Fidesz, principal parti d’opposition, et le petit parti chrétien KNDP, son allié. Pendant ce temps, le Premier ministre a accueilli des dizaines de chefs d’Etat et de gouvernement venus du monde entier pour célébrer le courage hongrois. Mais le cœur n’y était plus. Un char israélien, hier au nord de la bande de Gaza. L’entourage d’Ata Shinbari, cible de Tsahal hier. Le Premier ministre palestinien, Ismaïl Haniyeh. A. COHEN/REUTERS M. SALEM/REUTERS E. MORENATTI/AP S. HONDA/AFP L’ONU EXPULSÉ DU SOUDAN EN BREF L’émissaire de l’ONU au Soudan, Jan Pronk, devait quitter hier soir le pays après la décision d’expulsion prise par les autorités du pays. Le 14 octobre dernier, l’ancien diplomate néerlandais avait parlé sur son blog de « défaites » de l’armée face aux rebelles du Darfour, une région en guerre civile dans l’ouest du pays. Cette décision constitue une première dans les relations entre Khartoum et l’ONU. A New York, le secrétaire de l’organisation internationale, Kofi Annan, a renouvelé son soutien à Jan Pronk, indiquant qu’il était « toujours le représentant spécial du secrétaire général » et jouissait de son plein soutien à ce poste. ÇA GAZE ENTRE KIEV ET MOSCOU L’Ukraine et la Russie ont conclu ce matin un accord sur le prix du gaz russe livré à l’Ukraine. La manœuvre devrait rassurer l’Europe sur son approvisionnement énergétique, mais risque d’infléchir l’orientation pro-occidentale de Kiev. « Nous sommes actuellement sûrs à 100% que le gaz ne coûtera pas plus de 130 dollars » (104 euros) par 1000 m 3, a affirmé Viktor Ianoukovitch, le Premier ministre ukrainien. LA CHINE DIT BANCO L’Industrial and commercial bank of China (ICBC), la plus grande banque chinoise, a relevé hier les prétentions de son introduction en bourse à Hong Kong et Shanghaï. Ce devrait être la plus importante de tous les temps, avec près de 22 milliards de dollars levés. Mais l’ICBC restera sous la coupe du régime communiste après l’ouverture de son capital. Une compagnie publique de gestion d’actifs et le ministère des Finances détiendront à eux deux plus de 72% de l’établissement, de quoi leur garder une « influence importante » sur la banque. MILITAIRES À CRÉDIT Plusieurs milliers de militaires américains n’ont pas le droit d’intervenir à l’étranger pour cause de surendettement excessif, selon une enquête menée par l’Associated Press à partir des registres de l’armée US. Pour expliquer sa décision, l’état-major insiste sur le danger représenté par ces recrues, rendues plus vulnérables à la corruption et à la trahison à cause de leurs dettes. Mais les autorités militaires n’excluent pas que certains soldats s’endettent délibérément pour éviter d’être mobilisés.
2• GRAND PRIX DE LA COMMUNICATION SOLIDAIRE à l'initiative de - COMMUNICATION V SANSFRONTIERES Pour la deuxième fols en France, Communicatlon Sans FrontJères organise le Grand Prix de la Communication Solidaire destiné à récompenser les campa,gnes des organisations de solidarité dans les catégories TV, cinéma, radio, affichage, presse ou lntemet diffusées entre le 1• juillet 2005 et le 31 août 2006, SI vous pensez que votre campagne n'a rien â vendre màls tout â défendre, Inscrivez-vous dès aujound'hul sur le site : www.communlcallonsansfrofltferes.net novel tldo rodo lJ Elrt.AN.NET Cene annonee.eat offerte par Voue joutnal.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :