Direct Soir n°45 23 oct 2006
Direct Soir n°45 23 oct 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°45 de 23 oct 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : Thierry Breton, monsieur confiance

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir t Lundi 23 octobre 2006 8 ACTU FRANCE EN BREF Banlieues : un bus incendié v Un groupe d’une trentaine de jeunes a incendié hier un bus des transports en commun de la ville de Grigny (Essonne) après avoir fait descendre les passagers. L’incident s’est produit aux alentours de 14h dans la cité de la Grande- Borne et n’a pas fait de blessés, a précisé la préfecture de l’Essonne, à Evry. La police a procédé à une interpellation et se trouvait encore sur place vers 18h30 pour « sécuriser le secteur ». Météo : avis de tempête v L’ensemble du quart nordouest de la France a été placé en vigilance orange en raison de vents violents qui devraient balayer ces régions aujourd’hui en fin d’aprèsmidi. La Basse-Normandie, la Bretagne, le Centre, les Paysde-la-Loire, l’Ile-de-France, la Charente-Maritime, l’Eure, les Deux-Sèvres et la Vienne seront les plus concernées. Les rafales maximales devraient être comprises entre 120 et 140 km/h sur les côtes. Chômage : objectif 8% v Le ministre des Finances Thierry Breton a expliqué hier, lors d’une visite à New York, qu’il espérait ramener le chômage en France à 8% en 2007, et le coupler à une croissance de 2 à 2,5% l’an prochain. « On devrait atteindre la barre des 8% en 2007 » pour le taux de chômage, a dit le ministre, rappelant que le chômage était déjà redescendu à 9% cette année. Tauromachie : Castella blessé v Le jeune toréador français, Sébastien Castella, a été blessé hier à la jambe droite par un coup de corne lors d’un entraînement à Burgos, dans le nord de l’Espagne. Le coup de corne, de « 15 à 20 centimètres de profondeur » a touché le muscle supérieur arrière de sa jambe droite. Sébastien Castella avait reçu la semaine dernière le trophée « Cossio » de meilleur torero de l’année par la Fédération royale taurine espagnole. Deux partis, deux attitudes. A six mois de la présidentielle, les stratégies du Parti radical de gauche et du PC sont aux antipodes. Les communistes ont refusé hier l’union avec le PS dès le premier tour, tandis que le PRG a renoncé à présenter son candidat. Le principe de rassemblement défendu par le président du PRG, Jean-Michel Baylet, a été approuvé à une large majorité (525 voix contre 220) par les délégués du parti réunis en congrès extraordinaire à Paris. Ce choix peut surprendre. Christiane Taubira, déjà candidate du PRG en 2002,souhaitait représenter à nouveau son parti. Mais la modestie de son score à l’époque – 2,32% des suffrages – a peut-être convaincu les instances dirigeantes de suivre la voie de la prudence. Après l’échec de Lionel Jospin en avril 2002, le PRG, comme d’autres petites formations de gauche, avait été montré du doigt par les socialistes. Mais l’accord conclu en faveur du PS ne s’est pas fait sans contrepartie.Aux législatives de 2007, qui auront lieu dans la foulée de la présidentielle, les radicaux auront droit à un traitement de faveur et devraient bénéficier de 36 circonscriptions réservées. C’est ce qui a été promis jeudi dernier par la direction socialiste. Le PRG compte actuellement neuf députés. Aucun accord de ce type, en revanche, chez les communistes. Le PC a bien l’intention de présenter un candidat en 2007. Mieux encore, après d’âpres débats, la stratégie d’une candidature antilibérale unique a été adoptée par les délégués OUTREAU/Burgaud devant ses pairs h Le juge Fabrice Burgaud a été entendu aujourd’hui pour la première fois par le Conseil supérieur de la magistrature (CSM). Les deux rapporteurs du CSM, Hervé Grange, premier président à la cour d’appel de Pau, et Dominique Latournerie, conseiller d’Etat honoraire, devront décider de sa responsabilité dans le désastre judiciaire d’Outreau, l’affaire de pédophilie qu’il avait instruite à Boulognesur-Mer (Pas-de-Calais). C’est le garde des Sceaux, Pascal Clément, qui avait saisi le CSM sur la responsabilité du juge Burgaud. Fait rarissime, le ministre de la Justice est passé outre l’avis de l’Inspection générale des services judiciaires qui avait conclu que cette affaire avait révélé « de très nombreuses insuffisances » des magistrats, mais ne relevait pas de la faute disciplinaire. L’acquittement fin 2005 de 13 des 17 accusés d’Outreau, après deux procès et de longs mois, avait provoqué une grande émotion dans l’opinion publique. THOMAS LIARD,XAVIER FORNEROD,ANTONIN MOSER,NICOLAS CAILLEAUD,ALEXANDRE GIRAUD PRÉSIDENTIELLE/La gauche place ses pions F-KLEMCZYNSKI/FEDEPHOTO Jean-François Baylet et Christiane Taubira. du PC réunis ce week-end à Villejuif. Selon eux, Marie-George Buffet devrait être la candidate à la candidature, afin de faire barrage à Nicolas Sarkozy. Une formalité à remplir avant : cette décision devra être entérinée par les 140000 militants communistes, les 10 et 11 novembre prochains. Mais compte tenu du rapport de force au sein du parti, ça ne devrait pas poser de problème. Il restera alors un détail à régler, mais de taille : convaincre les autres antilbéraux de laisser le PC mener la barque en 2007. POLITIQUE/Ségolène Royal : nouvelle polémique h La dernière proposition de Ségolène Royal a déclenché un feu nourri de critiques. En proposant la mise en place de « jurys de citoyens tirés au sort « afin de surveiller l’action des élus, la présidente de la région Poitou-Charentes souhaite aller au-delà de la simple démocratie représentative. « Moi, je n’ai pas peur du peuple. Je crois à son intelligence collective. ». Par ces mots, la favorite des sondages à l’investiture socialiste s’est donc posée en championne de la « démocratie participative », hier à la Sorbonne, dans le cadre de la Cité de la réussite. Selon Ségolène Royal, il est regrettable qu’il n’y ait pas « d’évaluation au long cours du rôle des élus ». Elle précise qu’« il faudra clarifier et préciser la façon dont les élus pourraient être obligés de rendre des comptes à intervalles réguliers, avec des jurys de citoyens tirés au sort et qui évaluent les politiques publiques, non pas forcément dans un sens de sanction, mais pour améliorer les choses. » L’idée, à peine lancée, fait déjà débat. Ce matin sur Europe 1, Dominique Strauss- B.GUAY/AFP PHOTO L’exclu Directsoir Les courants orthodoxes du parti communiste sont hostiles à une candidature unique des antilibéraux. Maxime Gremetz, député de la Somme, a décidé de briguer l’investiture du parti au nom du seul PCF, contre Marie-George Buffet. Kahn s’est opposé à ces jurys populaires, préférant « généraliser les comptes rendus de mandats ». Egalement candidat à l’investiture socialiste pour la présidentielle, DSK est venu rappeler que « le suffrage universel, c’est la règle ». Selon le député du Val-d’Oise, « ce serait créateur d’un énorme désordre que d’avoir des assemblées, d’un côté, qui critiqueraient une autre assemblée qui, elle, aurait été élue ». Ségolène Royal, hier, à la Cité de la réussite.
www.directsoir.net La rentrée a débuté depuis maintenant deux mois, et pour les parents divorcés, la question de la garde des enfants reste épineuse. Entre les activités extrascolaires, la gestion des fournitures et des tenues de sport, les devoirs à faire ou les carnets de correspondance, c’est toute une organisation à mettre en place. La plupart du temps, c’est l’enfant qui subit de plein fouet les effets de la séparation de ses parents. Souvent décidée à l’amiable avant l’apparition de la loi du 4 mars 2002, la garde alternée est devenue depuis une faculté dont dispose le juge pour préserver « l’intérêt supérieur de l’enfant ». Dans les faits, on estime que sur les deux millions d’enfants dont les parents sont séparés ou divorcés, 10% se voient imposer ce régime. Cette loi devrait être complétée par la « possibilité du partage des allocations familiales » dont Philippe Bas, le ministre de la Famille, a annoncé l’inscription dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2007. Si cette résidence alternée apparaît comme une solution logique et de bon sens, surtout en cas de bonne entente entre les parents, les effets pour l’enfant peuvent s’avérer très graves. Jacqueline Phélip, présidente de l’association « L’enfant d’abord », revient longuement sur les conséquences à court et à long terme de ce type de décision judiciaire : « Toute décision institutionnelle ou de justice ne devrait pas aboutir à aggraver la situation physique ou psychique de l’enfant. » Dans l’ouvrage Le livre noir de la garde alternée, publié sous sa direction, elle met à jour les troubles constatés : « On fait vivre les enfants dans deux mondes différents. Ils doivent se créer deux vies séparées. Même @ B. GUAY/AFP PHOTO FAMILLE/Les enfants victimes du divorce Depuis la loi du 4 mars 2002 relative à l’autorité parentale, les résidences alternées se multiplient dans les cas de divorce. Souvent au détriment des enfants. quand elle se passe bien, la séparation reste un traumatisme. On estime qu’il y a toujours 25% d’échec pour les enfants. » Des enfants dont le point de vue ne serait pas assez pris en compte, le divorce restant pour les juges aux affaires familiales une question à régler entre adultes. Une vision des choses que regrette Jacqueline Phélip, qui estime surtout que les magistrats ne disposent pas des outils nécessaires à une bonne prise de décision : « Les juges aux affaires familiales n’ont pas les moyens de faire leur mission de manière C’estdit « Même quand elle se passe bien, la séparation reste un traumatisme. » « Je ne suis pas un professionnel de la politique, je suis là un peu par hasard (…). Tout le monde pense que c’est formidable de grimper, d’avoir des responsabilités, d’être connu, mais je vais vous dire, c’est pas si simple ». Dominique de Villepin (hier, à la Cité de la réussite, à La Sorbonne) responsable.Les avis d’experts pédopsychiatres ou pédiatres ne sont pas obligatoires à la prise de décision. » « Beaucoup d’avocats pensent que la situation était finalement plus favorable avant l’application de la nouvelle loi »,ajoute-t-elle. Parmi les difficultés rencontrées chez l’enfant de parents séparés,on retrouve souvent le manque « d’attachement ». La rupture répétée entre le jeune enfant et sa figure primaire d’attachement (la mère, ou tout autre adulte en qui l’enfant accorde sa confiance) peut conduire, plus tard, à des troubles de la personnalité : état dépressif, difficulté à se lier, anorexie. S’appuyant sur des travaux de spécialistes,Jacqueline Phélip met en garde contre ces symptômes dont certaines répercutions apparaissent à l’âge adulte : « Souvent, les instituteurs sont les premiers à constater les différences de comportements.Et ceux-ci suivent l’enfant jusqu’à tard dans sa vie. » La majorité des pays d’Europe fonctionnent avec ce mode de garde,et seuls les Etats-Unis semblent,petit à petit,revenir sur la garde alternée comme mode de garde le plus efficace. « J’aimerais que les gens se souviennent d’un type normal qui était simplement capable de conduire très vite. » Michael Schumacher (dans Le Figaro, aujourd’hui) « L’expression de jury de citoyens tirés au sort m’inquiète beaucoup. Cela me rappelle la Révolution culturelle de Mao ! » Max Gallo (dans Le Figaro, aujourd’hui) @ GRACE/ZEFA/CORBIS FRANCE SCIENCES/Temps nouveaux pour la météo h Un nouveau satellite, de nouveaux radars, un calculateur surpuissant, Météo France a entamé une révolution technologique qui améliore la précision de ses prévisions. Jeudi dernier, le satellite européen MetOp a été mis en orbite. Il emportait treize instruments pour scruter l’atmosphère. A 830 km de la Terre contre 36 000 km pour les satellites MétéoSat, il est un élément décisif de cette amélioration. Mais il n’est pas le seul. L’an prochain, un réseau de 22 radars sera achevé. « Nous avons mis le paquet sur l’arc méditerranéen », indique Alain Ratier, directeur général adjoint de Météo France. La région est souvent victime d’orages dévastateurs. Or, ce sont des phénomènes difficiles à prévoir, notamment leur trajectoire et leur intensité. Dernier outil essentiel, un nouveau modèle informatique qui intégrera toutes les mesures des satellites et des radars. Il permettra de prédire des phénomènes très localisés (gels, brouillards…), ce qui était jusqu’ici impossible. Et pour le faire fonctionner, un nouvel ordinateur est en cours d’installation à Toulouse. Sa capacité de traitement des données sera 5,3 fois supérieure à celle d’aujourd’hui. Dans les KIOSQUES Saluons l’arrivée d’un nouveau confrère. Jasmin, lancé par Axel Ganz, est un nouvel hebdomadaire féminin destiné aux 25-40 ans. Objectif de diffusion : entre 300000 et 450000 exemplaires. @ J.-P. KSIAZEK/AFP PHOTO Directsoir t Lundi 23 octobre 2006 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :