Direct Soir n°45 23 oct 2006
Direct Soir n°45 23 oct 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°45 de 23 oct 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : Thierry Breton, monsieur confiance

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Directsoir t Lundi 23 octobre 2006 10 ACTU MONDE MORTEZA NIKOUBAZI/REUTERS RAMADAN/La fête après le jeûne Dans de nombreux pays, le mois du ramadan se termine ce soir. h Le mois du ramadan a été agité. En Irak, il aura été le plus meurtrier de l’histoire du pays. Mais partout dans le monde, la fin du mois est avant tout marquée par les festivités qui marquent la fin du jeûne. Pendant un mois, les musulmans du monde entier ont jeûné du petit matin jusqu’à la nuit tombée. La fête du ramadan (du nom du mois durant laquelle elle se déroule) est l’un des cinq piliers de l’islam et est respectée par une immense majorité de croyants. La fête de l’Aïd el-Fitr marque la fin de cette période et a lieu le premier jour du mois de Chaoual. C’est une journée d’allégresse où les notions de fraternité et de solidarité sont particulièrement présentes. Il est de rigueur d’effectuer l’aumône aux plus pauvres – « Zakat » – en argent ou en nourriture. Au Maghreb, il est de coutume de se nourrir de « douceurs » : dattes, pâtisseries orientales et autres mets SAMUEL ROUSSEAU,LUDOVIC ORSONI Mahmoud Ahmadinejad. sucrés. Dans de nombreux pays musulmans d’Afrique subsaharienne, l’Aïd est un jour férié : c’est le cas en Côte d’Ivoire ou au Gabon. Au Burkina Faso, pays dont la population est à 40% musulmane, la tradition veut que les familles qui fêtent la fin du jeûne envoient des plats à leurs amis chrétiens ou animistes. Autre particularité de cette fin de ramadan : elle n’a pas lieu le même jour dans tous les pays. Si elle est célébrée ce soir en Arabie saoudite comme en France (la date de l’Aïd el-Fitr a été fixée par Dalil Boubakeur, recteur de la mosquée de Paris et président du CFCM), elle ne sera fêtée que demain en Algérie. De nombreux dirigeants ont salué la communauté musulmane à cette occasion. Après la polémique, Benoît XVI a ainsi adressé ses vœux de « sérénité et de paix » à tous les musulmans. IRAN/Le grand bluff Surenchère, menaces, provocations. L’Iran semble décidé à irriter la communauté internationale dont le calme affiché reste la meilleure arme. h Depuis son élection en juin 2005, Mahmoud Ahmadinejad s’est évertué à déstabiliser la communauté internationale. Avec un attelage tiré par deux chevaux : l’un est la promesse de détruire Israël et ses alliés, l’autre la nucléarisation de l’Iran. Son discours de vendredi pour la Journée de Jérusalem en est l’illustration typique. Il a d’abord menacé les alliés d’Israël. Il a ensuite ironiquement offert de vendre du combustible nucléaire aux occidentaux d’ici cinq ans, avec un rabais de 50%. Enfin, il a récusé, par avance, toute légitimité au Conseil de sécurité de l’ONU et des sanctions que celui-ci pourrait prendre contre son pays. De son côté, la communauté internationale n’a pas plié aux menaces et a poursuivi son plan d’action sans ciller. La brutale offensive d’Ahmadinejad est certes liée à l’essai nucléaire nord-coréen, mais elle l’est aussi à la baisse du prix du pétrole. La stabilité du régime dépend de la valeur de l’or noir. Le statut de quatrième exportateur mondial est à la fois la force et la faiblesse de l’Iran. Et la chute des cours pourrait bien être la nouvelle arme de Washington. En gardant son calme, en se montrant moins fébriles, les Etats-Unis rassurent le monde économique, à plus forte raison quand la complémentarité de l’action française est aussi efficace. Femmes à la mosquée de Jakarta (Indonésie), sept. 2006. Pèlerins à La Mecque, lundi dernier. Enfants nigérians, hier, lors de l’Aïd el-Fitr. ADEK BERRY/AFP AFP AFOLABI SOTUNDE/REUTERS OGNEN TEOFILOVSKI/REUTERS EN BREF BULGARIE : L’EXTRÊME DROITE AU SECOND TOUR Le président sortant Gueorgui Parvanov est arrivé en tête du premier tour de l’élection présidentielle en Bulgarie. Il devance l’ultranationaliste Volen Siderov, qui a recueilli 21,5% des voix. Les suffrages en faveur du président Parvanov (64%) auraient pu lui faire conserver son siège dès le premier tour, mais le faible taux de participation (38%) le contraint à un second scrutin. Il affrontera dimanche prochain le candidat d’extrême droite, pourfendeur de l’Union européenne. L’adhésion à l’UE, que la Bulgarie intégrera le 1 janvier prochain, a été au centre du débat présidentiel pour les 7,8 millions de bulgares divisés sur le bilan du président socialiste sortant. BANGLADESH : SOIXANTE DISPARUS APRÈS UN NAUFRAGE La collision entre un ferry surchargé et un cargo a fait au moins 60 disparus, sur les 150 passagers que comptait le navire, selon des sources policières. Le reste des passagers a pu regagner la rive à la nage. Les passagers naviguaient le long du fleuve Meghna. Ils se rendaient pour la plupart dans la capitale, Dacca, pour fêter la fin du ramadan. PANAMA : LE CANAL S’ÉLARGIT Le vote est sans appel : à 78%, les Panaméens souhaitent l’élargissement du Canal reliant l’océan Atlantique au Pacifique. Par référendum, ils ont approuvé hier une période de travaux qui devrait durer jusqu’en 2015. Objectif : ajouter une troisième voie au canal par lequel transite déjà plus de 5% du trafic maritime mondial. Le projet est ambitieux : les travaux d’élargissement devraient créer 40000 emplois et générer à terme 6 milliards de dollars dans le pays. HONGRIE : BUDAPEST SE SOUVIENT Le 23 octobre 1956, la capitale hongroise s’insurgeait contre l’occupant soviétique, avant d’être écrasée dans le sang le 4 novembre : 3500 Hongrois y avaient trouvé la mort. Hier et aujourd’hui, la Hongrie commémore ce triste anniversaire dans un climat politique tendu. Le Premier ministre Ferenc Gyurcsany, est accusé d’avoir menti sur la situation économique du pays. L’opposition conservatrice, qui réclame sa démission, boycotte les cérémonies.
ENREGISTREMENT LIBRE-SERVICE SHOPPING 1 MINUTE 45 MINUTES EMBARQUEMENT A L'HEURE LA SATISFACTION DU PASSAGER commence ici IER vous offre la meilleure solution d’enregistrement multi-compagnies en libre-service, compatible avec les applications des compagnies aériennes et les systèmes déployés en aéroport. Comme les plus grands aéroports, bénéficiez de nos solutions, savoir-faire et services 24 h/24. Contactez-nous, nous nous engageons à vous fournir les technologies qui garantiront la satisfaction de vos passagers. www.ier.fr IER 978 KIOSK aressy.com - 09/06 - 2889 - Photo : Getty Images/Bernard Van Berg



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :