Direct Soir n°429 23 oct 2008
Direct Soir n°429 23 oct 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°429 de 23 oct 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : Nicolas Sarkozy en première ligne

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 TOURISME Abbaye royale de Chaalis Un trésor en Picardie Au cœur de la forêt d’Ermenonville, sur la route menant à Senlis, s’élèvent les restes de l’ancienne abbaye cistercienne de Chaalis. Proche de Paris, ce remarquable domaine est le double témoin de la grandeur des abbayes médiévales et du raffinement de la société lettrée de la fin du XIX e siècle. C’est presque une surprise de voir apparaître les ruines de l’abbaye royale de Chaalis dans les grandes forêts au nord de Paris. Consacrée en 1219 par frère Guérin, évêque de Senlis, il ne reste de l’ancienne abbaye que les ruines de l’abbatiale (église principale de l’abbaye). On imagine, en découvrant les pieds des colonnes, en voyant s’élever les piliers, en déambulant au milieu des blocs de pierre taillés, l’opulence et le rayonnement de cette abbaye, où le roi Saint Louis aimait réfléchir en partageant la vie des moines. En suivant les traces des moines cisterciens, le visiteur arrive naturellement de la petite chapelle Sainte-Marie à la roseraie. La restauration des fresques de la chapelle, en 2006, signées du Primatice, maître de la Renaissance italienne, fait la fierté de l’Institut de France, propriétaire du domaine. Plantés en 1999, les mille rosiers embaument l’air dès les beaux jours. Ils sont l’occasion tous les ans de rendre hommage à la plus romantique des fleurs. Lors du deuxième week-end de juin, les « Journées de la rose » sont devenues le rendez-vous des pépiniéristes, rosiéristes et amateurs éclairés. Le botaniste Jean-Marie Pelt, président de l’Institut européen d’écologie,sera le parrain de la 8 e édition de cette manifestation. En quittant la roseraie, le visiteur rejoint l’univers du dernier propriétaire des lieux : Nélie Jacquemart, veuve d’Edouard André. Cette femme peintre et grande voyageuse installa ses collections à Chaalis à partir de 1902 : boiseries du XVIII e siècle, tapis de dos d’éléphant, vasques, meubles, sculptures et tableaux. Quelque 6000 œuvres d’art, de l’Antiquité à l’Empire, sont rassemblées dans l’actuel château, qui avait été l’une des ailes du cloître de l’abbaye. Exceptionnelle demeure de collectionneurs, refuge des abbés, des princes et des rois, des poètes et des artistes, l’abbaye de Chaalis témoigne, dans un fragile écrin de verdure, de huit siècles d’histoire de France. V. POTDEVIN Directsoir N°429/Jeudi 23 octobre 2008 Les ruines de l’abbatiale et la chapelle, seuls témoins de l’ancienne abbaye. Y aller – Il faut se rendre à Ermenonville par l’autoroute du Nord A1 (sortie Survilliers-Saint-Witz). Puis traverser la superbe forêt du même nom, véritable poumon vert au nord de Paris, dernier rempart à l’urbanisation galopante et ultime réserve pour les animaux sauvages des forêts, pour arriver à l’abbaye royale de Chaalis. – Le parc, la roseraie et la chapelle Sainte-Marie sont ouverts tous les jours de 10h à 18h. – Le musée est ouvert tous les jours, de 11h à 18h, du 1 er mars au 11 novembre. Du 12 novembre au 28 février, il est ouvert seulement le dimanche, de 10h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30. A SAVOIR V. POTDEVIN – Pour les familles, les Ateliers des parfums sont proposés dans les écuries de l’abbaye tous les dimanches, à 15h sur réservation au 03 44 54 04 02. Après avoir découvert différentes senteurs et mis un nom sur des odeurs, vous repartirez avec votre eau de parfum personnalisée. Abbaye royale de Chaalis, Fontaine-Chaalis, 60300 Senlis. A voir aussi La région fourmille de jolis villages et de monuments. Découvrez à Ermenonville le château et le parc où Jean-Jacques Rousseau passa la dernière partie de sa vie. Profitez de la proximité de Senlis pour découvrir son patrimoine exceptionnel et flâner dans les rues pavées de la vieille ville, véritable décor de cinéma. La roseraie au sein de l’abbaye. La façade nord du château et les jardins.
S’étirant le long de la rive nord-ouest du Tage, le bairro de Belém célèbre le temps des navigateurs et des Grandes Découvertes. Sur les quais festonnés de parcs et de promenades, des chefs-d’œuvre d’architecture manuéline côtoient des hommages à l’âge d’or de la navigation portugaise… Au centre de la scène, le moderne Centro de Belém, écrin de pierre et terrasses méditerranéennes, rappelle la vivacité culturelle de la capitale portugaise : salle de spectacles, expositions, boutiques, dans le centre névralgique du quartier. RESTAURANTS Picanha Restaurante (C4) ➔ Rua Vieira Portuense, 78 Tél. 21 365 8300 Tlj. 12h-0h Spécialité de ce restaurant brésilien noyé dans une enfilade de terrasses, la picanha : barbecue à volonté de fines tranches de bœuf ou de mérou, accompagné de riz, de haricots noirs et de farine de manioc. À arroser, avec modération, de caipirinha ! Carte 20 €. Estufa Real (C2) ➔ Calçada do Galvão Jardim Botânico da Ajuda Tél. 21 361 9400 Lun.-ven. 12h30-15h, dim. 12h30-16h Les serres du plus ancien jardin botanique du pays : un cadre idyllique où savourer des mets raffinés servis avec élégance. Au choix, un menu élaboré au fil des saisons autour d’une saveur (vin ou épice) et des Extrait du Cartoville Lisbonne. Textes et photographies : R. Vinon, A. Oliveira. spécialités comme le lombo à estufa real (bœuf au risotto d’asperges) ou la bacalhau com creme de alho (morue à la crème d’ail). Carte 30-35 €. CAFÉS, PÂTISSERIES Antiga Confeitaria de Belém (C3) ➔ Rua de Belém, 84-92 Tél. 21 363 8077 Lun.-sam. 8h-23h ; dim. 8h-22h (0h été) Mieux qu’une pâtisserie, une véritable institution lisboète ! Depuis plus de 100 ans, on vient s’y régaler des inoubliables pastéis de Belém (petites pâtes feuilletées fourrées de crème brûlée). Servis chauds et saupoudrés de cannelle. Sur place ou à emporter. CONCERTS, BARS Cafetaria Quadrante (B4) À Lisbonne avec Cartoville Découvrez Belém PICANHA RESTAURANTE ESTUFA REAL ANTIGA CONFEITARIA DE BELÉM COISAS DO ARCO DO VINHO TORRE DE BELÉM ADRESSES PRATIQUES SITES CULTURELS ➔ CCB, Praça do Império Tél. 21 361 26 13 Tlj. 10h-20h La cafétéria du centre culturel de Belém (CCB). Comme suspendue au-dessus des eaux du Tage, la terrasse agrémentée d’oliviers invite à une douce paresse. Petite restauration (plats chauds et sandwichs), boissons variées et concerts gratuits en soirée. SHOPPING Coisas do Arco do Vinho (B4) ➔ CCB, Ioja 7 et 8 Rua Bartolomeu Dias Tél. 21 364 2031 Mar.-ven. 11h-20h, w.-e. 11h-19h30 Fermé dim. été Le meilleur magasin de vins de Lisbonne. Vins, tous crus de porto, beau rayon épicerie fine… et tout l’attirail nécessaire aux amoureux du vin (tire-bouchons, verres Riedel, seaux à vin, carafes...). ★ Jardim do Ultramar (C3) ➔ Largo dos Jerónimos Tlj. 10h-17h (w.-e. 11h-18h été) Au mois de juin, un entêtant parfum de jasmin envahit le jardin des colonies. Palmes, eucalyptus, ficus... et autres plantes exotiques, réunis ici au début du XX es., rappellent le riche passé colonial du pays (Brésil, Angola, Mozambique…). ★ Mosteiro dos Jerónimos/Museu Nacional de Arqueológia (B3) ➔ Praça do Império Monastère Tél. 21 362 0034 Mar.-dim. 10h-17h (18h30 été) Musée Tél. 21 362 0000 Mar.-dim. 10h-18h L’un des plus beaux exemples d’architecture manuéline, gothique tardif aux motifs sculpturaux inspirés des Découvertes. Grâce à l’argent du commerce des épices, Manuel I er fait ériger à partir de 1502 cet édifice à la gloire de la monarchie portugaise : fabuleuse dentelle de pierre d’une incroyable richesse décorative. Motifs floraux (feuilles, grappes, ananas...) et marins (cordages, coraux, coquillages), grotesques Renaissance... La profusion de détails donne presque le vertige ! À voir : la porte latérale, chef-d’œuvre des plus grands maîtres de la pierre ; l’impressionnante voûte en étoile de l’église (N. Chanterene, 1516) ; les tombes de Vasco de Gama et de Luis de Camões (chapelle Almeida Garrett). Dans le musée (aile ouest) : poteries, armes, bijoux, illustrant l’histoire du Portugal (des origines à la fin de l’époque romaine), et collection d’art égyptien, romain et lusitanien. ★ Centro Cultural de Belém/Museu Berardo (B4) ➔ Praça do Império Partez en week-end avec Cartoville le guide 2 en 1 Pour chaque quartier de la ville, un plan à déplier + les adresses et les sites culturels à ne pas manquer Plus de 60 villes en France, en Europe et dans le monde. 8,40 € Musée Tél. 21 361 2913 Tlj. 10h-19h (22h ven.) En bordure du Tage, un édifice contemporain (V. Gregotti et M. Salgado, 1992) taillé dans la pierre calcaire brute : cours intérieures, escaliers, terrasses plantées d’oliviers... Depuis 2006, il abrite la fabuleuse collection d’art moderne et contemporain du magnat José Berardo. Mondrian, Picasso, Miró, Warhol, Basquiat... Accrochage par roulement. ★ Torre de Belém (A4) ➔ Avenida de Brasília Tél. 21 362 0034 Mar.-dim. 10h-17h (18h30 été) Un extraordinaire exemple d’architecture militaire, bâti sous le règne de Manuel I er (1514-1520). Coupoles mauresques, fenêtres géminées, loggias Renaissance italienne... Francisco de Arruda, maître de l’architecture « dentelée », jongle avec les styles et les motifs manuélins (cordages torsadés, blasons, croix...).



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :