Direct Soir n°428 22 oct 2008
Direct Soir n°428 22 oct 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°428 de 22 oct 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : Cécile de France sur les écrans avec Vincent Cassel

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 LES DYNASTIES La famille Rockefeller L’empire de l’or noir En créant la Standard Oil, John Davison Rockefeller est devenu un symbole de l’industrie pétrolière. Tenant d’un strict capitalisme, l’homme d’affaires est devenu l’une des plus grandes fortunes des Etats-Unis du siècle dernier. Ses descendants ont hérité d’un important capital financier. Tous se sont engagés dans la finance ou dans les combats politiques. Le nom Rockefeller évoque à lui seul la réussite et la richesse. Les membres de cette famille figurent aujourd’hui parmi les plus grandes puissances mondiales, et sont tous dotés d’un capital estimé à plusieurs millions de dollars. A l’origine de cette dynastie, John Davison Rockefeller. Né en 1839 à New York, l’enfant est élevé par un 1839 Naissance du fondateur, John Davison Rockefeller. père marchand de médicaments aux vertus plus ou moins prouvées. Ce dernier ne tarde pas à quitter sa famille pour parcourir les Etats-Unis. John Davison Rockefeller reste ensuite avec sa mère et est élevé selon les rites de l’Eglise baptiste. Très vite, le jeune homme prend goût au travail et s’astreint à une grande rigueur dans chacune de ses tâches. Aux arts, John D. Rockefeller préfère l’industrie. Il débute sa carrière au sein de Hewitt & Tattle, société de commerce en gros de Cleveland (Ohio), dans laquelle il acquiert Focus R. FALCO/VISION PROJECT/REDUX/REA les techniques de comptabilité et le fonctionnement des marchés financiers. Précurseur, John Davison Rockefeller voit dans l’exploitation du pétrole un moyen de s’enrichir rapidement. Après un premier essai infructueux, il crée en 1870 sa propre compagnie : la Standard Oil. Son frère William ne tarde pas à le rejoindre. Le futur roi du pétrole se rend dans les principales villes américaines, de Pittsburg à Philadelphie, dans le but de convaincre les propriétaires des raffineries de collaborer à sa société. Peu à peu, il possède la quasi-totalité des exploitations, transformant la Standard Oil en véritable trust. Le magnat du pétrole fixe ses prix sans souffrir de la concurrence. Mais la loi américaine interdit aux industriels de bloquer le marché en établissant un monopole. La Cour suprême des Etats-Unis exige, en 1911, que le trust soit démantelé en de multiples entreprises indépendantes pour faire jouer la concurrence.Ainsi, les compagnies Exxon, Mobil ou Esso (formé à partir des initiales de Standard Oil, « S » et « O ») apparaissent, en France notamment. Directsoir N°428/Mercredi 22 octobre 2008 Le fondateur de l’empire Rockefeller, John Davison Rockefeller, à l’âge de 87 ans (1927). LA SUPRÉMATIE DE L’INDUSTRIE PÉTROLIÈRE Au delà de l’industrie pétrolière, John Davison Rockefeller étend ses activités aux domaines de l’aviation, de l’automobile et de l’électronique. Fort de ce succès, il devient l’une des plus grosses fortunes des Etats-Unis. L’homme dirige son empire d’une main de fer. A la tête d’une richesse colossale, le roi du pétrole décide de construire dans les années 1920 un ensemble de bâtiments au cœur du quartier new-yorkais du Midtown, non loin de Central Park. Ce dernier sera baptisé le Rockefeller Center. L’industriel n’en est pas à son premier coup d’essai. Il a auparavant participé à la création de Les engagements de la Fondation Rockefeller ■ L’organisation philanthropique dont le siège se situe à New York a été créée en 1913 par John Davidson Rockefeller. Cette fondation privée a pour objectif de « promouvoir le bien-être de l’humanité à travers le monde ». A l’instar de celle de Bill & Melinda Gates, la Fondation Rockefeller consacre une grande partie de ses donations à la lutte contre la pauvreté, à la santé publique et à la recherche médicale. Depuis quelques années, elle participe également à de nombreux programmes agricoles, et a financé notamment l’Institut international de recherche sur le riz à Los Baños, aux Philippines. Les fondations Rockefeller et Bill & Melinda Gates se sont engagées dans l’Alliance pour une l’université de Chicago et crée l’Institut Rockefeller au début du XX e siècle afin de soutenir la recherche médicale. En 1965, cette institution sera transformée en Université Rockefeller. Mais John Davison Rockefeller meurt en 1937, laissant les rênes du groupe à son fils, John Davison Rockefeller Junior. Ce dernier se voit confier la lourde tâche d’achever les travaux du Rockefeller Center. L’idée est de construire un deuxième pôle économique après Wall Street. De nombreux gratte-ciel, dont le célèbre Rockefeller Plaza, sortent de terre. Des boutiques et salles de spectacle apparaissent dans cet immense complexe révolution verte en Afrique, afin d’aider les agriculteurs de ce continent à développer leur productivité et à augmenter leurs revenus. Très impliquée dans la recherche scientifique, l’organisation américaine octroie chaque année des bourses à de nombreux étudiants et scientifiques dans le monde. Elle s’investit enfin dans le domaine des arts.
www.directsoir.net immobilier. Les travaux, estimés à plus de 100 millions de dollars, s’achèvent en 1940. LA FAMILLE ROCKEFELLER Les descendants de la dynastie ont joui de la renommée et de la fortune de leur ancêtre, et se sont illustrés dans la banque ou la finance. Ainsi, le fils de John Davison Rockefeller Junior, David, né en 1915, a présidé la Chase Manhattan Bank jusqu’en 1981. Il est désormais président ■ Source : Esso France. L’un des 19 bâtiments du Rockefeller Center. « La ténacité est une des qualités indispensables pour réussir dans la vie, quel que soit le but à atteindre. » John Davison Rockefeller David Rockefeller, dernier petit-fils vivant de John D. Rockefeller. honoraire du conseil des relations étrangères (un « think tank » américain). Au classement des milliardaires du magazine Forbes publié en 2007, David Rockefeller occupe la 149 e place. Ses frères se sont engagés en politique. Winthrop PaulRockefeller (1948-2006) a été gouverneur de l’Etat de l’Arkansas et a lutté contre la discrimination et la ségrégation. Quant à Nelson Aldrich Rockefeller (1908-1979), il a été gouverneur de l’Etat de New York et vice-président des Etats-Unis de 1974 à 1977, sous la présidence de Gerald Ford. LES CHIFFRES DU GROUPE ESSO EN FRANCE ☞ Près de 1700 collaborateurs ☞ Environ 700 stations-service implantées dans l’Hexagone ☞ Des investissements estimés à 107 millions d’euros en 2007 ☞ Un chiffre d’affaires de 12,6 milliards d’euros en 2007 ☞ Deux raffineries installées dans le pays LA SAGA DE L’ÉCONOMIE 9 M. EVANS/EYEDEA DYNASTIES EXPATRIÉES ANDREW CARNEGIE L’industriel prône la richesse culturelle ■ Andrew Carnegie a fondé la Carnegie Steel Company, l’une des aciéries les plus puissantes des Etats-Unis. A seulement 13 ans, il quitte le Royaume-Uni en compagnie de sa famille, pour s’installer au pays de l’oncle Sam. Il débute sa carrière en tant que simple ouvrier dans une industrie de textile avant de créer sa propre société, laquelle se spécialise dans la production de rails de chemins de fer. En revendant les parts de son groupe au début du XX e siècle, Andrew Carnegie devient l’un des hommes les plus riches du monde. L’industriel s’est longuement investi dans le développement des arts et des lettres. Il a financé l’implantation de nombreuses bibliothèques publiques à travers le pays. L’homme pour qui « toute vie qui n’a pour but que de ramasser de l’argent est une piètre vie » est à l’origine de la création de la salle de spectacle Carnegie Hall, à New York. ROTHSCHILD Les as de la finance Mayer Amschel Rothschild (1744-1812). SCHLUMBERGER La dynastie alsacienne Andrew Carnegie (1835-1919). ■ Cette dynastie est célèbre pour son empire banquier et financier. A l’origine, le fondateur, Mayer Amschel Rothschild, né en 1744, travaille au sein d’une société bancaire avant de devenir expert financier. Il crée son propre établissement et s’occupe de gérer la richesse de Guillaume I er, électeur de Hesse-Cassel. Mayer Amschel Rothschild confie la direction de ses filiales européennes à ses enfants. Ses cinq fils prennent la direction des banques à Londres, Viennes, Naples, Paris et Francfort. François I er les élève, eux et leurs descendants, au rang de barons. ■ D’origine alsacienne, les frères Conrad et Marcel Schlumberger inventent dans les années 1920 une technique de prospection électrique des sols. Soutenus par leur père, spécialiste du textile à Mulhouse, les deux hommes créent leur entreprise, laquelle deviendra en 1926 la Société de prospection électrique. Alors que la Seconde Schlumberger a dû s’expatrier au Texas Guerre mondiale frappe la France, lors de la Seconde Guerre mondiale. la société familiale est contrainte d’implanter son siège à Houston, Texas, aux Etats-Unis. L’entreprise prend le nom de Schlumberger Limited et devient l’un des groupes leaders en matière de services pétroliers. Aujourd’hui, la société emploie près de 84000 employés de 140 nationalités et opère dans quelque 80 pays.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :