Direct Soir n°427 21 oct 2008
Direct Soir n°427 21 oct 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°427 de 21 oct 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,5 Mo

  • Dans ce numéro : Gordon Brown, Premier ministre britannique, front commun européen

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 LES INVENTIONS Le TGV Toujours plus vite Détenteur du record du monde de vitesse sur rails, le TGV a bouleversé les modes de transport dans l’Hexagone. En mettant Marseille ou Bordeaux à seulement trois heures de Paris, le fleuron de la SNCF a presque fait oublier l’avion pour les trajets nationaux. Mis en service le 27 septembre 1981 entre Paris et Lyon, le premier TGV (train à grande vitesse) français a alors déjà une longue histoire derrière lui. Quelques semaines plus tôt (26 février) la rame numéro seize a en effet battu le record du monde de vitesse ferroviaire, en circulant à 380 km/h. Pour autant, les Français ne sont pas les précurseurs en la matière puisqu’au Japon, le Shinkansen roule depuis 1964 à plus de 210 km/h. C’est d’ailleurs depuis cette période que les ingénieurs français de la SNCF planchent sur la grande vitesse au sein de leur service de recherche, créé dans ce but. En 1969, dans l’optique d’exploiter des lignes entre 250 et 300 km/h, la SNCF confie à Alsthom (actuellement Alstom) la construction d’un turbotrain au principe novateur. Dès lors, il n’y a plus de locomotives remorquant des voitures, car des études ont montré l’inadaptation de la technique à la grande En savoir plus MEIGNEUX/SIPA Directsoir N°427/Mardi 21 octobre 2008 Une rame du TGV Est en gare de Strasbourg. Le premier tronçon de 300 km de la ligne Paris-Strasbourg a été mis en service le 10 juin 2007. vitesse. Chaque essieu de cette rame baptisée TGV 001 (deux motrices et trois remorques intermédiaires), plus aérodynamique, est équipé d’un moteur, qui rend également le freinage dynamique plus efficace. Le prototype effectue la première de ses cinq cents marches d’essais en avril 1972. Déjà, les formes extérieures (dont le nez) et intérieures du train sont proches de celles d’aujourd’hui. On les doit au designer industriel Jacques Cooper. Considérées aujourd’hui comme des pièces de collections, les deux motrices sont exposées, la première sur l’autoroute A36, près de Belfort, la seconde à Bischeim, à proximité de Strasbourg. UN TRAIN DE RECORDS Mais le TGV n’est pas qu’une pièce de musée, il est également une machine à records. Dépossédé de son titre de train le plus rapide du monde sur des rails par l’ICE Sur les rails contre l’aérien ■ Aujourd’hui, Toulouse n’est toujours pas desservi par une ligne à grande vitesse depuis Paris ; il faut encore cinq heures au minimum pour relier la tour Eiffel au Capitole. Prendre l’avion est donc le meilleur moyen pour se rendre dans la Ville rose depuis la capitale. La SNCF ne détient d’ailleurs que 25% du marché sur cette ligne. Pour tenter de reprendre du terrain, allemand en 1988 (406,9 km/h), l’appareil français a récupéré ce titre deux ans plus tard. Entre-temps, des essais de la ligne sud-est avaient permis à la SNCF de battre officieusement le record. Mais le 18mai 1990, une rame d’essai du TGV Atlantique pulvérisait la vitesse maximale, en l’établissant à 515,3 km/h. Pour l’occasion, la rame avait été réduite à trois voitures, contre dix ordinairement. Ce record a tenu près de vingt-sept ans, avant que la SNCF ne l’améliore. Nous sommes le 3 avril 2007, le long de la toute nouvelle ligne à grande vitesse est-européenne et l’événement est retransmis en direct à la télévision. Un bolide de 106 mètres et 265tonnes fait vrombir ses 25000chevaux pour fendre le paysage à 574,8 km/h. La rame V150 est depuis ce jour le train le plus rapide. l’entreprise ferroviaire veut faire rouler ses trains à 360 km/h (contre 320actuellement), dans un délai de sept à huit ans. Le trajet Paris-Toulouse serait alors possible en 2h55. « Il y a quelque chose de magique quand on passe sous les seuils psychologiques de deux ou trois heures », déclarait la semaine dernière Mireille Faugère, directrice des grandes lignes de la SNCF. UN TRAIN PAS COMME LES AUTRES Ce train n’est définitivement plus comme les autres. Son fonctionnement même diffère des autres appareils. Le TGV est en effet un train articulé, dans lequel chaque rame est constituée de deux 2h40 étaient nécessaires au premier TGV pour relier Paris et Lyon, le 27 septembre 1981. motrices, qui encadrent huit voitures (dix sur le TGV Atlantique, qui dessert des gares dont les quais sont plus longs). Chacune des voitures est indéformable, grâce aux bogies (chariots auxquels sont fixés deux essieux, et donc quatre roues, sur lesquels sont articulés par pivots les châssis des voitures) qui sont à cheval entre deux remorques. Un train classique est équipé d’un attelage. Côté moteur, le TGV fonctionnait dans les premiers essais avec une turbine à gaz, Réseau ferré de France (RFF), le propriétaire des voies de chemins de fer, est inquiet du coût représenté par ces investissements. Pour Alstom, amené certainement à construire ces rames, le défi est de taille : « Il s’agit d’aller toujours plus vite, sans dégrader le confort, l’économie et l’environnement », conclut François Lacôte, directeur technique chez le constructeur.
www.directsoir.net la même qui équipe les hélicoptères. Ce n’est qu’en 1974 que le TGV est devenu électrique. « Après le choc pétrolier de 1973, le président Pompidou a décidé de lancer un projet de train à grande vitesse électrique, pour être moins dépendant des cours de l’énergie. La SNCF a donc été contrainte de revoir sa copie », déclare Philippe Merville, porteparole de la SNCF. Alstom équipe donc les motrices de pantographes (dispositif articulé qui permet à une locomotive électrique de capter le courant par frottement sur la caténaire, faite de gros fils de cuivre). Selon les FRÉQUENTATION DES TGV* 150 120 90 60 71 1998 74 1999 79,70 2000 83,50 2001 87,90 2002 ■ * En millions de passagers, dont Thalys et Eurostar. Chaque jour, les 445 rames TGV de la SNCF transportent 270000 passagers sur plus de 450000 kilomètres. Le conducteur du TGV détenteur du record de 574,8 km/h, le 3 avril 2007. régions, le courant est continu (1500V) ou alternatif (25000V). Ces lignes à grande vitesse (LGV) permettent aux TGV de rouler à leur vitesse maximale, en utilisation commerciale (320 km/h). « Il en existe aujourd’hui 1800 km. Sur les autres lignes électrifiées du réseau, les TGV circulent à une vitesse plus réduite, mais cela permet qu’il n’y ait pas de rupture de charge », explique Philippe Merville. Au total, les 445 rames de la SNCF disponibles à ce jour permettent la réalisation de 850 trajets quotidiens, transportant ainsi 270 000 passagers sur plus de 450 000 km. 86,70 2003 90,80 2004 2005 117,3 94,00 2006 122,6 2007 LA SAGA DE L’ÉCONOMIE 7 CHINE NOUVELLE/SIPA ACTEURS DU MARCHÉ ICE Le confort allemand ■ L’Intercity-Express de la Deutsche Bahn se différencie du TGV par l’articulation des motrices et des bogies. Le train allemand possède en effet des bogies sous chaque voiture, alors que le français a un bogie commun à deux voitures. Certains modèles sont également équipés d’automotrices pendulaires, qui permettent à l’appareil de se pencher de huit degrés et d’aller beaucoup plus vite que les trains traditionnels sur les secteurs en courbe. L’ICE emprunte également les rails français, reliant notamment Paris à Cologne. En 1988, l’ICE établissait un record à 406,9 km/h. SHINKANSEN Le Japon en précurseur Le Shinkansen peut rouler à 340 km/h. EN SAVOIR PLUS• 1981 Le TGV sud-est relie Paris et Lyon en 2h40. Deux ans plus tard, la distance entre les deux villes est franchie en 2h.• 1989 Le tronçon Paris-Le Mans est inauguré, faisant entrer le TGV en Bretagne et Pays de la Loire.• 1990 La façade atlantique est totalement accessible en TGV, avec l’ouverture de la LGV Paris-Tours, qui permet de desservir Bordeaux et le Sud-Ouest.• 1993 Le nord de la France est désormais accessible au TGV.• 1994 Les trajets de province à province sont facilités par la mise en service des ■ Les Japonais ont été les premiers à exploiter commercialement la grande vitesse à partir de 1964. Passant progressivement de 210 à 300 km/h, le Shinkansen (qui signifie « nouvelle grande ligne ») relie à présent les plus grandes villes des îles d’Honshu et de Kyushu. La technologie n’est pas la même que sur le TGV, puisque la motorisation est répartie sur tout le train. PRINCIPALES ÉTAPES des lignes à grande vitesse jonctions en Ile-de-France. Le 14 novembre, le premier Eurostar circule entre Londres et Paris.• 1997 Le Thalys relie Paris à Bruxelles et Amsterdam.• 2001 Le TGV Méditerranée est mis en circulation, avec le tronçon qui relie Valence à Marseille et Nîmes.• 2007 En juin, la SNCF met 100 TGV supplémentaires sur les rails de l’est du pays.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :