Direct Soir n°414 2 oct 2008
Direct Soir n°414 2 oct 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°414 de 2 oct 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : James Blunt poursuit sa tournée en Europe

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 CD CULTURE Le retour de la fille Lauper En renouant avec les sonorités dance-pop, Cyndi Lauper signe un come-back aussi réussi qu’émouvant. Vingt-cinq ans après ses débuts, Cyndi Lauper sort Bring Ya To The Brink, un album taillé pour le dancefloor. Cyndi Lauper avait fait une entrée fracassante sur la scène musicale en 1983 avec un album, She’s So Unusual (« Elle est si inhabituelle ») au titre en forme de manifeste.A une époque où les groupes manufacturés pullulaient, la chanteuse, qui avait connu une enfance difficile dans le Queens, affichait sa singularité avec ses tenues bariolées, son énergie punk et sa voix enfantine. Porté par Girls Just Want To Have Fun, hymne féministe absolu, Cyndi Lauper s’imposait comme l’icône des débuts de « l’ère MTV », au même titre qu’une certaine Madonna. Mais contrairement à la Ciccone, elle n’allait pas connaître cette énorme popularité dans la décennie suivante, n’ayant certainement pas la même capacité (et obsession) de tout contrôler. Succédant à des disques de reprises, Bring Ya To The Brink a ainsi tout d’un véritable come-back. Pour son premier album de morceaux originaux depuis 1997, Cyndi Lauper a choisi de renouer avec les sonorités dance-pop en s’entourant de collaborateurs prestigieux (Basement Jaxx, Dragonette…). A 55 ans, elle livre des titres taillés pour le dancefloor, avec notamment le single Into The Nightlife et Echo, au refrain insidieux. Vingt-cinq ans après Time After Time, l’artiste prouve également sur l’émouvant Rain On Me que sa science de la ballade et sa voix chaude sont intactes. Ce Bring Ya To The Brink se pose ainsi comme une excellente alternative, en plus « branché », au Hard Candy de l’éternelle rivale Madonna. Bring Ya To The Brink, Cyndi Lauper, Sony BMG. En concert le 20 octobre au Bataclan, 50, boulevard Voltaire, Paris 11e. J. DROMIGNY CONCERTS Cap au Sud avec Moussu T ■ Moussu T, fondateur du groupe Massilia Sound System, est parti depuis 2004 vers de nouveaux horizons. Avec leiJovents, ses nouveaux compagnons de route, il chante le linge qui sèche dans le jardin, les cris des enfants, la mer bleu-azuré… Sur scène, le groupe convoque, avec guitare, banjo et toutes sortes d’instruments, les odeurs de leur Occitanie, un pays où il fait bon vivre. A l’écoute de leur nouvel album, Home Sweet Home, impossible de nier l’évidence : ça swingue et ça fait du bien au moral. Moussu T e leiJovents, en concert (notamment le 4 octobre à Marseille, le 10 à Avignon, les 1 er et 2 novembre à Toulouse), http://moussut.ohaime.com, Home Sweet Home, sortie le 16 octobre. BEAU LIVRE En bref Moussu T e leiJovents. Histoire du hasard ■ Cette histoire des casinos retrace les pratiques, les villes (à l’origine les villes d’eau) et les personnalités qui ont fait ce lieu du hasard, devenu aujourd’hui populaire et accessible à tous. Les fastes du second Empire, l’insouciance de la Belle Epoque se démarquent de la prédominance récente des machines à sous (la première date cependant de 1898), qui assurent aujourd’hui 95% des recettes. Casino, plaisir du jeu, Constantin Parvulesco, éd. du May. Directsoir N°414/Jeudi 2 octobre 2008 Le mélange Tismé Tismé et son groupe, les Live Bandits. ■ Finies les scènes avec sa maman, Clémentine Célarié. Abraham, alias Tismé (« métis » à l’envers), se produit désormais dans les salles parisiennes avec son groupe les Live Bandits. Le hip-hop de cet auteur-compositeur-interprète, français dans le texte et américain dans le groove, est un habile mélange d’influences rap (à la Jay Dee, Common…) et nu-soul (D’Angelo, Anthony Hamilton). Il sera demain soir en concert à l’Opus dans le cadre de la soirée « Esprits urbains », précédé d’une exposition du graffeur parisien Spher et d’un concert de Soul’Sens. Tismé et les Live Bandits, demain à 21h30. L’Opus, 167, quai de Valmy, Paris 10e. Retransmission en direct et gratuite sur www.mygroovypod.com. Plus d’infos sur www.tisme.fr. Art et politique américains/A 33 jours de l’élection présidentielle américaine, la Dorothy’s Gallery a décidé d’exprimer son soutien à Barack Obama. Elle présente une sélection d’œuvres contemporaines produites à l’occasion de la campagne. Plus d’infos sur : www.dorothysgallery.com Festival de Dinard/Aujourd’hui s’ouvre la 19 e édition du Festival du film britannique de Dinard, qui se tiendra jusqu’à dimanche, avec six films en compétition officielle. Un hommage particulier sera rendu cette année à Hugh Hudson, célèbre réalisateur des Chariots de feu. www.festivaldufilm-dinard.com
L’ANNÉE DERNIÈRE, CETTE FEMME A MONTRÉ SES SEINS. ELLE A SAUVÉ SA VIE. Le cancer du sein atteint une femme sur neuf. Nous sommes toutes concernées. Au-delà d’un simple rendez-vous, le dépistage est un réflexe essentiel pour nous toutes. Le dépistage régulier permet de limiter les conséquences du cancer du sein. Renseignez-vous sur Internet : www.cancerdusein.org MARIE CLAIRE - ESTÉE LAUDER - CLINIQUE - NRB-VAINCRE LE CANCER SYLVIE LANCRENON/H&K



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :